19 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

SOMMAIRE DU BLOG

RETOUR

SHOPPING GAY


Cyrillo Blog

Cyrillo a Mykonos Mykonos bis

Patrick et moi sommes retournés dans notre île grecque. Dès les premiers instant nous nous sommes sentis chez nous à l'hôtel Elysium. La très belle piscine, les arbres fleuris et les bogosses nous ont ravis.

Cette après midi là, il faisait particulièrement chaud. Le vent qui animait les moulins jadis ne suffisait pas pour nous rafraîchir. Nous étions languissants sur nos serviettes, dans une sorte de coma sensuel. Quand je suis nu sous le soleil, il agit sur moi comme une onde qui met en exergue les sens tout en immobilisant le corps.

La vue de ses corps halés et musclés, le goût salé de la goutte de sueur qui perle au dessus des lèvres, la musique lounge, les caresses qu'on se donne, le parfum des buissons qui grille, je sentais le désir m'envahir.

L'ELYSIUM A MYKONOS

Patrick somnolait à coté de moi et pendant ce temps là je jouais avec un glaçon. Tenu entre le pouce et l'index je le suspendais au dessus de mon nombril. Les premières gouttes me saisissaient un peu. Peu à peu je m'habituais à la sensation et je regardais le puit se remplir. La goutte qui fait déborder coula et la suivante créa un filet d'eau fraîche qui dégoulina jusqu'au pubis...

Le nombril totalement inondé, l'eau coulait, contournait l'embase de ma queue et filait jusqu'entre mes jambes, je sentais un filet d'eau frôler mon anus. Ce filet d'eau devenait un tsunami de plaisir. La fameuse réaction virile ne tarda pas à se manifester et au rythme des battements de mon cœur, par à-coups ma bite gonflait sur ma jambe.

J'étais totalement impudique, sur cette terrasse je laissais mon sexe se dresser sous les regards de certains qui observaient l'expression de mon plaisir. Je ne m'en rendais pas compte, j'étais seulement concentré sur mes sensations, les paupières closes, isolé dans mon jeu érotique.

J'en fus sorti quand une bouffée de désir sexuel m'envahit. Je bandais comme un turc et quand j'ouvris les yeux, je tombai justement dans le regard noir profond et d'un homme qui se révèlera être turc. Il replaçait sous une serviette une bite qui devenait envahissante. Quand il vit que je le regardais aussi, il me la montra.

Nous fîmes un match chacun sur nos chaises longues. Lequel détournera son regard, lequel finira par céder à la pudeur et cachera son sex. Yeux dans les yeux, bite menaçante, nous nous défiâmes longtemps. Il n'y eu pas de perdant et c'est en vainqueurs que nous nous levâmes pour rejoindre chacun sa chambre...


J'ouvris les portes de la chambre et j'étendis ma serviette de bain sur le muret blanc de la terrasse particulière. Allongé, je me massais la queue en attendant une visite.

Cyrillo Aout 2006 Mykonos

Il ne tarda pas à passer devant ma terrasse. Il avait enfilé un peignoir blanc qui surlignait son bronzage et il joua avec ma patience car il ne vint pas directement me toucher. Il s'assit un peu en retrait et téta le goulot d'une bouteille de bière. Je devinais qu'il se branlait doucement mais la table cachait son entrejambe.

J'acceptai de jouer à son petit jeu. Plusieurs fois je me suis levé, je suis rentré dans ma chambre, me suis allongé sur le lit. Il ne pouvait plus me voir et je voulais le forcer à se déplacer, pour vous l'aurez compris, l'attirer jusque sur les draps.

Je mettais à profit les cours que m'avait donné mon oncle pour pêcher les gros poissons... A savoir lâcher un peu de fils pour en reprendre plus...
 Ainsi je faisais des allers et venues, la bite gonflée se baladant d'un coté à l'autre, de la terrasse au lit.
Ma grosse prise était un malin. Il s'était déplacé certes mais il ne me faisait pas front. Il me surveillait dans le reflet de la porte vitrée, idéalement entrouverte pour retransmettre en live ma masturbation.

Même si je prenais beaucoup de plaisir, je décidai d'en remettre une couche et je simulais un plaisir plus important en émettant des râles. Il a sûrement pensé que j'aillais céder au plaisir solitaire et jouir sans lui, ainsi cette bonne idée fit sortir mon poisson l'eau.

Il se planta dans l'encadrement de la porte fenêtre, il ouvrit sa sortie de bain, la laissa tomber par terre et je vis son corps nu, ou presque nu, car il avait enfilé un jockstrap...
Je perçu ce sous-vêtement comme un message. Dans ma symbolique sexuelle, ça veut dire : "Prends moi !"

Si son allure très mec m'avait fait penser qu'il était un 100% actif je décidai de lui ravir ce rôle.

A bout, en manque, je me suis levé sur le lit, je lui ai fait signe de s'approcher et lui colla direct ma queue au fond de la george. Une petite nature se serait offusquée or ce salopard acquiesça et m'avala sans broncher. Je le tenais par le menton et à grands coups de reins je lui faisais bouffer ma queue entière. Il bavait et je fantasmais que sa salive fut mon foutre.

Il se pinçait les seins, je vins à son secours. Je malaxais ses muscles pectoraux, faisais rouler mes doigts sur ses tétons. Il m'agrippa le cul pour accompagner mes coups de butoirs.

J'ai frappé ses joues, ses lèvres et sa langue avec ma queue.
Essoufflé il a levé les yeux et m'a dit : Fuck me !

J'ai sauté du lit, me suis placé derrière lui et j'ai malaxé ses fesses d'une main forte. Son trou du cul était épilé, tout fin, serré, il ne m'en fallu pas plus pour bander plus fort. Raideur idéale pour cracher sur ma queue et enfiler une capote. J'ouvris avec les dents un sachet de gel et lui massa le cul avec ce produit mentholé.

Il se cambrait merveilleusement bien et son muscle se détendait sous la pression de mes doigts. Je ne tenais plus. J'ai appuyé mon gland contre ce joli trou du cul.
Je dus un peu forcer le passage tant il contractait son muscle pour m'agacer. Mais bite était très dure ; Il me céda le passage. Progressivement sans à-coups je pénétrais enfin dans son ventre chaud et l'enculais jusqu'aux couilles. Il s'agrippa à un oreiller, tendit un peu plus son cul, cala bien sur ses coudes et ses genoux et me dit :
"Fuck me hard"

J'ai pris un peu de hauteur pour sortir de son cul et sauvagement je me suis laissé tomber, la queue gainée dans son cul, pour taper au fond. Il gueulait et c'était pour moi un encouragement à lui défoncer son p'tit cul toujours plus fort, de plus en plus vite.
A ce rythme là, je n'allais pas tenir longtemps... C'était trop bon, trop chaud, trop excitant. Pas question de finir comme un lapin alors, je l'ai relevé, l'ai fait pivoter, lui ai roulé une galoche, puis je me suis laissé tomber sur le dos. A lui maintenant de se gérer le coït.

Pas besoin de lui faire un schéma. Il s'est accroupi au dessus de moi, a pris ma queue fermement et s'est empalé dessus. Il l'enfonça entièrement et bougeait du bassin. Ah le massage de la prostate...

C'est alors que je vis mon mec sur le seuil de la chambre...


Mon turc vit ma surprise dans mes yeux, se retourna et sursauta. En deux mouvements il se remit sur ses jambes, gêné, il saluait et s'excusait en bégayant de l'anglais en se grattant la nuque.

Je me mis à rigoler pour détendre tout le monde. Je lui claquai les fesses et demandai à Patrick s'il voulait bien me donner un coup de main ou plutôt lui filer un coup de bite !
Complice Patrick s'approcha et caressa les fesses du turc.
Je l'encourageai et dit : " Il a un bon cul, tu ne vas pas le regretter.

Notre hôte commençait à se détendre, il nous embrassait, se mit à genoux pour sucer mon mec afin que nos bites soient sur un pied d'égalité...
Patrick était maintenant dans la course avec sa bonne teub au garde-à-vous. Turkish-boy savait y faire avec les fonds de gorge...

Le regard pervers il se releva, il prit nos bites dans chaque main et nous dit :
" I want two guys in my ass "

Quelle salope ! On s'est regardé avec Patrick, nous nous sommes consulté le sourcil en accent circonflexe et nous nous accordâmes avec un clin d'œil pour se lancer dans le défit.

Patrick s'installa confortablement sur le dos, en étoile sur le lit. Ainsi il nous présentait sa queue. Je ne pu résister à la pomper pendant que notre ami lui gobait les couilles. La queue parfaitement raide et luisante de salive j'entamai le doux déroulage du latex transparent sur son sexe.

Le regard de notre salope de service hurlait un urgent désir de se faire prendre le cul, et vite !.

Celui-ci vint se mettre en selle sur Patrick. Il lui dégagea bien la queue en tirant ses couilles vers le bas et enfonça le pieu au plus profond de son ventre. Derrière lui je mâtai la scène de ce cul qui happait la queue gonflée de mon mec. Je m'astiquai, changeai de capote.

"Two guys...."
Ok ok mon coco, j'arrive !

J'ai approché ma queue de son cul déjà bien occupé. Un peu plus haut que la queue de mon mec, un peu sur le coté, j'ai commencé à faire glisser ma bite. Trois voix s'élevèrent ensembles à mesure que j'enfonçais ma queue.
Je sentais parfaitement les tissus de son cul chaud et humide et la raideur de la queue de mon chum.
La sensation était extrême, j'étais réuni avec mon mec, nos deux queues se caressaient dans ce nid accueillant. Le temps de trouver le tempo, nous entamâmes une danse torride dans son cul. Comme deux pistons bien rodés, en léger décalage, nous baisions son fion.

Il était maintenant tout offert et son cul était très détendu. Patrick et moi pouvions choisir notre rythme. J'adorai quand une des queues sortait accidentellement du cul et qu'il fallait à nouveau le fourrager en forçant un peu le passage, la sensation, la pression, le glissement nous soulevait de plaisir et nous râlions.
Nous n'avions pas fermé la porte fenêtre et deux types nous observaient en retrait, la main dans le maillot de bain.

La rage nous prie et nous tapions de plus en plus fort dans son cul. De part ma position j'étais le seul à voir la pénétration en j'en faisais le rapport à haute voix.
"Putain ! Tu verrais comme c'est beau nos deux bites dans son cul ! Quel enculé celui-là !"
"Ah... j'la sens bien ta queue... Tu sens, il se contracte pour nous faire bander encore plus fort ?"

Le plan à trois, la double pénétration, les mots, les mecs qui nous regardaient, tout était réunis pour que j'explose. J'avais trop envie de jouir.

Je n'aime pas vraiment jouir dans une capote, j'aime bien voir les queues gonflées à bloc, au maximum de leur érection cracher le jus blanc.
Je me suis retiré et fais panier du préso. Pat a compris, il a fait de même. Nous nous sommes levés sur le lit, lui a décidé de rester à accroupi devant nous.

C'est clair, nous n'allions pas tarder à le doucher. On se branlait comme des taré en nous roulant des pelles. On suffoquait presque tous les trois. C'est Pat qui le premier qui a tout lâché.

J'ai vu jaillir de sa grosse queue un jet puissant de sperme puis une deuxième tournée de foutre est venue s'éclater dans le cou de notre pote. S'en était trop et j'accompagnai son troisième largage de mon premier. Nous gueulions comme des porcs en douchant ce beau turc. Couvert de foutre il se mit lui aussi à jouir, nous lui tenions fermement la nuque et retenions ses sursauts pendant qu'il crachait.
Nous nous sommes écroulé sur le lit, les uns sur les autres. Nous respirions fort et des grognements de satisfactions marquaient un point final à cette bonne baise. Un plus loin on entendait deux mecs qui devaient s'enculer.

Mon guide cruising à Mykonos :

  • Le quartier de l'église à coté du Kastro café, le soir ça partouze en masse au bord de l'eau et dans les ruelles.
  • Les rochers de la plage d'Elia la journée
  • La nuit, à l'hôtel Elysium, beaucoup d'extérieurs passent faire un tour pour baiser avec les résidents de l'hôtel... Juste avant la réception, sur le coté droit, une entrée permet un accès discret...


30 PHOTOS HOT DISPONIBLES


A lire aussi dans le blog :


Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)