14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

SOMMAIRE DU BLOG

RETOUR

SHOPPING GAY


Cyrillo Blog

Sunbeach a Chambery Le sun beach ou bitch À Chambery

Je ne sais pas trop comment titrer cette histoire, cette expérience.
«Gang Bang à Chambéry» – «Ambigüité» – «La pompe à jus» ou «Bi’ zarre».

J’étais coincé en bas des montagnes, un après-midi entier à remplir, et mes couilles à vider !
Je ne sors jamais de chez moi sans mon smartphone, il me trouve tout, c’est mon guide en cas de «coup dur»...

Je trouve sur la toile un établissement à voile et à vapeur, un sauna mixte sur les hauteurs de Chambéry.
On rentre dans un immeuble, au rez-de-chaussée une porte qui s’ouvre.
Bienvenu au Sun Beach sauna.

Je paie et je précise :
– C’est la première que je viens ici, où sont les vestiaires s’il vous plait ?
Ça donne un p’tit coté frais, le p’tit mec paumé qui demande de l’aide et qui surtout, n’a pas – encore – baisé avec le noyau dur régional... Même la gueule enfarinée, on te regarde comme Brad Pitt !

Le caissier interpelle quelqu’un. Ou quelqu’une, puisqu’une femme en string et talons vertigineux s’avance vers moi et me dit :
– Bonjour, viens, je vais te montrer.

Elle passe devant, je mate son cul – bien foutu – observe sa démarche, cette femme est visiblement une chaude, mais elle garde la classe, même en tenue de combat...
Elle me guide jusqu’au vestiaire.
– Voilà, mets-toi à l’aise, je te fais visiter ensuite.
– Merci très sympa, mais ne t’embête pas, je vais aller faire mes découvertes comme un grand, merci, a toute !
– OK comme tu veux, à toute !

Oui j’aime bien découvrir les endroits comme un gamin dans une nouvelle grotte. La visite guidée genre «On tire à gauche et suce à droite» m’amuse moins.

L’endroit est grand, des couloirs, des étages, des cabines, des salons vidéo, et toutes les installations d’eau digne d’un grand sauna.

Hormis la belle hôtesse d’accueil, qui s’avère être une simple cliente habituée, venue guincher avec son mari, il n’y a que des mecs.

Des beaux, des moins beaux, bref la vie et un échantillon de mâles en chasse.
Je suis excité et ne tarde pas à bander sous la douche, j’en rajoute un peu en faisant mousser le savon là ou ça grossit.... On repère vite les gays ou les bi des hétéros, qui donnent ou pas un coup de frein en passant devant la douche.

Je vagabonde, repère, allume, me fais allumer, ça chauffe un peu dans le hammam, une p’tite pipe pour démarrer c’est sympa.
Puis je file au salon vidéo, il y a un film de cul hétéro, une salope se fait défoncer le cul sur l’écran plasma géant.
Il y a des mecs dans le canapé qui mâtent le film. Certains retiennent la serviette qui monte qui monte, d’autres se paluchent carrément.
Ça me rappelle ma période ado ou j’invitais des copains entre midi et deux à la maison pour mater des films de boules en VHS, que mon père enregistrait sur canal +.
Certains ne pouvaient se retenir de sortir la queue et de jouir au bout des deux allers et retours de mains.
Moi je mâtais excité, il n’y avait rien de plus, mais ça me chauffait grave !

Je suis remonté prendre un café au bar, c’était calme, tu penses...

Dans la salle d’à côté un grand jacuzzi rempli de monde.
Au centre, la belle blonde de 40 ans qui valse de bras en bras...
Elle rigole, elle dit qu’elle a de la chance, elle fait flotter ses seins, des mecs lui sucent les tétons. Elle saute de cuisse en cuisse, filant un p’tit coup de langue par-ci par-là sur les glands qui dépassent de la surface.
Elle se cambre, sort son cul de l’eau et un p’tit rebec de 20 ans vient lui lécher la chatte.

J’avale en une gorgée mon expresso et m’empresse de rejoindre la fosse à bubulle...
Moi qui m’échauffais devant trois types qui se touchent devant le film de cul, là, j’ai de quoi exploser devant ces 15 mecs en rut, une salope drôle et jolie, et c’est du live !

Les types sont soit assis sur le rebord, la teube en avant, soit dans l’eau avec la show-girl, ils la caressent partout.
J’adore voir ces types qui implorent du regard que leur tour arrive, que la cochonne enfourne leur queue dans sa bouche. Ils se paluchent à grand coup de poignet, les couilles tapent dans tous les sens sur leurs grosses cuisses poilues.

Elle, elle m’éclate !
Super à l’aise, elle passe de bite en bite, branle, suce, peu importe qui, elle veut juste s’éclater. C’est une habituée, les mecs la respectent et son mari est là qui veille.
Ne pensez pas «le pauvre, il doit être moche, impuissant.»
Faux ! Il mate sa femme de loin, couché dans un sofa, il caresse son gros gland gonflé qui repose sur son ventre musclé.
PD que je suis j’irais bien le consoler, mais, il n’en a pas besoin.

La belle isabelle, femme mure épanouie, qui fait dans le sexe tout ce qu’elle aime s’approche de plus en plus...
Je suis assis les jambes dans l’eau, j’incline un peu le dos et les bras en arrière, la bite bandée à mort, bien en expo

Elle s’en empare, se la colle directe au fond. Elle branle en même temps mon voisin de gauche, un beau type de 45 berges, un papa entretenu à la bite un peu courte, mais exagérément large.
Elle aime bien ma grosse bite, car elle s’y attarde. Elle suce bien, je ne suis pas étonné d’être dans la bouche d’une experte. Les hommes autour regardent sa belle bouche glisser le long de ma tige, sa gorge forcer pour en avaler le maximum.
Le voyeur exhibe que je suis est heureux comme... un type qui se fait bien pomper en communauté de mecs cools !

Le gros boudin couillu la tente bien aussi, elle écarte bien la bouche pour l’enfourner. Le type hausse le bassin pour lui filer le maximum de centimètres, elle bouffe tout.
On le sent très excité, elle aussi, et quand elle dit au mec :
«Vas-y je prends le sperme dans la bouche» tous les mecs ont du mal à retenir une expiration bruyante, les cœurs battent dans les bites !

– Ouai ouai j’y vais, oh putain je crache !
Elle ouvre bien la bouche et je vois quatre grosses giclées de foutre s’éclater sur sa langue.
Elle le finit bien jusqu’à la dernière goutte, elle se dirige vers la serviette qu’elle a laissée au bord et crache le foutre dedans.

Là j’peux vous dire qu’on est tous très excités, tout le monde se branle, j’en prends plein les yeux.
La belle revient vers moi, me jette un clin d’œil et me dit «A toi mon coco, file-moi ton sperme»

Waouh, ça peut être un défi, je n’ai pas l’habitude de cracher dans la bouche des filles !
Ça n’en est pas un, je suis en surchauffe, j’ai 15 mecs qui se branlent en nous regardant.
Il y en a un qui – très ambigu – lui caresse les seins et l’embrasse dans le cou, sa bouche est à 5 centimètres de ma queue et il pourrait bien s’en prendre aussi, ça m’excite.
Je la guide, lui montre qu’il faut bien le tirer les couilles vers le bas, descendre le plus loin possible, alterner avec des coups de langue écrasés sur le frein et un fond de gorge en règle.
Elle suce bien la salope, elle se donne à fond, j’ai envie de la remercier avec une bonne dose de foutre.
Je signale mon décollage, elle est comme une folle, me branle comme une folle, mon gland sur sa langue, elle va vite, je ne sens plus ma bite, juste le foutre brulant qui sort puissant, inondant sa bouche. Elle ne lâche pas prise, continue à me pomper le dard jusqu’à la dernière giclée. Elle ramasse du doigt le foutre échappé sur ses lèvres, ses joues, mes couilles et se les lèche avec gourmandise...
Elle embrasse avec la langue le mec à côté, qui observait à 5 centimètres de ma queue
– Tiens d’y a droit aussi !
– hey t’es folle ?
– Hey c’est que du foutre, du bonheur !
Il fait un p’tit bond en arrière, mais c’est peu crédible, il sourit toujours et plutôt que d’essuyer sa bouche avec le revers de la main, il passe un coup de langue sur ces lèvres...

Ma queue dégrossie dans sa main, je la remercie et laisse ma place aux autres qui se branlent en attendant.
Je vais prendre une douche, me sèche dans le sauna et vais m’étendre dans une cabine.
Les émotions, le chaud, le bien-être me bercent et je m’endors, m’éclipse un instant dans des rêves.

Il y a des rires, un gentil tapage, ce n’est plus mon rêve, mais de l’agitation dans la cabine d’à côté. Je me réveille avec une douce sensation de chaleur, d’humidité sur le sexe.
J’ouvre un œil surpris sur un loulou qui se suce la bite.
Je me raidis puis le laisse faire, sympa comme éveil !
Il suce lentement, comme il faisait pour ne pas me réveiller, j’engage la conversation :
– C’est quoi ce bordel à côté ?
– La pute, elle vide tous les mecs...
– Elle est toujours là ? Elle baise encore ?
– Ouai quelle chienne, elle a de la chance !

Je rigole, me relève, j’ai envie d’allez voir, désolé pour la pipe édulcorée, je change de cabine.

Waouh ! Y a plus de monde que tout à l’heure, c’est la sortie des bureaux ou quoi !?!?
Dans une grande cabine, je me faufile entre des épaules.
On se croirait à l’incorpo du service militaire, les mecs font la queue pour recevoir leur paquetage !
Sauf que là, ils font la queue pour rendre leur paquetage, se vider les couilles ! C’est plus détendu, ça se marre.

Miss est couchée par terre, son mari debout juste «à son chevet»
Elle se fait goder par un p’tit mec, de temps en temps il remplace le toy vibrant par sa queue.
Pendant ce temps-là, les mecs se relayent pour lui filer du foutre en cascade...
Un de chaque côté de sa bouche elle tire la langue, ils viennent frotter leur bite dessus.
Le sperme gicle, souvent la pression du jet fait que les mecs se crachent dessus, sur la cuisse, sur la pine. Ils font mine de se le reprocher, mais elle à son refrain pour les calmer.
– Oh ça va c’est que du foutre, du bonheur !
Alors, ils rigolent.

Elle a de l’humour, elle dit qu’elle va avoir tous les gènes de la région.
J’ai encore la gaule et je lui filerais bien encore des protéines d’ile de France...

Je mate autour de moi, je n’ai jamais vu autant d’hétéros se palucher comme ça. Peut-être au cap d’Agde dans les gangs-bang géants sur plage.
Je repère deux p’tits jeunes, des copains de fac qui rigolent, critiquent gentiment la scène pour cacher leur excitation.
Oh les malhonnêtes, je vois que leur serviette autour de la taille se lève.
Il y en a un qui ne résiste plus
– OK elle est vieille, mais moi j’ai l’bambou ! Allez viens !

Ils se rapprochent de la dame, viennent astiquer leur queue de p’tits puceaux au-dessus de sa bouche. Un lui baise la bouche jusqu’à la garde, c’est un p’tit fou en rut, je vois son p’tit cul qui pousse un max pour qu’elle avale un max.
Son copain se branle sur les seins, ils deviennent tout rouge et déverse une sacrée dose de purée sur sa gueule.

Elle s’essuie le visage, mais son corps est ruisselant. Un mec assume son gout pour le sperme, il n’a pas peur des moqueries des hétéros, il vient lécher le nombril d’Isa et laper ce puit de foutre.

Y a pas que des hétéros, on se repère en matant la bite de notre voisin.
Le mien est tout ce que j’aime, grand, charnu, un peu de gras sur les hanches, une peau épaisse avec des poils. Une bonne gueule de mec, de la testostérone qui te saute au paf !
Il s’astique puissamment, il mâche son chewing-gum comme un mauvais garçon, sa belle bite bien en main, il fait trois pas en avant, baisse les yeux vers la salope au sol et lui asperge le visage, le coup de foutre. Ça semble ne jamais s’arrêter.

J’aimerais bien en toucher, jouer avec eux, mais je joue le jeu, je m’astique aussi, je suis reparti comme en 14, la bite bien droite, le gland comme un obus !

Je mate une p’tite racaille qui vient de se faire inviter par la dame.
«Nique-moi» lui dit-elle.
Il s’avance un peu gauche, se met à genoux devant elle. Elle lui tend une capote, il s’énerve sur l’emballage, se bagarre avec la capote qu’il a du mal à enfiler.
J’hallucine, un mec paternel vient à son aide, lui serre l’embase de la queue, déroule le latex sur sa tige. Le mec est comme pétrifié, mais se laisse faire.
Le papa appuie fort sous les couilles pour que son apprenti reprenne de la vigueur.
La bite est maintenant prête, il lui dit «vas-y baise là maintenant»
«Wesh-Wesh» s’enfourne et le coït prend sa vitesse de croisière.
Papa surveille en se faisant pomper et bouffer les couilles.
Elle semble prendre son pied, une bite dans la chatte, une bonne paire de couilles à gober.
Notre rappeur à passer la cinquième il lime vite et s’extasie tendu comme un arc.
Il sort sa bite, le préservatif pend rempli de sperme, elle le lui enlève et laisse couler l’élixir sur sa poitrine.

Les types se suivent, déchargent, elle semble prendre le même plaisir pour chaque.

Un mec s’agenouille à son tour près de sa bouche. Il se branle, ça bite est énorme, un démonte-pneu, un cône énorme, elle ne peut avaler plus que la moitié du gland !
Sa langue parcours le membre, il en faut de la salive pour mouiller une telle bite !
Je m’agenouille aussi en face du mec, j’approche ma queue de la bouche, j’ose frotter mon gland sur le sien, tous deux on se frotte la pine entre ses lèvres.
Ça me monte vite «aux yeux» je sens monter l’orgasme, il s’astique aussi plus fort.
Le foutre jaillit de nos bites, ensemble, le liquide épais s’étale partout sur son visage, j’ai même de son foutre à lui sur mon pubis, je me lâche sur sa grosse queue.

Je m’assois sur les talons, épuisé, haletant, des types debout – devant nous deux agenouillés et elle couchée – s’avancent et éjaculent sans viser, on s’en prend tous un peu.
C’est l’orgie.

Cyrillo

sauna chambery sunbeach


Commentaire :

28.03.14 -Boléro

Cette histoire me laisse pantois ; il m'a semblé la vivre ; aucun détail ne manque, je n'en peux plus, encore bravo et continue de nous régaler, de nous en mettre plein les yeux à défaut de nous en mettre ailleurs !!! J'ai aimé et même plus qu'aimé !!! encore et encore s'il te plaît, merci !!


A lire aussi dans le blog :


DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)