14 Août.
57 histoires en accès privilège.
13 Août : 16 histoires en accès public + Nouvelles photos

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Rien n'était prévu -03

Depuis dix ou quinze minutes, Tom me limait de toute la longueur de son chibre. Si les premières secondes, les premières minutes en réalité, avaient été particulièrement dures à supporter, je ressentais à présent un véritable bien être. La douleur du début s'était transformée rapidement en une douce brûlure, et je ne pouvais m'empêcher de gémir de plaisir. Moi, un homme tellement masculin et que tellement de femmes trouvaient sexy, je gémissais sous les coups de boutoirs que je ressentais au plus profond de moi. Une grosse queue élargissait ce que j'avais de plus intime pour la deuxième fois en l'espace de quelques jours, et il m'était impossible cette fois de penser que ce plaisir nouveau était lié à la situation. C'était volontairement que j'étais venu avec la ferme intention de donner mon cul à Tom et pour rien au monde je n'aurais cédé ma place à qui que ce soit.

La tendresse de la première étreinte avait été remplacée par une baise plus animale. Au contraire de la première fois, la respiration de Tom ainsi que ses "Han han" et autre "Prends ça" exprimaient clairement sa satisfaction. Il me tenait par les hanches qu'il lâchait de temps en temps pour claquer mes fesses rebondies et musclées. Il voulait que je comprenne qui'il était le maître, qu'il menait la danse, qu'il avait accédé à ma demande parce qu'il en avait eu envie et non pas pour répondre à mon questionnement. Sa queue dure et chaude allait et venait dans mon trou dilaté à un rythme régulier, ses couilles me donnant l'impression de vouloir se frayer un chemin dans mes entrailles à chaque fois qu'il poussait son chibre dans mon fion. C'était sans nul doute une impression, mais j'avais l'impression qu'il était encore plus épais cette fois-ci et rien que cette idée m'excitait encore davantage que je ne l'étais déjà.

Il me prit dans ses bras et colla mon dos contre son torse velu et humide de transpiration. L'odeur de sa sueur s'insinua dans mes narines et envahit mon être des pieds à la pointe des cheveux. Rien d'autre ne m'importait que ce que je vivais et les sensations que me procurait mon trou de cul bouillant. Comment avais-je fait pour vivre toutes ces années sans connaître le plaisir anal, sans sans jamais m'être fait démonter par une bonne queue ? Dès ces instant, je sus que ce ne serait pas la dernière fois, que je voudrais encore que son chibre me déchire les entrailles et que son gland palpite au fond de mon trou.

Il sortit de moi d'un seul coup, me fit faire volte-face, et d'un geste vif me projeta sur un canapé adossé au mur. "Soulève les jambes et écarte les cuisses, je veux voir toutes les émotions sur ton visage de petit enculé." Je soulevai donc les jambes et écartai les cuisses, exposant pleinement mon antre de mec à sa vue. Il s'agenouilla, posa son grand torse sur le mien, prit ma bouche, et introduisit à nouveau son vit dans mon fondement. L'impression était différente, plus intense encore. Non seulement je sentais son pieu qui me faisait tellement de bien mais également tout son corps qui me s'unissait au mien. Il m'embrassait avec volupté, mordillait mon cou, m'embrassait à nouveau, avant de s'éloigner et de me mettre sa queue tout en me regardant dans le blanc des yeux. Étais-je sur terre ou dans quelque paradis inconnu ? La tête me tournait, je gémissais, poussais des cris, tentais de l'attirer à moi, de caresser son torse, son cul tout aussi masculin qui, j'en étais certain, n'avait jamais été percé par aucun phallus. J'attendais avec impatience qu'il ne puisse plus se retenir, qu'il éclate en moi, que son jus de mec coule dans mes entrailles, mais d'un autre côté j'espérais qu'il n'arrête pas de me limer.

Un cri que je fus incapable de réfréner sortit de mon gosier, un cri long, puissant, dense. Tom bloqua ma tête de ses pattes de macho. "Vas-y, lâche-toi, laisse-toi aller, p'tite salope. Ne retiens pas tes larmes, c'est de la jouissance qui se déverse sur tes joues. Vas-y, gueule ton plaisir. C'est bon, hein, de jouir du cul ?" Oh oui, c'était bon, mieux que ça, c'était indescriptible. Mes yeux étaient écarquillés, je tremblais comme une feuille, mes jambes se replièrent autour du bassin de Tom qui tomba sur moi de tout son poids. J'avais besoin de le sentir, de lécher son visage, d'entendre sa respiration tout près de mes oreilles. Et là, il m'offrit un cadeau du ciel en éjectant son sperme épais dans mon fourreau. "Tiens, p'tite salope, prends ma semence. Je te féconde pour la seconde fois... Et ce ne serai pas la dernière." Son gland énorme laissa échapper son abondant éjaculat, mais il ne débandai pas, au contraire même. Il me remit alors à genoux, le visage sur le dossier du sofa, appuya ses mains sur ma nuque et me dit "Je vais prendre comme on prend une salope, tu vas enfin savoir ce que se faire baiser veut dire." Et joignant le geste à parole, il se mit à me donner de grands coups de trique. Il me bourrait comme si sa vie en dépendait, violemment, en se fichant de mes cris et de mes supplications. Il voulait que je ne me fasse aucune illusion quant à la place qui était la mienne, celle du trou qu'il utilisait pour se vider les burnes. J'avais mal, vraiment mal, et en même temps, je jouissais en continue. C'était incroyable, inhumain, fulgurant. Il me secouait comme un prunier, brutalement, sortant régulièrement toute sa bite de mon fion pour mieux y replonger quelques secondes plus tard encore plus profondément. Il me perforait, me déchirait les chairs, m'écartellait, transformant mon trou en un ouverture béante pour son seul usage. Il ne tenait compte ni de moi ni de mes envies, et encore moins de mon ressenti. Et ça me plaisait, je n'aurais pas voulu qu'il en soit autrement. Son plaisir était le mien, et s'il fallait que je me morde mes lèvres jusqu'au sang pour tenir le coup, je le ferais. Ce n'était rien, juste un détail. J'avais dans mon dos un vrai mec qui m'utilisait à sa convenance, comme les vrais mecs le font... comme moi il ne m'était pas une seule fois arrivé de le faire, ni avec Léa ni avec aucune autre de mes partenaires. Tom était l'homme que j'aurais aimé être et que je ne serais jamais. Ce n'était ni sa queue ni son plaisir qu'il m'imposait, mais sa force, sa volonté, et surtout sa masculinité triomphante. Il gueula longuement, sauvagement, couvrant de sa voix les cris de ma propre jouissance. Le trop plein de foutre ressorti de mon cul, tandis que sa queue restait enfoncée en moi.

"Demain, ici, même heure. Si tu ne viens pas, inutile de me contacter. Mais si tu viens, rase-toi le cul. Je préfère lécher un trou bien lisse. Et demain, je te boufferai à fond vu que je sais que tu aimes ça, et que tu as été une bonne salope aujourd'hui. Casse-toi, maintenant, je n'ai pas que ça à foutre."

MixedRaceTop

patrick.vrancken@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Il s'appelle Jean - J'ai trouvé une vraie salope - Rien n'était prévu - Une histoire d'amour

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

Maître Olivier Chopassif
Hétéro ? Eric
Quel petit gourmand ce cousin ! Mister Anoniman
Triangle à géométrie variable… Yan
Kacem Rafael
Un bon gros colis Ghost writer
Le nouveau voisin Frank
La bite de "papa" Ghost writer

Nouveaux épisodes

Le mec idéal -27 Pititgayy
Vendredi soir aux Tuileries -03 Stéphane Juin
Le moniteur moto -03 Sketfan
Le moniteur moto -04 Sketfan
Ce voisin discret -02 Elliot
Mon rêve américain -04 Maxou
Le voisin d'en face -02 Charly Chast
Julien en famille -09 Marco10e

Aout 2018

2 copains d'enfance Maxodu
Le cirque itinérant Matt
Oumar le Malien Adama
Site de rencontre Candide78
Le donjon SM de Dan Bearwan
Prof de sciences Anoniman
J'essaye l'escrime -01 Ulrich35
Il était temps ! Nynyon
Voyage Initiatique -04 Ninemark
Voyage Initiatique -05 Ninemark
Chambres à louer -06 Jeanmarc
Sur la digue Rafael
De la balade a la transformation Jonathanpraline
Mon meilleur ami et moi Wawan
L'inconnu de la poste Pititgayy
Remis à ma place Pititgayy
Un ange Angeldevil
Charmant voisin Discrétion exigée
Humiliation et sadisme Orly
Mes deux papas Bearwan
Un jogging surprise Loic Du 56
Plus on est de fou... rom.3004
Mon univers rocambolesque Grandhomme44
Chroniques de Lope75 Lope75
L'annonce Stephanebrest
Visite de Mehdi Chopassif
After work Imbot4top
Mon coéquipier hétéro Étalon
Ce premier massage Nicolas 89
Scouts Frank
Travaux d'été entre voisins Corentin
Une fin de soirée inattendue Nicolas 89
Formatage d'une nouvelle vie PhallusBareback
Mes premières fois Tdmiens0
Moi, Kevin, Mâle Alpha Kevin Alpha
Marc Chopassif
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)