14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Lopé par 5 Blacks

Salut les gars. Ca fait quelques temps que je lis les histoires ici et je décide de raconter certains de mes plans les plus chauds. D'abord, une petite présentation. Je m'appelle Nicolas, cefran, 33 ans, 183, 76 kg, bien foutu. Châtain, les yeux bleus, look 100% hétéro. Je suis viril voire macho en temps normal mais pas au pieu. Du moins, plus depuis que je suis devenu gay et très passif et pas mal soumis.

J'ai découvert le plaisir du sex avec les mecs assez tard, mais a partir de 25 ans, je n'ai quasiment plus touché une meuf. Au début j'étais 100% actif, mais ca a bien changé !

Un de mes plans les plus chauds c'est passé à Paris, vers Colonel Fabien. J'habitais vers jaures et un soir en manque de queues, je me suis mis en quête de trouver un bon zboub de black ou de rebeu. Je suis remonté quasiment jusqu'à la villette et n'ai rien trouvé de très engageant. Quelques vieux dégeu à gerber tournaient mais pas ma cam. Je n'avais pas envie de renoncer pour autant et pas envie de rentrer chez moi bredouille. Je me suis donc posé sur un banc à fumer un petit pétard. J'étais déjà bien bourré.

J'ai choisi un banc proche d'un petit groupe de lascards blacks qui étaient en train de squatter la aussi. C'était le début de l'été et il faisait chaud malgré les 2 heures du mat. Je me suis mis à une distance raisonnable, une quinzaine de mêtres, et pas directement en face d'eux pour pouvoir mater tranquillement. Je m'imaginais leurs queues dans leurs survets. Je matais tranquillement leur entrejambes avec une boule au ventre. J'étais partagé entre le désir de jouer avec l'un d'entre eux, et la peur de ce qu'ils pourraient me faire s'ils découvraient que j'avais envie d'eux. Peur qu'ils veuillent casser du pd pour passer le temps.

J'étais en pleine rêverie quand l'un d'entre eux, celui qui parlait le plus, qui faisait marrer les autres et qui manifestement était le chef de la bande s'est levé d'un bond et s'est ramené vers moi. Il avait l'air vénère et a lâché : « qu'est-de tu veux ? Tu veux ma photo ». Putain, je m'étais fait griller en train de bloquer sur eux. J'ai flippé direct, et tout gêné, je lui ai que non, que j'étais fonsdé et que je bloquais sur eux parce qu'ils avaient l'air de bien tripper ». Pas rassuré j'ai bégayé qu'un pote devait pas tarder a arriver que j'allais bouger. Le gars s'est marré et m'a dit « ouais c'est çà, on les connaît les pd qui viennent ici chercher du zob, t'es qu'une lope toi ! ».

J'ai flippé grave ! Je n'ai pas l'air gay pourtant, et le gars m'avait rodave ! Je me suis levé en disant « non, non désole, c'est pas çà » et j'allais barré. Je flippais d'autant plus qu'on m'a souvent demandé quand je voulais pécho dans la rue de quoi fumer si je n'étais pas flic. Je me rappelle m'être dit que s'ils me pensaient flic ou pd, dans tous les cas, ils kifferaient me casser la gueule. Mais le gars a soudainement changé d'atitude. Il a éclaté de rire avec un énorme sourire et une bouche a craquer et m'a dit « t'inkiet je suis pas un méchant, je les connais les lopes comme toi, et je sais c'est de la bite de bonhomme que tu cherches » et me dis «  tu vois, ca fait 2 semaines que je me suis pas fait sucer, et les mecs comme toi c'est des vraies chodasses, des vraies bouffeuses de queue alors, je veux pas te faire du mal, je veux que tu me fasses ce que tu sais le mieux faire ». J'ai marqué un temps d'hésitation. Je savais pas trop quoi faire. D'un coté j'avais grave envie de ce bonhomme qui devait faire dans les 2 mêtres, 100 kf, 24 ou 25 ans avec un bon style de macho à vénérer, de l'autre, j'avais une boule au ventre tellement grosse que je me demandais si j'allais pas vomir sur place. J'ai regardé autour de moi, et en direction de ses 4 potes sur le banc. Ils disaient plus rien. Ils étaient silencieux et sérieux. Ni surpris pas la tchatche de leur pote, ni amusés, ni vénères. Impassibles. Ils attendaient de voir ce qui allait se passer mais ils étaient hyper calmes. Inexpressifs. J'ai alors pensé que s'ils voulaient me faire du mal ils se seraient regroupé autour de moi pour m'intimider ou se chauffer les uns les autres a voir qui me dominerait le mieux. Mais non, ils étaient zen. Ils me donnaient l'impression d'être des mecs assez cools, qui squattent faute de mieux et qui prennent les plaisirs de la vie comme ils viennent.

Le boss a vu que je prennait le temps de réfléchir et que je matais en direction de ses potes. Ca lui a confirmé qu'il avait vu juste, que j'étais là pour du zob, mais que j'avais peur. Il m'a souri a nouveau de son sourire à tomber par terre et m'a dit « allez viens, on a un endroit tranquille. Onva pas te faire de mal, et c'est même pas sur que mes potes veuillent jouer avec toi. Juste tu me tailles une bonne pipe tranquille ». Et j'ai cédé !

Je lui ai dit okay. J'étais transi de peur et d'envie. J'avais des vertiges et la tête qui me tournait. Un bourdonnement dans les oreilles en plus de l'alcool et de la weed faussaient mes repères. Mon ouïe était altérée et je vascillais sur place. Mais je l'ai suivi. On a marché cote a cote pendant 500 mêtres sans un mot. Il m'a juste dit « t'inkiet tu vas kiffer ». Je lui ai dit « J'ai grave envie de te pomper mais j'ai peur ». Il m'a redit « t'inkiet ». Ses 4 potes nous suivaient et avaient recommencé à parler, rigoler, et faisaient semblant de se disputer pour des broutilles. Ils tchachaient quoi.

On est arrivé devant un petit immeuble de 4 étages et on est monté au premier par les escaliers. Ses potes toujours derrière. Devant la porte, un des mecs est passé devant nous et a ouvert. Il est entré, a allumé les lumières et a ouvert la voie vers le salon. Celui qui m'avait accosté m'a pris le bras et m'a entrainé devant lui. Les 3 autres sont entrés ensuite. Le chef s'est alors posé sur une chaise dans un coin du salon, cuisse écarté et m'a dit, «  Allez, viens faire ta pute, t'es venu pour ca non ». Il se tâtait le paquet et je me suis mis direct a genoux devant lui. J'ai commencé à mordiller sa queue a travers son survet. J'avais déjà l'habitude de faire ma lope, et a bouffer des queues, mais là j'arrivais pas a identifier comment était callé sa teub dans son caleçon. Il y avait un gros gros paquet en face de mon visage, mais je n'arrivais pas à savoir ou elle commençait et ou elle finissait. Elle semblait énorme et je trouvais pas le gland a suçoter a travers le survet.

Les autres se sont posés sur deux canaps dans la pièces, on t mis du son et on servi des verres et commencé à rouler des joints. Ils se chamaillaient encore pour savoir à qui c'était le tour de rouler, et qui avait payé la dernière bouteille de sky. Pendant ce temps la mon boss a fini par sortir sa bosse. Il a juste sorti sa queue et ses boules, l'élastique du calebut passant au dessous. Il avait pas de grosses couilles, du moins, elles paraissaient petites par rapport à sa queue. ENORME. Un bon 24 cm bien large. Pour me faire une idée ce qu'elle mesurait je l'ai branlé a deux mains, il y avait autant de son barreau de chaire qui dépassait de mes mains que ce qu'enserrais avec passion. Et là, je me suis régalé. Je l'ai pompé, léché, branlé avec une bouche bien baveuse, des petits gémissements de lope et un regard de pd affamé. Lui il était tranquille, il m'encourageait en disant « c'est bien ma pute, t'es une bonne chienne, vas y régale toi, fais plaisir à ton boss ». et moi je suçais, pompais, aspirais, léchais. Je me régalais et voulais que ce moment ne finisse jamais. Dans la position ou on était ses potes pouvait pas voir sa queue, je leur cachais. Enfin, je pense que par moment elle devait dépasser de ma silhouette mais je crois pas que le boss avait particulièrement envie que ses potes voient sa queue pourtant énorme et dont il pouvait être carrément fier. Non, il était la à m'encourager et a discuter avec ses potes de moi et d'autres choses. Il a demandé  l'un d'entre eux de lui servir un verre et qu'on lui passe un  bédot. Un gars s'est approché et a lâché « a ouais qd même, ca a l'air d'une bonne suceuse ! ». Et moi j'ai gémis d'approbation pendant que le gars répondait « grave, c'est de la bonne pute qui fait plaiz ». J'avais quasiment pris confiance, parce que tout se passait pour le mieux, mais j'avais un peu peur de la réaction du boss une fois qu'il se serait vidé, et surtout, je me demandais ce que les 4 autres allaient vouloir et s'ils allaient être aussi cool que le boss.

La scène a duré une bonne demi heure. J'en avais plein la bouche. Le boss m'a dit un « Tu kiffes la lope ? ». J'ai sorti sa queue de ma bouche et l'ai regardé avec mon regard le plus vicieux et lui ai dit « Grave, merci de me laisser te sucer ». Ca l'a fait marrer et il a recommencer me piner la gorge et me laisser le pomper tour à tour. De temps en temps, il forçait sur ma tète pour que  je pompe profond. Impossible de tout mettre, mais son gland passait régulièrement ma gorge et il faisait 5 ou 6 aller retours dedans avant de sortir son énorme queue de ma gorge pour me laisser respirer. Un vrai pro. C'est clair que j'étais pas le premier pd à lui sucer la queue, et il savait aller au max du plaisir sans dépasser la limite. Et même quand sa queue était au plus profond de ma gorge, qu'il me tenait la tête à deux mains a me traiter de salope et qu'il écartait bien les cuisses pour que j'aille cherche au plus profond son zob, il restait 10 centimètres devant mes lèvres. J'avais peur qu'il kiffe pas assez, mais lui semblait prendre son pied.

Puis il m'a dit que ca montait et qu'il allait bien me nourrir. J'ai sorti sa queue de ma bouche et lui ai dit « Non, stp, je suis clean, je kifferais te faire plaisir, mais je veux pas prendre de risque ». Et il a été cool. Il m'a répondu que c'était bien. Que je me respectais, qu'il fallait pas prendre de risques et qu'il allait me respecter lui aussi. Il a pris ma tête a deux mains et s'est branlé avec. Il se branlait tellement vite que j'ai cru qu'il allait m'arracher la tête. Je pensais qu'à deux choses, ouvir le plus grand possible la bouche pour pas lui faire mal avec mes dents et profiter un max de ce moment que je ne revivrai peut être jamais. Et j'étais aux anges. Je volais dans des nuages de plaisirs. Je ne sentais plus que du plaisir dans mon corps. Je n'était plus qu'une bouche qui tête un énorme zboub, dans un appart du 19eme, devant 4 blacks en train de picoler. Puis le boss a sorti sa queue de ma bouche, s'est branlé 3 ou 4 secondes et s'est vidé sur ma face. Je ne sais pas combien de giclées j'ai reçu. 6 ? 7 ? 8 ? 9 ? J'avais le visage recouvert de son jus. Je me demandais comment il faisait pour contenir autant de jus, et j'ai compris qu'il avait vraiment envie de se faire vider les couilles. Je suis resté deux minutes sans bougé, avec son sperme qui sentait fort sur mon visage, a genoux entre ses cuisses. Lui continuait a pousser des râles de plaisir en disant que c'était trop bon et que j'étais une trop bonne suceuse. Puis il m'a semblé qu'il rangeait son matos, il s'est levé et est revenu vers moi pour m'essuyer le visage. J'avais toujours les yeux fermés, les paupières pleines de sperme. Mon caleçon aussi était plein de sperme. J'avais jouis sans me toucher.

Je me suis relevé, j'ai regardé autour de moi, et les 4 gars me mataient avec un grand sourire morts de rire. Ils avaient un putain de regard vicieux. De vrais bo gosses. Pas un à mettre de coté. L'un d'entre eux m'a demandé si j'avais kiffé. J'ai répondu « Ouais grave, elle est trop bonne la queue de ton pote ! ». Il m'a dit « t'en veux encore ? t'as encore 4 males a soulager ! ». J'ai pas hésité, j'ai dit « oui, grave, mais est ce que je peux aller me rincer, boire un verre et fumer une cloppe avant ? ». Il m'a dit que oui, m'a dit où était la salle de bain, et qu'il allait me servir un verre. Et qu'après j'allais le vider lui aussi.

Je suis allé me rincer et souffler deux minutes dans la salle de bain. Reprendre mes esprits, me faire propre et j'ai me souri dans la glace en me disant « c'est putain de cool cette soirée ! ». J'étais bien, j'étais heureux d'être au milieu de ces 5 blacks et que la nuit était pas finie. Et puis, je suis retourné dans le salon, quasiment sur que ca se passerait bien et qu'ils me feraient aucun mal. Je me suis posé deux minutes dans un coin, j'ai bu d'un trait mon verre, allumé une cloppe sur laquelle j'ai tiré de grosses grosses lates avant de l'écrasée pas encore finie. J'ai demandé au gars que je devais sucer si je pouvais me mettre à poils. Il m'a dit de faire ma chienne. Je me suis déssapé, j'ai vidé de mes poches ce qu'il pouvait servir : une fiole de poppers, une dizaine de capotes et un tube de gel. Je me suis approché en marchant a 4 pattes et en dodinant mon petit cul de blanc imberbe devant le regard des autres mecs. Mon boss, lui s'était remis sur sa chaise et a lancé un « allez y les gars, vous allez kiffer cette pute ». j'ai reniflé la queue du deuxieme qui se branlait sans pudeur devant ses potes. Mais au lieu de me jeter dessus, j'ai pris sa main et tirer 2 grosses lates de son pétard. Puis je l'ai regardé avec mon regard de lope et lui ai lancé, « j'ai faim ».

Puis, ca a été un festival. Les bites se sont enchainées pendant des heures. Je passais de l'une a l'autre avec quasiment toujours un gars dans mon boule a pilonner. A certains moments, ils me pilonnaient tellement fort que je ne pouvait plus tenir à genoux, j'étais obligé de me coucher. A croire que ces mecs partaient pour un voyage de 2 ans dans l'espace et qu'ils voulaient baiser une lope une dernière fois avant de partir. Ils ont tous jouis au moins deux fois. Ils m'ont déchiré mais j'étais aux anges. A aucun moment je me suis senti menacé. Il est clair que je n'avais pas envie que ca s'arrête, mais je pense que si je l'avais demandé il m'aurait laissé partir. Le boss est resté un moment a mater puis s'est barré pour aller dormir. La baise a continué encore plusieurs heures après ca. Et puis un mec a jouis une dernière fois et puis c'était fini. Ils étaient rassasiés. Moi j'étais épuisé. J'avais joui du cul une cinquantaine de fois je tenais a peine sur mes jambes. J'ai pris une douche rapide et suis parti. J'ai longé le canal, il faisait bien jour déjà. J'étais tout courbaturé. Je suis rentré chez moi, j'ai fumé 2 lattes sur un joint et me suis servi un verre de sky. Je me suis endormi avant d'avoir fini l'un ou l'autre. Je me suis réveillé 24 heures plus tard avec des bleus partout et incapable de bouger mais avec une trique d'enfer. Après ça, je n'ai pas cherché de plan pendant les 2 semaines qui ont suivi. Ils m'avaient vraiment calmé et c'était vraiment incroyablement bon. Je souhaite a toute les lopes de connaître ça un jour.

Personne n'a pensé à échanger les tels a la fin de la soirée. Eux devaient avoir leur lot de lopes et pas envie que je les grille en les appelant, moi j'avais eu mon compte et ne pensais pas sur le moment à une fois prochaine. Grosse connerie car depuis, il ne se passe pas une semaine sans que je repense à ce moment et me branle. Mais si un de vous qui m'avez tellement bien lopé se reconnaît, stp, écris moi (slt.tu.ch@gmail.com). Et si un vrai bonhomme veut profiter des trous d'une bonne chienne dans un bon délire cool… bah n'hésite pas à me contacter, je suis tjs sur Paris.

C'est la première histoire que j'écris. J'ai quelques autres bonnes sessions qui feront peut être kiffer les lecteurs. Je les écrirai peut etre bientôt.

Kiffabbattage

slt.tu.ch@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Lopé par 5 Blacks

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)