7 Déc.
+ 47 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 465

Fab : premier contrat-1 (initiation)

La mise à niveau physique de Fab a été rapide. C'est un bon sportif à la base et il se donne pour respecter le programme de Jona et, avec le régime alimentaire conseillé, il rejoint mes escorts.
Concernant son équipe de foot, il les a avertis que c'était sa dernière saison comme capitaine car ses études ne lui permettaient plus un investissement aussi grand. Les dirigeants de son club ont été déçus mais ont respecté sa décision. Ça les a d'autant plus embêtés que Blaise aussi est en partance.
Un des dirigeants lui a même dit que si c'était parce que tous les deux préféraient les mecs, ça ne devait pas influer sur leurs décisions. Le staff était à même de comprendre que chacun est différent et il était sûr que ses équipiers avaient le même état d'esprit.
Fab, sans faire son coming-out, lui a remonté les réflexions que Blaise s'était pris dans son dos alors qu'il s'était juste rasé quelques poils. Le dirigeant a baissé les bras devant tant de bêtise humaine.
Je lui demande si cela ne va pas lui manquer cet esprit d'équipe. Rire de Fab qui m'assure qu'avec mon groupe d'escort, il n'en manquera pas. C'est pas faux !

Pour sa première prestation, il décroche un très convenable montant pour un mec déjà « débourré ». Par la même occasion, il va faire plaisir au directeur de ma « bijouterie ». J'ai bien prévenu que mon escort n'était que passif mais il l'a pris quand même. Il aime par-dessus tout les jeunes sportifs et c'est le fait qu'il soit le capitaine de son équipe de foot qui a emporté le morceau. Et bien sûr le fait qu'il soit beau-gosse aussi !!
Même si sa garde-robe est moins catastrophique que celle de Blaise, je l'équipe en vêtements officiels bien sûr mais aussi en tous les jours de marque.

Fab :
Pour mon premier contrat, j'ai décroché les deux tiers d'un puceau, ce qui est déjà pas mal d'après Sasha. Ça m'assure déjà plusieurs années d'étude sans soucis et ce n'est que le début selon Sasha.
Je « monte » à Paris et trouve sans problème l'adresse de mon rendez-vous. J'ai sur les fesses un shorty ES et par-dessus un jeans slim Diesel qui m'a valu pas mal de regards pendant le voyage. Il faut dire qu'excité par la situation je suis resté mi-bandant tout le temps.
Le client de Sasha m'ouvre le porche d'entrée puis sa porte. Il est en costume. J'entre, il me conduit à son salon qui donne sur l'église de la Madeleine. Alors que je regarde par la fenêtre, il se plaque dans mon dos et je sens nettement tout l'intérêt que j'éveille en lui.
Il se recule et m'offre à boire. Vu l'heure, j'accepte un petit Martini quand il se tape un bon double whisky.
Alors que je pensais qu'on allait baiser direct, il se pose et discute. Me demande des nouvelles de Sasha, me questionne sur mon parcours d'étude et de sportif aussi. Il me fait lui raconter mon dépucelage.
Je suis hésitant, je n'en ai même pas parlé à Sasha !! Mais je me jette à l'eau. Il inspire confiance et je ne vois pas à qui il pourrait bien le raconter !
Je me suis fait initier par le capitaine de l'équipe de foot Juniors quand je n'étais qu'un simple avant-centre de l'équipe cadets. Il avait flashé sur mes fesses rondes et mes cuisses musclées et comme j'étais plus avancé que mes collègues question développement physique, il m'avait attiré à lui. Lui était notre exemple à suivre et j'ai été flatté que ce soit moi son choix.
Le client me demande de décrire le mec. Il avait 17ans, déjà plus d'1m80, brun  musclé et monté 20x5, bien droite. Il était le buteur que tous les avants rêvent d'être.  
Après les entrainements (il secondait parfois nos entraineurs) et les matches, comme il avait les clefs des vestiaires, il me retenait pour débriefer mes actions et nous nous douchions ensemble. Première douches « straigt », chacun de son coté, même s'il ne se gênait pas pour me regarder de face et donc de me dévoiler son anatomie d'ado déjà bien équipé. Avec le temps on en est venus à nous aider pour bien frotter nos dos. Puis ça a dérapé doucement, il me caressait et j'aimais ça ! Quand il s'est mis à me branler alors que plaqué dans mon dos il me faisait sentir sa grosse queue bandée contre mes reins, la chose a été entendue ! Après l'avoir lavé, il me demandait de le sucer avant de s'occuper de mon cul. Il y a été progressivement. A force de me faire exciter la rondelle par sa langue, c'est moi qui lui aie demandé de mettre sa bite dans mon cul !
 Il m'a eu exclusivement pendant 2 ans avant qu'il parte en formation foot pro, même si je savais qu'il se payait des meufs aussi. J'étais celui qu'il pouvait enculer (car pour les meufs y'en a pas beaucoup qui acceptent) et il me disait qu'il était beaucoup plus serré que dans leurs chattes et qu'il aimait la sensation.
J'ai eu du mal à trouver des mecs respectueux après lui. Les mecs de mon âge ne m'intéressaient pas et puis j'avais peur d'être connu comme la « salope » du lycée. J'ai donc cherché par les sites de rencontre, n'osant même pas aller sur les lieux de drague de la région. Je suis tombé sur quelques « vieux » qui m'ont plus baisé qu'ils ne m'ont fait l'amour. J'ai laissé le sexe de côté jusqu'à ce que je tombe sur un jeune du foot trop mignon que j'ai sucé pendant quelques temps et c'est par lui que j'ai connu Sasha et sa société d'escorts.  
Je ne sais si c'est ma proximité ou mon récit mais je vois franchement son gland repousser le tissu de sa jambe de pantalon pourtant large. Je me lève et me mets à l'aise. Comme je suis déjà en polo, je n'ai qu'à passer celui-ci par-dessus la tête et je fais glisser mes jeans. En shorty, je m'étire et lui fais voir ce qu'il s'est payé.
Il m'appelle à lui. Je m'approche et il passe ses mains sur ma peau. Il me dit qu'il aime cette douceur et, en m'empoignant les parties, cette virilité. Mes 19 sont aux mieux de leurs 5.2 de diamètre et mon gland est bien moulé par le tissu.
Je me permets la même chose. Moi je trouve son sexe, pas encore pleinement tendu, et dois descendre plus bas la main pour trouver son gland déjà à mi-cuisse !
Je défais sa ceinture et dé zippe sa braguette. Le pantalon large tombe direct à ses pieds et je vois son gros gland dépasser du caleçon flottant. Je tombe à genou et passe ma langue dessus. C'est ce qui lui manquait pour bander franchement. J'ai juste le temps d'envoyer le caleçon rejoindre le pantalon qu'il développe ses 25 x 6,5.
Je n'attends pas en embouche ce gland rose qui sent bon le savon. Comme dans cette position l'accès à ma gorge est limité, je me remets sur les pieds et, penché à 90°, j'avale le reste.
J'adore cette sensation, autant que de me faire sodomiser. Je peux sucer des bites pendant des heures !!
Le client se rend vite compte que j'aime ça et il profite bien de mes apnées de plusieurs minutes. Son gros gland circoncis pistonne mon œsophage. Je suis bien rodé et j'alterne ses entrées libres avec des massages de son gland en jouant à déglutir. Les premières fois que je lui fais le coup (déglutition) alors qu'il est enfoncé au plus loin dans ma gorge, ça lui tire une exclamation de surprise suivie d'un gémissement de plaisir. Ses mains viennent sur ma tête et il appui dessus. Il a l'air de kiffer ma pratique.  
Quand il me libère, je m'aperçois que cela fait plus d'une heure qu'il me démonte la gorge. Il me félicite et m'assure qu'aucun des escorts qu'il avait déjà testé n'avait ma résistance. Je me surprends à bomber le torse !! Quel gamin je fais !! 
Il bande encore comme un taureau. Je lui propose qu'on aille plus loin. Il refuse et me dit qu'on va au restaurant. Je suis embêté, je n'ai que mes jeans et mes cater !!
Il remonte son pantalon et m'amène à une chambre où je trouve pendus, un costume noir, une chemise blanche et sa cravate bleue avec une paire de chaussures noires. Il m'assure que tout devrait être à ma taille. C'est le cas, tout tombe avec perfection sur moi. Il m'explique avoir demandé mes mesures à Sasha et demandé à son propre tailleur de réaliser le costume en version « mode ». C'est sûr que mon pantalon moule plus mes cuisses et mes fesses que le sien son anatomie.  
Un coup de peigne et je suis prêt !!  
Diner dans un grand restaurant parisien. Effectivement j'aurais fait tâche avec mes jeans. Les serveurs ne sont pas dupes et l'un d'eux me fait un clin d'œil suggestif.
Alors que je tente de choisir léger en prévision de la fin de soirée le client me dit de me faire plaisir et me conseille. Tout bas, il me dit qu'on ne refera pas la même chose en rentrant. Du coup c'est lui qui choisit pour moi après que je lui ai dit que j'aimais tout.
Pendant le repas, il se fait saluer deux fois discrètement par des hommes en costumes eux aussi.
Retour à l'appartement. Je demande la salle de bain afin de me préparer. Là je ne vais pas couper à la sodo et je tiens à être « propre ». Il me laisse après m'avoir donné un grand peignoir épais.
Douche externe puis interne. Ses 25cm ne doivent pas rencontrer de résistances autres que mes contractions anales. J'enfile le peignoir pour le rejoindre.
Je le trouve dans sa chambre, seule pièce éclairée de l'appartement. Il est nu sur son lit et bande comme un cerf. Un baldaquin en fer cerne le lit, les collègues Gymnastes m'avaient prévenu.  

J'arrive au pied du lit, défait ma ceinture et laisse glisser le peignoir de mes épaules. Je suis nu et je bande aussi. J'attends qu'il m'appelle.
Il me mate quelques instants puis me fait signe de le rejoindre.
Je me souviens qu'il ne désire pas  une nouvelle fellation, donc je me place à cheval sur son bassin écrasant sa queue entre mon périnée et ses abdos.
Alors que je reste droit, il me prend le cou et m'attire à lui pour me rouler un patin. Si moi je sais sucer, lui sait embrasser !
Sans m'en rendre compte, mes sens captivés par l'activité de sa langue dans ma bouche, je soulève mon bassin jusqu'à libérer sa bite. Elle vient alors tout naturellement positionner son gland contre mon oignon. Sans entrer, il roule du bassin pour caresser ma rondelle avec son gland.
Quand je sens cette dernière s'ouvrir sous le massage, il se kpote et accentue la pression. Pas d'autre gel que celui de la kpote. Il y va lentement et je m'ouvre doucement. Il a dû mettre 20mn pour la faire entrer entièrement mais sans douleur je sens mon corps coller sa queue. Pendant toute l'opération, il a joué de sa langue avec la mienne, distrayant mon esprit des sensations parfois limite que me renvoyait l'autre bout de mon système digestif.

C'est assez étonné (par la rapidité) que je me retrouve les fesses écrasées sur ses cuisses. Il me laisse le temps de me faire à son diamètre et je commence à m'activer. Lentement puis j'accélère quand ça glisse mieux. J'alterne avec des pauses où ma langue retrouve la sienne. J'obéi quand il me dit de me lever et d'attraper la barre au-dessus de la tête de lit. Il tire le tissu qui cachait un grand miroir. Je me vois de face, les bras étirés vers le haut. Je le vois aussi arriver derrière moi et je sens quand il se réintroduit dans mon cul. J'écarte un peu les jambes et mon trou est à la bonne hauteur pour prendre à nouveau ses 25cm tout entier.  Ses mains s'accrochent à mes épaules et il accentue ses fins de pénétration en tirant sur elles. Nos peaux claquent de façon très sonore et hard !
Nos yeux se trouvent et ne se quittent plus alors qu'il me laboure le cul de plus en plus violemment. Ma rondelle s'y fait et ma prostate apprécie le traitement. Alors que je vais couvrir mon gland de ma main pour ne pas foutre du sperme partout, le client me les maintient (les mains) sur la barre. Je me retiens de juter.
Quand lui-même explose au fond de mon cul (et dans sa kpote) tout en me mordant le deltoïde, je lâche tout et couvre le miroir de longues trainées blanches. Mes genoux cèdent et à genoux devant le miroir, j'ai le temps de lécher les trainées qui commencent à dégouliner. J'aime le sperme de Blaise mais le mien n'est pas mauvais non plus ! 
Le client s'absente et revient tout propre. À mon tour de faire une absence fraicheur. Quand je reviens il me propose de dormir dans sa chambre d'ami ou avec lui.

de rester avec le client. Après tout il m'a « loué », pour le WE !!
Je m'endors au creux de ses bras.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)