HOME CYRILLO PHOTO EXPO DIAL SEXSHOP HISTOIRES CONTACT

16/02
Nouvelles histoires au menu.
Merci à ceux qui soutiennent le site (Don).

HELP
Besoin de votre aide car
gros frais d'hébergement.

 

PAGE PRÉCÉDENTE

 


ENVOIE TON HISTOIRE

MENU HISTOIRE

NOUVEAUTE SHOPPING

Vous aimez les histoires ?
Même une petite participation
est nécessaire pour garder ce site

Premier épisode - Épisode précedent

Le mec idéal -12

Fin de vacances et rentrée mouvementées...

Nous sommes arrivés dans le gymnase pour notre séance d’autodéfense. On se dirige vers les vestiaires. Ouf, pas de kimono mais jogging/débardeur. Je bave devant les trois beaux gosses avec leurs muscles apparents sous le léger tissu.
N : "Ça serait cool de faire la séance torse nu non? Il fait super chaud dans la salle."
Il le retire en mode sexy, me montrant bien ses atouts, et me le lance à la figure. Le suivant à le retirer est Thomas. C'est incroyable l'épaisseur de ses muscles, y a personne qui doit réussir à le mettre à terre. Enfin Damien, qui me le donne dans les mains avec un petit sourire. Je mets la tête dans celui de Nicolas et Damien. Ils sont encore chauds et sentent délicieusement bons, autant l'un que l'autre. Quand je relève la tête, ils sont tous les deux très proches de moi.
N : ''Aller Valentin, à ton tour de l'enlever.''
V : ''Hein, mais non je suis très bien comme ça ! J'ai pas envie de l'enlever moi !''
N : ''Pour me faire plaisir...(en murmurant) et à Damien aussi. Qu'on puisse voir tes progrès, ton corps de jeune athlète.''
Il me fait ses yeux suppliants et son sourire craquant. Damien me regarde de la même manière presque, ses yeux sont encore plus attendrissants...j'abandonne mon débardeur en soupirant. Nicolas me caresse les fesses en claquant un petit bisou sur mes lèvres.
N : ''Tu vois c'est pas si dur, et de toute façon t'es très bien, tu as pas à te cacher. Ahlala c'est ça de pas faire de sport en groupe, t'es pas habitué aux vestiaires et à la nudité...''
Je vais sur les tatamis en grognant, ce qui fait rire Nicolas.
T : ''Bon on peut commencer la séance ? Parce qu'on y est encore demain si c'est ça. On commence par s'échauffer, et plus vite que ça !''
J'avais l'impression d'être de retour au lycée, l'échauffement qui commence par de la course, puis on bouge tous les muscles. Je faisais tout avec une seconde de retard, regardant d'abord Nicolas ou Damien pour savoir quoi faire.
T : ''Aller Valentin tu te bouges un peu ? A la base c'est pour toi qu'on fait ça, mets un peu plus de vitesse ! Je suis sur que pour sucer Nico t'es pas aussi long !''
Je le regarde ébahi, il me regarde avec un air un peu narquois. Je ne dis rien et essaie de prendre un rythme plus rapide. Ça me soûle déjà, si c'est pour me prendre des remarques tout le long à cause de lundi, ça va vite m'agacer ! Non mais il se prend pour qui ? Damien qui est le plus proche de moi me fait un sourire en me caressant le bras et hausse les épaules l'air de dire ''on s'en fiche''. Je lève les yeux au ciel, pas question que je le laisse me parler comme ça. Son p'tit côté mâle dominant il va le passer sur quelqu'un d'autre.
L'échauffement fini, il nous emmène dans un coin de la salle où il y a un sac de boxe.
Il nous montre les coups de base, pieds, poings.
T : ''Valentin, tu nous montres la force qu'il y a dans tes p'tits bras ? Si tu as vraiment travaillé à la muscu tu devrais en avoir un peu, mais bon tu agitais beaucoup plus ton cul je crois...''
Il m'énerve ! Mais plutôt que de répondre je tape sur le sac le plus fort possible en imaginant que c'est lui. Je préférais le Thomas de dimanche soir ! Ça me fais un bien fou de me défouler, finalement j'adore le sport. C'est le faire seul qui est dur, pour rester motivé.
T : ''C'est bon arrête, tu le fais bien. Pour une p'tite crevette, ahahah''
Je lui tape doucement sur le bras : ''La crevette n'a pas tes biceps, je fais comme je peux.''
On a tous rigolé. Puis Nicolas et Damien m'ont remontré comment taper sur le sac, et je l'ai refait.
D : ''Mais c'est qu'il apprend vite, même nous on va devoir faire gaffe si ça continue, si on t'embête tu vas pouvoir nous mettre une raclée !''
N : ''Moi ça me dérange pas, au moins ça voudrait dire qu'il sait se défendre contre les mecs un peu relou.''
D : ''Comme toi par exemple ?''
V : ''Ahahah je vais tous vous mettre au sol.''
Nicolas m'attrape et me plaque au sol sur le dos et s'assoit sur moi.
N : ''Ah ouais ? Pas pour le moment mon p'tit ange!''
Je me soulève rapidement et essaie de le renverser. Il arrive rapidement à reprendre le dessus, me bloque sur le ventre, les bras dans le dos. Il me maintient juste sans me faire mal, mais je suis incapable de lui échapper.
T : ''Et ben, du moment où le mec a un peu de force, on te viole sans problèmes toi. Je comprends que Nicolas veuille que tu saches te défendre car la, on pourrait tous te passer dessus sans que tu puisses rien y faire. Mais bon, avant ce soir tu connaîtras des techniques pour mettre des mecs comme moi au tapis avec un peu de chance.''
Je rougis. Sans qu'il l'ai dit méchamment, je me rends compte que je ne fais pas le poids face à n'importe lequel d'entre eux. Je bouge d'un coup pour me libérer, mais Nicolas me tombe juste dessus. Il rigole, se redresse, et mime une pénétration en me tenant les mains.
N : ''Vite, profitons de lui tant qu'il est encore faible ahahah.''
Damien sourit et fait quelques pas en avant, tandis qu'une lueur s'allume dans le regard de Thomas. Je dois montrer maintenant que je peux faire mieux ! Je donne donc un grand coup de cuisses vers l'avant en tombant sur le côté. Déséquilibré, Nicolas me lâche et je me relève.
D : ''Bien joué ! Toujours aussi surprenant. Ça risque d'être très drôle les corps à corps. Thomas, apprends lui les mouvements, j'ai hâte de voir Valentin se battre.''
T : ''Ok, on fait quoi comme équipes ? Je te montres les mouvements sur Damien ou directement sur toi Valentin ?''
V : ''Euuuh, ça te dérange pas Damien ? Que je vois les placements, tout ça...''
T : ''De toute façon après ça, on va tourner dans les groupes, pour voir que même un mec plus léger ça peut être le gagnant. Tout dépend de la rapidité et des gestes.''
Damien rigole et me fait un clin d’œil : ''Je le fais mais, tu me revaudras ça. Par exemple en me laissant venir manger tous les week-end de Novembre.''
N : ''Bon on se met en place comme ça alors. Regarde bien les mouvements Valentin, après tu les fais sur moi, et je te les fais. Ok?''
V : ''C'est parti ! Apprenez nous à nous défendre maître Thomas.''
J'ai dis ça en faisant une courbette provocatrice, il m'a fait une balayette et je me suis retrouvé sur le cul (au sens propre comme au sens figuré : c'est arrivé super vite).
N : ''Eh fait attention, lui fais pas mal au cul, j'en ai besoin moi ahah !''
Damien qui est juste à côté de moi m'aide à me relever en me tendant une main. Il tire brusquement et je me retrouve contre lui, la tête rebondissant sur ses pectoraux.
V : ''Doucement ! Si on pouvait éviter de m’assommer ça serait bien.''
Il rigole en s'excusant, me fait un bisous sur le front une main au creux des reins. Je m'écarte de lui en rougissant. Ils ont tous décidés de s'y mettre aujourd'hui ou quoi ?

Après ça, on s'est mis en groupe. On regardait Thomas faire, puis on appliquait. C'est amusant de voir qu'on peut facilement renverser 75-80kg de muscles. Bon ok, c'est dans une situation où l'opposant se laisse faire. Avec Nicolas, on faisait les prises en douceur, pour que l'autre ne s'écrase pas par terre. C'était très amusant de voir Damien renverser Thomas, qui doit faire plutôt dans les 90kg de muscles. Comme je n'ai pu m'empêcher de rigoler, Thomas ne nous a laissé manger que quand on a fait toutes les techniques qu'il voulait nous apprendre. J'ai trop faim et je ne suis pas le seul, on a même pas mis 15min pour le repas. Bon il faut avouer que mes sandwichs maisons ont eu un franc succès. Même Thomas a dit que il y avait ce qu'il fallait dedans. Ouah un compliment ! C'était très agréable de manger entre les bras de Nicolas, son torse chaud contre mon dos. Je le regarde en tournant la tête pour lui sourire. Tiens c'est drôle, avec le manque de lumière, il paraît plus brun que châtain, il est encore plus craquant... Je lui en fais la remarque.
N :''Oui quand y a moins de soleil j'ai les cheveux qui foncent. Mmmm encore plus craquant ? Ça veut dire que je vais pouvoir te demander n'importe quoi ?''
V : ''Ouais n'espère pas trop, c'est toujours non pour l'épisode d'hier soir.''
N : ''Mais quel têtu ! Pas moyen de te faire changer d'avis quand tu l'as décidé.''
Je lui dis non en rigolant. C'est bon on a pas besoin de ça pour s'amuser. Le repas est fini, on se lève pour continuer. Damien s'approche de moi, me prend la main en s'agenouillant, et glisse à mon doigt une bague qu'il a faite avec l'emballage en aluminium : ''Voulez vous bien cuisiner pour moi ? Je promet d'être fidèle et de manger vos délicieuses recettes jusqu'à ce que la mort nous sépare.... Non mais sérieusement tu cuisines trop bien, j'adorerais venir manger tous les jours! Est-ce que tu veux bien ?''
V : ''On a dit tous les week-ends de Novembre. Tu essaies déjà de demander plus...Et après des fois je fais des trucs simples à manger hein. Mais bon, pour 2 ou 3 c'est presque pareil. Moi ça me dérange pas, tu en dis quoi Nicolas ?''
N : ''Bah le truc c'est que c'est fini nos soirées romantiques à deux, nos dîners aux chandelles, le sexe avant ou juste après le repas....fini aussi ce magnifique petit cul uniquement en boxer dans la cuisine, puisque qu'il y aura un invité.''
D : ''Mais il peut rester en boxer, ça me gêne pas du tout ahahah.''
V : ''Non mais lol, tu rêves là ! C'est pas parce que c'était comme ça à la soirée que ça va se reproduire.''
Nicolas et Damien ont en même temps lâché un ''ooooh!!'' déçu. On a tous rigolé.
T : ''Pourtant c'était amusant à la soirée d'être tous en boxer, non ? On pourrait faire ça à chaque fois.''
V : ''M'en fiche je serai pas présent à toutes les soirées ahahah, vous faites comme vous voulez.''
Ils sont complètements dingues des fois...

On reprend les combats, ce coup ci on sait comment se défendre, et il faut mettre l'autre au sol. Je commence contre Nicolas. Même si j'arrive à le surprendre en attaquant rapidement, je suis trop proche de lui, je ne veux pas lui faire mal, je me retrouve donc au sol sur le dos lui assis sur mon ventre. Il étire mes bras sur le sol, m'embrasse tendrement sur les lèvres : ''Tu as perdu. Bon je te laisse deux autres chances de me battre. Si tu me mets pas au sol au moins une fois, on joue comme je veux. Tu sais ce que ça veut dire...''
Je soulève mon torse et le colle contre le sien : ''Oh oui j'imagine bien. Donc je vais me donner au maximum.''
Il rigole : ''Ouais c'est ça, fais sortir le p'tit lion qui est en toi !''
Il se relève, m'aide à me relever. Le combat reprend. J'esquive ses attaques pour essayer de trouver une ouverture. Il se jette sur moi, je sens qu'il commence à prendre le dessus...et je me retrouve à nouveau au sol. Bon, trop offensif ça marche pas, trop défensif ça marche pas....Par contre il a l'air un peu essoufflé. Je me relève, me mets en position. C'est maintenant ou jamais. Il me regarde en souriant : ''Sois pas trop déçu si tu perds, c'est pas grave, dis toi que tu feras plaisir à ton chéri !''
Il vient direct au corps à corps, il m'attrape. J'essaie de résister. Il sourit, sur de sa victoire. Je feinte sur le côté et lui fais une balayette alors qu'il vient de m'attraper. Il tombe sur le dos, m’entraînant avec lui. Je saisis ses bras et les croise sur son torse, je l'embrasse.
V : ''Tu as perdu ! Je suis sauvé !''
N : ''Ouais ok, tu as gagné. Mais là je serais capable de me libérer et de te maîtriser...''
T : ''Aller on tourne ! Viens Valentin. On fait 3 combats, pareil.''
Bon bah contre le ''prof'', je n'ai eu aucunes chances. Et il n'a pas eu de pitié, je me suis retrouvé deux fois sur les fesses, la respiration coupée. Il m'a mis un coup dans les tibias, il me renverse comme une poupée de chiffons ! J'ai beau frapper aussi de toutes mes forces, j'ai l'impression de frapper un mur...Pour le 3ème combat, il me surprend encore et je fini sur le ventre, écrasé sous son corps massif. Il en profite pour me faire sentir sa bosse déjà énorme alors que normalement au repos...
T : ''On gagne quoi en t'ayant battu trois fois ? Bon ça a pas été très dur. Par contre tu sens ce que tu peux rendre dur en prenant en toi ?''
Il pèse de tout son poids sur moi, je sens son sexe gonfler. Je reprends ma respiration :
''Non tu as rien gagné tu es le prof normal que tu sois meilleur, et vu ta taille...''
Il donne des coups de bassin, m'écrasant un peu plus à chaque fois.
T : ''Je suis sur que t'es capable de la prendre. Ça se voit un bon passif. Et du peu qu'en a dit Nicolas, tu encaisses super bien. Tu peux te prendre ma queue, tu vas kiffer te faire prendre.Avoue que tu aimerais la sentir en toi...''
V : ''Nan! Laisses moi tranquille!''
Je donne des coups au sol et à Thomas si je peux, et le bruit que je fais interrompt Nicolas et Damien.
N : ''Thomas, arrêtes, laisse le se relever !''
Son ton est glacial, ses yeux ne tolèrent pas de réplique. Thomas se relève, le fusille du regard : ''Tu sais, tu crois que tu obtiens tout ce que tu veux vu comment tu es. Mais dis toi bien que le monde n'est pas à tes pieds, tout ne t'es pas acquis. Je vais pas violer ton mec. Mais si il veut tester un ttbm, moi je me ferai bien son cul. Maintenant viens te battre.''
Punaise on dirait un combat de coq. J'essaie de calmer le jeu en disant à Thomas que je ne veux pas tester, qu'il doit se trouver un mec à sa taille. Il sourit légèrement en me disant de m'occuper de Damien. Ce dernier me prend par la main et m'écarte d'eux.
D : ''T'inquiètes pas ils vont régler leur compte, on a notre temps pour faire nos trois combats tranquillement.''
Avec Damien, ce fut un combat plutôt sensuel, entrecoupé par les coups que se donnaient Nicolas et Thomas. Je jauge mon adversaire du regard, il me fait un sourire enjôleur. Déconcentré par son sourire, Damien m'a mis au sol en me retenant dans ses bras. Il m'a relevé comme l'aurait fait un danseur en m'attirant sur son torse. Je m'écarte de suite. Et attaque. J'arrive à le renverser sur le dos, il manque de me faire tomber sur lui, je l'évite en roulant sur le côté. On se fixe, se remettant en place, prêt à bondir tels des félins. Il me fonce dessus pour m'attraper, je l'esquive tel un matador. Il tombe à genoux, ne se relève pas. Il s'est fait mal ? Je m'approche pour lui demander, il m'attrape par la taille et m'allonge sur le dos, colle son torse au mien. Le voyou ! Je sens chaque parcelles de mon corps à son contact qui frissonne de cette envie que je m'interdis. Il me regarde dans les yeux, ses lèvres sont proches. Je sens son haleine fraîche, aussi délicieuse que son odeur. Il a eu chaud, mais même sa transpiration ne sens pas mauvais, c'est une odeur douce, un peu comme Nicolas. Je laisse mon esprit s'égarer, imaginant Damien à la place de Nicolas dans un rapport sexuel, son corps brûlant et humide de notre effort contre le mien...Je vois ses yeux qui se rapprochent. Je sens son désir autant que je sens le mien. Nous sommes subitement interrompus par un choc sourd, suivi d'un grognement de Nicolas et d'un rire de Thomas :
T : ''Tu vois tu fais pas le poids, t'es toujours en dessous de moi !''
N : ''T'es p'tet plus fort, mais y a bien une fois ou tu as été en dessous et tu as aimé...''
Un ''quoi ?!?'' m'échappe, je tourne la tête vers eux. Je regarde Damien, il a l'air gêné. Je regarde à nouveau Nicolas.
V : ''De quoi tu parles ?''
N : ''De rien, d'une conneries.''
T : ''Ton mec trouves amusant de baiser des actifs! Enfin même n'importe qui, surtout quand ils sont en position de faiblesse. Fait gaffe à toi, ta faiblesse c'est d'être trop gentil...'' Oulah, il dit ça d'un air grognon le Thomas. Il n'aime pas qu'on lui rappelle ce souvenir apparemment. Je regarde Nicolas un peu choqué.
N : ''Putain non c'est pas ça ! Ça s'est pas passé comme ça, on était bourré et défoncé, j'ai eu envie de sexe. Y avait ton cul bien visible sur le canapé. Et tu t'es laissé faire.''
T : ''En même temps vu ce que je m'étais mis...''
Je regarde Damien. Je le regarde d'un air interrogatif, pour lui dire ''c'est vrai ?''
D : ''Je sais pas, je me suis barré quand Nicolas a commencé à s'exciter tout seul. J'avais presque rien pris, rien que l'alcool ça me rend malade. Il m'a demandé de venir sucer Thomas pendant qu'il lui faisait le cul pour qu'il se laisse bien faire. Mais moi je couche pas avec mes potes...'' Je lui fais un clin d’œil, il comprend et sourit.
N : ''Damien pourquoi tu lui déballe tout ! Vous voulez que ça casse avec mon mec c'est ça ?''
V : ''Calme toi Nicolas, je veux juste savoir. Vous avez fait ça quand ?''
N : ''Cet été. Et Thomas tu peux pas te plaindre, je t'ai sucé moi même.''
T : ''Ouais je m'en souviens vaguement. Bah au moins c'est clair que personne ne touche plus jamais à mon cul. Mais je devrais te mettre la mienne pour qu'on soit à égalité. Ça se trouve, tu aimerais p'tet...''
D : ''Bon arrêtez, ça suffit, personne ne prends personne sans son accord ! On a été clair la dessus ! On oublie ce qui s'est passé cet été, on reste sur ce qu'on a dit : le premier qui fait ça à un pote sans un oui avec tout ses moyens de pensées, ça se fini chez les flics merde! Vous commencez à me les briser à jouer aux mâles, alors que c'est toujours vous qui m’amenez des problèmes. Donc ça suffit les conneries !''
Je regarde Damien, assis sur mes cuisses. Il est impressionnant, avec son visage d'ange blond et ses yeux verts flamboyants. On sent que ça fait longtemps qu'il se fait entraîner par ses deux amis. J'avoue que d'entendre ça me fait me demander qui est vraiment Nicolas. C'est vrai que vu le bg qu'il est et sa confiance absolue, il est capable de tout. Rien qu'à voir son appétit sexuel... Pour remettre de l'ambiance, et dissiper la tension, je lance : ''Il est 16h, c'est l'heure du goûter !''
Damien me regarde avec tendresse et se lève, m'attrape par les épaules pour me relever.
Une fois debout, Nicolas vient de suite se coller à moi, tel un lion gardant sa proie face aux hyènes (mais en dorlotant son repas). Je trouve ça amusant. Je profite de sa soudaine attention très importante pour me concentrer sur lui. Il a été comme ça jusqu'au soir et le lendemain matin, je vais pouvoir lui poser quelques questions...

Quand on s'est réveillé, j'ai vu son sexe gonflé, il m'a regardé presque suppliant. Je l'ai sucé doucement, puis il m'a fait l'amour tout aussi doucement. Je me demande si c'est pas une des fois ou j'ai pris le plus de plaisir, car j'ai joui avant lui et il a continué à me prendre jusqu'à jouir lui aussi. A chaque mouvements qu'il faisait, j'avais une décharge de plaisir qui me faisait me resserrer sur son sexe. Lorsqu'il s'est libéré avec un gémissement grave, il est resté en position et m'a embrassé aussi intensément qu'au tout début de notre relation. J'en ai eu la tête qui tournait, mais je ne voulais pas décrocher mes lèvres des siennes.
N : ''Désolé pour hier. Ça aurait dû mieux se passer...''
V : ''C'est pas grave. Mais maintenant je veux en savoir plus sur toi....''
N : ''Sur ce qui s'est dit hier j'imagine...''
V : ''Oui. Pourquoi tu t'es fait Thomas ? Tu fais ça souvent, sauter sur tout ce qui est à ta portée ? Et Damien aussi tu as couché avec lui? Et pourquoi il a dit que tu profitais de mecs en position de faiblesse ?''
N : ''Tu vas pas m'en vouloir quand même, ça s'est passé avant qu'on se connaisse ! Je te jure que toi c'est pas pareil ! Et non je profite pas des mecs en position de faiblesse.''
V : ''Tu as quand même un grand appétit sexuel...''
N : ''Ouais j'y peux rien....Tu m'en veux sérieusement ?''
V : ''Non mais je veux savoir, réponds à mes questions.''
N : ''Lesquelles ?''
V : ''Tu couches avec tous les mecs que tu peux ?''
N : ''Non je couche pas avec tous les mecs que je peux. Bon même si avant de te rencontrer, oui j'ai eu pas mal de plans culs... c'est juste que je plaît pas mal...et comme j'ai souvent envie....Je suis vraiment désolé, nous deux c'est différent, je te promets. Même si ok je suis toujours autant en demande de sexe, mais tu t'occupes bien de moi.''
V : ''Et pourquoi tu t'es fait Thomas?''
N : ''Pfffff c'est trop con....Bon je te dis tout mais tu le dis pas à Thomas, il déteste qu'on en reparle. J'ai lancé ça sans réfléchir car il m'énervait à te parler comme à ses mecs, à jouer au dominant...''
V : ''Arrêtes de gagner du temps et racontes moi. Évidemment que je vais pas le raconter! Il me casse la gueule direct sinon je crois, ou pire ahah.''
N : ''Mouais...Bon....On était tous en vacances donc on voulait se faire un grosse soirée. J'avais prévu de l'alcool pour toute la nuit. Et Thomas s'est ramené avec quelques trucs qu'il avait eu chez un de ses plans. Alcool et drogue ça fait pas un bon mélange...J'avais jamais pris des trucs comme ça. Damien a refusé d'en prendre, et en plus il boit toujours peu. Thomas et moi on s'est mis sévère! Et à un moment on s'est mis à parler de sexe. Moi j'étais dans un fauteuil, Damien aussi, Thomas était dans le canap' les jambes relevées. Il nous a raconté son plan chez le mec qu'il avait vu le matin. Il se vante souvent des mecs qu'il baise. Contrairement à d'habitude, j'avoue que la, ça m'a bien excité, je chauffais, je lui demandais des détails et tout. Et moi pendant ce temps la j'avais son cul bien en vue. On était tous en train de bander, même Damien. Thomas était complètement dans les vapes, il se caressait en racontant son plan. J'ai eu envie de le prendre. J'ai demandé à Damien de m'aider, je voulais d'abord que Thomas soit pompé pour qu'il se laisse ouvrir doucement. Mais bon, Damien a refusé, normal. Il est rentré chez lui. Ce qui l'a énervé, c'est qu'il sentait ce qu'on avait fumé, son père a failli l'envoyer à l'armée...Pis moi je suis resté comme un con avec mon envie qui montait de plus en plus. Je me suis approché de Thomas, j'ai commencé à le caresser, il a pas réagi, il arrivait même plus à se caresser....Je suis resté sur mon idée de base et j'ai commencé à le sucer, enfin rien que le gland, elle est trop grosse sa queue...Pendant qu'il gémissait légèrement, j'ai commencé à lui ouvrir le cul, ça l'a fait gémir encore plus. Là j'étais tellement chaud j'ai pas réfléchi, je lui ai soulevé les jambes et je lui ai mis à fond. Je me contrôlais plus, je l'ai baisé comme ça sans pitié, comme il avait dit avoir baisé sa salope du jour. Pour qu'il se détende, je continuais à le sucer. On a joui en même temps, il s'en est mis partout. Et de se vider ça nous a tellement épuisé, on s'est endormi direct. Le lendemain quand on s'est réveillé, il s'en souvenait pas vraiment, mais il avait mal au cul, et j'étais à poil à côté de lui. Il a pas mis longtemps pour comprendre. J'ai cru qu'il allait me casser la gueule. Il me regardait, tremblant de rage. Il a ramassé ses vêtements, s'est habillé et est parti. Aucuns d'entre nous s'est donné de nouvelles pendant une semaine. J'ai d'abord été voir Damien. Je lui ai raconté vite fait qu'après qu'il soit parti je l'ai fait, et que le lendemain Thomas s'est barré. On a été chez Thomas. C'est Damien qui a trouvé les mots pour qu'on reste tous amis. J'ai failli tout faire foirer alors qu'on se connaît depuis nos 15ans....''
V : ''Ouais c'est grave quand même...faire ça à ton pote.''
Nicolas me regarde dans les yeux. Il voit que je le regarde intensément. Je suis pensif, mais en même temps, vu comment il est sobre, je comprends que ça dérape avec des substances.
N : ''Ouais...c'est pour ça on a trouvé ce compromis. Et on a dit qu'on faisait plus de conneries de ce genre, car Damien a vraiment failli se faire envoyer à l'armée par son père. Heureusement sa mère me connaît, je lui ai dis que c'était ma faute, elle m'a cru, ça a désamorcé le truc. Mais son père a dit que c'était sa dernière chance. Il est trop sévère...''
V : ''Mouais c'est plutôt toi qui fait trop de bêtises. Dernière question : Tu as couché avec Damien? Ou tu veux coucher avec lui, c'est pour ça que tu insistes à ce que je le fasse avec lui, pour le prendre en même temps ?''
N : ''Nan, Damien c'est comme mon frère, je lui fais totalement confiance, il m'a soutenu quand mon père m'a mit dehors, même s'il me paye tout ce qu'il me faut, il veut pas me voir. Donc ça a été ma famille d’accueil, le temps de savoir m'occuper de moi. Après même quand il est venu en appart pour être plus près de la fac, j'ai souvent passé du temps chez lui, il a jamais voulu vivre avec moi en coloc.''
V : ''En même temps ton appartement n'a qu'une chambre.''
N : ''Ahah ouais mais on aurait pris un appart à deux chambres, j'aurai loué celui là, mon père s'en fou, je lui téléphone même pas pour lui demander de l'argent, je lui envoie juste un sms avec le prix dont j'ai besoin si j'ai besoin de plus un coup...minimum de contact..''
V : ''Ouais c'est pas drôle je comprends. Aller viens on fait un gros câlin ça ira mieux.''
On a une fois de plus continué à se raconter nos vies toute la journée. Il m'a ému mon chéri. Et la journée est passée si vite...
V : ''Pourquoi doit-on déjà retourner à la fac demain ? C'était trop court !''
N : ''Parce que nous devons avoir notre diplôme. Et je crois que Marc a pas mal de choses à te dire.''
V : ''Ah oui c'est vrai j'avais oublié ! On verra demain. Quand même, j'étais si bien dans tes bras toute la journée...''
N : ''Moi aussi mon ange.'' dit-il ne m'embrassant sur le front.

Le lendemain matin, on se réveille en retard. Même pas le temps de lui tailler une pipe ! Il m'a dit en rigolant d'attendre au moins le midi, et qu'on se rattraperai ce soir encore plus. Nos salles de cours étant totalement à l'opposée sur le campus, on s'est séparé en s'embrassant à l'entrée de la fac. J'arrive dans l'amphi in extremis avant le début du cours. Marc n'est pas là. Je lui fais un sms pour lui demander si ça va. Je n'ai pas de réponse de la journée, je n'en aurais pas plus le lendemain. Même si Nicolas me fait oublier ce qui peut se passer dans la tête de mon ami, je me demande un peu pourquoi personne n'a de nouvelles. Mais bon, les lèvres de Nicolas m'empêche de penser, et ses délicieux coups de reins m'ont emporté ailleurs. Le mardi est passé vite encore, même si très calme (sauf sexuellement, Nicolas semble frustré). À la salle de sport, le p'tit brun s'est rapproché de Damien, faisant le sport avec lui et Thomas. On a appris qu'il s'appelait Jérémy. Je suis un peu jaloux, Damien ne fait plus attention à moi... A la fin de la séance, je lui demande s'il vient manger ce week-end, dès vendredi soir. Il me répond que ça dépendra de ce que fais Jérémy. Je suis déçu, mais j'oublie vite ce rebondissement quand je reçois un sms de Marc : ''Tu peux venir m'apporter les cours demain ? Dsl de pas avoir répondu, me sens pas bien.''
V : ''Ok, on fini à 13h, je mange avec Nicolas et je viens vers 15h? Tu vas bien ?''
M : ''Ok merci beaucoup. Est-ce qu'on pourra parler ?''
V : ''Bien sur, de tout ce que tu veux y a pas de soucis ! ^^ ''
M : ''Merci t'es un super pote...''
Mais il lui arrive quoi sérieux ? Je me suis inquiété jusqu'au lendemain quand j'ai toqué à la porte. Et là.....

Voilà, un 12e chapitre ! Merci beaucoup de vos commentaires, ça fait plaisir. Si ça ne vous plaît pas, commentez quand même (en disant pourquoi). Toute critique (positive ou négative) est bonne à prendre. La suite un prochain jour ! (non, pas la semaine prochaine!!!) ^^

Pititgayy

pititgayy@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Je me suis offert à ce mec - Le mec idéal

News : 16/02

Découverte et initiation L'inconnu
Réveillé par mon cousin Tib
Un soir à la piscine Histoire01
Chez l'opticien Bidiscret
Mon cher collègue hétéro Angelsmall
Un dimanche au Berghain Panorama
Etienne Rolex59
Baisé par mon nouveau frère JeanMarc
Une histoire de lycée JuSP7766
Hors Norme CalinChaud
Matinée tres hot Ian
Du fantasme au vide couille chuuuut17

Nouvel épisode

Soumission & Domination 486 Jardinier
Soumission & Domination 487 Jardinier
Le destin de Thomas 3&4 Tom Boum
Le beau gosse d'en bas -02 Lacopropietegay
La rançon -02 Keybound
Un soir avec Papa -04 Story Hard
Éric, ma vie Chapitre -02 Rodrigue
Le lycée -02 Noah93
Mark et Max -10 Ninemark
Mark et Max -11 Ninemark
Mark et Max -12 Ninemark
Galère à l'entrepôt -03 Otto
Longue histoire hot -09 Mikel
Avec mon meilleur ami -02 A.AF
David, mon beau père -08 Jason
Le mec idéal -14 Pititgayy
Mon pote Gauthier -02 Nordgay59400
Les belles étoiles -02 Nico_Soumis

Cyrillo se branle

RETOUR AU MENU HISTOIRE
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre et surtout, elle ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection vis à vis des maladies sexuellement transmissibles. Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches : PROTEGE TOI ET METS DES CAPOTES

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Facebook, Twitter

 
 
CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Facebook - Twitter - ello - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay