11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précedent

Le mec idéal -14

Je me réveille avec un mal de tête incroyable. Je ne sais pas combien de temps j'ai dormi, mais sûrement très peu. Je garde les yeux fermés. Je sens un mouvement derrière moi. Le bras de Nicolas me tombe dessus, son corps se colle à moi. Sa chaleur est si agréable.... dommage que j'aie si mal à la tête. Je veux m'étirer un peu, mais mon bras est arrêté par un corps devant moi. J'ouvre les yeux d'un coup. Damien est en face de moi, nu dans le lit. Je regarde derrière, Nicolas, nu, comme moi. Damien me regarde en souriant, caresse ma joue : "C'était super, merci beaucoup.... arrête de faire ces yeux horrifiés c'est bon, c'est rien."
Mais qu'est-ce que j'ai fait ?!? J'essaie de me concentrer pour me souvenir....

Quelques jours plus tôt :

Mercredi :
Je suis devant chez Marc. Je me suis inquiété toute la matinée, j'ai bâclé la pipe que Nicolas m'a demandé ce matin. C'est ridicule je sais bien, mais c'est mon pote depuis maintenant plus d'un an, et celui qui a le mieux accepté mon homosexualité dans mon groupe d'amis. Et en plus dès que j'apprécie les gens je m'inquiète pour eux, je n'arrive pas à m'empêcher d'être comme ça. J'essaie de me rassurer encore une fois, de toute façon il va me dire ce qui lui est arrivé. Je sonne à sa porte. J'attends 3minutes avant qu'il m'ouvre, caché derrière la porte. Je rentre et ôte mes chaussures. Je me retourne pour le regarder.
V : "Ah tu sors de la douche ? Il fait frais tu devrais t'habiller...."
M : "C'est toi qui est arrivé trop tôt aussi, je pensais pas que tu serais là avant 15h."
V : " Tu sais pourtant que je suis toujours à l'heure."
M : "C'est vrai. Sauf depuis que tu es avec Nicolas, tu arrives limite limite."
V : "Ok j'avoue....bon vas t'habiller, tu vas retomber malade sinon."
Marc me conduit d'abord au salon. Comme il est devant moi presque nu, je le détaille un peu. 1,75m environ, il est super mince. Brun, yeux bruns que je connais, il a simplement quelques poils sur les bras et les jambes, comme un joli p'tit mec quoi. Je remarque qu'il n'a rien sous les aisselles. Il se retourne, me dit de m'asseoir dans le canapé comme chez moi, qu'il revient vite. Il revient au bout de 5 min avec un plateau, chocolat chaud et gâteaux. Il s'assoit sur le canapé avec moi. Il a une mine épouvantable, les cernes creusées et violettes.
V : "Tu dors un peu ? Qu'est-ce que tu as eu pour avoir cette tête épuisée ?"
M : "Ouais j'ai super mal dormi, j'ai eu la gastro deux jours, le week-end dernier. Mais je dors mal depuis avant. Je me pose plein de questions...."
V : "Écoute, je suis là pour toi, tu m'as demandé si on pouvait parler, si je peux t'aider en quoi que ce soit, dis moi."
M : "Ouais... t'es vraiment un super pote, toujours à prendre soin des autres. Dis est-ce que tu veux bien me raconter comment tu as rencontré Nicolas, car tu esquivais pleins de questions quand on était tous à t'en poser."
V : "Tu veux que je te dises quoi?" Ce soudain intérêt pour ma relation me mets mal à l'aise. Autant j'aime écouter les autres, qu'ils me parlent d'eux, autant je n'aime pas spécialement parler de moi....
M : "Depuis quand tu sais que tu es gay. Et comment tu l'as rencontré, tout quoi. Sans mensonges. Car toutes les fois où tu nous laissais, c'était pour aller le voir hein?"
V : "Oui...en même temps c'est la première fois que j'aime quelqu'un, c'est nouveau. À chaque fois que je suis séparé de lui 5min il me manque, je pense à lui. Bon....Depuis quand je sais que je suis gay ? Quelques années, mais de là à l'accepter c'est autre chose. Enfin en y repensant maintenant, ça fait un bon bout de temps. J'ai vraiment accepté l'année dernière. Et cette année j'ai voulu...sauter le pas si j'ose dire. Enfin surtout que Nicolas me chauffait dans le bus, je sais pas si tu te souviens...."
Et je lui raconte tout depuis le début. Ça le fait sourire et en même temps il a l'air très pensif. Je lui demande à quoi il pense.
M : "Ben tu vois, on a le même âge, mais j'ai commencé à m'intéresser au sexe qu'à mes 18-20ans. Je regardais indifféremment les filles et les gars. C'est bizarre non?"
V : "Bah non c'est pas bizarre, c'est pas parce que tu n'as pas envie de coucher avec un sexe que tu ne regardes pas l'autre. Tu as commencé super tard par contre c'est dingue !"
M : "Ouais....et je suis encore puceau..."
V : "Ça va, tu as 5jours de plus que moi, même si je suis plus puceau, on l'a été au même âge."
M : "Est-ce que tu me promets de ne rien répéter et de pas m'en vouloir ?"
V : "Euh tu m'inquiètes la. Déballe tout ce que tu as à dire. Je ne te jugerai pas t'inquiètes."
M : "Ben...je crois que je suis gay....ou ptet bi. Mais le fait que toi tu ais un mec, que tu nous l'ai dit à tous, que tu sois toujours si gentil et tout, je me suis dis que je pouvais te le dire à toi, pour que tu m'aides."
V : "Que je t'aide à quoi? Que tu sois gay ou bi c'est pas grave, ça change rien à notre amitié !"
Je mets une main sur son épaule. Il se met à pleurer.
M : "Oui mais ils vont dire quoi mes parents ? Mon père est toujours à me demander quand est-ce que je vais ramener une fille. Et si je ramène un mec, je les déçois ? Je suis sur qu'il est capable de me jeter dehors."
V : "Allons allons, ça va aller pleures pas. Tu sais pas si tu es gay ou bi, tu peux ptet ramener une fille. Et si tu ramènes un mec et qu'il te jette dehors, ben tu viendras dormir dans le canapé chez Nicolas, ou tu iras chez mes parents."
Il n'arrête pas de pleurer. Je comprends, il doit y penser depuis quelques temps, et s'il a tout retenu jusqu'ici, les vannes ont tout lâché.
M : "Est-ce que tu peux me prendre dans tes bras?"
Il a l'air tellement désespéré, je le laisse venir contre mon épaule. Je lui caresse le bras doucement en lui disant des paroles réconfortantes. Il me met les larmes aux yeux à force de pleurer ! Et il n'a pas l'air de se calmer, il a encore de gros sanglots. Mon épaule est toute humide. Je le sers dans mes deux bras comme faisait ma mère quand j'étais petit, la tête posée sur la sienne. On reste dans cette position jusqu'à ce qu'il se calme enfin. Mon tee shirt est trempé sur le côté droit. Marc lève ses yeux humides sur moi. Je l'embrasse sur le front.
V : "C'est fini, arrêtes de t'en faire, tout va bien se passer, d'accord ?"
Il hoche la tête, prend une de mes mains dans les siennes, la serre sur son cœur. J'essuie avec le pouce une larme qui coule sur sa joue.
V : "Ça va mieux ? Tu avais besoin de lâcher la pression, normal."
M : "Désolé....j'ai complètement trempé ton haut....je vais t'en prêter un. Merci beaucoup de m'avoir consolé, ça fait du bien, depuis le temps que j'avais envie de chialer. C'est vrai qu'entre ça, mes parents, les cours, pfouuuu !"
Je lui frotte le dos énergiquement.
V : "C'est rien, faut se lâcher des fois tu as raison."
Marc va me chercher de quoi me changer, je regarde mon téléphone rapidement. Nicolas me demande si ça se passe bien, quand est-ce que je rentre. "Pas avant 18h, le temps de remonter le moral à Marc. À toute mon chéri, bisous"
N : "Ok, on mangera quoi?"
V : "On verra, je pensais faire un Chili, c'est bon mais simple"
N : "Ok, Damien vient manger?"
V : "S'il vient seul ouais."
N : "Lol ok à +"
Marc arrive à ce moment là avec un polo. Je me lève et me tourne dos à lui pour me changer. Il m'a filé un truc à lui ou une taille en dessous ? Je suis totalement moulé dedans.
M : "Ça te vas super bien le vert avec tes cheveux. Pardon, vas pas imaginer que je te drague hein. Mais ce polo je l'ai quasiment jamais mis il me va pas aussi bien."
V : "Mais je n'imagine rien. Je me demandais juste quelle taille c'était pour que je sois si serré dedans. J'ai toujours dis que t'étais trop maigre ahahah."
M : "T'es bête ahahah."
On s'assied à nouveau sur le canapé.
M : "Il est 17h, tu veux partir à quelle heure retrouver ton chéri ?"
V : "Plus tard, tout à l'heure, pour le moment je suis avec toi. De toute façon quand je vais rentrer, je vais devoir me mettre aux fourneaux... disons 18h ou un peu avant pour que j'aie le bus."
M : "Ok cool t'es encore à moi pour presque une heure !"
On éclate de rire. On s'est mis à délirer, à parler de jeux vidéos et autres trucs dont parlent les jeunes. C'est fou comment ça passe vite une heure quand on s'amuse ! Enfin non, il y a exactement 45min qui sont passées, et Marc a reçu un appel de ses parents, pour dire qu'ils arrivaient. Je suis parti, après que Marc ait insisté à me faire la bise.
M : "Entre potes gays, on peut bien faire ça non ?"
V : "Oui oui, mais pas plus Marc attention mon chéri est jaloux...."
M : "Je te promet que j'ai aucunes arrières pensées ! Mais je comprends que Nicolas soit jaloux, tu t'es regardé ?"
Je rougis légèrement et balbutie : "T'es bête, je suis pas extraordinaire, Nicolas il est trop beau oui. Moi je suis banal."
Marc me regarde en rigolant, m'ouvre la porte et me donne une tape sur les fesses.
M : "C'est ça, demande à ton chéri tu verras. Aller rentre bien, c'était super cool ce moment avec toi."
V : "Oui c'est vrai, même si c'était un peu humide à un moment."
On a encore rigolé et je suis rentré.

J'arrive en bas de l'immeuble en même temps que Damien. Il s'est habillé en bad boy, jean moulant, tee shirt blanc moulant aussi, blouson en cuir. Trop sexy.... Je le détaille de la tête aux pieds, imaginant son corps nu.... Arrête Valentin ! Ça se fait pas de déshabiller un mec du regard !
D : "Salut p'tit bg, ça va ?"
V : "Super bien. Mais c'est toi le bg, pas moi."
Damien lève les yeux, m'attrape par la taille dans l'ascenseur, me met face au miroir.
D : "Franchement, regardes toi. Ce polo te vas super bien. Et t'es mignon comme tout. Pourquoi tu admets pas que t'es attirant ?"
V : "Mais regardes toi! T'es 100 fois plus sexy que moi. Minimum. Enfin bref. Je suis content que tu sois venu manger."
D : ''C'est ça, à d'autres ! C'est quand même dingue que tu ais du mal à comprendre que tu es bg. Nicolas ne te le dit pas assez. Je vais donc te le dire tous les jours jusqu'à ce que tu y crois."
V : "Concentres toi sur ton mec plutôt que de me faire des compliments, à part sur la cuisine, tu viens manger quand tu veux."
D : "Cool ! Et tu pourras en faire suffisamment pour que j'ai deux parts supplémentaires?"
V : "Ah ouais? Tu veux pas directement inviter Jérémy sinon?" J'ai dis cette phrase avec une pointe de jalousie dans la voix. Damien me regarde en rigolant.
D : ''Non, c'est juste que j'adore le chili, donc en manger 3 fois au total ça m’irait très bien. S'il te plaît Valentin..."
Il s'approche de moi, je sens son parfum. Je le regarde dans les yeux. Mon dieu, ces yeux...comme Nicolas, même si ceux de Damien sont verts, impossible de résister à ce regard. Heureusement on arrive à l'étage avant que quelque chose n'arrive. Je déteste me laisser ensorceler comme ça !

A peine arrivé, Nicolas me saute dessus pour me dire de me dépêcher, qu'il meurt de faim. Il claque un bisous rapide sur mes lèvres avant d'entraîner Damien dans le salon. Ok, faut pas que je traîne. Je prends mon temps quand même pour faire le plat et des galettes mexicaines. On a un invité, il faut que tout soit parfais ! Nicolas et Damien arrivent pile au moment où je fini, torse nu tous les deux. Il n'y a plus qu'à mettre la table. Je commence à le faire, aidé par Damien. Nicolas m'attrape:
N : "Même si ce polo mets ton corps et tes cheveux en valeurs, ce n'est pas la tenue réglementaire !"
V : "Ah oui c'est quoi?"
N : "Au minimum comme nous, après si tu veux qu'on se mette en boxer..."
Il me supplie du regard. Je commence donc à retirer mon pantalon, puis le polo. Il retire son jogging, m'attire contre lui.
N : "Mmmm mon chéri, t'es tellement attirant que je te mangerai bien avant le repas..."
D : "Moi ça me gêne pas, allez vous amuser un peu dans la chambre. J'attendrai pour manger"
V : "Non non non, c'est prêt, on mange tant que c'est chaud !"
N : "Eh Damien, enlèves ton jean aussi ahahah !"
Damien avance vers moi, ouvre son jean. Je n'arrive pas à détacher les yeux de sa magnifique bosse dans son boxer blanc...il baisse son jean aux chevilles. Ah non, c'est un slip. Mais la bosse est toujours aussi belle....Il se retourne, se baisse pour enlever son pantalon totalement. Je reste bouche bée devant son cul parfait, bien mis en valeur. Nicolas qui est à côté me referme la bouche. Damien l'a vu. Nicolas va à côté de lui, de dos, mettant son cul en valeur aussi. La c'est trop pour moi je bande la bouche ouverte. Je m'approche de Nicolas et l'embrasse en caressant son corps. Je lui mets la main au paquet.
D : "Ahahah on l'a fait bugger ! Il pense plus à manger !"
Nicolas s'assoit à table, tend un bras vers moi. Je viens sur lui, entre ses cuisses, colle mes lèvres aux siennes. Il me repousse même s'il bande contre mon cul.
N : "On mange le repas tu as dis. Tu attendras pour manger autre chose maintenant ahahah, bien fait !"
Pendant qu'on mangeait rapidement, Damien me regardait en souriant. Je sens son pied qui vient contre ma jambe. Je le regarde, est-ce qu'il s'étire les jambes où...? Il continue à discuter avec Nicolas comme si de rien n'était. Son pied monte le long de ma jambe, arrive le long de ma cuisse. Je le regarde en fronçant les sourcils, il me voit, mais continue. Son pied se pose sur mon entre jambes. Il me caresse, sent que mon corps réagi. Je sers les cuisses pour le bloquer, il retire sa jambe en rigolant. Il me fixe, je baisse les yeux en rougissant.
D : "Tu manges pas beaucoup Valentin. Tu te gardes pour le dessert? Ahahah. Ou tu fais en sorte que j'ai une grosse boîte à ramener chez moi...."
Je vais pour me lever mais Nicolas me retient par la taille et me rassoit. Mon cul a réveillé son sexe. Il met ses mains sur mon ventre. Une de ses mains descend dans mon boxer, il me soulève légèrement pour accéder à toute mon anatomie, même à mon p'tit trou.
V : "Il faut faire la vaisselle...et j'ai envie de me doucher après cette journée."
Nicolas me lâche, mais sa main me frôle tout le corps quand je me décolle de lui. Je frissonne de plaisir, mon boxer est tendu. Je ne prête pas attention et fais ce pour quoi je me suis levé. Je mets le reste dans une boîte que je donne à Damien, puis vais me laver. Quand je sors de la douche avec ma serviette autour de la taille, Damien m'attend derrière la porte. Il me fait la bise, une main au creux du dos.
D : "Merci pour ce délicieux repas. Tout est génial avec toi. Je viens pas demain soir par contre, ni vendredi. Tu seras là à notre séance d'amusement samedi?"
V : "Bah oui, mes parents sont encore en vacances."
D : "Cool, bonne soirée à plus tard. Amuses toi bien."
Je vais dans la chambre. Nicolas arrive, retire ma serviette, me pose sur le ventre sur le lit. J'ai tellement envie de lui et je n'ai rien d'autre en tête que du désir. On a fait l'amour pendant des heures dans toutes les positions. On a jouit 4 fois chacun. Je me suis endormi accroché à lui, épuisé.

Jeudi-vendredi:
Encore une fois, réveillé en retard le jeudi matin...En même temps on s'est endormi vers 3h. La journée est passé à une vitesse incroyable, je suis dans les vapes, le café m'aide difficilement à garder les yeux ouverts. Marc est revenu reposé, plus joyeux. C'est lui qui a remarqué le nouveau dans l'amphi. Je suis trop fatigué pour y prêter attention. Je lui demande comment il le trouve, et comme il me dit "très mignon", je relève la tête pour détailler ce nouveau. Tiens, encore un brun....mais avec une petite barbe taillée, cheveux très court. Pas mal...un peu le même style que Marc. Reste à savoir s'il est gay, il n'a pas l'air particulièrement. Enfin, je reste endormi toute la journée, jusqu'à retrouver Nicolas. La séance de sport m'a légèrement réveillé, c'est quand je me suis retrouvé seul avec Nicolas que j'ai enfin été totalement alerte. On s'est douché ensemble, je l'ai caressé jusqu'à ce qu'il appuie sur ma tête pour que je m'occupe de lui avec ma bouche. Après une bonne heure de sexe, on s'est couché tôt.
Le vendredi matin, je suis arrivé 15min en avance en cours. Seul Marc était là, il me "félicite" pour ma ponctualité inhabituelle. Le nouveau passe, va s'installer au deuxième rang. On l'a regardé jusqu'à ce qu'il soit assit. Je regarde Marc.
V : "Il te plaît?"
M : "Ouais...mais ça veut rien dire, je le connaît pas. Dis j'ai pensé à un truc. J'ai jamais embrassé, comment je sais si j'embrasse bien? Tu veux pas m'apprendre?"
V : "Le moment venu tu sauras le faire, je me suis bien débrouillé et j'étais doué a dit Nicolas. Désolé mon pote, c'est non! Vas tester sur le nouveau....En plus il nous regarde !"
Marc jette un coup d’œil, rougit : "T'es bête ! Il va croire quoi maintenant?"
V : "Ouais je sais. Ben il va croire que tu lui plaît avec un peu de chance ahahah. Comme ça tu pourras te faire embrasser."
Le midi, Marc m'a suivi quand j'ai rejoint Nicolas et Damien. J'ai fait les présentations. Le nouveau arrive, il nous a suivi pas possible....Il se présente, Loïck. Bon bah c'est comme si j'avais mangé avec Nicolas et Damien seulement ahahah ! C'est cool. Marc a l'air un peu gêné. Nicolas me glisse à l'oreille que c'est comme moi au début avec lui. J'étais si amusant à regarder? D'après lui, je le suis encore...La fin des cours a été un peu plus longue, Marc était ailleurs. Heureusement, il y a d'autres personnes dans notre groupe d'amis...Je retrouve Nicolas avec plaisir pour aller à la piscine. Me voir en maillot lui fait de l'effet, mais il ne me demande rien. Peut être attend t'il que je demande? C'est vrai que des fois il était trop actif, mais je m'y étais fait. J'ai seulement réussi à lui faire une pipe une fois rentré avant qu'il ne me dise qu'il veut dormir. Je lui demande si ça ne va pas.
N : "Désolé mon chéri, je me sens un peu fatigué..."
V : "Ok, dors bien mon amour que j'aime. Reposes toi pour être en forme demain, on a une soirée..."
N : "Qui commence à 12h ouais....Pfffff ça te dérange si je me lève juste avant demain?"
V : "Pas de soucis, je vais pas me lever tard j'ai quelques courses à faire et je ferai un peu de ménage sans faire trop de bruits."
Je m'allonge dans ses bras sagement même si j'ai envie de lui, l'embrasse dans le cou. Il doit être un peu malade pour ne pas avoir envie....

Samedi :
J'ai mis mon portable pour me réveiller à 8h. Je m'habille rapidement et file au supermarché. J'erre dans les rayons, ce soir pizza maison, mais ce midi? Je regarde dans mon portefeuille pour voir combien j'ai afin de me décider. Nicolas m'a glissé 50euros avec un mot "pour les courses, biz". Je me décide pour du saumon frais, avec des haricots et une sauce au curry, simple mais bon, rapide à préparer pour profiter de nos invités. Pendant que je patiente à la caisse, Damien arrive.
D : "Salut p'tit bg ! Tu es splendide ce matin. Mais tu sors en jogging dehors maintenant? Surprenant. Ahahah. On peut mettre les courses sous un même compte?"
Il a un tee shirt à col large montrant le début de ses pecs, je réponds un peu perdu "Salut, oui oui..."
Ses achats sont uniquement constitués d'alcool et de jus de fruits...
V : "C'est pour qui tout ça?"
D : "Les jus de fruits, pour toi et moi, l'alcool pour Nicolas et Thomas."
Ouf ! La caissière nous a quand même jaugé du regard pour voir s'il fallait demander nos cartes d'identités quand elle a passé les deux packs de bières, le scotch, la vodka et le whisky. Mais elle n'a rien demandé. Je demande à Damien s'il veut venir directement.
D : "Ouais, cool !"
V : "Par contre je veux faire un peu de ménage, et faut être silencieux, Nicolas se repose, je crois qu'il est un peu malade..."
D : "Ok, motus et bouche cousue !"
Une fois arrivé, on range les courses. Il est déjà 10h20. Damien m'aide et va nettoyer la salle de bain, je commence par le salon puis la cuisine. Je suis en train de nettoyer le four baissé, quand on m'attrape par la taille. Je relève la tête sans me cogner. Damien se colle à moi, je sens sa bosse.
D : "Fini ! On fait quoi maintenant ? Et c'est quoi la tenue du jour, boxer ou jogging?"
Il commence à soulever mon tee shirt.
N : "Et si c'était juste jogging sans boxer?"
Je me redresse et me décolle de Damien.
N : "Dis donc Valentin, on t'a jamais dis qu'il y a certaines positions à éviter? Tu risques de te faire prendre par surprise à faire ça..."
Je rougis jusqu'aux oreilles.
D : "Il se rend pas compte de l'effet qu'il peut faire... il est trop excitant."
N : "Ouais...Allez vous changer, et si ça peut être prêt à midi quand Thomas arrive, ça serai cool comme ça on peut profiter de l'aprem."
Damien se déshabille devant moi. Mais il fait exprès pour me gêner?!? Je ne détache cependant pas mon regard de chaque bout de peau qu'il révèle. Il me donne son tee-shirt et son boxer, me demandant si je peux aller les ranger en attendant qu'il se rhabille. Je détache mon regard de lui et file dans la chambre me mettre en tenue. Je plie soigneusement ses affaires, je ne cède pas à la tentation de sentir ses vêtements. Je me dépêche de revenir à la cuisine et commence à préparer le repas. À midi pile, c'est prêt, Thomas arrive. On passe à table. Damien a ouvert un des jus, je ne connaissais pas cette marque. Il me dit de ne pas trop en boire, Nicolas rajoute que je ne vais plus avoir faim. Quoi? C'est qu'un jus de fruits, c'est comme si je buvais un verre d'eau...j'en bois un deuxième verre après que tout le monde se soit servi. Le repas terminé, Damien insiste pour faire la vaisselle. On commence l'après midi en regardant un film, je suis collé à Nicolas. C'est vraiment très agréable d'être entre ses cuisses, serré dans ses bras. J'ai l'impression d'être sur un petit nuage. Damien amène les toutes les bouteilles sur un plateau, il a même pris de l'eau. Je goûte tous les jus de fruits dans l'après-midi, Damien n'en boit qu'un seul. Je lui demande pourquoi.
D : "Passion ananas c'est mon préféré..."
V : "Les autres aussi sont super bons! Tu es sur que tu en veux pas?"
D : "Non non c'est bon. Et tu veux pas couper avec de l'eau?"
V : "Ça va c'est pas si sucré que ça. Mais tu as raison, avec trop de trucs sucrés je vais avoir toujours soif."
Je prends donc un verre d'eau. C'est le plus désaltérant, surtout que je ne sais pas pourquoi mais j'ai la bouche pâteuse. Thomas me propose un verre de vodka :
T : "Un p'tit verre ? Tu t'es déjà pris une cuite?"
V : "Non merci ! Pas de beuverie pour moi, je garde les idées claires. Que des jus de fruits."
Damien sourit : "Tu as jamais bu?"
V : "Très peu, j'aime pas le goût de l'alcool."
T : "C'est surtout que tu es une femmelette t'as pas les couilles de boire !"
Je le regarde d'un air de défi : "Ah ouais ? J'ai juste pas envie de devenir un alcoolique surtout. Mais je suis capable de boire ton verre cul sec."
T : "Chiche?"
V : "Chiche."
Il me temps un petit verre, le rempli. Je peux pas me dégonfler maintenant. Je regarde Nicolas : "Si je fini bourré, tu m'empêches de faire des bêtises hein?"
Il hoche la tête, un grand sourire sur le visage, prend son verre. On le boit en même temps. Même si je l'ai avalé rapidement, je sens la brûlure de l'alcool.
V : "Aaaaaaaaaah putain ça brûle ! C'est super fort!!!"
Je bois un verre de jus de fruits et un d'eau pour passer ça. Damien a fait un geste au moment où je prenais le jus, mais s'est retenu. Nicolas et Thomas sont hilares.
T : "Ahahah on aurait du prendre une vidéo ! Quand même je suis étonné, j'aurai pensé que tu recracherais tout!"
N : "Mais faut pas relever tous nos défis ahahaha, c'est comme ça que tu vas finir bourré, demande à Damien !"
Damien a l'air un peu gêné. Mais qu'est-ce qu'il a? Je pose ma main sur son bras, j'ai pas envie de jouer. Il me fait un petit sourire. l'aprem passe super vite, je n'ai pas la notion du temps, c'est rare. Je vais pour aller faire à manger, mais veux boire un peu avant. Damien se précipite pour me servir, renverse deux bouteilles. Le temps de nettoyer, il m'a servi un verre d'eau. Je le bois et vais à la cuisine. Damien me suit, m'aide. Il a refusé que je prenne le couteau en main, m'a laissé faire le reste. Quand je mets les pizzas au four, je me redresse trop vite et perds l'équilibre. Damien me rattrape et me sert contre lui. Je laisse ma tête se poser sur son épaule. Je respire son odeur. Mmmm c'est parfait, il ne manque plus qu'il me caresse le dos.... Mais attends je fais quoi là ? Je me redresse et m'écarte de lui. Je le regarde. Qu'est-ce qu'il est beau, ses cheveux blonds en pétard, ses yeux verts qui me fixent intensément, son torse chaud et musclé. Je fixe ses lèvres, j'ai envie de l'embrasser..... Je me pince le bras, faut que j'enlève ces idées de ma tête! Je m'assieds sur une chaise pour surveiller la cuisson, je ne regarde que le four. Nicolas arrive quand ça commence à sentir bon.
N : "C'est bientôt prêt? On voudrait faire un concours de jeux vidéos, tout le monde participe, les perdants boivent un verre. Mais on va pas faire ça à jeun."
V : "Ah non moi je reprends pas d'alcool comme ça c'est horrible !"
N : "Boh Damien et toi vous diluez ça avec du jus et puis voilà. T'es pas drôle Valentin !"
Il s'approche de moi et m'embrasse à fond. Son haleine sent un peu l'alcool. Thomas arrive. Il a l'air dans le même état que Nicolas.
T : "Aller Valentin, arrête d'avoir peur, on va pas te violer, juste te faire boire un peu...."
Qu'il dise ça ne me rassure pas du tout.
D : "Ptet faut éviter, le verre bu a l'air de lui être déjà monté à la tête."
T : "Ahah il ne tient pas l'alcool !"
Damien rougit. Je lui prends le bras.
V : "T'inquiètes pas pour moi, j'ai encore la tête sur les épaules !"
On mange rapidement et la compétition commence. Je gagne à tous les jeux de courses, perds quasiment à tous les jeux de combats... J'enchaîne les verres à vodka, mais rempli de beaucoup de jus et peu d'alcool. Mais à force j'ai la tête qui réfléchi de plus en plus difficilement. Damien a abandonné, il a eu un gage de boire un verre pur de whisky. J'ai droit au même traitement un peu plus tard, je ne veux plus boire....je libère le canapé pour que Nicolas et Thomas soient à l'aise. Damien tape sur ses cuisses, me disant de venir. Je ne réfléchi pas et m'assois sur lui. Ses bras m'entourent, je mets ma tête contre la sienne. Je ferme les yeux, il me caresse doucement. Son odeur est enivrante, moi qui suis déjà à moitié dans les vapes.... pourquoi j'ai accepté ce jeu stupide ? Les bouteilles filent entre Nicolas et Thomas. Ils ont une sacré descente! Ils jouent de pire en pire, n'ont plus l'air très concentré. Thomas attrape le reste d'une bouteille, la vide, et s'écroule dans le canapé. Nicolas bafouille un truc du genre "vais m'allonger", titube jusqu'à la chambre, et s'écroule sur le lit. Ils sont sérieux là ? Ils sont ivres mort? Et je fais quoi moi? J'ai chaud, pas de sexe depuis hier soir, trop peu depuis quelques jours.... Je me lève et d'un pas mal assuré pour aller voir Nicolas. Il est sur le ventre, j'essaie de le retourner. Mais je n'ai pas assez de force, il est avachi de tout son long... Rien à faire, il est trop lourd pour moi. Je reviens vers Damien, frustré, me rassoit sur lui. Je regarde Thomas endormi sur le canapé. Non je n'ai pas envie de lui. Celui qui me donne envie est dans le lit, mais il y en a un autre derrière moi, qui bande légèrement contre mon cul. Je fais des petits mouvements de bassin pour l'exciter. C'est clair, je le fais bander.... je me retourne face à lui toujours sur ses cuisses. Ses yeux verts sont pleins de désir. Une main au creux de mon dos, de l'autre il m'attrape par la cou, pose ses lèvres sur les miennes. Il interrompt subitement le baiser, me repousse pour le regarder. Je le regarde, surpris, essaie de me coller à nouveau à lui.
D : "Valentin.... t'es sur? J'ai envie de toi, mais tu es ivre. T'es pas conscient."
V : "Damien, tais toi et embrasse moi !"
D : "Ok, mais si je te dis stop tu arrêtes ok?"
Il a arrêté de me repousser, mes lèvres plongent sur les siennes. Je ne réfléchi plus, mon corps est libéré et s'abandonne à ses envies. Chaque caresse est une décharge de plaisir, et Damien réagit comme moi... Je me laisse aller, Nicolas ne m'embrasse pas comme ça, j'adore pourtant tellement embrasser.... Ma langue, d'abord timide, vient se battre contre la sienne en une pelle passionné et langoureuse. Je caresse chaque parcelle de son corps, interrompt le baiser au bout d'un moment pour glisser ma langue sur son corps. Il est très sensible dans le cou, chaque stimulation fait pulser son sexe contre moi. Je me met à genoux devant le fauteuil, ma tête descend le long de son torse. J'arrive au niveau de la barre dans le jogging, qui n'est pas retenue. J'embrasse à travers le tissu, il me caresse doucement les cheveux. Je baisse son pantalon, ses 20cm jaillissent, libres. Je dépose un baiser dessus, le regarde dans les yeux. Il a l'air de vouloir me dire non, mais ses yeux et son corps me disent le contraire. Je fais donc la pipe la plus sensuelle possible, à la fois en gorge profonde mais en stimulant toute sa longueur avec la langue. Il me rempli plus la bouche que Nicolas mais je m'en sors plutôt bien. Plusieurs fois il est à la limite de jouir, se retirant à moi. Le sucer m'a encore plus chauffé, j'imagine me faire prendre. Je baisse mon jogging et vais pour m’asseoir sur son pieu.
D : "Attends! On va mettre une capote si ça te dérange pas !"
Je lui arrache des mains, lui mets en place et la lubrifie bien, puis je me mets en position et le prends en moi. J'ai été trop pressé, ça brûle ! J'attends trente secondes le temps de m'habituer à sa taille plus imposante.... dès que la douleur disparaît, je m'empale jusqu'à sentir ses cuisses contre mes fesses. Il commence à me prendre en douceur, me faisant remonter et redescendre sur lui. Je gémis déjà, quel pied! Je suis complètement désinhibé par l'alcool, je ne pense qu'au sexe et à Damien qui me donne envie depuis si longtemps... je l'embrasse en même temps, ça décuple son plaisir, son sexe pulse à l'intérieur de moi. Je l'embrasse dans le cou pour respirer son odeur. Avec un râle il jouit au fond de moi.
D : "T'es incroyable....j'ai jamais été si bien embrassé ou sucé....tu es vraiment doué pour tout...."
Il me soulève pour enlever la capote. Je plonge sur son sexe gonflé et nettoie chaque goutte de son sperme. Il m'attire pour m'embrasser à nouveau.
D : "Ça te dirais pas de tester un peu l'autre côté ? Je suis sur que c'est pas Nicolas qui t'as déjà sucé ou donné son cul..."
V : "Si, déjà sucé. Laisse moi être contre toi. Ton odeur me rend dingue !"
Il rigole doucement, se lève et m'installe dans le fauteuil. Il me suce un peu comme je lui ai fait. Je lui dis d'arrêter ou je vais jouir. Je suis tellement dans les vapes, je ne réagis plus je suis épuisé, je regarde le plafond. Il attend deux minutes, installe une capote sur mon sexe, lubrifie avec un gel sorti de je ne sais où. J'ai à peine le temps de dire non que je suis déjà en lui. Oh punaise ! C'est bon, c'est chaud, c'est serré, rien que le temps qu'il me prenne entier j'ai failli jouir....il fait des mouvements tout seul sur moi, j'ai les bras sur ses épaules mais je le laisse faire. En 5min il m'achève. Je m'écroule. Il me nettoie doucement avec un mouchoir.
D : "Je fais pas ça souvent, mais pour toi...ta première fois. Enfin coucher avec des mecs je fais pas ça souvent. J'espère que tu t'en souviendras demain, que tu voudras recommencer, mais pleinement conscient. Désolé d'avoir commencé à t'alcooliser, j'en avais mis dans les jus de fruits.... c'est pas sympa mais je voulais que tu puisses te lâcher avec moi. J'espère que tu m'en voudras pas."
J'entends ce qu'il vient de me dire, mais ne réalise pas. Je m'endors : le sexe et l'alcool ont eu raison de moi. Damien me prends dans ses bras, m'emmène dans le lit. Je garde mes bras autour de son cou, murmure "dors ici...". J'ai donc dormi avec deux mecs....
C'est ce que je réalise en panique le lendemain matin, les souvenirs me revenant. Damien essaie de me rassurer : "C'était super, merci beaucoup.... arrête de faire ces yeux horrifiés c'est bon, c'est rien."
Nicolas se réveille, me voit l'air perdu, Damien avec nous dans le lit. Il s'exclame :
N : "Tu m'as trompé ?!?"
Je passe par toutes les couleurs possibles, mon mal de tête est encore pire. J'éclate en sanglots, m'excusant.
D : "Lui en veux pas, on l'a bourré, et il a d'abord essayé de coucher avec toi! Mais t'étais complètement mort."
N : "Ça va je rigole. Depuis le temps que je lui dis de coucher avec toi puisque tu lui plais. Il faut donc un désinhibant pour qu'il arrête de te poser des questions ahahah !"
V : "Je sais pas comment j'ai pu faire ça.... je me suis laissé aller. Première et dernière fois que je bois!"
N : "Dommage, avec un peu d'alcool encore, et tu pouvais aller avec Thomas ahahah !"
V : "Nan!!! C'est toi que j'aime ! J'aurai jamais du faire ça! Je dois n'être qu'à toi!"
Nicolas a l'air un peu mal à l'aise.
D : "Moi je suis d'accord que tu ne boives plus, mais faut qu'on le refasse quand tu as toute ta tête ! Et qu'on prenne plus notre temps, tu étais super chaud, même si c'était super, je préfère quand c'est un peu plus long et plus câlin. En plus tu as des lèvres divines à embrasser."
V : "T'es super aussi Damien. Mais je suis avec Nicolas..."
D : "Mais t'es coincé c'est terrible ! Ça y est tu es plus bourré, tu es à nouveau aussi têtu ! Pourtant je te plaît même si tu aimes Nicolas, tu peux pas le nier!"
Il a raison....et c'est exactement pour ça que je ne voulais pas coucher avec lui, ça remet mes principes en question, et la tête en bazar... Je ne réponds pas et me lève pour aller à la salle de bain, l'eau chaude va m'aider à décompresser. Au moment où j'ouvre la porte de la chambre, Thomas est derrière, jette un coup d’œil dans la chambre.
T : "Vous avez dormi à 3 ? Sympa le plan! T'es un p'tit coquin Valentin, Nicolas te suffit plus ?"
Il me regarde de son regard de prédateur affamé. Je ne sais pas où me mettre, quoi dire ou faire.
D : ''Non, même si on a dormi à trois, il n'y en a que deux qui ont couché ensemble...''
T : ''Sérieux ? Et tu as même été spectateur Damien ?''
Il rentre dans la chambre. Je m'échappe discrètement, je ne veux pas réfléchir ni participer à la conversation, mais aller laver toutes ces idées.

L'eau m'aide à aller mieux. Je mets dans un coin de ma tête la question qui me taraude: est-ce que je peux aimer deux mecs ? Non. J'aime Nicolas. Mais il y a quelque chose avec Damien aussi. Et coucher avec lui ne l'a pas calmé. Je me dis que je vais mettre de côté ce qui s'est passé : Nicolas n'a rien dit, donc je peux continuer seulement avec lui. Je vais me donner à fond avec lui, je dois lui prouver mon amour. Et pour ça, il faut libérer la douche ! J'attrape le jogging propre, l'enfile, et vais préparer le petit déjeuner. Quand ils arrivent tout les trois à la cuisine, je saute au cou de Nicolas, l'embrasse, et reste accroché à lui. Même si Damien et Thomas sont restés tout le dimanche, je suis resté collé à Nicolas, prêt à répondre à toute demande. Je l'ai seulement lâché pour aller préparer le repas, Damien est venu me voir :
D : ''Tu veux pas de moi donc ?''
Ses yeux me regardent profondément. Je me sens nu face à lui, c'est lui qui voit toujours le mieux en moi.
V : ''Je suis conscient qu'il y a un truc entre nous deux. Mais j'aime Nicolas. J'ai besoin d'y réfléchir. Mais ma conception de l'amour, c'est un couple, à deux. J'ai adoré ce qu'on a fait, même si c'est un peu flou dans ma mémoire.''
D : ''Je comprends, ne t'inquiètes pas. Tu es quelqu'un de bien Valentin, n'en doute pas. Et ne t'en veux pas pour ce qu'on a fait. Maintenant, si tu veux de moi, je suis à toi. Même pour un plan cul. Enfin ça sera plutôt un plan câlin, tu as l'air d'adorer....''
Il me fait un petit clin d’œil avec un sourire. Je souris aussi. Il sait vraiment rassurer, il est parfait ce Damien....même s'il m'a un peu fait boire !

Un chapitre de plus ! Il est un peu plus long que d'habitude, ça ne sera pas toujours comme ça ^^ Merci de vos commentaires ! Biz

Pititgayy

pititgayy@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon ami l’escort - Mon âme au diable - Au fond on ne change pas - L'inconnu de la poste - Remis à ma place - Le mec idéal

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)