18 Sept.
+ 47 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Éric, ma vie Chapitre -07

Je n’ai pas eu le temps de répondre, la sonnette d’entrée se fit entendre. Déjà les premiers arrivaient, Sean, Tom, et Rich entrèrent les bras chargés de sacs d’épicerie, bières, chips, arachides. Jacques me demanda de faire descendre tout le monde au sous-sol. Nous n’étions que dans l’escalier et la porte d’entrée s’ouvrait à nouveau sur William, Yan, Carl et Andy. Tous les joueurs étaient arrivés, il ne manquait que l’entraîneur qui arriva dans les minutes suivantes.

Nous étions tous installés autour de la table de billard et Jacques nous donna les consignes en vigueur dans la maison. Nous étions consignés au sous-sol pour toute cette soirée.

« Je pense qu’il y a ici de quoi satisfaire tout le monde non? »

« Sûrement. » Reprirent les joueurs tous en cœur.

Les parties de billard se succédèrent, les trempettes firent fureur, Jacques prenant bien soin de parler de mes talents pour les sauces. Les bières s’ouvraient rondement, la musique était bonne, le party était poigné.

Je demeurais à l’écart afin d’observer les gars évoluer ensemble. Cela me permettait de remarquer certains échanges de regards complices entre William et Andy. Ces regards, je les reconnaîtrais entre milles, ils étaient très intimes. À les voir agir entre eux, au moins deux autres étaient également au courant de la situation, Yan et Carl. Au fait, n’étaient-ils pas arrivés ensemble? J’observai davantage ces derniers et ma foi, ils étaient sur la drague ces deux-là.

J’attirai Jacques à l’écart afin de l’informer de mes observations.

« Voyons, c’est impossible. »

« Tu peux ne pas me croire, mais ne dis pas que c’est impossible. Fais tes propres observations et tu en viendras aux mêmes conclusions. »

En retournant au party, je lui donnai un coup de coude et indiquai William et Andy à droite la main dans la main. Ils pensaient ne pas être vus, car ils étaient à l’écart. Sean était courtisé par Yan et Carl s’était placé entre Tom et Rich et ils semblaient ne pas s’ennuyer.

Il était déjà 11h30, quand notre instructeur a décidé de partir, nous demandant de ne pas oublier l’endroit où nous étions afin d’agir de façon convenable.

Il avait à peine quitté la maison, déjà Yan sortait les herbes et il roulait quelques joints. Will en alluma un et fit faire le tour. Je crois être le seul à ne pas en avoir fumé. Je voulais garder toute ma tête. Après quelques joints, Sean et Rich nous demandèrent de prêter attention.

« Nous avons une recrue ici et la tradition veut qu’elle soit initiée de façon convenable. Éric, approche ici. »

Je m’approchai timidement.

« La tradition a toujours été que la recrue soit rasée complètement, alors, Jacques, as-tu tout ce qu’il faut? »

« Oui. »

« Apporte-nous cela. »

Jacques alla derrière le bar et revint avec un rasoir de barbier, Will avait préparé un bassin d’eau.

« Allez Éric, à poil. »

« Vous serez déçu les gars, car le job a été fait ce matin. »

J’enlevai tous mes vêtements et ils constatèrent que seule ma tête possédait quelque chose à raser.

« Un instant, tourne-toi et plie-toi. » Dit Rich.

Je me tournai et me penchai afin qu’il puisse voir mon anus fraîchement rasé.

« Avoir su les gars, j’aurais attendu, je suis désolé. »

« La tradition étant ce qu’elle est, assis-toi ici, ta tête va y passer. »

« Pas de problème. »

Je m’assis sur une chaise en cuir et écartai les jambes, laissant pendre ma queue et mes couilles entre mes jambes. William et Andy étaient assis juste en face de moi et leurs regards ne cessaient de me fixer le bas du ventre. Ils se collaient l’un contre l’autre, essayant de dissimuler leur connivence. Je remarquai la bosse grossissante dans leur culotte et ils tentaient de la dissimuler tant bien que mal.

Je pointai alors les pieds, écartai les genoux plus encore et les regardai dans les yeux au moment où nos regards se croisèrent, je leur fis un clin d’œil et leur souris. Ils devinrent écarlates.

« Eh! Les gars vous ne participez pas? Approchez-vous. » Et je regardai Jacques.

Lui aussi, il avait remarqué la protubérance dans leur pantalon et il m’a regardé d’un air complice. Yan et Carl profitèrent de la situation, ils soulevèrent mes bras pour inspecter mes aisselles.

« Et non, rien là non plus. Je suis vraiment désolé. Vous les gars vous vous ne rasez jamais? »

Yan et Carl avouèrent le faire aussi régulièrement.

« Ce n’est pas les fifs qui font cela? » Dit Tom.

Un silence d’inconfort s’installa et pour le briser, j’intervins rapidement.

« Tous ceux qui ont essayé cela une fois, ils le refont régulièrement Tom, les gars comme les filles. Ma sœur le fait et ma mère aussi. »

« Tu as déjà vu ta mère et ta sœur nues? » Ajouta Tom.

Je n’avais pas le choix, j’ai été obligé de mentir, j’étais allé trop loin.

« Ben oui. En famille, nous allons dans des camps naturistes à l’occasion. »

Tom ajouta : « Drôle de mentalité, se promener tout nu devant tout le monde. »

« As-tu honte de ton corps Tom? As-tu une si petite queue que ça? Chez nous, c’est normal. »

Je sentis Jacques, William et Andy très nerveux et inquiets de la tournure de la conversation.

« Étant donné que tu avais fait presque tout le travail, ton initiation devra se poursuivre. Tu seras notre esclave à tous jusqu’à demain midi et comme tu es habitué à évoluer tout-nu, tu devras rester ainsi. »

« D’accord, mais mon esclavage va jusqu’où? »

« Aussi loin que nous le voudrons. Apporte-nous des bières, esclave. »

Je leur apportai les bières.

Jacques vint me rejoindre et me dit : « Je crois que cela va trop loin, ils sont stones, j’arrête tout. »

« Non, attends, je n’ai rien pris moi et je crois être capable de gérer la situation. Laisse aller, il n’y aura pas de problèmes. Dis-toi que Sean ne fait pas cela pour rien. »

« Qu’est-ce que tu veux dire? »

« Fais moi confiance, je te demande d’attendre et tu vas voir. »

Sean intervint : « Jacques, laisse-le faire. »

« Je le laisse faire. »

Tout liquide ingurgité doit nécessairement sortir et Rich fut le premier à demander la permission d’utiliser la salle de bain. Jacques lui indiqua la porte de derrière et nous l’avons vu disparaître pour quelques minutes. Il revint et dit : « Vous ne devinerez jamais ce que j’ai vu, il y a un spa et un sauna, Jacques pouvons-nous les utiliser? »

« Pourquoi pas, ceux qui sont intéressés, il y a des serviettes dans l’armoire. »

Je piquai un clin d’œil à Jacques qui me regarda hébéter et je lui souris. J’étais certain qu’on allait avoir du plaisir.

Tom dit : « Nous n’avons pas de maillot. »

« Tu es bien prude Tom, depuis trois ans que tu joues au water-polo et tu prends ta douche après les entraînements et à chaque match. Tu nous as vu tous nus plusieurs fois. C’est quoi ton problème? » Dit Sean.

« De toute façon, tu n’es pas obligé. » Dit Rich.

Sean me dit : « Esclave, je veux jouer au pool avec toi. »

« Non, avec moi. » Dit Yan.

« OK, celui qui bat l’autre joue contre l’esclave. »

« Pourquoi ne pas jouer l’esclave? »

« Oui, bonne idée Yan. »

La partie s’amorça, Carl en profitait pour passer derrière moi et effleurer mes fesses, je me tournais et lui fit des yeux doux, il comprit rapidement. Il m’entraîna à l’écart :

« Es-tu gai? »

« Ne suis-je pas votre esclave, maître? »

« Niaises pas, je joue plus. Tu m’excites beaucoup, Éric. »

« Pas juste toi je crois, je n’indiffère ni William ni Andy, n'est-ce pas? »

« Tu t’en es rendu compte? »

« Je ne suis pas aveugle, pendant que l’on me rasait, ils étaient bandés ben dur. »

« C’était drôle. Où peut-on aller? »

« Nulle part, je suis le gage de la partie, je dois rester ici, de toute façon je crois que cela va finir par une orgie. À moins que Tom gâche le party. »

« T’occupes pas de Tom, j’en fais mon affaire, mais pour Jacques, je ne suis pas certain. »

« Pas de problème pour Jacques, Rich lui? »

« Il ne déteste pas jouer de la queue à l’occasion, il n’est pas très actif, mais il est agréable à manger. »

« Va t’occuper de Tom. Moi, je suis promis au gagnant. »

Carl s’empara de quelques joints, attira Tom à l’écart et ils quittèrent la pièce avec William et Andy. Sean était en train de battre Yan une main dans le dos, Jacques et Rich regardaient la partie avec attention, ils avaient hâte de voir le dénouement des hostilités. Yan tenta un coup risqué et perdit en empochant la noire, Sean s’approcha de moi et me dit :

« Je t’ai gagné, tu es à moi et je veux une pipe maintenant. »

« À ce que je sache, tu n’as joué que contre Yan et je suis l’esclave de tout le monde, non. »

« Puisque tu le prends de cette façon, une pipe pour tout le monde et tu commences par Sean. » Dit Rich.

Jacques me regarda décontenancé, je lui souris.

« Pas de problème, montre-moi la marchandise Sean. »

Sean s’adossa contre la table, défit sa braguette et sortit son sexe déjà en érection.

« T’as le goût, mon cochon? »

« Depuis que je suis arrivé. »

« Moi aussi. » Dit Rich

« Ben tabarnaque. » Cria Jacques.

« Ne t’en fais pas Jacques, Carl, William et Andy sont en train de s’occuper de Tom. Allez, mets-toi à côté de Yan. »

Rich et Yan avaient déjà les culottes baissées et ils attendaient la fin du pompage de Sean. Je m’appliquai à astiquer cette queue qui prenait des proportions vraiment intéressantes.

« T’aimerais ça l’avoir dans ton beau petit cul hein? »

« Va dans mon sac à dos, il y a des condoms, apporte-les. »

« Prévenant. »

Je laissai la queue de Sean afin de m’attaquer à celle de Rich.

« Oh! Oui, suce-moi, comme c’est bon. Vas-y Sean, fourre-le pendant qu’il me suce, je viens, ouiiiiii. »

Il m’emplit la bouche pendant que Sean m’empalait allègrement. Jacques et Yan s’asticotaient le manche d’anticipation. Tout en gardant Sean à l’intérieur, j’attaquai Yan à pleine bouche et je suçai. Je savais qu’il n’était pas intéressé à éjaculer immédiatement et il me le fit savoir en me laissant m’attaquer à Jacques. Sean activa le rythme, je sentais la fin proche et il vint en poussant une longue plainte.

« Allons voir les autres. » Dit Rich.

Nus tous les cinq, nous avons poussé la porte et le spectacle offert à nos yeux nous laissa sans voix. William était assis sur le rebord du bain et il se laissait sucer par Carl. Andy était placé entre les jambes de Carl et le suçait. Pendant ce temps, Tom le puritain, enculait Carl à grands coups de rein.

« Ouais! On se permet. » Dit Sean.

Sortant de son trip, Tom se retira et s’enfuit dans le sauna. Nous nous sommes précipités à sa suite et sommes tous entrés dans le sauna.

« Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m’a pris, je n’aurais pas dû fumer. »

Je m’approchai de lui doucement, je lui passai la main dans les cheveux, descendis lui caresser le lob de l’oreille, lui mit une main affectueuse sur une cuisse.

« Laisse aller tes impulsions, ce n’est rien, on est tous ensembles et tout ce qui est fait ici reste ici. Tu es beau et tu es très excitant. Tous les gars ici te désirent et veulent te plaire. Tu n’as qu’à te laisser aller. »

Les autres étaient tous là à nous regarder, les queues pointant vers nous. Tom leva la tête, aperçut tous ces regards et lorsqu’il vit ces queues bandées, il reprit son érection. Je lui tâtai les couilles, lui retirai son condom et entrepris une fellation. Il écarta les jambes en signe d’approbation.

Ce fut le signal. Tout le monde se lança dans la ronde. Je sentis une bouche qui s’attaqua à ma queue c’était celle de William, pendant ce temps, Andy avait entrepris une dégustation de mon arrière-train. Je me plaçai de façon à leur faciliter la tâche, prenant soin de bien écarter les jambes.

En relevant la tête, j’aperçus Carl et Sean en position de 69 pendant qu’Yan suçait Rich qui lui, se faisait sucer par Jacques. Mon cul sembla assez lubrifié au goût d’Andy, car il se plaça en position pour me défoncer.

« Attends Andy, il y a des condoms dans mon sac à dos près de la table de billard, va les chercher. »

Il revint avec tous les condoms qu’il plaça par terre. Il se repositionna, je sentis qu’il n’avait pas revêtu l’uniforme et je l’arrêtai.

« Un instant, vous pouvez me fourrer tous les uns après les autres et plusieurs fois si le cœur vous en dit, mais habillez votre queue. »

« Pas besoin entre nous. » Dit Andy.

« Pour William et toi, c’est votre problème, pour les autres, c’est à eux à décider, mais pour moi, maintenant, ce soir, pas question. »

L’atmosphère a d’un coup changé, j’avais jeté une douche d’eau froide à tout le monde et un à un nous sommes sortis du sauna. À la queue leu leu, nous nous sommes douchés rapidement et sommes retournés près de la table de billard.

« Je suis désolé d’avoir brisé la party, mais pas de condom pas de pénétration. C’est un principe. Je vous respecte, mais je ne vous connais pas. Andy, avec combien de personnes as-tu baisé sans protection, au cours des cinq derniers mois, gars ou fille ? »

« Un. »

« Peux-tu me jurer que celui-ci en a fait autant? »

« Non. »

« Alors, je me protège et je protège ceux avec qui j’aurai des relations non protégées. »

« Cela t’arrive? »

« Oui. »

« OK, on reprend le party. Jacques met cette cassette dans ta vidéo. Qui veut jouer au billard avec moi? »

« Moi. » Dit Tom.

Il s’approcha de moi et m’offrit ses lèvres. Je ne pouvais résister à un ardent baiser. Aussitôt, je sentis sa queue se raidir entre mes cuisses. Les autres nous regardèrent, Carl s’approcha et s’installa à l’autre bout de la table. Le film était commencé et déjà trois jeunes se laissaient aller dans une série d’enculette et de suçage. Les verges se gonflèrent et des mains recommencèrent à se promener avec insistance.

Je commençai la partie, ne faisant aucun cas des autres qui se pelotaient sur les divans. Après avoir réussi quelques boules, Tom dut s’exécuter en enjambant le rebord de la table et m’offrant un splendide coup d’œil sur sa rosette. Je m’approchai alors et après son coup, je me penchai pour piquer ma langue entre ses fesses. Le contact de ma langue le fit tressauter légèrement, mais il se détendit afin de me permettre de goûter à l’entrée de son être. Il ouvrit grand les jambes pour libérer davantage le passage, je lui élargis les fesses et je savourai cet anus vierge. Il râla, il gémit, il se tortilla sur la table de billard, il en redemandait et je lui en donnais pour son argent.

Carl, qui n’avait pas encore bougé de sa position, s’avança, il était en pleine érection. Il monta sur la table et offrit sa queue à Tom. Celui-ci, timidement, passa le bout de sa langue sur le gland rosé. Carl effleura délicatement sa chevelure, j’accentuai ma pression sur l’anus de plus en plus dilaté, Tom succomba, il ouvrit grand sa bouche et avala littéralement le pieu présenté.

J’entendais des soupirs de jouissance derrière moi, l’orgie devait battre son plein devant l’écran. Je jetai un coup d’œil tout en chatouillant l’entrée du cul de Tom avec mon doigt. Jacques était à quatre pattes et il se faisait emplir par les deux bouts, William par-devant et Andy, habillé cette fois, par derrière. Yan, Rich et Sean se suçaient mutuellement.

Je laissai son petit cul quelques minutes afin de prendre un tube de lubrifiant dans mon sac. Je m’installai un condom et badigeonnai copieusement le trou de Tom, y insérant un puis deux doigts en tournant légèrement. Il s’était complètement abandonné à la volupté de l’instant. Je présentai ma tige à l’entrée de son cul et comme avec un aspirateur, elle disparut aisément.

J’entamai un léger va-et-vient, il râlait de plus en plus fort. Il aspirait la queue de Carl comme s’il voulait l’avaler entièrement. Je sentais qu’il ne tarderait pas à éjaculer et il serait dommage que cela se fasse sur le tapis de la table. Je le retournai sur le dos, lui relevant les jambes, dans cette position, ma queue stimula davantage sa prostate.

Carl monta debout sur la table et vint me fourrer la bouche. Tom était très excité et il éjacula sur son ventre. Quelques coups de reins encore et mon jus ne tarda pas lui non plus. Je sentis la queue dans ma bouche se gonfler et j’avais l’impression que le jus de Carl entrait dans ma bouche et allait directement dans le condom tant nos spasmes avaient une même cadence.

Je m’affaissai sur Tom et je le sentis chercher ma bouche et la lui donnai volontiers dans un long baiser.

« Merci, Éric. »

« Non, c’est à toi de te dire merci. Tu as accepté de pousser tes frontières. »

« C’est toi qui m’as permis de faire le pas. »

« Je n’ai été que l’instrument et j’en suis très heureux. »

On se releva et regarda sur le sofa les autres en pleine action. Nous nous sommes ouvrerts une bière afin de relaxer un peu, mais pas pour longtemps, à les regarder baiser, l’excitation revint vite et Tom était à nouveau bandé dur. Il me regarda comme pour avoir mon assentiment.

« Allez go et profites-en. »

Il plongea la tête dans le cul de Yan qui, à quatre pattes suçait Sean. Installé de cette façon, Tom mettait à découvert son petit cul invitant et William s’installa pour le piner. Lentement, il introduisit sa queue et resta immobile quelques secondes. Tom laissa le cul de Yan afin de voir qui le visitait de cette façon. Il sourit et poursuivit son activité. Will commença un lent va-et-vient, il passa ses mains sur les pectoraux de Tom et lui pinça les seins doucement. La croupe se fit coopérative aux attouchements.

Tom abandonna le cul de Yan et pour se laisser complètement aller à cette pénétration anale. Will le retourna, lui releva les jambes et fonça dans son anus dilaté. Tom, les yeux fermés, respirait fort, il se lamentait, tout le monde cessa leur activité, s’installa autour d’eux et se masturba. Will allait éjaculer, on le devinait et nous avons tous accéléré le rythme en même temps. L’explosion s’est faite au même moment et Tom en avait plein la face, le cou et le ventre.

Il passa la langue sur ses lèvres, essuya une partie du sperme qu’il avait sur le ventre et le porta à sa bouche. Nous avons étendu le reste sur lui et un après l’autre, nous l’avons embrassé.

« On vient de souder l’esprit d’équipe. » Dis-je.

Tout le monde se mit à rire.

« Je crois que pas une équipe n’aura notre esprit et des liens aussi forts entre les joueurs. » Ajouta Jacques.

Les bières s’ouvrirent une après l’autre et nous nous dirigeâmes vers la douche afin d’enlever le sperme sur notre corps. Il était maintenant 2h00 du matin et la nuit était encore jeune. Après la douche, nous nous sommes dispersés un peu. Le sauna tentait Will et Sean, pendant que Tom, Carl et Yan optèrent pour le tourbillon, Jacques, Rich, Andy et moi nous rendîmes maîtres de la table de billard.

Rich allait jouer avec Jacques et Andy avec moi. Les gagnants se pourraient se farcir les perdants. La partie commença bien, chaque équipe faisait régulièrement ses boules. Nous n’attendions pas la fin de la partie pour nous faire quelques attouchements et les queues étaient déjà bien droites quand la huit entra dans une des poches.

Rich et Jacques auront subir nos assauts et ils semblaient apprécier leur défaite. Ils se placèrent déjà mi couché sur la table, jambes écartées, le cul bien en évidence. Andy se mit un condom et se présenta à l’entrée du cul de Jacques qui se trémoussait d’impatience. D’un seul coup, il pénétra entre les fesses sans marquer de temps d’arrêt. Jacques poussa un cri de douleur vite remplacé par des plaintes et des gémissements de jouissance.

Rich regarda la scène avec appétit et me jeta des coups d’œil en se demandant quand je me mettrai en action. Je me penchai et commençai à lécher son anus afin de bien le dilater. Je lui léchai les couilles par derrière et remontai lentement entre ses fesses. Il poussait son arrière-train, il en redemandait le cochon. Quand je le sentis prêt, j’allai dans mon sac chercher un dildo de bonne dimension et lui montrai.

Ses yeux devinrent exorbités par de la crainte suscitée par la grosseur de l’engin. Je m’approchai de lui et lui donnai un baiser réconfortant. Je lui badigeonnai copieusement le cul de lubrifiant, j’entrai un ensuite deux et enfin trois doigts dans le rectum et quand je le vis bien disposé, j’enduisis le dildo après y avoir également installé un condom.

J’approchai le bout caoutchouté de l’orifice et je sentis Rich se raidir. Je l’embrassai dans le coup afin de le rassurer et poussai très lentement. L’engin disparut dans les entrailles comme absorbé. Les autres avaient cessé toute activité et regardaient Rich jouir de cette intrusion. C’était lui qui imposait le rythme de va-et-vient, il se déhanchait à qui mieux mieux, l’objet ne semblait pas assez gros maintenant.

Je vis une larme couler sur sa joue.

« Je te fais mal? »

« Nonnnnn, je jouis, Aaaaaaaaaah. »

Et il éjacula sur le rebord de la table, faisant une flaque de sperme sur le plancher. Les autres bandés durs auraient voulu être à sa place. Jacques se coucha sur le dos, releva ses jambes et offrit son intérieur à Andy qui le fourra rapidement à grands coups du bassin. Ils ne furent pas longs à jouir tous les deux.

Je ressortis lentement le godemiché et appliquai un peu de lubrifiant sur son anus. Je présentai ma queue à Rich qui, même s’il était épuisé, l’engouffra et lui prodigua toute l’attention à laquelle elle avait droit. Il était couché sur le dos la bouche ouverte et je faisais des pompes dans sa gorge. J’allais profondément, je sentais même ses cordes vocales. Au moment d’éjaculer, je m’affaissai bien au fond de sa gorge et lui giclai tout mon sperme directement dans l’œsophage, il n’a même pas eu à avaler.

Avec mes compères, nous l’avons aidé à se remettre debout et nous nous sommes dirigés vers l’autre pièce. En ouvrant la porte, l’orgie battait son plein dans le tourbillon. Carl était étendu par terre, se faisait faire une pipe par Yan, installé lui à quatre pattes et se faisait fourrer par Tom à grands coups de queue. Sean, lui aussi à quatre pattes, embrassait Carl à pleine gueule pendant qu’il se faisait emplir le cul par Will.

Nous sommes allés vers les douches sans les déranger. Même si elle n’était pas très grande, nous pouvions nous y glisser à deux. Rich et moi sommes entrés les premiers, il avait besoin de reprendre ses esprits et les autres s’en étaient rendus compte. L’eau nous faisait énormément de bien et nous la laissions couler afin de récupérer. Les autres nous remplacèrent et nous nous sommes engouffrés dans le sauna.

Je me suis assis sur la marche la plus haute, adossé à la cloison et Rich vint se coucher entre mes jambes. Il était complètement vidé. Je le caressai doucement quelques minutes.

« C’est assez, Rich, allons dans le tourbillon. »

Nous nous sommes allongés dans l’eau chaude et avons relaxé calmement, tout le monde étant venu nous rejoindre. Il se faisait tard et quelques heures de sommeil seraient très réparatrices. Nous avons donc convenu de nous coucher tous ensemble près du foyer. Blottis les uns contre les autres, facilement et rapidement nous avons trouvé le sommeil.

Rodrigue

Suite de l'histoire

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)