Avril
Un gros travail pour les smartphones et tablettes enfin fait !
"Un site plus responsive"

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Just -01

Actuellement j'ai 27 ans.

Reconnaitre et accepter mon homosexualité n'a pas été facile. J'ai réalisé être gay en cinquième. Pendant le collège (4eme/3ème) je sortais avec des filles car dans mon village de montagne je préférais ne pas attirer l’attention.

Ma grand-mère maternelle a perdu son mari en 1962 avec qui elle a eu 5 enfants dont ma mère. Ensuite, elle s'est mise en couple avec un autre homme (sans l'épousé) dans les années 70 qui s'appelle Just et avec qui elle n'a jamais eu d'enfant. Ma grand-mère vivait et vit toujours avec Just dans une ferme à 9km de chez moi.

Just n’a jamais été quelqu’un que j’appréciais. Ce n'est pas mon vrai grand père et j’avais peu de lien avec lui et le voyais peu. En effet, lors d’un repas de famille arrosé il s’est disputé avec mon père sur la guerre et la politique. A la suite de ce repas mon père et Just ne se voyaient plus seule ma grand mère venait nous voir ou sinon nous allions la voir sans mes parents.

L'été souvent il m'arrivait d'aller les voir seul en vélo.

A l'époque ou l’histoire que je vais vous racontée c'est passée il faut imaginer Just comme un homme chauve de 55 ans, d’environ 1m75 et gros/fort (90/95kg). C’est un paysan agriculteur, il avait pour particularité d’avoir des grosses mains et des gros doigts.

A cette époque, j'ai 18 ans. Je suis allé chez ma grand-mère au début des vacances scolaires, début juin. Je parcours les 9 km de plaine qui sépare ma maison de celle de ma grand-mère. J'arrive à la ferme et ne vois personne dans la cour. Je frappe à la porte, personne. J'entre dans l'étable ou sont les vaches et les veaux et je vois Just.

Il était là en bleu de travail avec ses bottes en plastique noires. J’étais venu pensant voir ma grand - mère mais elle n'était pas là. Par politesse, je fais la conversation avec Just. Nous parlions depuis environ 2 minutes et comme je n’avais rien à lui dire je m'apprêtais à partir.

Je m'aperçois alors que sont entrecuisse est gonflé, sa salopette bleu bien tendue. Il voit que je le regarde. Je rougis.

Il me dit " Tu veux toucher ?"

Je ne réponds rien. Il passe vers moi et ferme la porte d'entrée de l'étable. Il me prend la main et me fait caresser son entrecuisse.

- "Tu veux voir la voir" il me dit.

Il sort sa bite. Elle est lourde bien proportionnée avec des grosses veines bleues. Il prend un mètre souple et il me dit de m'agenouiller pour mesurer sa bite. Je suis très excité par la situation mais je n'aime pas son autorité. Je n'ai pas vu beaucoup de bite mais je trouve la sienne très grosse. Je ne réagis pas, ne bouge pas, je suis juste bloqué. Il décide alors de la mesurer lui-même. Il mesure son sexe à partir de son ventre jusqu'à la pointe de sa bite => 23.2cm. Il mesure ensuite le tour de sa bite =>20.4 cm

Il me dit de sortir la mienne, me la touche.

Il me dit "tu bande dure".

« Mesures ta bite ! »

Je m'exécute =>16.1cm/12.5. I

ll me dit "T'es un petit pd avec une petite bite ».

J'étais honteux rouge de honte mais très excité. Il m'a fait m'allonger sur le dos dans la paille. Il enlève ses bottes, s’approche de moi, il est toujours debout. Il me demande de lui enlever ses chaussettes. Je ne réagis pas, il se débrouille tout seul. Debout il me regarde de haut. Je n’arrive pas à soutenir son regard et me détourne. Il met son pied sur ma tête, ses orteils dans ma bouche, il me demande de lui lécher les pieds. Il enlève sa salopette bleue. Il n'a pas de slip. Il s'accroupie sur ma tête, me fait reniflé son cul puis se laisse tomber sur ma gueule. Il frotte son cul sur mon visage. Son cul est propre mais sent fort la transpiration. Il s’allonge près de moi sur le dos. Il passe son bras derrière ma nuque et met ma tête sur son épaule. Il me dit de branler sa bite. Je ne réagis pas. Il prend ma main et la met autour de son sexe. Il regarde ma main sur sa bite.

Il me dit " Elle est belle...T'arrives même pas à faire le tour...J'aime voir ta petite main sur ma grosse bite. J’aime regarder un petit mec s’occuper de mon gros zob »

J’étais impressionné je trouvais son sexe très épais.

J'ai éjaculé quand il m'a effleuré la bite....

Il a dit "Dégages maintenant".

C’était ma première expérience homosexuelle. Je détestais cet homme. Je me sentais sale et j’avait honte de moi.

Les jours suivants je ne pensais qu’à cette histoire. Je me branlais en pensant à ça. Le fait que cet homme répugnant m’excitait, dupliquait mon plaisir. J’étais comme soumis à l’excitation que j’avais pour lui. Le fait qu’il détestait mon père et que ses idées me rebutait passait maintenant au second plan. J’aurais fais n’importe quoi pour le revoir, le retoucher.

Environ une semaine plus tard, je reçois un appel sur mon portable. Je décroche. Je n’avais pas son numéro donc ne savait pas qui c’était.

-« Allo, c’est moi ! Just »

Ma bite se raidit d’un coup.

- « Tu as besoin de me voir. Je sais que tu as envie de ma bite. Ta grand-mère va voir sa sœur à l’hôpital de Grenoble demain. Je t’attend vers midi »

Toute la nuit je repense à son appel. Je n’arrive plus à me concentrer sur autre chose. Je n’ai pas envie de lui obéir mais mon excitation est intense. Je ne veux pas y aller mais à 11h j’arrive dans la cour de la ferme.

Je me dirige vers la porte et entre. J’appelle.

- « Suis là viens »

Je m’approche de la salle de bain. Il est sur les W-C il me regarde et me demande de me mettre tout nu de m’allonger à ses pieds devant les WC. Je m’exécute rapidement.

- « Tu bandes. Je t’excite petit. Ca doit surement te dégouter la merde et son odeur…..Ben tu vas me regarder chier et tu vas voir comment ça va t’exciter. Comme tu me désir tout ce que je fais va te paraître excitant. »

Je l’ai regardé chier et effectivement j’étais excité. J’arrivais plus à me tenir. Je me dégoutais de pouvoir être exciter devant se spectacle. Il m’a dit d’éjaculer comme ça je serais plus résistant tout à l’heure. Il m’a dit d’aller l’attendre devant la tv.

Lavé, il est arrivé en peignoir. Il s’est assis dans un canapé et ma demandé de venir à ses pieds. Là il a commencé à me parler de mon père.

- « Qu’est ce qu’il dirait Gille s’il te voyait comme ça à mes pieds…Me suppliant de m ’occuper de toi et te montrer ma grosse bite ».

Il me regarde de haut

- « Ca se trouve c’est une grosse pute comme toi ton père. J’aimerais bien lui défoncer sa gueule avec ma bite. Mais c’est plus jouissif de larver son cher fils. »

Je ne supportais pas ce qu’il disait, j’avais chaud, j’avais honte de moi mais je ne bougeais pas.

Il se lève me demande de m’allonger sur la table de la salle à manger. Il s’approche m’embrasser (je n’en peux plus je me retiens d’éjaculer je le supplie d’arrêter de m’embrasser).

- Il dit « T’es fou de moi…C’est dingue comment je t’excite ! »

Il prend ma tête par le menton avec sa main, m’ouvre la mâchoire et ma cracher dans la gueule, puis sur le visage. Sa salive était partout sur moi

- Il dit « T’as ma bave sur la gueule, t’aimes ça. Dis-le que t’aimes ça…Dit « je suis ta pute »

- Je dis « Oui, je suis ta pute »

Je sens l’odeur de sa bave sur moi il me l’étale avec sa main en alternant avec des crachats et des petites gifles. Il me met ses gros doigts dans la bouche et commence à me doigter. J’ai mal, il continue.

- Il dit « Ca va être long avant que je puisse t’enculer »
Il m’a dit d’aller mettre la table et de servir à manger. Il s’assoit à table et me demande de le servir et de me taire pendant le repas. Il regarde la télé. Il me dit de débarrasser et d’aller sous la table lui lécher la bite.

La télévision est allumée il ne me regarde même pas le sucer…Je le suce, je regarde son zob je me blottîs sous ses burnes, je suis très excité. Puis tout d’un coup il m’attrape la tête d’une main derrière le crane et l’autre me bouchant le nez. Il fait pression sur ma tête et je suis étouffé par sa bite. Je n’arrive plus à respirer il me fait faire des va et viens sur son pieu en me regardant m’étouffer. J’étouffe je me débats…Il me lâche je suis rouge.

Il se lève de sa chaise je suis à genoux devant lui en train de reprendre mon souffle.

Il se penche me prend la tète me baffe puis me crache dessus une fois deux fois trois fois …dix fois. Il étale sa salive sur ma gueule me pousse en arrière je suis allonger ….Il s’assoit sur ma gueule son cul est sur mon visage il se frotte sur moi.

- Il dit « T’aimes ça ma salive. T’aime ça mon cul sur ta gueule. T’aimes ça que je te larve. »

Il arrête puis me pousse contre le sol.

- Il me dit « je vais me reposer laves toi et viens me regarder dormir ».

J’ai honte…Je me sens ridicule….Je suis sous la douche et je ne sais pas quoi faire….Je ne comprends pas ce qu’il m’arrive. Je n’arrive plus à me contrôler. Comment une personne aussi repoussante peut m’exciter autant. Comment puis-je résister à mon désir sexuel ? Il est tellement sûr de lui…Il sait tellement ce que je ressens qu’il me contrôle totalement.

Assis sur une chaise près du lit. Je le regarde et mon sexe entre en érection de nouveau. Il a les yeux fermé. Je le regarde. Il a des épaules, des pecs et surtout des bras musclés. Un gros ventre rond des cuisses et mollets charnues. Au centre, sa bite. Elle est là, molle sur ces grosses couilles. Je regarde cette bite. Cet objet de soumission. Pour moi d’esclavage sexuel. Cette bite le rend sûr de lui par ces dimensions. Il se sent fort et fier, supérieur.

Il se réveillât, il était 14h. Sans ouvrir les yeux il me dit de m’allonger à côté de lui. Je suis maintenant à côté de lui. Je n’arrive pas à décrocher mon regarde de son sexe au repos. Il s’assit sur le bord du lit et me demande de me mettre à genoux devant son sexe. Il me dit de le sucer.

Je suce son pieu le mieux que je peux. De nouveau, Il se met d’une main à m’appuyer sur la tête et de l’autre à me boucher le nez. Je n’arrive plus à respirer il dirige ma tête m’oblige à le regarder. Je suffoque il me laisse un peu respirer

-Il me dit « Tu m’aimes ma bite, regardes-la, elle te plait…sale pute… »

Puis il recommence. Je bave beaucoup sur son pieu. Il éjacule sur ma gueule.

- Il dit « Regarde ce que je te donne. Tiens, tiens, tiens »

C’est la première fois que je le vois éjaculer. Il y en avait partout sur mon visage. Il m’allonge par terre se met accroupie sur ma tête et frotte sa raie sur moi en étalant bien son sperme. Je ne me touche plus depuis un moment de peur d’éjaculer.

Il me dit « Maintenant tu lèches mon cul plein de sperme jusqu'à ce qu’il soit propre »

Puis, il décide de me toucher la bite et j’explose….

Il me prend dans ces bras et m’embrasse tendrement nous nous endormons….Vers dix huit heure il me réveille et me préviens que ma grand mère va surement arriver. Je repars donc chez moi...

Elmarginal

elmarginal@yahoo.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon fils et son gars - Just

Dernière Histoires Publiques :

Publication du 24/04/2018 :

Mon premier glory hole Arras62
Un été bien rempli Adri
Mon chéri et son pote Lucas22
Dans les geoles d'Armid -01 Iwan
J'ai pompé mon frère Dimosqwertz
Ma première fois avec un mec Flo
Action ou vérité Pierre
Mon oncle aime la bite steevenbi
Première fois un peu spéciale Thugobg
Copain mécano Muractif
Du fantasme à la réalité  Adonf
Baisé par un racaille Sgaydu77
Lourd de chez lourd James
En fusion Petit Passif

Nouvel épisode

La pire des salopes -02 Ulrich
Croisière -06 Calinchaud
Mon bâtard -03 Teub23
Le vendeur kiffeur -07 Sketfan
Les Chronique de Max -04
+ 11 épisodes
Max
Le mec idéal -20
+9 épisodes
Pititgayy
Éric, ma vie Chapitre -08 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -09 Rodrigue
Séance photo -03 Pascal
Séance photo -04 Pascal
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay