14 Août.
57 histoires en accès privilège.
13 Août : 16 histoires en accès public + Nouvelles photos

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Malik, droit dans les buts !

Salut à tous.
Ça fait quelques temps que je n’ai pas écrit d’histoire, non pas que Malik et moi ne nous voyons plus, juste un peu trop de travail…. et un peu de paresse j’avoue ^^
Pourtant, j’aurais largement eu de quoi en écrire plusieurs, même faire une chronique quotidienne ! Malik a eu une poussée inexplicable de libido au mois de mai et juin, une poussée de sève, une surproduction d’hormones… je ne sais quoi vous dire mais d’un coup, il s’est mis à me dire : « Putain, tu me fais grave bander, j’ai trop envie de toi là, allez, viens, suce-moi. Après, j’te baise, je suis sûr que t’en veux aussi ! ». Bon, ok, j’en voulais aussi et je faisais le minimum pour lui résister ! Faut dire qu’il faudrait être le roi des cons pour refuser sa queue de rebeu de 20 cm et sentir son corps sec et musclé contre ma peau, sa langue qui me parcoure, son souffle, ses râles… Non, c’est inimaginable !!!

Bizarrement, le début de la coupe du monde de foot a légèrement calmé ses ardeurs. Du coup, comme Malik n’est ABSOLUMENT pas gay d’après ce qu’il dit, j’en ai profité pour lui demander si ça fait pas PD de se branler devant des mecs en shorts ! En retour, j’ai eu un :
- « Tssss, putain mais tu penses qu’au cul toi ! Le foot, c’est sacré ! »
- « Ah ok, ben écoute, éclate-toi devant tes matchs, on se revoit après la finale alors ! »
- « T’es un casse-couilles ! Tu le sais ça. Non, d’ailleurs, t’es le pire casse-couilles que je connais, la coupe elle est pour toi direct ! »
Nous avons eu cet échange juste après une baise torride dans son pieu. Ce soir-là, on était sorti entre potes, toujours la même équipe, on s’est séparé vers 1h du mat, on était garé, Malik et moi, dans la même rue. Arrivés devant ma voiture, il a doucement posé une main sur ma fesse droite et a serré puis il m’a lâché et m’a dit :
- « Tu me suis ? »
Je l’ai suivi dans son appart méga clean, super bien rangé, il m’a baisé dans le canapé, on n’a pas pu aller plus loin, il a commencé tout en douceur puis a accéléré pour se lâcher comme un lion vers la fin, nos gémissements sont devenus plus sonores jusqu’à son orgasme entre mes cuisses bien planté en moi ce qui a provoqué le mien sur mon ventre.
Je me suis levé, rhabillé et je lui ai dit :
- « On se revoit demain ? »
- « T’es ouf ? Y’a match demain ! »
- « Ouhh, tu vas te palucher devant des mecs en shorts alors. C’est pas un peu PD ça ? »
Sur ce, je suis reparti.
Il a tenu quatre jours ! Comme tous les matins, j’ai apporté des échantillons et des prélèvements au labo où il travaille, il discutait avec un collègue du match France Danemark de l’après-midi. Je leur tends mes échantillons et là il me dit :
- « Ça te dit le match à la maison avec nous cet aprèm ? »
- « Ouais, j’ai une pause, j’apporterai les bières si tu veux. »
- « Cool »
J’y suis arrivé le premier, un quart d’heure avant le match, il met les bières au frais, on s’installe sur le canapé et on a discuté de tout et de rien. Son portable sonne, Malik répond des « Ouais », « Oh c’est con ! », « Bah, c’est pas grave », « Salut » et il raccroche :
- « Bon ben mon pote vient pas ! »
- « Pas grave, on aura les bières pour nous deux ! »
Le match commence et je ne reviens pas sur la qualité et l’intérêt de cette rencontre, ceux qui l’ont vu comprendront, Malik s’agaçait en ayant les yeux rivés sur l’écran, moi je m’ennuyais à mourir devant ce spectacle…. J’ai commencé à gamberger sur le fait qu’on s’était souvent amusés sur ce canapé, que c’était même rare qu’on y reste assis aussi longtemps avec nos fringues… Bref, à un moment, je me suis rapproché de Malik, j’ai posé ma main sur sa cuisse, pas de réaction, je suis remonté sur son paquet, pas de réaction, ma main est remontée sur son ventre sous son polo, il est comme sorti de son monde pour revenir, m’a regardé d’un air ahuri et a dit :
- « Tu fais quoi là ? »
- « Je te détends un peu, t’es super énervé, faut faire quelque chose là »
- « Putain, c’est pas le moment-là, j’ai pas la tête à ça, tu vois pas ? »
N’empêche, il n’a pas retiré ma main, je l’ai remontée sur son torse pour triturer son téton, il a longuement expiré en lâchant un « Oh putain », il s’est complètement adossé en fermant les yeux et en murmurant dans un souffle :
- « Ouais, c’est bon mais je veux mater le match, on verra après.. »
J’ai pris ça pour un signal, je l’ai embrassé dans le cou, sur la carotide qui palpitait fort, j’ai ressorti ma main de son polo et, avec l’autre, j’ai défait sa ceinture et déboutonné son jean. J’ai senti qu’il se crispait un peu et qu’il allait dire quelque-chose, du coup, j’ai plongé ma main dans son boxer pour saisir sa queue qui gonflait raidissait à vue d’œil :
- « Putain c’est pas le moment pour ces trucs de PD mais …… Ahhh, c’est bon ! »
Je branlais sa queue bien bandée maintenant et ma bouche est venue la gober d’un coup. Je sais que Malik ne résiste pas à ça ! Je lui ai fait une pipe de ouf tantôt rapide, tantôt très lente en jouant avec ma langue sur son gland, en gorge profonde avec massage des couilles.
Je ne l’entendais plus, j’ai décidé de le regarder, il regardait la télé puis, fermait les yeux et rejetait sa tête en arrière puis revenait à la télé. Il a fini par dire :
- « Une pipe pendant un match de l’équipe de France, putain mec, le paradis existe ! T’arrête pas ! »
Un peu plus tard, ses mains se sont posées sur ma tête, elles m’ont doucement massé puis se sont raidies et ont appuyées un peu, j’ai senti son gland grossir encore dans ma bouche et son jus est arrivé par jets saccadées, puissants, abondants. Son souffle était rapide, ses abdominaux contractés puis « la bête » soulagée s’est affaissée, ses mains ont lâché ma tête et j’ai retrouvé Malik dans toute sa splendeur :
- « Toi t’es complètement ouf de me faire des trucs comme ça devant un match. J’y crois pas, il me pompe et me vide les couilles devant un match des bleus… »
- « Ça va quand même, t’as kiffé je pense ! »
- « Ouais mais bon, ça se fait pas, va plutôt chercher une bière, je veux rien rater du match ! »
- « Claaaaasse Malik ! »
On a regardé cette pénible deuxième mi-temps puis, comme beaucoup d’entre vous j’imagine, on a refait le match avant que je parte pour reprendre ma tournée chez les patients vu que je suis infirmier à domicile. Sur le palier, je regardais mes messages et mon planning quand j’ai vu Malik appuyé contre la porte qui me matait avec un sourire que je connais bien :
- « Quoi, qu’est-ce qu’il y a encore ? »
- « Rien mais t’es grave canon quand tu prends ton air sérieux ! Dommage que tu doives partir là, je suis chaud, je me serais bien occupé de ton petit boule ».
En disant ça, il soulevait les sourcils et sa main s’est posée sur son paquet. Je suis parti à contrecœur et, par SMS, je lui ai envoyé : « Mate le match en replay et rappelle-toi comment t’as craché comme un puceau précoce à la 10ème minute, bosse ton endurance. », j’ai reçu : « Connard, quand je vais choper ton cul, t’inquiète que je vais bien prendre le temps de le défoncer, tu vas chialer !»
L’intérêt de ce boulot c’est qu’en entrant dans l’intimité des gens, on oublie un peu sa vie. J’avoue que vers 22h, en rentrant chez moi, j’avais oublié l’épisode avec Malik, j’étais claqué, je rêvais d’une longue douche et de mon lit…
Je sortais de la douche quand on a sonné à la porte, j’ai enfilé un peignoir et j’ai ouvert :
- « Hummm, je vois que tu m’attendais, t’es à oilpé sous ton peignoir ? Tu sens super bon en plus. »
- « Bah, tu sais Malik, je suis un peu crevé là et demain, j’embauche tôt… »
- « Teuh teuh teuh, t’es pas en position de dire quoi que ce soit. Genre tu crois que tu peux t’en prendre à ma virilité et t’en sortir comme ça, tu rêves ! »
Il est entré, m’a enlevé mon peignoir, m’a poussé dans ma chambre, m’a balancé sur mon lit, s’est agenouillé entre mes cuisses et m’a dit :
- « Là, t’es à ta place et tu vas morfler ! »
Il s’est déshabillé plus rapidement que d’habitude, il était torse nu et m’a dit :
- « Ben alors, t’attends quoi pour t’occuper de moi ? »
J’ai commencé à l’embrasser sur le torse, j’ai pincé ses tétons, j’ai léché ses aisselles. Il avait baissé son jean et son boxer, ses vingt centimètres se dressaient fièrement contre mon ventre. Je l’ai sucé comme un affamé puis, à un moment, il m’a repoussé en arrière, m’a retourné sur le ventre et a plongé sa langue entre mes fesses pour me bouffer le trou et me le doigter. Il m’a bien lubrifié et m’a limé à trois doigts tout en m’embrassant dans le creux des reins puis, petit à petit, il est remonté le long de mon dos, ses doigts sont sortis de mon cul pour être remplacés presque immédiatement par sa queue qui s’est enfoncée d’un coup bien au fond jusqu’à ce que ses couilles s’écrasent sur mes fesses. Une fois bien enfoncé, il s’est penché sur mon oreille et m’a susurré :
- « Tu veux une queue endurante ? Tu la sens celle-là, t’es pas prêt de la voir partir ! »
Il a commencé à me baiser avec force et virilité, exactement comme j’aime, je cambrais mon cul au maximum pour qu’il puisse entrer le mieux possible. Il a continué comme ça un très long moment en s’interrompant de temps en temps pour reprendre son souffle, pour m’embrasser la nuque et me dire des trucs comme : « Tu la ramènes plus là ! Alors, tu le kiffes le puceau précoce ? Il te met cher ! Encaisse salope ! ». Il m’a fait avoir un énorme orgasme anal de dingue. Il a stoppé tout mouvement pendant que je jouissais pour bien profiter des mouvements sur sa queue en disant combien c’est bon. Il a repris les mouvements et m’a ramoné encore un sacré moment, c’est vrai que je prenais cher mais quel pied !
A un moment, il m’a juste dit :
- « Ahhhh, je te remplis ! »
Il a joui en moi longuement puis m’a embrassé dans le cou, j’ai senti sa queue qui débandait progressivement pour finalement ressortir. Il s’est relevé et m’a donné quelques fessées qui m’ont fait sursauter :
- « Eh Malik, ça va pas ? Tu fais mal là »
- « T’as mal au cul j’espère. Souviens-toi de cette douleur avant de dire des conneries la prochaine fois ! »
Il est parti, j’ai dormi comme une souche. Le lendemain, j’ai apporté mes prélèvements au labo, il arborait un petit sourire narquois en me voyant arriver :
- « Ca va Denis ? »
- « Ouais super et toi ? »
- « T’as pas de courbatures ? T’as l’air de marcher de travers. »
- « Non, pourquoi ? A peine un petit bouton sur la cuisse, je pense qu’un moustique m’a piqué hier soir, rien de bien grave, j’ai rien senti ! »
- « Tssssss mytho !!! »
Son pote nous a rejoint et nous a parlé du match, j’ai rajouté :
- « Malik a tout lâché à la dixième minute, c’est dire ! »
Il m’a fusillé du regard mais a souri…
Voilà, la coupe du monde n’est pas terminée, qui sait…

J’espère que ça vous a plu, n’hésitez pas à me faire des commentaires sur denis.chassagnes@gmail.com

D.C

Email

Autres histoires de l'auteur : Malik, droit dans les buts - Premières chaleurs avec Malik - Malik, le roi de la glisse ! - Malik - Bons rapports entre voisins - Un extra bien chaud - Fin de nuit agitée - Préparé pour être baisé - Denis - Se donner à fond pour un stage

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

Maître Olivier Chopassif
Hétéro ? Eric
Quel petit gourmand ce cousin ! Mister Anoniman
Triangle à géométrie variable… Yan
Kacem Rafael
Un bon gros colis Ghost writer
Le nouveau voisin Frank
La bite de "papa" Ghost writer

Nouveaux épisodes

Le mec idéal -27 Pititgayy
Vendredi soir aux Tuileries -03 Stéphane Juin
Le moniteur moto -03 Sketfan
Le moniteur moto -04 Sketfan
Ce voisin discret -02 Elliot
Mon rêve américain -04 Maxou
Le voisin d'en face -02 Charly Chast
Julien en famille -09 Marco10e

Aout 2018

2 copains d'enfance Maxodu
Le cirque itinérant Matt
Oumar le Malien Adama
Site de rencontre Candide78
Le donjon SM de Dan Bearwan
Prof de sciences Anoniman
J'essaye l'escrime -01 Ulrich35
Il était temps ! Nynyon
Voyage Initiatique -04 Ninemark
Voyage Initiatique -05 Ninemark
Chambres à louer -06 Jeanmarc
Sur la digue Rafael
De la balade a la transformation Jonathanpraline
Mon meilleur ami et moi Wawan
L'inconnu de la poste Pititgayy
Remis à ma place Pititgayy
Un ange Angeldevil
Charmant voisin Discrétion exigée
Humiliation et sadisme Orly
Mes deux papas Bearwan
Un jogging surprise Loic Du 56
Plus on est de fou... rom.3004
Mon univers rocambolesque Grandhomme44
Chroniques de Lope75 Lope75
L'annonce Stephanebrest
Visite de Mehdi Chopassif
After work Imbot4top
Mon coéquipier hétéro Étalon
Ce premier massage Nicolas 89
Scouts Frank
Travaux d'été entre voisins Corentin
Une fin de soirée inattendue Nicolas 89
Formatage d'une nouvelle vie PhallusBareback
Mes premières fois Tdmiens0
Moi, Kevin, Mâle Alpha Kevin Alpha
Marc Chopassif
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)