18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Mark et Max -07

Emménagement Mouvementé

Voilà déjà plusieurs jours que nous visitons des appartements dans l’espoir de trouver notre coup de cœur rapidement. Mais les visites passent et rien ne nous vas… On se dit que nos exigences sont trop élevées mais d’un autre côté on compte y habiter pour longtemps alors nous voulons quelque chose de fiable.

Nous étions en train de nous diriger vers la dernière visite de cette semaine quand Max m’annonce un peu dépité que si l’appartement n’est pas conforme à nos envies alors il faudra revoir toutes nos exigences et penser à quelque chose de plus petit. Nous arrivons en face de l’immeuble et la tension était palpable. J’étais stressé à l’idée qu’il ne nous corresponde pas non plus et que nous nous contraignons à trouver autre chose de plus petit.

Le proprio nous attendait devant la porte et je fus surpris d’y voir un jeune homme très charmant. Je semblais soutenu dans ma pensée puisque j’entendis Max à côté glisser un petit « Putain il est canon ». Il nous fait rentrer dans l’immeuble et nous présente d’abord l’immeuble dans sa globalité avec l’accès à un ascenseur. L’appartement est au deuxième étage et tout semble en bon état pour ce qui est de l’immeuble. Il s’arrêta devant la porte et y glissa la clé. Il ouvrit ensuite la porte et nous laissa rentrer en premier. Au premier regard je tombai amoureux de cet appartement. L’entrée donnait sur un petit couloir qui débouchait sur la salle à vivre où se trouve une cuisine ouverte avec un îlot flottant. Le salon et la salle à manger sont dans le prolongement et se distinguent via la séparation d’un long canapé courbé. Il est superbement bien meublé et bien agencé. Maxence était dans le même état que moi et ses yeux brillaient. On échangea un premier regard plein d’excitation avant de nous retourner vers le proprio afin de continuer la visite. La salle de bain est grande avec une douche spacieuse et à l’italienne. On arrive enfin dans la chambre pour y découvrir un lit king size et un agencement très réussi. Il nous emmena ensuite devant deux autres pièces qui s’avèrent être un cagibi qui fait buanderie et une chambre qui peut accueillir des amis mais qui peut aussi se transformer en bureau. On en prenait vraiment pleins les yeux et on s’y voyait déjà dedans.

Malheureusement on passa aux choses plus sérieuses et on y aborda le prix du loyer qui était tout de même au-dessus de notre budget. Je voyais Max qui commençait à désespérer et à limite de partir mais je n’avais pas dit mon dernier mot. Je demandai au proprio s’il était possible d’être seul pour pouvoir y réfléchir 15 minutes. Il accepta et sorti de l’appartement. Dès qu’il passa la porte Max se mit enfin à parler.

« Pourquoi tu fais ça ? Tu sais très bien que c’est au-dessus de notre budget et que nous n’avons pas les moyens de payer les 200€ de plus. »

« Réfléchissons deux minutes. Jusqu’où pouvons-nous monter au maximum tout en restant dans notre zone de confort ? »

« Je sais pas moi… 800€ ? »

« Bon donc ça ferait plus que 100€ à combler. Je sais pas si tu as remarqué mais le proprio à l’air plutôt charmé par nous… »

« Hein ? Je sais pas j’ai pas regardé ! Qu’est-ce qui te fais penser ça ? »

« Ben des petites répliques et questions innocentes qui prennent un sens quand on les rassemble. Ducoup voilà mon plan. On essaye de lui faire baisser le loyer en lui faisant du charme. »

« Ahahaha et tu penses qu’il va te baisser le loyer de 100€ juste parce que tu flirts ? »

« Je parle pas forcément de flirt… »

« Quoi ?? Tu veux qu’on couche avec ? Mais c’est pas correct ! »

« Roh ça va il est plutôt canon, c’est toi qui l’a dit en plus ! Et ça pourrait être l’occasion de faire une partie de jambes en l’air à trois… »

« Je sais pas… C’est risqué comme plan… On ne connait rien de lui… Et si tu te trompais et qu’il nous inculpe de tentative de fraude ? »

« T’es relou Max ! Qui ne tente rien n’a rien et la vie est faite de risque… »

« Ouais peut-être mais j’aime pas forcément ce genre de risque ! »

« Bon ben tant pis on aura pas l’appartement et on recherchera un taudis plus petit et dans un vieil état. »

Je lançai cette dernière phrase avec un petit pique afin de le faire réagir et culpabiliser. Au même moment le proprio revint dans l’appartement. Quelque chose avait changé sur lui mais je ne voyais pas quoi. Ah si ça y est ! Il s’est recoiffé et à remit une dose de parfum. Ça confirme bien ce que je pensais et lançai un regard à Max traduisant le « Je te l’avais dit ! ». Il me regardait perdu sans savoir quoi faire. Je parti en direction de la chambre en feintant le fait de refaire un tour dans l’appartement. Comme prévu, Max et le proprio me suivirent. Max lança une discussion un peu plus centrée sur la vie personnelle du proprio. On y apprit qu’il s’appelle Sergio et qu’il vient du Brésil. Son teint de latino et son petit accent m’y avait déjà mis la puce à l’oreille mais je fis comme si je n’avais pas vu. Il nous dit aussi qu’il habite dans le même immeuble un peu plus haut et qu’il est disponible pour tous les soucis que nous pourrions rencontrer dans le futur.

« Ah c’est bien ça ! Vous êtes un monsieur fait tout alors ? Vous êtes fort aussi en plomberie ? »

C’est Max qui venait de sortir cette phrase et je su qu’elle n’avait rien d’anodine. Il avait pris sa décision et semblait partant pour le plan à trois.

« Oui c’est ça j’aime toucher à tout ! Et pour la plomberie ça dépend du tuyau mais en général je me débrouille plutôt bien. »

Ça y est, c’est lancé. L’atmosphère pris une autre tournure et toutes les discussions devenaient ambigües. Il était en train de compter les langues qu’il parlait quand je décidai de passer à la négociation.

« Ecoute Sergio, l’appartement nous plaît vraiment mais il est un peu plus élevé que ce que l’on pensait. Ce que je te propose c’est une baisse de 100€ et en échange je t’apprends deux nouvelles langues. »

Il nous regardait avec un regard de surprise aux premiers abords puis y mit ses propres modalités.

« Hum pour 100€ il me faudrait plusieurs cours alors parce que je doute d’apprendre une langue en une seule fois… »

Je jetai un regard à Max et il hocha la tête en signe d’approbation. On venait de négocier 100€ de loyer en échange de devoir baiser avec plusieurs fois.

Je pris la chaise à côté et m’installai dessus. Pendant ce temps-là, Max s’approcha de Sergio et commença à le sentir dans le cou pendant qu’il enserrait sa taille. Sergio positionna ses mains sur la tête de Max pour l’inciter à continuer avant de la relever afin de pouvoir l’embrasser. C’était la première fois que je voyais mon mec embrasser un autre et dans cette situation c’était excitant au possible. Je sentais déjà ma queue se durcir dans mon pantalon. En optant pour une position plus spectatrice qu’actrice, j’ai le loisir de pouvoir observer ces deux étalons. D’un côté, je regarde Sergio qui a de biens beaux attributs. Il a déjà un visage très masculin et excitant avec des yeux pétillants mais le reste est tout aussi beau à voir. Il était grand et devait faire facile 1m90. Il était bien musclé mais gardait quand même un corps à peu près fin ce qui donnait une impression de force et de finesse. Dans son costard, il était tout à fait bandant et ça me rappelait les ébats que j’avais pu avoir avec Max il y a quelques temps où il se prenait pour un agent immobilier. Sa coupe de cheveux était à la mode avec une coupe rasée sur les côtés avec plus de longueur sur le dessus. Ses mains paraissaient puissantes et directrices. Je les regardais parcourir le corps de mon gars pendant qu’ils s’embrassaient. Mais de l’autre côté, je peux observer Max pendant un tel acte car en général c’est moi la personne en face donc je ne le vois pas forcément dans son ensemble. Il faisait un peu plus petit que Sergio mais n’avait rien à lui envier. Plus carré et musclé que lui, j’avais en face de moi tout ce que j’aime chez les hommes. Il paraissait concentré dans son baiser et semblai presque m’avoir oublié. Dans notre couple, nous n’avons jamais eu quelqu’un qui dominait plus que l’autre car nous suivons toujours nos désirs sur le moment présent. Mais dans cette situation je sentais Max dominé par Sergio. Ce dernier avait sa main positionnée sur la croupe de Max qui cambrait comme pas possible. On sentait aussi dans les échanges que Sergio aimait dominer et induire Max à ses désirs. Moi-même de mon siège je paraissais comme happé par ce qu’imposait Sergio et serait capable de faire ce qu’il voudrait.

Sergio et Max était maintenant torse nu et je pouvais enfin voir le corps de Sergio qui était composé de magnifique pectoraux et abdos. Il avait un piercing au téton gauche qui le rendait plus excitant. Comme depuis le début, c’était Sergio qui menait la danse et Max était en train de lui lécher le corps en insistant bien sur les tétons. Les deux étaient sur une autre planète et si Sergio n’avait pas ouvert les yeux, il aurait sûrement oublié ma présence. J’avais sorti ma queue pour me branler et en me voyant de la sorte, Sergio me lança un regard enflammé. Il voyait que ça m’excitait de voir mon mec être dominé de la sorte et il décida de passer à la suite. Il baissa sa braguette pour y sortir sa queue bien dure. D’où j’étais je voyais une belle queue d’environ 20 centimètres avec des veines apparentes le long de son membre. Il prit la tête de Max et le força à se mettre à genou devant sa queue. Il le biffla un moment en lui ouvrant le bouche comme une petite salope. Il y enfonçait rapidement son gland pour le rebiffler derrière. Max était accroché au pantalon de Sergio et continuait de cambrer même à genoux. J’aimerais tellement le prendre par derrière mais le spectacle était trop bon pour bouger.

Il enfonça d’un coup sa queue dans la bouche de Max et gérait tous les mouvements en maintenant la tête de Max. Il donnait des coups rapides et enculait sa bouche. Je me touchais avec avidité maintenant et mouillait comme pas possible. Pendant qu’il enculait la bouche de Max, il me regardait droit dans les yeux avec un air d’excitation et de désir. Il continuait de maintenir la tête de mon gars avec une main pendant qu’il se touchait de partout avec l’autre. Il était toujours avec son pantalon et je ne pouvais pas admirer son cul comme je le voulais. Alors je décidai d’enlever complètement le mien en lui sous entendant de faire la même. Il comprit et obéit. C’était drôle parce que je semblais avoir un peu de contrôle sur lui comparé à Max qui était complètement à ses désirs. Il retira sa queue de la bouche de Max le temps retirer son pantalon. Max reprenait son souffle et tourna la tête dans ma direction. Il semblait m’avoir un peu oublié et en me voyant me branler devant eux, il me fit un sourire de satisfaction. Mais il fut vite rappelé par la queue de Sergio qui attendait de rentrer dans sa grotte. Il reprit sa fellation pendant que Sergio continuait de me mater tout en se palpant les fesses. Il avait un cul bien rebondit qui devait être aussi bien musclé. Je voulais aussi l’enculer mais ce sera une prochaine fois parce que dans cette situation, il m’excite tellement que je veux qu’il m’encule comme une bête sur ce siège. J’adoptai alors une position mettant en évidence mon cul et commençai à me doigter. Je mouillais tellement que je ne galérais même pas à enfoncer mon doigt. Je vis que son excitation monta d’un cran car il poussa un soupir tout en se touchant le bas ventre. Il accélérait les coups de queues comme s’il m’enculait et moi je me doigtais plus rapidement pour l’imiter. A ce moment-là je me sentais un peu coupable d’avoir rendu Max comme seul objet pour mouiller sa queue car il est évident que la connexion qui s’était établit entre Sergio et moi dépassait le plan à trois. Il y avait une bataille de domination entre nous deux qu’on ne retrouvait pas avec Max qui s’était soumis dès le premier baiser. Je continuais de me doigter toujours plus en le fixant droit dans les yeux et je sentais qu’il n’allait plus tenir et se soumettre à venir m’enculer. La chaise n’allait pas être trop confortable alors je me levai pour aller m’asseoir sur le fauteuil à coté en relevant mes jambes pour monter mon trou. Il comprit que c’était le moment.

« Allez maintenant à ton tour de voir ton mec se faire défoncer par ma queue. »

Il venait de se reculer de la bouche de Max et s’avança avec ferveur vers le fauteuil. Il venait à peine d’arriver à mon niveau qu’il enfonça sa queue dans mon trou. Malgré que j’aie bien dilaté mon anus, son calibre laissa quand même un gémissement de ma part. Il s’enfonça jusqu’à la garde et me fixa dans les yeux quelques secondes avant de venir me rouler une grosse pelle. Ses mains étaient appuyées sur le fauteuil de part et d’autre de ma tête. Il entama des allers et retours rapide dans mon cul et mes gémissements se faisaient plus en plus fréquent. Mes mains parcouraient son corps et son visage avec fermeté pour appuyer ma domination sur lui. Il savait qu’il était sous mes envies et que s’il était en train de m’enculer comme ça à ce moment-là c’est juste parce que c’est moi qui l’ai décidé. Ça faisait déjà bien 5 minutes qu’il me bourrait le cul et je décidai de jeter un coup d’œil dans la chambre pour voir où était Max. Il était sur le lit en train de nous regarder en se doigtant à son tour. Je voulais lui offrir un beau spectacle comme il a pu me l’offrir et je pris les cheveux de Sergio avec force pour l’obliger à venir poser sa tête contre mon épaule. Je lui glissai alors à l’oreille que je voulais me faire prendre par derrière en suçant mon gars.

Lorsque je lâchai ses cheveux, il me se retira de mon cul pour me prendre par le bras et me lancer sur le lit. Il me rejoint par derrière et me mit à quatre pattes face à mon mec. Je cambrais comme pas possible et sa bite reprit rapidement sa position dans mon cul. J’attrapai la queue de Max qui bandait un maximum. Après l’avoir branlé il la positionna devant ma bouche. Je la pris tout de suite en bouche. Les coups de queues de Sergio enfonçaient la queue de Max plus profond dans ma bouche. Les deux semblaient aux anges et j’étais content d’avoir pu rendre une place plus désirable à Max. Sergio se lâchait et me claquait les fesses tout en commentant mon cul. Il me prit alors par les cheveux et me releva à son niveau tout en continuant de m’enculer. Il me dit alors que j’ai un cul d’enfer mais qu’il goûterait bien aussi à celui de mon copain et qu’il fallait donc que je le prépare. Il me relâcha les cheveux et m’agrippa les hanches pour mettre des coups de reins plus profonds qui m’obligeait à gémir de plus en plus. Après avoir repris un rythme normal, je repris ma fellation tout en commençant à doigter Max. Il kiffait ça et se touchait le corps en nous regardant. Il finit par se retourner afin de me laisser son cul en offrande. J’y fourrai d’abord ma langue et quelques doigts avant de l’inciter à se placer sous moi pour que je l’encule. Sergio ralentit le rythme de manière à ce que je puisse m’enfoncer dans le cul de Max. J’étais pris en sandwich entre deux étalons. Je pouvais gérer le rythme en enculant et en m’enculant.

Au bout d’une dizaine de minutes, Sergio s’enleva de moi laissant un trou vide où l’air qui y passait me chatouillait. Je m’allongeai alors que le dos avec Max sur moi en train de me rider la queue. Sergio vint se placer derrière et il compte bien prendre Max en double pénétration. Au début résistant, le cul de Max finit par s’ouvrir suffisamment pour prendre deux queues. Ma queue se frottait à celle de Sergio dans les entrailles de Max et c’était vraiment une sensation ouf. Je savais pas combien de temps je pourrais tenir mais ça ne sera pas très long je pense. Sergio bourrinait le cul de Max qui gémissait fortement. Je pensais dans ma tête que les voisins devaient tout entendre. Mais je m’en foutais car nous étions trop bien en ce moment. Je sentais que je n’allais plus tenir longtemps et en fit part à mes deux partenaires. Sergio et Max me dirent la même chose et nous nous retirâmes du cul de Max laissant un gros trou vide. Je le doigtai quelques secondes pour voir le diamètre du trou. J’y entrai 4 doigts sans soucis. Je repris le dessus sur Sergio pour bien lui montrer qu’il a beau avoir le contrôle sur mon copain, il ne l’aura pas sur moi. Je l’allongeai sur le dos et vint m’asseoir sur lui pour me branler. Nos regards étaient fixes et je sentais qu’il se branlait dans mon dos. En vérité il était en train de toucher mon corps pendant que Max le branlait. Soudain son corps se crispa et je pu voir ses abdos durcir et se contracter. Il me serrait les pectoraux comme pas possible et poussa un jouissement grave et très masculin. Je sentis dans mon dos son sperme gicler sur moi. J’avais le dos recouvert de son sperme et je sentais que c’était à mon tour de jouir. Je m’approchai un peu plus de son visage et lui gicla plusieurs jets à la gueule. Il avait la bouche ouverte et récupérait ce qu’il pouvait. J’y enfonçai ensuite ma queue pour qu’il me la nettoie. Max avait pris la queue encore dure de Sergio pour se branler contre elle. Il finit par venir à son tour et recouvrir la queue de Sergio de son sperme. Il le suça ensuite pour nettoyer sa queue de son sperme. Après avoir bien nettoyé nos outils, je m’allongeai aux côtés de Sergio où nous nous embrassâmes langoureusement. Max nous rejoint et on reprit notre souffle les trois collés les uns aux autres.

Après avoir repris nos esprits, nous partîmes nous doucher. Sorti de la douche et habiller, on but un coup d’eau. Sergio repris la négociation sur le prix avec un grand sourire.

« Putain c’était vraiment bon là ! Ecoutez, je ne veux pas m’incruster dans votre couple car vous avez l’air vraiment bien ensemble. Alors ce que je vous propose c’est de vous faire l’appart à 750€ et en échange quelques petits moments comme ceux-là quand vous le désirez. »
Quand il prononça la dernière phrase il me regardait dans les yeux et je ris intérieurement en me disant que j’ai réussi mon pari. J’avais l’ascendant sur lui et il ne baiserait pas avec nous tant que je ne l’avais pas décidé. J’échangeai un très large sourire à Max et lui sautai dans les bras pour l’embrasser. Je n’oublie pas de remercier aussi Sergio pour ce rabais. Je pense qu’on va devenir bien amis avec lui. On signa tous les papiers et après avoir reçu les clés, Sergio nous laissa dans notre appartement. Nous nous retrouvâmes seul et je sentais que c’était le moment parfait pour lui dire. On était là, dans notre nouveau chez nous pour un nouveau chapitre de notre vie qui se voudra lié. Je m’approchai de lui, le pris dans mes bras et plongeai mon regard dans le sien. C’est alors que je pu enfin articuler ces trois petits mots qui en décrivait plus qu’un état d’esprit.

« Maxence, Je t’aime ! ».

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)