Avril
Un gros travail pour les smartphones et tablettes enfin fait !
"Un site plus responsive"

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Mon mec Mehdi

Je vais vous raconter l’histoire que j’ai vécue avec mon ex, si elle vous plait, je la compléterai par d’autres épisodes.

Moi c’est Julien, 25 ans, je ressemble à un vrai mec physiquement 1m85, 77 kg, employé de banque, chatain clair. Si je ressemble à un vrai mec, dans ma tête c’est tout autre chose ; je suis une vraie meuf, sensible, émotif, discret, impossible de vivre seul, j’ai besoin d’un mec qui gère !

Justement, mon (futur) mec c’est Mehdi, 30 ans, chauffeur Uber, 1m90, 85 kg, lui aussi sa barbe bien taillée, souvent en chemise noire et pantalon noir, Air Max noires également. Regard de feu, c’était autant un vrai mec physiquement que dans sa tete. Un vrai mâle !

Le genre de chauffeur Uber que nous avons tous déjà eu, sur lequel nous avons tous fantasmé sans imaginer plus, celui qui jette un regard furtif dans le rétroviseur.

Lors de notre rencontre, il ne voulait pas de relation sérieuse, il voulait juste une bouche et un cul. Bien entendu il était hétéro selon son profil Grindr, cela ne me dérangeait pas. Je faisais rarement des plans mais ce genre de profil m’a toujours attiré. Au cours de la conversation il m’a indiqué être plutôt domi, et que mon profil de mec totalement hors milieux lui plaisait.

Quand je l’ai rencontré pour la première fois wowwwwwww, sa photo floue avec sa paire de lunettes de soleil qu’il m’avait alors envoyée ne lui rendait absolument pas hommage. J’avais dans mon 2 pièces du Canal Saint Martin une bombe. Mais une bombe froide. Il me faisait presque peur, mon cœur battait vite. J’étais gêné, peu habitué des plans. Il l’a vu. Il dominait la pièce. Il m’a demandé un verre d’eau, face à l’évier, il m’a surpris en se collant derrière moi, mettant ses mains sur mes hanches, et me chuchotant à l’oreille : « tu es belle » !

What ? Moi belle ?

Avant de comprendre ce qui se passait, il me donna des fessées puis appuya de manière plus que suggestive sur mon trou, puis il me sorti une petite enveloppe de sa poche :
«  je veux que tu portes ça ».

Heu… de quoi me parlait-il ? Dans une enveloppe ? De la drogue ? Il vit mon interrogation et eu un regard plus dur, insistant : « met le ! »

Je l’ouvris et découvris plié un string noir en dentelle. Un string de MEUF !!! A qui appartenait-t-il ? Sa sœur ? Son ex ? Combien de mec l’avait porté avant moi ? Je me pose toujours 15.000 questions !

Une autre fessée accompagna un « magne toi, j'ai envie de toi ». Il était tellement proche de moi que je sentais sa bite bien dure sous son jean noir. Je sentais aussi qu'il portait Le Mâle de Jean-Paul Gaultier.

Je m’exécutai, baissant mon jean, mon boxer, enfilant ce string. Terrorisé par la situation, je bandais peu, de toute façon il ne le remarqua pas, hypnotisé par mon cul fendu en deux par cette ficelle. J’avais face à moi un animal.

« tu vois hbiba tu es bien mieux comme ça. T’es plus à l’aise non ? Suce moi kehba »
Je tache de l’embrasser mais il me repousse : suce moi je t’ai dit !

Comme demandé je m’agenouille sur le carrelage de la cuisine faisant face à sa ceinture (ha…sa ceinture…j’en reparlerai ensuite), je dégrafe son pantalon, baisse son calvin klein blanc tout en cambrant mon cul pour qu’il ait une vue plongeante sur ma croupe qu’il semblait aimer.

Moi je suis quand même trop con, je ne lui avais même pas demandé la taille de sa bite, je fais tellement rarement des plans il faut dire. Désormais plus la peine de demander, elle est là, face à moi sa bite d’hétéro, un délice, longue, courbée, épaisse, circoncise, bien 19 cm au bas mot, très épaisse. Presque une canette de coca ! Rasée nickel à son image. Une petite odeur de pisse et de transpi. Je la veux cette bite, elle est à moi, je la gobe tout en regardant langoureusement mon male.

« C’est bien hbiba, suce moi, vas y, bien à fond,

J’ai toujours eu du mal à sucer à fond, il le remarque et me prends la tête, s’ensuit comme vous vous en doutez un pilonnage en bonne et due forme sous une pluie d’insulte en arabe que je n’arrivais pas à comprendre. Sous cette pression ma bite se durcit, sans savoir pourquoi j’ai toujours aimé être forcé, c’est dans ces moments que je prends mon plaisir.
Je bave, encore et encore, essayant tant bien que mal de ne pas dégueuler sur ses air max
Il me laisse respirer, j’ai toujours ma tête entre ses mains, je le regarde, les yeux remplis d’eau, et il me crache à la figure.

« t’es une bonne suceuse toi, donne-moi ta chatte maintenant »

Je me relève puis il glisse sa main dans le string : « t’es pas très ouverte toi, t’es pas excitée ? Je te plais pas ? »

Je n’ose répondre, c’est vrai que je suis naturellement séré. Il me prend par la taille et m’emmène dans le salon. Il enlève son pantalon et son boxer qu’il avait toujours aux pieds mais prends soin de remettre ses air max noires.

Je suis à 4 pattes, sur mon canapé, en string de femme, faisant face à la fenêtre donnant sur le Canal Saint Martin.

Je baisse mon string en dentelle noire pour me préparer et sa réaction ne se fait pas attendre : « madha tafeal ? » avec une claque dans la tete.

Bien entendu je n’ai pas compris les mots mais j’ai parfaitement compris que je ne devais pas l’enlever.

Il retourne dans la cuisine et revient avec sa ceinture,
Se positionnant derrière mon cul, il commence à lever la ceinture. Comprenant ce qui allait suivre je  tente de l’en empêcher, et je sens à ce moment toute la puissance du mâle : il m’empoigne la main avec une telle force ! J’en ai mal, il va me casser le bras. De l’autre il rabat la ceinture sur mon cul, 3 ? 4 ? 5 fois ? Je ne le sais pas. Cela m’a parru interminable.
Oui j’avais eu mal, j’avais eu très mal, pourtant ma bite, dissimulée dans le string, allait explosée d’excitation.

Il enfila un préservatif, et conscient de la matraque qu’il avait entre les jambes me mit du gel pour m’épargner.

Il ne me ménagea pas ; il glissa mon string sur le coté de ma rondelle et commença la pénétration. Putain mais quelle bite, j’étais littéralement fendu en deux, un mal profond rempli mon ventre, je me recourba. J’ai voulu m’enlever mais il m’avait à sa Mercie, maintenu fermement entre ses deux mains.

La douleur étant passée il continua la pénétration : « ha bon car il n’était pas au fond ?!? »

Putain que j’avais mal, mais une chose est sure, c’est que je suis le plus heureux que lorsque j’ai une bite en moi. Il commença ses vas et vient de bourrin, bam bam bam bam, ses couilles claquant mes propres couilles, bam bam bam bam, il poussait un râle comme un animal tout en me bourrinant : bam bam bam bam, puis des fessées, puis des insultes, et BAM BAM BAM BAM, je commence à me tripoter la bitte et reçois une claque dans ma tete « te touche pas », et BAM BAM BAM BAM BAM BAM BAM je n’ai plus de sang au cerveau je ne sais plus où je suis, mon cul va céder, je hurle, puis dans un rale de male je comprends qu’il se vide. J’ai pu résister !
Il se retire, enlève sa capote et la jette sur le parquet du salon.

« C’est bien hbiba, t’as une bonne chatte ».

Je suis toujours à 4 pates sur mon canapé, transpirant, le cul béant, épuisé,
Il se rhabille puis avant de renfiler ses air max plaque une sous mon nez et colle sa bouche à mon oreille : « sent l’odeur de ton male. »

Il se rhabille puis repart, j’aurais aimé qu’il reste…

3 minutes après j’ai reçu un texto : « La prochaine fois tu remettras le même string ». Puis une photo : moi à 4 pattes sur le canapé, le cul marqué par les coups de ceinture. Quand l’avait-il prise ? Lorsqu’il se rhabillait ? Je ne savais pas. Quel salaud ce mec !

Voilà comment tout à commencé avec Mehdi...
jrf2010@live.fr

julienparis10

jrf2010@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon mec Mehdi

Dernière Histoires Publiques :

Publication du 24/04/2018 :

Mon premier glory hole Arras62
Un été bien rempli Adri
Mon chéri et son pote Lucas22
Dans les geoles d'Armid -01 Iwan
J'ai pompé mon frère Dimosqwertz
Ma première fois avec un mec Flo
Action ou vérité Pierre
Mon oncle aime la bite steevenbi
Première fois un peu spéciale Thugobg
Copain mécano Muractif
Du fantasme à la réalité  Adonf
Baisé par un racaille Sgaydu77
Lourd de chez lourd James
En fusion Petit Passif

Nouvel épisode

La pire des salopes -02 Ulrich
Croisière -06 Calinchaud
Mon bâtard -03 Teub23
Le vendeur kiffeur -07 Sketfan
Les Chronique de Max -04
+ 11 épisodes
Max
Le mec idéal -20
+9 épisodes
Pititgayy
Éric, ma vie Chapitre -08 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -09 Rodrigue
Séance photo -03 Pascal
Séance photo -04 Pascal
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay