19 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Comment ma petite amie m'a fait devenir gay

J'espère que ce second chapitre - encore plus chaud que le premier - vous fera plaisir. Il contient quelques scènes hétérosexuelles de manière à assurer une transition entre le côté "hétéro" du héros et son avenir "gay". Le titre de l'histoire ce justifie ici clairement. Bonne lecture !

Chapitre -02 : L'orgie.

La semaine suivante était très chargée, alors je n'ai pas eu beaucoup de temps pour y réfléchir. Mes enfants étaient là pour leurs vacances d'automne, et nous étions occupés à faire des randonnées dans les collines et à flâner le long de la plage, même si l'eau était maintenant trop froide pour nager. Ils sont partis samedi matin, et ce n'est qu'après leur départ que j'ai repensé à Steve. Nous avions prévu de nous retrouver au bar ce soir-là, et j'avais vraiment hâte de le revoir.

Vers 14 h. J'ai eu une idée ; pourquoi ne pas l'inviter à faire griller des steaks et peut-être aller à la plage ? Je l'ai appelé - nous avions échangé nos numéros - et il m'a dit : "Bonne idée. J'ai quelques courses à faire, mais je peux y être vers 16 h." J'ai rangé les lieux, pris une douche et mis quelques bières dans le frigo pour les rafraîchir.

À 16 h 15, j'ai entendu une voiture arriver sur la route et quand il est sorti, je me suis de nouveau dit qu'il était un beau mec. Il portait un short et un polo vert délavé, et son visage avait ce look un peu vieilli. Il avait un peu de couleur, mais pas mal de charme. Nous avons mis les steaks et les bières dans des sacs et des glacières, nous avons mis le grill portable dans mon coffre et nous sommes retournés sur la route au-dessus de la plage. Quinze minutes plus tard, nous avons installé le grill et ouvert les premières bières, et en moins de 10 minutes, nous étions en pleine conversation.

Je ne me souviens plus maintenant de ce dont nous avons parlé, avant que la conversation ne se tourne inévitablement vers le sexe. Nous avons parlé de nos premières fois, de nos premiers vrais amours, de ce que telle ou telle femme voulait ou ne voulait pas faire -- toutes les choses habituelles dont parlent les hommes quand ils ont bu quelques verres. Nous nous sommes interrompus suffisamment longtemps pour mettre les steaks, les cuire et les manger, et nous commencions notre quatrième ou cinquième bière quand j'ai demandé à Steve :" Quelle était la chose la plus folle, la plus érotique que tu n’aies jamais faite ?"

Il réfléchit une minute. Il était timide mais commença son histoire avec une cousine qui l'avait attiré quand elle avait 17 ans et lui 16 ans. Au cours d'une grande réunion de famille, ils s'étaient faufilés dans la chambre à l'étage d'une grande ferme et avaient joué à un jeu du genre "tu me montres le tien" qui se solda par un baiser sauvage sur un vieux lit de plumes. Il avait éjaculé au moins quatre fois en deux heures, et il a oublié combien de fois elle avait joui. En racontant l'histoire, j'ai bien sûr senti que je devenais de plus en plus dure, et quand je me suis glissé dans mon pantalon pour me mettre à l'aise, il m'a vu et a fait de même.

"Et toi ?" demanda-t-il.

Je lui ai raconté l'époque avant que ma femme et moi nous mariions quand nous avions navigué avec une copine à elle et son petit ami. Nous avions amarré le bateau dans une crique isolée et bu beaucoup de vin, ce qui nous a fait prendre un bain de minuit et puis, après beaucoup de plaisanteries évocatrices, nous sommes retournés dans le bateau et dans les deux couchettes voisines. Les filles nous ont dit de nous allonger dans les lits, puis se sont penchées pour nous sucer. L'autre type et moi nous sommes regardés en souriant comme si on se disait : "Tu peux croire ça ?" Les filles nous sont alors montées dessus et ont commencé à nous chevaucher comme des poneys ; les magnifiques seins de ma femme se balançaient sur mon visage mais je ne cessais de regarder sa copine, dont les seins étaient encore plus beaux.

Quand nous étions tous sur le point de jouir, l'autre fille a dit soudainement : "Echangeons !" Les filles se sont levées et, croyez-le ou non, ont changé de place. J'avais toujours admiré le corps de cette autre jeune fille, qui était plus galbé que celui de ma copine, mais je ne m'étais jamais laissé emporter par l'envie. Mais quand elle a grimpé dans mon lit et m'a chevauché, frottant sa chatte mouillée dégoulinant contre ma bite, j'ai pensé que j'allais exploser. J'ai mis mes mains sur ses seins et je les ai tirés vers ma bouche, et quand j'ai léché ses tétons, elle a presque couiné. Puis je me suis retourné juste à temps pour voir ma copine prendre la bite de l'autre gars dans sa bouche ; au lieu de me mettre en colère, cela m'a excité ; et quand ma copine est montée dessus pour le prendre dans sa chatte, elle s'est retournée et m'a fait le sourire le plus vicieux. Puis les deux filles ont commencé à nous baiser et c'était incroyable...

J'ai arrêté. Steve me regardait avec un intérêt intense, les yeux brillants, la bouche légèrement ouverte. Sa main est allée à l'avant de son short ; je pouvais voir qu'il se replaçait la queue. J'ai fait la même chose.

"Continue", a-t-il insisté.

J'ai donc pris une bonne gorgée de bière et je lui ai raconté ce qui s'est passé par la suite, une partie de l'histoire que je n'avais jamais racontée auparavant, une partie que je ne pouvais pas m'empêcher de raconter maintenant : sur la façon dont l'une des filles a dit "Échangeons !" de nouveau, mais cette fois-ci, quand elles se sont levées, ma copine m'a pris le bras et m'a sorti de la couchette et s'est couchée avec son amie. Elles se regardèrent brièvement, puis s'embrassèrent. Je me tenais là, sidéré, alors qu'elles commençaient à frotter leurs seins les uns contre les autres, à se caresser le corps, à trouver les trous qui étaient jusque-là remplis de bites palpitantes. J'ai regardé l'autre type et lui aussi était stupéfait. Nous nous sommes regardés, puis nous avons regardé les filles, qui avaient cessé de s'embrasser pour nous regarder.

"Eh bien", me dit ma copine. "Qu'est-ce que tu attends ?"

Puis j'ai raconté à Steve que je me suis assis, ma bite encore en érection. Quelques secondes plus tard, j'ai senti une main, très hésitante, sur le dos. C'était comme une flamme qui me traversait le corps. Je me suis retourné et j'ai regardé le type, et il avait ce genre de "Pourquoi pas ?" sur son visage, alors je me suis allongé à côté de lui.

J'ai fait une pause, je ne savais pas si je devais continuer.

"Et après ?" dit Steve.

Je lui ai dit que pendant quelques secondes, on était allongés sans bouger. Dans l'autre lit, les filles gémissaient et émettaient toutes sortes de bruits, et je pouvais voir que ma bite et celle de l'autre gars étaient encore très dures. Presque sans réfléchir, j'ai posé ma main sur ma bite, et il a fait la même chose. Et puis je me suis dit qu'on se touchait les queues l'un à l'autre et que les deux fuyaient comme des fous, puis on s'est retourné et on a touché nos queues ensemble, j'ai mis ma main sur son épaule et je l'ai tiré près de moi. Il a mis sa main sur mon cul et nous a mis au sol et ensuite je me suis rendu compte qu'on se déplaçait en rythme comme si on baisait. Nous avons éjaculé en même temps partout et nous étions tous les deux couverts de sperme.

J'ai encore fait une pause.

"Wow", dit-il doucement. "Wow."

Puis je lui ai raconté comment nous sommes retournés aux premiers couples, et j'ai recommencé, mais cette fois je suis resté avec ma copine et l'autre mec est resté avec la sienne, mais ce que je n'ai pas dit à Steve, c'est que je n'arrêtais pas de penser à l'autre mec et d'imaginer sa bite contre la mienne et de souhaiter que ma copine disent "Échangeons !" encore une fois.

J'étais en feu maintenant et je ne pouvais pas me branler. Steve semblait ressentir la même chose. Il se déplaça mal à l'aise sur le sable et toucha dans sa poche pour faire bouger sa bite visiblement dure.

"Wow", il a dit encore une fois. "Chaud."

Il y eut un long et profond silence. Puis je lui ai raconté comment nous nous sommes tous réveillés le lendemain, et malgré notre gueule de bois, nous avons encore baisé nos copines et ensuite sauté dans l'eau nus pour nettoyer, et combien il était difficile pour moi de ne pas regarder le corps de l'autre gars, bronzé et en pleine santé comme il était, et de ne pas penser à la sensation de sa bite contre la mienne. Mais il ne me regardait même pas dans les yeux. Finalement, nous nous sommes tous habillés et sommes retournés au port. Quand l'autre couple est parti, le gars m'a finalement regardé avec un truc dans les yeux qui voulait dire : "C'était plutôt excitant, non ?" puis ils sont partis et je ne les ai plus jamais revus.

"Je n'en ai jamais parlé à personne", ai-je dit. "Je suppose que nous sommes saouls. Tu dois me trouver bizarre."

Il secoua la tête. Puis, après une longue pause, il a demandé : "Tu l'as refait avec un mec ?"

"Non", ais-je répondu.

Encore une longue pause. Je savais ce qu'il allait dire, je lui ai demandé de le dire.

"Tu veux le faire ?" demanda-t-il enfin.

Je l'ai regardé. Il a été intimidé, craignant que ce qu'il m'avait dit ne se transforme en colère et ne ruine notre amitié naissante. Mais il y avait aussi le désir, le désir intense et le coup d'œil que j'admirais.

"Oui", luis ais-je finalement répondu.

Il se leva, prit une serviette, se retourna et se dirigea vers les rochers. J'ai pris deux bières et je l'ai suivi. Il marchait plus vite que moi. Quand je suis finalement sorti des buissons, il était couché sur la serviette, nu, sa queue rigide et tendue, encore en train de respirer fort de l'effort de la montée. Pendant une seconde, je suis resté là à le regarder, comme il me regardait autrefois.

"Tu es encore plus beau que je ne l'imaginais," dis-je.

"Tu as pensé à moi ?"

Oui ", répondis-je en détournant le regard.

"Tu es sûr de toi ?" demanda-t-il.

"Oui", j'ai dit.

J'ai pris une autre longue gorgée de ma bière, je l'ai mise par terre. J'ai déboutonné ma chemise et haussé les épaules, enlevé mes chaussures et laissé tomber mon pantalon et mon short. Ma queue pointait presque droit vers le haut.

"Plus beau que dans mes souvenirs", dit Steve.

Je me suis allongé à côté de lui. Nous nous sommes tournés et affrontés. Il m'a tendu la main libre, touché ma hanche, caressé mon cul. Puis ma queue était dans sa main, sa prise était douce mais ferme. Il m'a caressé plusieurs fois, assez pour me faire gémir. Une goutte de précum apparut sur l'extrémité ; il la toucha avec un doigt et la répandit doucement autour de ma tête.

"Oh, mon Dieu", ai-je dit.

J'ai ressenti sa bite avec ma main libre. Sa queue était un peu plus courte que la mienne mais aussi plus épaisse. Du précum se déversait dessus. Je l'ai utilisé pour lubrifier sa bite entière, et en quelques secondes il était sur moi, me broyant sa bite contre la mienne. On bougeait ensemble, nos queues dures comme du roc glissant l'une sur l'autre, glissantes avec leur précum. En moins d'une minute, nous étions tous les deux sur le point de venir, et quand je me suis approché, j'ai mis ma main derrière sa tête et je l'ai rapproché. Nos lèvres se sont rencontrées, ce fut le baiser le plus puissant que je n'aie jamais eu. Nous nous sommes embrassés longuement et profondément, poussant encore nos queues, et quand il s'est éloigné pendant une seconde pour respirer je me suis rendu compte qu'il était sur le point de jouir et moi aussi. Je sentais cette chaleur familière dans la base de ma bite et ce picotement dans mes couilles, et je pouvais sentir les débuts de contractions dans sa bite, et je sentais une vague se déplacer à travers moi de mes pieds à mon bout des doigts, et je pouvais sentir un mouvement à travers lui, aussi, et puis nous avons tous les deux explosé, s'accrochant l'un à l'autre et haletant. Cela semblait une éternité avant que les spasmes ne cessent, et quand ils le firent enfin, nous restâmes là, à respirer tranquillement, à nous agripper mutuellement. Je l'ai encore embrassé, doucement, et il m'a embrassé avec impatience. Puis il s'est retourné sur le dos et a regardé le ciel, il commençait à s'assombrir.

"Wow," a-t-il finalement dit. "Wow."

Gosexo

gosexo28@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : D'hétéro à tapette - Comment ma petite amie m'a fait devenir gay - Transformation d'un hétéro

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)