1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le voisin croate

Je m’appelle Jean. A tout juste 31 ans, je suis célibataire depuis à peu près un an. J’ai un physique assez « classique » : 1m73 pour 64 kg, je fais un peu de sport mais pas trop, je ne suis donc pas hyper musclé, mais je me tiens en forme. Au niveau de mes relations, je n’ai eu qu’une histoire importante, entre mes 22 et mes 25 ans, mais depuis qu’elle s’est terminée, j’enchaine les aventures. Certaines durent quelques mois, mais je n’arrive pas me stabiliser. J’aime le sexe, je suis 100% passif.

Mon dernier mec en date est Paulo un jeune portugais, étudiant en droit, de 24 ans, petit, bien fait au torse dessiné et poilu, tout ce que j’adore. On a couché ensemble pendant 3 mois avant qu’il me dise qu’il ne voulait pas plus avec un mec plus âgé que lui. Annonce faite par SMS, tellement plus simple pour ne pas assumer. J’ai été très déçu, car c’était une bête de sexe qui me faisait grimper aux rideaux et que je m’étais attaché. Disons que pendant 3 mois, il a dormi chez moi et que nous faisions l’amour sans arrêt. Il me faisait gémir et jouir vraiment très fort, c’était bruyant et animé.

Mais depuis c’est le calme plat. J’ai besoin de me recentrer et de faire le point, ça doit être pour ça.

Dans mon immeuble, mon appartement est situé au dernier étage. Il n’y a qu’un seul autre appartement sur l’étage, celui de Goran et Violet, un gentil couple de croates de 42 et 39 ans, tous les deux très beaux. Ils ont deux sublimes enfants, Dragan et Svetlana qui ont 18 et 14 ans. C’est vraiment une de ces familles de magazines : ils sont tous très beaux, surtout les deux mecs ! Enfin, je dis ça, mais la petite Svetlana a tout pour devenir mannequin plus tard, la gamine est magnifique.

Nos appartements respectifs sont identiques et inversés. Du coup, ils sont attenants par une pièce, qui se révèle être la chambre à coucher principale. Heureusement le mur qui nous sépare est porteur et j’ai toujours pensé que je faisais plus de bruit au lit que ces deux là (qui ont des ados dans l’appart tous les soirs).

Sauf que depuis quelques semaines, ma chambre à coucher est plutôt « calme », du coup, je ne peux pas m’empêcher d’entendre hurler, oui littéralement hurler, dans l’appartement d’à côté. Ça se passe toutes les nuits. Avec le recul, je suis incapable de dire si ils baisent ou si Goran est devenu violent. Le tout avec les deux ados à la maison donc soit ils ne sont pas pudiques, soit tout le monde est terrorisé… J’ai donc décidé d’aller en parler à Violet en journée, pendant que Goran est au taf.

Le mercredi je ne travaille pas et elle non plus, donc vers 10h00, quand les enfants sont partis et que Goran travaille, je vais sonner à leur porte. Violet m’ouvre.

- Salut Jean, ça va ? Tu as besoin de quelque chose ?
- Hello Violet, oui ça va merci. Non rien, je voulais te proposer de boire le café ensemble puisque c’est notre jour de congé respectif.
- Excellente idée ! Tu veux entrer ?
- Non non, viens à la maison. J’ai fait des madeleines.
- Ok, cool !

On retourne donc chez moi, prenons le café et j’essaie d’aborder le sujet qui fâche.

- Dis, je dois te poser une question…
- Oui ?
- Je ne sais pas trop comment te demander ça, c’est gênant. Mais, est-ce que tu vas bien ?
- Euh… oui… pas mal… Mais pourquoi cette question ?
- Bah… Comment te dire ? Ça fait plusieurs semaines que je t’entends hurler toutes les nuits, tu sais, nos chambres sont attenantes. Et je suis inquiet pour toi et les gamins. Goran est violent ?

Sur mes mots, Violet éclate de rire. Ce qui me laisse perplexe.

- Jean, je te rassure, Goran est un mari formidable et un père génial. Disons juste qu’on n’est pas sur la même phase « sexuellement ».
- C’est à dire ?
- Je suis lesbienne. Je déteste faire ça avec un mec. Mais chez nous, ça ne se dit et ça ne se fait pas. Je me suis donc mariée pour avoir des enfants. Le truc, c’est que Goran a un appétit sexuel énorme, d’ailleurs tout est énorme chez ce mec, , à l’époque il a même tourné quelques films X, alors que moi, je préfèrerais qu’il me voit comme la mère de ses gosses et qu’il aille voir ailleurs. Ma libido est à zéro !
- Ok. Mais ça a toujours été comme ça ?
- Oui. Disons juste que depuis la naissance de Svetlana il s’était calmé et allait voir ailleurs quand il avait envie. Mais avec ton ex, Paulo je crois, vous le faisiez tellement souvent que vous l’avez réveillé.
- Aie. Je suis désolé. Mais il sait que tu préfères les nanas ?
- Oui oui il le sait très bien. Depuis notre rencontre. Au début ça lui convenait bien parce qu’il voulait des enfants et une famille, mais était incapable de se satisfaire d’une seule femme.
- Bon. Et je peux faire quelque chose ?
- En fait oui, tu peux. Mais je ne sais pas comment te le dire.
- Balances l’info. Je ferais tout pour t’aider maintenant que je sais que c’est un peu ma faute…
- Ok… Tu pourrais… coucher avec lui à ma place !
- Pardon ???
- Tu m’as bien entendue. Depuis qu’il t’a entendu gémir la nuit, son appétit sexuel est revenu. Il est très sensible à ça. Du coup, même que tu es un mec, je suis certain que tu peux le satisfaire.
- Euh… Mais…
- J’ai vu comme tu le regardes, et j’ai vu ton genre de mecs. On est à 100% ! Goran est un peu plus grand que toi, torse bien poilu, entretenu, bras musclés, torse dessiné mais pas trop… et il est très fier de ses 21cm dans le pantalon… Franchement, pour toi et pour lui c’est tout bénéf ! Vous avez tous les deux une libido hyper développée. Toutes les nuits il est à toi, je le prend la journée. Comme ça je dors avec mes boules quiès et je suis tranquille et mon pauvre Dragan pourra enfin emmener son copain dormir sans avoir peur d’entendre ses parents hurler jusqu’à ce que son père jouisse…
- Je suis un peu choqué mais je vais y réfléchir.

On a passé le reste du temps à discuter de nos vies respectives, des attribus de Goran, de ses éjaculations abondantes et de son sperme épais. J’ai passé un excellent moment avec elle. A un moment elle est allée chercher un DVD d’un de ses films X et me l’a offert pour « me convaincre », mais en fait j’étais convaincu depuis le départ.

Dans l’après-midi, j’ai regardé le film en boucle. On y voit Goran, 20 ans de moins, s’occuper de plusieurs nanas et de quelques mecs, c’est un film BI… Il se rase déjà le crâne à l’époque. Sa queue est énorme, pas circoncise, veinée, comme j’adore. C’est sympa de le voir là, les bras beaucoup plus fins que maintenant et le torse beaucoup plus dessiné mais déjà très poilu.

Le soir venu, je mange un truc devant la télé et vers 22h30 je décide d’aller me coucher. On sonne à la porte. Je vais ouvrir. C’est Goran, en peignoir. Sa belle gueule de mâle et son sourire en coin

- Salut Jean. Violet m’a dit qu’à partir de ce soir je dors chez toi toutes les nuits.
- Salut Goran. Oui OK.
- Elle est où ta chambre d’amis ?
- Elle ne t’a pas dit ? C’est dans mon lit que tu vas dormir toutes les nuit !
- Pardon ? Non. Je suis hétéro moi !
- Ah bon ? Pourtant dans ton film tu as l’air d’adorer les culs de mecs… Dans les bonus du DVD y’a même une scène où tu te fais prendre…
- Ok ok… c’est vrai, mais ça fait longtemps.
- Oui, mais c est les nouvelles règles, si tu les acceptes. C’est moi qui vais me charger de la part « sexuelle » des devoirs conjugaux de Violet.

Il sourit, me lance un regard chaud comme la braise. J’en bande ! Il ouvre son peignoir, le retire, il est en slip devant moi, tout est sublime et son paquet, encore mou, est gigantesque. Il s’approche de moi, me roule une pèle splendide. Il m’attrape le menton de sa grande main puissante et dit :

- Tu vas être une bonne chienne toi ! Pour toi les nouvelles règles sont simples. A partir du moment où je suis dans cet appart, le seul vêtement autorisé est un slip. Tu ne porteras rien d’autre en ma présence. J’emmène ici tous les mecs que je veux pour des plans à plusieurs. Le reste du temps tu n’es qu’à moi. C’est clair ?
- Très !

Je lui caresse le torse c’est sublime. Il va jusqu’à mon canapé et déballe son matos. Il est à poils.

- Bon, tu t’en occupes quand ?
- J’arrive.

Je me jette sur sa queue, elle prend forme dans ma bouche. Je joue avec son prépuce, je lèche son gland. Il bande à fond. Elle n’a pas menti, les 21cm sont tous là et qu’est ce que c’est large.

- T’inquiète. D’ici quelques jours je t’aurai déjà bien élargi et même demain tu seras plus à l’aise. Suce !

Je le suce, longuement, à fond. J’aspire tout ce membre de mâle. Il me plait. D’un coup il me relève, me soulève. Et plonge sa bouche dans mon cul. Il me bouffe complètement. J’en hurle de plaisir, je comprends mieux sa femme. C’est splendide. Il maitrise chaque mouvement. Après m’avoir bien préparé avec sa langue et deux doigts, il s’assied sur le canapé, la bite fièrement dressée.

- Tu veux te faire prendre par un étalon ? Tu veux l’avoir dans le fion ?
- Oh oui !
- Va chercher une capote, y’en a à ma taille dans la poche du peignoir.

J’y vais et passe par la chambre pour prendre le lubrifiant. Il y en aura besoin ! Je lui mets la capote, en lui bouffant les burnes. Il râle de plaisir me dit de continuer, sa queue est en béton ! Je prends le flacon de lubrifiant mais il arrête mon geste.

- Ça c’est pour les débutants. Mais tu n’est pas un débutant mon chéri n’est-ce pas ? Tu vas prendre la bonne queue de ton mari sans l’aide de ce truc !

Puis il me chuchote à l’oreille :

- T’inquiète j’irai doucement. Mais j’aime pas le lubrifiant, ça glisse trop et ça attenue mes sensations.
- Ok chéri.
- Bouffe moi les burnes !

Après quelques minutes, il m’attrape par les aisselles pour me soulever. Il me retourne pour que je lui tourne le dos. Il est assis, nu, sur mon canapé en cuir, la queue fièrement dressée. Il me pose sur son gland et me laisse prendre la main pour m’enfoncer ce pieu énorme dans le fion. L’entrée est facile, le gland est en moi. Il râle fort, comme un ours. Il aime déjà ça, c’est bon signe !

Je continue de descendre, mais je prends mon temps, il est vraiment gros. Je suis à mi- longueur quand il met ses mains puissantes sur mes épaules et pousse d’un coup le reste. Je suis empalé. La douleur est intense, j’en débande net. Mais le plaisir reprend vite le dessus, cette queue est trop bonne. Quelques secondes plus tard, je ne sens plus que du désir, j’appuie mon dos contre son beau torse velu, nous ne faisons qu’un maintenant. Il m’enlace de ses bras musclés et commence ses va et viens, avec une puissance que je n’imaginais pas. Chaque coup de rein m’envoie au paradis. Sa présence en moi est tellement intense, j’ai l’impression de m’évanouir tant il m’habite.

Ses râles sont forts, à chaque coup de rein, il émet un « goooo » rauque et puissant. Quant à moi, chaque micro-mouvement me fait gémir. Je suis mon cul, le reste de mon corps n’existe plus.

Après une longue baise dans cette position, il me soulève et se déboite de mon trou béant.

- Maintenant que tu es bien large, je vais te faire l’amour !

Il me prend dans ses bras, mes jambes enlacent sa taille. Je l’embrasse. Il est d’abord surpris puis me rend mon baiser. Sa langue est bonne, sa bouche pulpeuse, ce baiser est magique. Je bande à nouveau très fort. Il me porte jusqu’à la chambre, me jette sur le lit et se lance sur moi, m’embrasse. Je caresse son torse, j’aime ses formes, j’aime sa toison. Je lui pince les tétons, ils sont superbes.

- J’adore ça. On ne me l’avait jamais fait. Mordille-les mon cœur.

Il s’avance, son torse est au niveau de mon visage. Je lèche chaque centimètre de ce corps superbe. J’arrive à ses pectoraux, je les bouffe. Puis ses tétons : ma langue tourne autours, mes dents les mordillent, ses râles recommencent, plus forts encore que tout à l’heure.

Il attrape mes jambes, les place sur ses épaules et, tout en m’embrassant, entre son membre turgescent dans mon cul qui n’attendait que ça ! Il me fait l’amour pendant presque une demi heure, en râlant, me faisant gémir comme une chienne en chaleur. Je n’en crois pas mes oreilles ! Je ressens que je lui appartiens !

Il recommence ses « goooo, gooooo, gooooo ». Puis d’un seul coup se redresse et ses coups de bassin deviennent beaucoup plus violents, il est superbe dans ce moment de toute puissance. Les râles changent, ils les hurle, en jouissant il hurle « gooooo » « raaaaaan » « gooooo » « raaaaaaaaaaaaaaaaan » ! Oui, il hurle son nom en jouissant !

Sa queue est tellement énorme que je sens que la capote se remplit, ça prend encore plus de place. Il reste quelques secondes en moi, me regardant. Je dirige ma main vers ma queue pour me branler, je veux jouir. Il attrape ma main, la plaque sur le matelas.

- Tu rêves ! Tu ne vas pas faire ça tout seul. Je vais te faire jouir, ne t’inquiètes pas ! Va t’asseoir sur le canapé du salon !

J’obéis. Et vais m’asseoir, encore un peu sonné par cette partie de jambes en l’air stratosphérique. Je le regarde, nu, superbe, il bande encore. Au bout de ses 21cm de chair, la capote est pleine, la quantité de foutre est impressionnante.

Il sort un verre à Whisky du placard et des glaçons, verse un Whisky sur la glace, puis retire la capote, la retourne et verse tout le sperme dans le verre. Il revient vers moi :

- Whisky royal pour le meilleur coup de ma vie ! Mais avant nettoie-moi la queue !

Je le reprends alors en bouche et nettoie sa queue sublime, son nectar a un gout exquis, doux et soyeux, chaud.

Quelques minutes après, sa queue est lustrée, il se retire de ma bouche, me donne le verre et dit :

- C’est un truc que j’ai appris pendant un tournage. Un mec m’a fait ça, jamais je n’oublierai cet orgasme. Ne m’interromps pas et bois dès que tu sens que tu vas jouir !

Il se met alors a genoux entre mes jambes, et c’est alors que ce mâle, sublime et viril, enfile trois de ses doigts dans mon cul béant et ma queue dans sa bouche. Il maîtrise chaque geste. Très vite je n’en peux plus, je veux le lui dire, mais comme il me l’a dit, sentant la sève monter en moi, je bois le Whisky. Au même moment, je me déverse dans sa bouche et il n’en perd pas une goutte. L’extase totale.

On se relève et on s’embrasse longtemps.

- Alors Jean, qu’en dis-tu ?
- Recommence quand tu veux !
- Laisse moi 2h pour recharger le monstre.
- Ah, non quand même je pensais pas si vite. C’est une expression. J’ai adoré !
- C’est clair. On va bien s’amuser tous les deux. T’est un super bon coup, mais j’en étais sur. Les soirs où tu baisais avec ton ex, je t’entendais gémir et direct je baisais Violet en pensant à ton beau petit cul !
- Sérieux ?
- Ouais, tu me fais tellement bander ! Suis trop heureux de la proposition de Violet, j’ai toujours préféré les mecs pour le sexe, c’est plus extrême…
- Cool
- Allez, on va se coucher, dans deux heures j’en aurai de nouveau envie et je te réveillerai. Donc il faut reprendre des forces !

Jaime

Autres histoires de l'auteur : Histoires de famille - Le voisin croate

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)