7 Déc.
+ 47 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le donjon SM de Dan

Bonjour à tous, c’est Erwan votre bear préféré.

Voici une nouvelle histoire. Pour rappel, j’ai 26 ans, je fais 1m90 pour 82 kg, brun aux yeux marrons, barbu, costaud et très poilu.

Vendredi dernier, après une dure journée de boulot, j’avais besoin de me défouler. N’ayant pas de plan le soir, je décide d’aller en boite pour rencontrer du monde ou juste pour me lâcher, je ne savais pas trop. Je suis donc arrivé dans la boite gay, je me jette au bar pour m’enivrer rapidement et je prends plusieurs shoots le temps que le lieu se remplisse. Je vois pas mal de mecs attirants mais bizarrement je n’ai pas envie d’aller vers eux. Je suis seul mais j’ai juste besoin de voir du monde autour de moi.

L’alcool et la musique aidant, je me laisse porter par mes jambes sur la piste de danse et je me déhanche au son de la musique électro. Ma tête tourne un peu, je ferme les yeux et je me laisse frotter par les autres gars autour sans les calculer. Soudain je sens un paquet se frotter sur mes fesses. Dans le doute, je m’étais préparé à toutes les opportunités et j’avoue que sentir ce morceau qui gonflait en remuant, le long de ma raie m’excitait littéralement. Je me cambrais un peu plus pour lui exprimer mon accord. Le mec ne me touchait pas, je sentais uniquement son paquet frotter et rien d’autre. J’ouvrais enfin les yeux et tournait ma tête pour admirer ce séducteur.

Je n’en croyais pas mes yeux. La devant moi, se tenait l’homme le plus chaud que je n’ai jamais vu. Un bogoss viril d’1m77, type méditerranéen, avec des cheveux noirs courts, quasi rasés sur les côtés et des yeux noirs tellement expressifs. Il avait une moustache épaisse et noire avec le reste de sa barbe longue de 3-4 jours. Le type était venu en boite avec un débardeur échancré gris clair, duquel dépassaient ses épaules larges et fermes, ses gros pecs velus et parfois un téton se faufilait hors de cette petite prison de tissu. Il avait des bras musclés et le reste de son corps s’annonçait aussi tonique. Je regardais plus bas pour admirer son short bleu beaucoup trop petit avec cette bosse impressionnante qui le déformait et duquel sortaient ses jambes musclées recouvertes de poils noires. Il avait mis des chaussettes de sports qui lui arrivaient aux genoux et des baskets bleues.

Juste en le voyant, j’étais tombé sous son charme. Mon cul palpitait. Je le voyais me mater et il avait vu dans mon regard, la luxure et l’envie qu’il me provoquait. Il se mit à sourire, dévoilant ses dents blanches qui brillaient avec le peu de lumière dans la boite. Je rapprochais mon arrière train de sa bite et lui s’enfonçait encore plus entre mes fesses, prisonniers de nos vêtements. Je continuais à le fixer et en bon cador qu’il était, il a mis ses mains derrière sa tête en remuant son bassin, exposant ses aisselles poilues et en sueur. J’avais envie de les lécher. Nous mimions une scène de sexe torride et plusieurs gars autour de nous s’étaient reculés pour nous mater. Je sentais la sueur couler dans mon dos. Ce magnifique mec m’agrippait enfin avec ses mains et me collait à lui. Mon dos se plaquait à son torse et je passais une main derrière sa tête. Je me soumettais volontiers à ce beau mec et nous ondulions toujours du bassin. Il glissait son visage sur le coté du mien et nos bouches se rencontrèrent enfin. Je sentais sa langue entrer dans ma bouche et avec la mienne, elles dansèrent sauvagement, alternant entre nos bouches.

- Viens avec moi, ordonna-t-il.

C’est en bon mec affamé que je le suivais en dehors de la boite. Ce type m’avait chauffé et j’avais tellement envie. On sortait tous les deux de la boite. Il avait passé son bras autour de mon cou et nous commencions à parler. Il s’appelait Dan, diminutif de Daniel, il avait 35 ans et il vivait à deux pas de la boite. Nous allions donc chez lui à pied, enfin … on courait presque. L’envie était légèrement redescendue mais en arrivant dans le hall de son immeuble je ne pouvais plus le lâcher. Nous nous chauffions dans l’ascenseur et nos mains exploraient le corps de l’autre jusqu’à ce qu’on arrive chez lui. A peine la porte fermée, il m’attirait à lui pour reprendre notre roulage de pelle intense. Il me bouffait le visage et j’étais aux anges. J’adorais embrasser sa belle bouche moustachue. Sentir sa langue explorer mes amygdales, laper ma salive, tournoyer autour de mes dents. J’étais soufflé. Ce mec était un dieu dans l’art d’embrasser. Je pensais qu’il allait être plus entreprenant, et depuis que nous étions arrivés dans l’appart j’avais l’impression qu’il n’était plus aussi dominant que dans la boite et qu’il cherchait juste un mec avec qui passer un bon moment. Ça m’allait aussi très bien !

Il avait autant envie que moi de passer à l’acte. Ainsi nous nous déshabillions très vite. Il était magnifique, poilu, musclé, sa bite qui pointait vers moi. Je me léchais les lèvres en la voyant et il appuyait sur mon épaule pour que je le suce. C’était un beau morceau épais et veineux avec une pointe de mouille sur son gros gland, que je ne pus m’empêcher de laper.

Je m’attaquais ainsi à sa belle grosse queue poilue. C’était un réel délice. Son gout et son parfum m’enivraient encore plus que l’alcool et la sentir coulisser dans ma bouche jusqu’à ma gorge, m’envoyait en transe. J’adorais presser mon nez dans ses grosses couilles pour respirer sa virilité. Je m’efforçais à lui donner une bonne fellation mais en relevant les yeux vers son visage, je voyais qu’il pensait à autre chose. Il ne bougeait pas beaucoup, il me regardait mais son regard semblait partir dans le vide. Mon ego en prit un petit coup mais au bout de plusieurs minutes je compris que ce n’était pas de ma faute, il était penseur.

Je me relevais, Dan me regardait à nouveau et je passais ma main derrière sa tête, attirant son front sur le mien.

- Tu n’es pas dedans, quelque chose ne va pas ? Je ne t’attire pas ?
- Non, tu es parfait !
- Dis-moi alors, qu’est-ce qu’il y a ?
- Je ne te connais pas mais je vais être honnête avec toi. Je t’ai attiré en me faisant passer pour un actif dominant mais ce n’est pas ce que je suis …
- Ce n’est pas grave si tu veux je peux prendre le relai, dis-je en l’embrassant.
- Je veux te montrer un truc.

Dan me prit par le bras et m’emmena vers une chambre. Quand il ouvrit la porte j’étais soufflé, je devais avoir un regard d’incompréhension mêlé à un peu de luxure. La pièce était un donjon SM. Les murs étaient recouverts d’étagères, exposant des godes de toutes les tailles, des cravaches, des sangles, des fouets et des jouets en tout genre. Des tenus en cuir recouvrait des mannequins sur le côté gauche. Il y avait tout, comme dans 50 nuances de grey, en plus d’un sling au milieu de la salle. Je me tournais vers lui sans savoir quoi dire.

- C’est mon donjon …
- Je vois ça, tu fais du SM ?
- Oui j’adore repousser mes limites…
- …et tu cherches quelqu’un pour t’aider à le faire.
- Tu as tout compris. C’est pour ça que je suis venu vers toi, tu n’étais pas comme les autres minets. J’ai été attiré par toi dès que je t’ai vu.
- Tu n’es pas soumis non plus, je me trompe ?
- Non…
- Tu veux juste explorer avec quelqu’un ? Pas de douleur intense …
- Exactement.

Connaitre ces détails sur sa vie m’avait passionné et excité. J’étais près à aller plus loin avec lui, j’en avais envie.
- D’accord, tu es arrivé à quelles limites ?
- A toi de le découvrir, me répondit-il avec son sourire chaleureux.

Je l’agrippais et passais une nouvelle fois mes mains sur tout son corps, m’attardant enfin sur ses fesses alors que je ne m’y étais pas encore aventuré. Je sentis quelque chose. Je repassais donc mes doigts dessus pour trouver son trou et à la place je constatais que son cul était déjà occupé. Il avait un plug dans ses fesses. Je le regardais en saisissant le plug et il me souriait de son sourire de mauvais garçon. J’enfonçais un peu plus son plug en appuyant dessus et il frémit en se mordant un peu les lèvres. Je le retournais pour admirer son dos légèrement poilu et suivait la courbe avec mes doigts, menant jusqu’à son arrière train. Autant son corps était ferme et musclé autant son cul était dodu et imposant. Ce type était parfait ! J’attrapais le plug et le retirais d’un coup brutal, lui arrachant un petit cri. De mon autre main, j’enfonçais plusieurs doigts dans son trou pour savoir ou il en était et je constatais avec plaisir que Dan pouvait déjà prendre 4 doigts dans son anus et j’étais persuadé qu’il pourrait même en prendre plus. Je repositionnais le plug dans son fondement.

- On va jouer bébé.
- Ah oui, mendia-t-il.
- Tu vas me mettre le gilet et les cuissardes en cuir et toi tu vas te mettre le jockstrap en cuir et le harnais.
- Oui monsieur !
- Bon garçon.

Il s’exécuta et revient ensuite vers moi, fier de lui. Il n’était pas soumis mais il aimait se rendre utile. L’odeur du cuir sur moi me faisait bander davantage. J’attrapais un collier de chien et lui enroulais autour du cou avant de tirer dessus pour l’embrasser à pleine bouche. Je trouvais également une casquette noire que je me fis une joie de poser sur ma tête. Notre reflet dans un miroir de la pièce me fit bander encore plus. J’étais tellement chaud que je saisis Dan et le jetais dans le sling. J’attachais ses jambes aux sangles, il ne pouvait plus vraiment bouger et j’avais un total accès à son cul.

Je me promenais au niveau des godes pour en saisir plusieurs tailles avant de revenir vers lui. J’avais également trouvé un pot de lubrifiant spécial fist à base d’huile de silicone. J’en pris une bonne partie sur mes doigts et lui lubrifiais le cul en insistant le plus possible. J’utilisais tous mes doigts pour le préparer au mieux. Son trou était réellement béant sans le plug. Il était distendu, presque vide.

Je lubrifiais le premier jouet, le plus petit qui devait faire 25x5 et le présentais à son entrée. J’avais trouvé une bouteille de poppers bien fort et il en sniffa une bonne bouffée dans chaque narine. Ses yeux se dilataient et je le voyais planer un peu. Je lui intimais l’ordre de pousser et je glissais le gode à l’intérieur de lui en une fois. Le jouet n’avait pas vraiment accroché. Le trou de Dan était déjà bien ouvert, il devait avoir l’habitude avec celui-là. Je fis quand même quelques vas et vients avec celui-là pour roder ce gros cul.

Le deuxième était un jouet en forme de fist de 35 cm et de 6cm au plus large. Encore une fois je le présentais à son entrée. Le poing en plastique était plus épais que sa rondelle alors que les doigts étaient déjà à l’intérieur. Je tournais le poing pour forcer son trou et il cria d’un coup sec. Encore du poppers pour le détendre. Cependant une fois le poignet rentré il prenait du plaisir je le voyais dans ses yeux. Il soutenait mon regard comme pour me défier de le baiser avec ce gode et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait pendant une bonne dizaine de minutes. Parfois je retirais le gode entièrement pour le faire frémir à chaque fois que la partie plus épaisse des phalanges repassait son anneau et je le re-rentrais. Je lui saccagés un peu la rondelle. Nous ne touchions plus nos queues de peur de jouir et nous voulions continuer notre jeu autant que possible. Son ventre gonflé à chaque fois que je pousser l’engin dedans et cette vision m’avait rendu fou.

Le dernier gode était un pénis réaliste en TPR de 43 cm avec un diamètre de 6. Un vrai jouet XXL qui allait lui défoncer le cul. Je partais du principe que s’il l’avait dans sa collection c’est qu’il réussirait à le prendre. Encore une fois je lubrifiais généreusement l’engin avant de présenter le gland sur son trou grand ouvert. Dan prit une nouvelle bouffée de poppers. Je poussais légèrement le jouet sur son trou. Le gros gland du gode s’enfonçait doucement dans son antre et il suffisait d’un peu de force pour le faire glisser en lui. J’appuyais donc sur les couilles du jouet en le guidant dans le fondement de Dan qui se raidit sous l’assaut. J’avais glissé le jouet lentement mais ferment et les couilles en plastique tapaient enfin sur le cul de ce mec sexy. Je le laissais en lui un petit instant sans bouger pour qu’il s’habitue. J’étais impressionné ! Le truc avait dû remonter jusqu’à son estomac ! Et c’est avec cette idée que je manœuvrais le gode dans le cul de Dan pour le baiser, voyant son abdomen velu s’arrondir à chaque intrusion. Ce dernier était subjugué par les émotions dans tout son corps. Il était en âge et sa queue fuyait à chaque coup, humidifiant le jockstrap au passage. Il rallait de sa voix virile et sa tête balançait dans tous les sens.

Au bout de plusieurs minutes, il était enfin prêt pour ce que je voulais faire depuis le début : lui mettre mon poing. Je savais qu’il pourrait le prendre. Sans utiliser de gants (sans mauvais jeux de mot), je lubrifiais tout mon poing et mon avant-bras avec la graisse spéciale fist. Il avait compris et se lécher les lèvres. Je n’attendis pas longtemps avant de le pénétrer entièrement de mon poing. J’avais commencé par présenter mes doigts qui rentrèrent facilement et comme pour le gode, mes phalanges accrochées un peu son anneau. Je poussais donc plus fort pour faire entrer toute ma main dans son boyau.

J’avais réussi à rentrer ma main entièrement dans son fondement non sans lui arracher quelques gémissements d’inconfort au passage. Il endurait très bien mon poing et je commençais à pomper à l’intérieur de son trou béant. Je bougeais les doigts pour toucher la texture étrangement douce, chaude et glissante de son intérieur. Je poussais toujours un peu plus profond en lui, lubrifiant mon avant-bras pour le faire coulisser en lui. Je voyais sur son visage qu’il prenait du plaisir cependant l’épaisseur de mon poing lui saccageait un peu trop vite le boyau. Je voyais son ventre qui grossissait et convulsait pendant que ma main lui trifouillait l’intérieur. Je ralentissais un peu pour qu’il profite aussi de la pénétration de mon bras dans son antre. Sa queue que j’avais sorti de la poche du jock, fuyait de liquide séminal. J’adorais voir les lèvres de son trou, repliées autour de mon avant-bras. J’avançais encore un peu, je voulais qu’il ait tout mon avant-bras dans le cul mais il cria et m’arrêta.

- Arrête j’ai un peu mal.
- T’as plus grand-chose à prendre bébé !
- J’ai …j’ai mal.
- Pousse encore un peu tu vas aller jusqu’à mon coude ! Après j’arrête ! Tu peux le faire !
- Ok monsieur.
- Bon garçon dis-je en tapotant son ventre gonflé dans lequel se trouvait mon avant-bras presque entier. Aller on compte ensemble jusqu’à 3 et tu pousses. Il reste peut-être 4 cm, tu peux le faire !
- D’accord …
- 1…2…3…pousse.

Et comme un chef il prit l’ensemble de mon avant-bras dans son fondement en criant avec sa voix roque. Mon coude s’arrêta juste avant d’entrer dans son cul.
- Tu l’as fait bébé, c’est très bien !
- Merci monsieur

Comme promis je ne cherchais pas à aller plus loin et je le baisais avec mon poing. Je rentrais et sortais mon bras en accélérant de plus en plus. Je retirais mon bras, laissant uniquement mes doigts à l’intérieur et je poussais d’un coup tout le reste en lui avec force. Dan criait de plaisir. Je recommençais l’opération plusieurs fois. Ma queue me faisait tellement mal, j’étais vraiment excité par ce que je faisais. Je luttais pour ne pas me toucher mais c’était compliqué. Du coup je pompais encore plus vite mon poing dans son cul. Soudain une idée me vint à l’esprit. Un truc que j’avais vu dans un porno. Je retirais mon bras jusqu’au poignet, la partie la moins large. Je réussis également à faire rentrer ma queue puissante dans son trou. Son entrée était un peu serrée et je le sentais beaucoup plus avec ma verge. La sensation était divine. Dans un mouvement rapide, je parvins à chopper ma bite avec ma main toujours en étant bien enfoncé dans son trou. Je commençais à me branler dans son fondement. Je sentais son cul se contracter autour de mon poing et de ma bite. J’étais en extase. Lui aussi d’ailleurs. Il avait les yeux clos et il était submergé par le plaisir de ma main qui frottait sur sa prostate pendant qu’elle branlait ma grosse queue.

Dan avait repositionné ses mains derrière sa tête, exposant une nouvelles fois ses aisselles trempées. Avec mon autre main j’attrapais son mandrin qui avait reprit du poil de la bête. Il me remercia que je m’occupe de lui, il était épuisé et en avait besoin. Je sentais dans mon bas ventre la crampe de la jouissance arriver. J’accélérais donc encore plus ma branle dans son antre, maltraitant sa prostate au passage. Ses cris allèrent crescendo, je le masturbais davantage, sentant qu’il allait juter et il se répandit enfin en longues giclées sur son torse velu qui se contractait. Il ne m’en fallu pas plus pour que je lâche toute ma sauce au plus profond de son trou.

Je me retirais de lui avant de le libérer du sling tout en massant son anus qui fuyait de sperme frais et de lubrifiant. Dan me redemandait de mettre le plug qui semblait ne pas encore tenir dans son cul lâche. Nous étions vannés, en sueur. On puait la transpiration, la baise et le jus d’homme. Je le voyais se concentrer pour resserrer son anneau autour de son plug.

Pour terminer je l’aidais à se relever, il avait du mal à marcher et je le tenais dans mes bras. Je ne pus m’empêcher de lui rouler une grosse pelle avant de l’emmener vers la douche. Nous arrivions dans sa baignoire et j’allumais l’eau. Le bruit de l’écoulement et la baise que nous venions d’avoir me provoquèrent une grosse envie de pisser. J’arrêtais donc l’eau devant son regard interrogateur.

- Mets-toi à genoux bébé.

Il s’exécuta en comprenant très bien ce que j’allais faire juste en me plaçant devant lui. Dan ouvrit la bouche et attendit mon jet. Je le regardais à genoux devant moi. Il avait encore ce regard lubrique et un peu fatigué. De toute ma hauteur, je le trouvais magnifique. Il attendait là, sagement, sa bouche moustachue grande ouverte, son cul bombé relevé vers l’arrière et ses mains posées sur ses cuisses. Je devais me concentrer pour ouvrir les vannes et mon liquide doré arriva enfin après quelques secondes. Je visais la bouche de Dan qui en bu une bonne rasade avant de baisser la tête pour que j’arrose ses cheveux, son dos et ses reins. Je voyais ma pisse glisser le long de son dos viril et serpenter entre ses fesses, passant sur son cul distendu. Il releva ensuite la tête en ouvrant la bouche pour en reprendre une gorgée avant de se redresser pour que j’arrose son torse poilu et enfin je terminais en envoyant mes dernières giclées chaudes sur sa bite.

J’avais fini et je pensais qu’il allait se relever, cependant il changea de position et s’assit complètement dans la baignoire jambes écartées. Je le voyais prendre sa queue en main et compris que c’était à son tour de vider sa vessie. Il s’aspergea tout le corps avec sa pisse chaude, réussissant même à atteindre ses cheveux. J’étais impressionné encore une fois par ce type. Il réussit à viser sa bouche et en bu une bonne lampée. Il continua à s’arroser généreusement. Puis peu à peu son flux diminua et il s’arrêta, noyant sa poitrine, son abdomen et enfin sa queue.

Je l’aidais à se remettre debout et me collait à ce corps plein de pisse qui sentait tellement bon. Je ne résistais pas et l’embrassais doucement, envoyant ma langue en éclaireuse dans sa bouche pour gouter ce mélange de nos deux pisses et de sa salive.

Pour finir, j’ai passé le reste de la nuit chez lui et je savais une chose. Dan me reverrait bientôt.

Voila, n'hésitez pas à me faire un retour, c'est motivant.

Je vous remercie beaucoup pour vos mails, vous êtes les meilleurs.
Petite pensée à ceux qui m'ont envoyé des photos, vous êtes top !!

Mon tumblr.

A bientôt.

Bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Mon nouveau compteur - La lope de la famille - Le donjon SM de Dan - Mes deux papas - Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)