Avril
Un gros travail pour les smartphones et tablettes enfin fait !
"Un site plus responsive"

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un plan pour un puceau

Cela faisait quelques semaines que j’avais fêté mon dix-huitième anniversaire. Comme pour mes frères et soeurs (nous étions cinq enfants dans la famille), mes parents m’avaient offert mon permis de conduire. J’avais profité de l’été pour économiser un peu d’argent dans le but de m’acheter une voiture. En effet, à la campagne, un véhicule était essentiel pour faire des rencontres.

Ce jour-là, mes parents m’avaient annoncé qu’ils passeraient la soirée chez des amis pour un barbecue. J’avais décliné l’invitation ayant d’autres idées en tête. Cela faisait quelques semaines que je m’étais inscrit sur un chat gay mais en dehors de quelques conversations sympathiques, je n’avais jamais rencontré un homme pour m’initier aux plaisirs au masculin. Durant toute la journée, je restais donc connecté espérant enfin trouver un homme qui s’intéresserait à mon profil de puceau. J’eus bien deux contacts : un garçon de mon âge lui aussi vierge mais qui comme moi ne pouvait pas recevoir chez lui. L’autre était un homme d’environ 40 ans mais sa volonté de rechercher un soumis m’avait effrayé. Dans les deux cas, je n’avais pas donné suite… malgré mon désir.

Il était donc déjà 18h30 et je me morfondais seul dans ma chambre craignant une fois de plus de ne pas trouver un homme mur pour répondre à mes envies.
Quand, tout à coup, je reçus un nouveau message : son pseudo Hmurdoux était déjà un point positif. Il avait 58 ans, vivait seul dans une maison à une vingtaine de kilomètres de chez moi. Le profil idéal. Il me proposait de le rejoindre pour boire un verre et plus si affinité.
J’étais un peu inquiet ne sachant pas trop à qui j’avais affaire et surtout à quoi m’attendre.
Malgré ma timidité, je me décidais à le rejoindre. Je voulais vraiment sauter le pas.

Une demi-heure plus tard, j’arrivais donc devant une belle maison à l’abri des regards ce qui me rassurait un peu. Il semblait m’attendre car il m’accueillit avec un sourire. C’était un très bel homme, 1m85 pour 80kg, bien bâti qui pratiquait certainement du sport.

- Bonsoir, ravi de te recevoir. Je m’appelle Pascal et toi ?

- Moi, c’est Jonathan. Merci.

Je n’étais pas très à l’aise. Il m’impressionnait avec son gabarit alors que je ne faisais qu’un 1m70 pour 55 kg. Nous allâmes nous installer dans son salon. Il n’y alla pas par quatre chemins :

- Alors qu’est ce que tu attends de cette soirée ?

- Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Je suis puceau et en dehors des films que j’ai vus sur internet, je ne sais pas trop comment m’y prendre.

- Alors, je pense que tu es tombé sur la bonne personne.



Il s’approcha alors de moi, mit sa main sur ma cuisse et me caressa. Je commençais à trembler. Il approcha son visage du mien puis posa ses lèvres sur les miennes. J’étais en apnée totale. Il força mes lèvres pour introduire sa langue. Je lui rendis alors peu à peu son baiser me laissant prendre par l’ambiance et la douceur de ses caresses.
Nous nous séparâmes alors après quelques minutes.

- Alors, tu as aimé ? Tu sais que je te trouve très mignon, un vrai petit ange.

C’est vrai que l’on me le disait souvent avec mes cheveux blonds un peu ondulés et mon visage de prépubère. Je ne faisais pas mes dix-huit ans loin de là.

- Tu sais, je te trouve également tout à fait charmant.

- Tu veux que l’on aille plus loin.

Je n’hésitais pas une seconde :

- Oui, j’en ai très envie.

- Je vois ça, me dit-il en regardant entre mes cuisses. En effet, j’avais déjà une belle érection.

Il me prit par la main et m’entraina dans sa chambre où nous attendait un lit de grande taille. Je remarquais qu’il avait préparé des préservatifs de grande taille ainsi que du gel.
Il m’allongea sur le dos et vint s’installer à côté de moi. Il me regarda dans les yeux et me chuchota :

- Je vais te donner beaucoup de plaisir.

De nouveau, il m’embrassa avec douceur et tendresse. Il me caressait les cheveux, le dos, le torse. Je me laissais faire comme en dehors de moi-même. Les sensations se multipliaient en moi. Il m’enleva mon t-shirt, j’étais déjà en sueur. Il me caressa les tétons. Je n’imaginais qu’ils soient si sensibles. Je lâchais un petit cri de plaisir sous cette caresse. Il continua en embrassant mon bas ventre pour arriver au dessus de l’élastique de mon short qu’il fit glisser vers le bas laissant apparaître mon boxer déjà bien gonflé.

- Je vois que tu aimes ça mais tu n’as encore rien vu.

Il fit descendre mon boxer et découvrit mon sexe. Il ne fit aucun commentaire, j’avais toujours craint que mes 16 cm en érection puissent repousser mes partenaires. Il me masturba jusqu’au moment où mon pénis devint dur. Il récupéra une capote et me l’enfila. Il commença alors un long va-et-vient sur mon pénis. Sa bouche chaude était délicieuse. Je poussais de petits cris de plaisir. C’était si bon !
Puis, il s’attaqua à mes testicules qu’il avait malaxées du bout des doigts. Il finit par en gober une puis l’autre. Je m’accrochais au drap tellement je trouvais cela bon. Puis, il reprit mon sexe en bouche mais je lui demandais d’arrêter car j’allais éjaculer.

Il se retira donc et me proposa :

- Si tu veux, je suis tout à toi.

Il enleva son t-shirt et se mit sur le dos attendant que je me lance. Comme lui, je lui caressais d’abord son torse poilu, puis les tétons mais très vite, je fus attiré par ce qui m’attendait plus bas. Je défis le bouton de son bermuda que je lui enlevais. Je tombais nez à nez avec un slip qui laissait deviner un magnifique sexe. Je commençais à le lécher à travers le tissu. Il semblait apprécier, je le voyais grossir et tendre peu à peu bloqué par l’élastique. Je libérais alors la bête, une belle matraque d’environ 18 cm mais surtout qui m’avais l’air bien épaisse, pas loin de deux fois la mienne. Je ne voyais pas très bien comment je pourrais prendre ce monstre en bouche. Je débutais en lui léchant les testicules mais l’envie fut trop forte, je remontais vers le gland bien dur. Il enfila une capote au goût banane. Je le pris en bouche, c’était la première fois que je faisais une fellation. J’ouvris de plus en plus la bouche mais je n’arrivais pas à prendre cet engin dans son entier. Il appuya alors un peu sur ma tête forçant un peu l’entrée. Je faillis m’étouffer face à ce gourdin que je sentais jusqu’au fond de ma gorge. Il relâcha la pression et je pus respirer de nouveau.

- Tu es doué, m’encouragea-t-il. Vas-y continue !

Je repris son sexe en bouche essayant de répondre à ses envies. Je relevais les yeux pour voir s’il prenait du plaisir ce qui semblait être le cas. Il respirait un peu plus fort les yeux fermés toujours en me caressant les cheveux.

Au bout d’un long moment, il me fit arrêter. J’étais si excité, j’aurais pu le sucer toute la nuit.

- Veux-tu aller plus loin pour ta première fois ? me demanda-t-il.

- Oh oui, j’ai envie de te sentir en moi, m’entendis-je lui répondre dans le feu de l’action.

Pourtant, je craignais ce qui allait suivre après avoir découvert la taille et surtout l’épaisseur de son pénis en érection. Il m’allongea sur le dos et commença à me doigter. Il avait mis un peu de gel sur un doigt et me pénétra l’anus. Je le sentais s’ouvrir. Il introduit alors un deuxième doigt. Il faisait cela patiemment et doucement si bien que je me décontractais. Il faisait de petits mouvements dans mon trou qui n’attendait plus qu’une chose…

Après avoir recouvert son sexe d’un préservatif, il l’enduit de gel. Il me fit relever les jambes sur ses épaules et présenta sa matraque face à mon anus. Il commença à appuyer sans forcer l’entrée. Voyant que je me crispais à cause de la douleur, il se retira.

- Si tu veux que j’arrête, tu n’as qu’un mot à dire;

- Non, j’ais envie de toi. Prends-moi !

Sans attendre, il appuya plus fort et je sentis qu’il me pénétrait. Une douleur me vrilla le ventre, je criais sans pouvoir me retenir.

- C’est bon, je suis rentré, cela va s’atténuer.

Il avait dit vrai, après la douleur, une chaleur m’envahit peu à peu. A chaque fois qu’il me pénétrait, je soupirais de bonheur.

- Oh oui, encore.

- Tu as l’air d’aimer ça. Je vais te donner du plaisir !

Il me fit changer de position. Je me retrouvais à quatre pattes. Après avoir remis un peu de gel sur son sexe, il me pénétra d’un seul coup. Je sentis ses testicules frapper mes fesses. J’étais comme ouvert en deux. La bouche grande ouverte, je gémissais de plaisir. Il accéléra le rythme. Ne pouvant supporter ses coups de butoir, je me retrouvais allongé sur le ventre, lui me pilonnant littéralement et moi lui demandant de continuer. Je n’étais plus qu’un trou, son sexe venait buter au fonds de moi retenu par ses belles couilles qui frappaient mes fesses. Je hurlais de plaisir :

- Oh oui ! Oh oui, encore !

Il se colla à moi, son ventre sur mon dos, ses bras m’entourant et prenant appui sur mes épaules. Il accéléra encore ses vas-et-vient en me caressant les tétons. Il se crispa alors en moi pour lâcher sa semence. Il me retourna et m’embrassa à pleine bouche tout en me masturbant. Je finis aussi par éjaculer de bonheur.

Voilà, j’étais dépucelé, je n’avais qu’une envie recommencer encore et encore.

- Alors, ça t’a plu ? me demanda-t-il.

- Beaucoup !

Avant de nous quitter, je lui demandais s’il voudrait que l’on se revoit. Avec un grand sourire, il me répondit :

- J’ai tellement de choses à t’apprendre !

Nous nous sommes revus à de nombreuses reprises et j’en ai découvert mais c’est une autre histoire.

Book4man

seb.bookman@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Un plan pour un puceau

Dernière Histoires Publiques :

Publication du 24/04/2018 :

Mon premier glory hole Arras62
Un été bien rempli Adri
Mon chéri et son pote Lucas22
Dans les geoles d'Armid -01 Iwan
J'ai pompé mon frère Dimosqwertz
Ma première fois avec un mec Flo
Action ou vérité Pierre
Mon oncle aime la bite steevenbi
Première fois un peu spéciale Thugobg
Copain mécano Muractif
Du fantasme à la réalité  Adonf
Baisé par un racaille Sgaydu77
Lourd de chez lourd James
En fusion Petit Passif

Nouvel épisode

La pire des salopes -02 Ulrich
Croisière -06 Calinchaud
Mon bâtard -03 Teub23
Le vendeur kiffeur -07 Sketfan
Les Chronique de Max -04
+ 11 épisodes
Max
Le mec idéal -20
+9 épisodes
Pititgayy
Éric, ma vie Chapitre -08 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -09 Rodrigue
Séance photo -03 Pascal
Séance photo -04 Pascal
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay