HOME CYRILLO PHOTO EXPO DIAL SEXSHOP HISTOIRES CONTACT

16/02
Nouvelles histoires au menu.
Merci à ceux qui soutiennent le site (Don).

HELP
Besoin de votre aide car
gros frais d'hébergement.

 

PAGE PRÉCÉDENTE

 


ENVOIE TON HISTOIRE

MENU HISTOIRE

NOUVEAUTE SHOPPING

Vous aimez les histoires ?
Même une petite participation
est nécessaire pour garder ce site

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -481

Fin d’année à notre « Campagne » -3

Quand nous rejoignons la chambre, tout le monde dors. Je trouve ma place entre Ludo et PH alors que Karl se met en cuillère dans les bras d’Ernesto.
Au matin (vers 10h), ce sont les bruits et le tangage du lit en provenance du couple « Ispano-Suiza » qui nous réveille. Karl est couché ventre sur le matelas et Ernesto fait ses pompes au-dessus de lui.  Il lui enfonce ses 24x6 à chaque fois qu’il plie les bras.
Je glisse hors du lit et viens rouler un patin à notre invité Suisse avant de le relever à 4 pattes et de me glisser sous lui pour me mettre en 69. Pas de refus, il me pompe jusqu’à l’os.
Après nous avoir matés quelques minutes, je suis rejoint par PH et Ludo. Notre Helvète alterne mes 20x5 avec les 19x6 de PH et les 19x5 de Ludo  
Il est le premier à juter et ses contractions anales « tuent » Ernesto qui se vide en partie dans son cul et sur son dos. À ce moment-là, c’est moi qui suis en train de lui limer les amygdales. J’explose, lui noie les molaires avant de couvrir son visage de mon jus. Mes deux amours (Ludo et PH) jutent à leur tour et le dos suisse récolte 2 nouvelles doses.  
Douches communes, séchage puis un slip sur les fesses nous descendons petit déjeuner.
Quand nous passons devant le baisodrome, en sort mes deux couples d’Escorts accompagnés d’Arnaud et Léo. Bises, mini pelles, ils nous suivent.
Café, thés, une montagne de viennoiserie attend notre pillage. Sur la terrasse déjà ensoleillée nous devisons sur nos nuits passées et sur le programme du jour.
Il ne faudrait pas que la baise remplace l’exercice physique minimal. Je décide donc d’aller réveiller les jeunes et de nous équiper pour un footing de 10Km.
Quand j’arrive sur le palier du second, j’entends de francs bruits de baise ! Ils sont en forme, ça tombe bien.
J’ouvre. Ils sont tous emmêlés occupés à sodomiser ou à l’être. Ma venue stoppe leurs mouvements et quand j’annonce douchage immédiat et footing, Il y a comme une certaine incompréhension. Je dois expliquer que toutes sodo cessantes, ils ont 5mn pour se doucher et nous rejoindre au rez-de-chaussée en tenue de footing (dispo au sous-sol à la salle de sport) puis je descends sans attendre.
Avec mes amours, Escorts et voisins, nous les précédons et enfilons des « cyclistes ». Quand ils me voient rouler les jambes jusqu’à la frontière de mes fesses, les autres m’imitent. Un Marcel très échancré sous les bras et chaussures aux pieds nous sommes prêt quand les jeunes déboulent à poils encore humides.
Bousculade, ils se battent quelques cyclistes mais finissent dans la même configuration que nous.
Il est 11h30 quand nous déboulons sur la terrasse de l’oncle de Louis. 25 jeunes mecs quasiment à poil (quand nous arrivons les Marcels sont coincés dans nos ceintures vu le beau temps), le temps de renfiler ces hauts qui ne nous couvrent pas beaucoup plus, nous attirons sur nous  tous les regards des passants.
Trois filles à une des tables déjà occupées nous sifflent. Elles comprennent qu’il n’y a pas grand-chose pour elles quand Enguerrand attrape Jalil  lui roule une pelle.  
½ heure plus tard nous reprenons notre footing et Arnaud prend la tête pour nous emmener dans la clairière où nous avions fait connaissance, lui enculé par son oncle et moi par Marc (H_SD39). Pas besoin de faire un dessin à nos amis. Ils ont repéré que le sentier pour y parvenir était vierge de tous passages et les rochers, comme pour nous, servent d’appui ou de support à ceux qui se font défoncer.
Pour ma part, je trouve la rondelle d’un des jumeaux pour accueillir ma queue et j’abrite dans mon cul celle de Karl. Il a beau être Suisse, il n’est pas lent pour autant !!
Pourtant dans mes dernières recrues, les jumeaux sont d’une efficacité digne de mes plus anciens Escorts. On permute Karl et moi. À son tour d’apprécier une rondelle jeune mais expérimentée. Il commente pour moi que l’anneau de Hiac lui pompe la bite plus qu’il ne la serre. Je cède ma place à Hyp venu voir son frère. Il ne perd pas au change et ce sont 21cm x 5.5 qui prennent possession de son trou.
La sensation est quand même suffisamment différente pour que Karl se retourne. Il kiffe la situation où il me dit avoir l’impression d’un dédoublement !!
Je fais quelques mètres et tombe sur Ernesto qui se fait Marian. Je me penche et demande à ce dernier si ce n’est pas trop gros pour lui ?
Réponse : « tu parles ! Après les bites des mecs chez qui tu m’as envoyé cette année, ça ne me pose plus de problème !! ».
Quelques instants de silence (enfin où lui ne parle pas car de tous les côtés ce n’est que gémissements de plaisirs et ahanements de sodos) puis « en fait je pense que je suis homo, les bites et les culs c’est quand même meilleur que les chattes, même accompagnées de gros seins ! ».
Il m’attrape par les hanches et aspire mon gland. Côté pipe aussi il est devenu bon à l’égal de mes autres Escorts. Il me surprend en enfilant deux doigts dans mon trou et me fait jouir alors que je suis profondément enfoncé derrière son larynx ! Déglutitions  et ma queue en ressort propre et sèche !! Par contre mes chaussures ne s’en sortent pas si bien quand il largue la sauce lui-même ^^. Ernesto manque de nous percer les tympans alors qu’il accompagne chacune de ses éjaculations d’une manifestation sonore caractéristique.
Encore 10mn et on s’est tous vidé les couilles et pour certains remplis le cul. La reprise des 3 derniers Km est dure pour certains qui ont eu les jambes un peu trop écartées un peu trop longtemps !!
   Je rappelle la douche obligatoire avant de se baquer dans la piscine.

Certains ont encore de l’énergie à revendre quand je les vois se courser dans l‘eau. Moi je vais attendre après le repas et la digestion !!
Samir a commandé chez Julien et ils nous font le plaisir de venir eux même (lui et Dorian) nous livrer. Ils n’ont pas fini de vider le frigo qu’ils se retrouvent shorts aux chevilles avec 3 de mes « petits frères » + Marian à leurs pieds à se battre leurs queues. Pour Gaétan et Quentin c’est de la science-fiction !!
Mais la langue de Gaétan qui humidifie ses lèvres, ça d’est du réel ! Je donne un coup de coude à Quentin pour le lui faire remarquer.
Réponse de l’intéressé : « Je sais, heureusement que je ne suis plus jaloux. Je pense que même sans sa mésaventure, il serait venu aux mecs. »

Bien qu’ils soient « occupés » je les questionne pour leur dire qu’ils n’ont pas le choix qu’ils devront passer la nuit ici. Seul Julien me dit qu’il devra quand même s’éclipser la matinée pour ouvrir sa boutique. Nathan qui s’abstient de participer (Julien est son patron et Dorian le mec de son patron et même s’ils ont baisés ensemble, c’est plus lors de grosses touzes, en passant !) lui dit qu’il l’aidera. Marian et Jalil qui l’ont aidé l’été dernier cessent 10 secondes de les sucer pour affirmer qu’ils aideront aussi.
Avec les autres, je décharge la camionnette frigo et emporte les préparations à la cuisine.
Les cris de joie de nos jeunes nous informent qu’ils ont eu gain de cause et que les deux derniers arrivés ont jutés !
Dorian et Julien nous rejoignent.
Dorian : ils sont infernaux tes « petits frères ».
Julien : pire que cet été !! Ils attendaient au moins que le travail soit fini avant de nous brancher !
Dorian : sauf la fois où ils avaient commencé à te sucer derrière le comptoir de la boutique et qu’une cliente était arrivée à ce moment-là.

On demande tous qu’il nous raconte ça !
Julien :
C’était en début d’après-midi, au moment le plus calme du commerce. Nous avions fini de réapprovisionner les vitrines réfrigérées et je faisais le point des ventes sur la caisse quand ils m’ont rejoint et baissé mon pantalon pour me sucer. Un sur la tige et l’autre à jouer avec mes boules dans sa bouche, j’ai bandé direct.
Nous prenant à partie : vous connaissez comme ils peuvent être bons !
J’étais donc avec ces deux sangsues ou plutôt « spermsues » à mes pieds quand Mme Machin est venue chercher une tranche de foie de veau pour son chat.
Déjà trop loin pour être présentable, j’ai donné un coup de pied à Marian qui s’est relevé sans discrétion, c’est-à-dire directement, sans s’éloigner à 4 pattes de moi pour donner le change,  en se léchant les lèvres et en avalant sa salive afin qu’il serve ma cliente.
Remarque de la vielle, « vous avez un nouvel apprenti ? ».
Avant même que je ne réponde Jalil se redresse à son tour et lui dit « non, deux nouveaux » avant de replonger sous mon tablier.  
Pour donner le change, je lui donne l’ordre de continuer à ranger le placard alors qu’il s’était remis à me sucer.
Mme Machin de me dire que j’avais deux garçons bien obéissants.
Évidemment les deux oiseaux de dire qu’ils avaient un bon maître !! La diction de Jalil avec mon gland sur la langue n’était pas nette et franchement il était évident qu’il avait la bouche pleine.
Mais la petite vielle est repartie sans s’être aperçu de la chose.
Ils m’avaient trop chauffé. J’ai plié Jalil contre le billot alors qu’à ma demande Marian fermait le rideau sur la rue et je l’ai enculé. Lui aussi était bien excité car ma queue a glissé dans sa rondelle, serrée mais sans difficultés non plus.
Marian est revenu me lécher les couilles et il alternait avec la queue de son pote. Ce qui était bon c’est qu’à chaque fois qu’il lui faisait une gorge profonde, l’anneau de Jalil se resserrait et étranglait ma bite. Heureusement que ma mère n’est pas arrivée à l’improviste pour m’aider !!
J’ai juté assez vite vu les circonstances !! Et les clients arrivaient alors que je bouclais ma ceinture et qu’avec Marian, Jalil nettoyait les dégâts sur le carrelage. J’ai eu quelques remarques comme quoi j’avais dû avoir chaud car j’étais plutôt rouge. La fabrication de rillettes m’a servi d’explication.
Marian qui nous écoutait : plutôt l’embossage de boyau !! On a été se finir dans le labo car j’étais encore plein.
Julien : Oui je les ai retrouvés en 69 sur la table de travail centrale. Ils ont été obligés de relaver le laboratoire après ça.
Je tire les deux impertinents par les oreilles et leur demande où était passée leur promesse de « pas de sexe pendant le travail » ?
Marian et Jalil en cœur : on avait promis ça, nous ?
Que peut-on faire devant tant de mauvaise foi ?!!

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

News : 16/02

Découverte et initiation L'inconnu
Réveillé par mon cousin Tib
Un soir à la piscine Histoire01
Chez l'opticien Bidiscret
Mon cher collègue hétéro Angelsmall
Un dimanche au Berghain Panorama
Etienne Rolex59
Baisé par mon nouveau frère JeanMarc
Une histoire de lycée JuSP7766
Hors Norme CalinChaud
Matinée tres hot Ian
Du fantasme au vide couille chuuuut17

Nouvel épisode

Soumission & Domination 486 Jardinier
Soumission & Domination 487 Jardinier
Le destin de Thomas 3&4 Tom Boum
Le beau gosse d'en bas -02 Lacopropietegay
La rançon -02 Keybound
Un soir avec Papa -04 Story Hard
Éric, ma vie Chapitre -02 Rodrigue
Le lycée -02 Noah93
Mark et Max -10 Ninemark
Mark et Max -11 Ninemark
Mark et Max -12 Ninemark
Galère à l'entrepôt -03 Otto
Longue histoire hot -09 Mikel
Avec mon meilleur ami -02 A.AF
David, mon beau père -08 Jason
Le mec idéal -14 Pititgayy
Mon pote Gauthier -02 Nordgay59400
Les belles étoiles -02 Nico_Soumis

Cyrillo se branle

RETOUR AU MENU HISTOIRE
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre et surtout, elle ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection vis à vis des maladies sexuellement transmissibles. Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches : PROTEGE TOI ET METS DES CAPOTES

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Facebook, Twitter

 
 
CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Facebook - Twitter - ello - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay