HOME CYRILLO PHOTO EXPO DIAL SEXSHOP HISTOIRES CONTACT

16/02
Nouvelles histoires au menu.
Merci à ceux qui soutiennent le site (Don).

HELP
Besoin de votre aide car
gros frais d'hébergement.

 

PAGE PRÉCÉDENTE

 


ENVOIE TON HISTOIRE

MENU HISTOIRE

NOUVEAUTE SHOPPING

Vous aimez les histoires ?
Même une petite participation
est nécessaire pour garder ce site

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -485

Dylan : le Wyoming 2- l’arrivée

Kennedy airport. Pas le temps de sortir dans New York, juste celui de changer de terminal pour attraper notre vol pour Casper, 2ème ville de l’état mais que 80 000 habitants.

Arrivée et prise en charge directement. Convoyage au Ranch de départ à 2 heures de pick-up. Notre Ford ferait petit à côté de celui qui nous emmène !!

Notre chauffeur nous informe que nous sommes en avance d’une journée par rapport à la convocation. Son accent et plutôt rude et mon anglais, quoi que rafraîchit (merci Jalil) peine à m’aider à comprendre des mots à moitié avalés.

Dès l’arrivée nous sommes conduit à notre chambre, ou plutôt suite vu la taille de la pièce, du lit et de la salle de bain/douche. Curieux, nous nous douchons vite fait et rhabillé de propre nous sortons sur la terrasse qui ceinture le ranch. À perte de vue des prairies, des chevaux et quelques grands bâtiments d’exploitation.

Le propriétaire du Ranch nous rejoint et demande à Etienne s’il avait bien respecté ses désirs. Échanges entre mon patron et notre hôte alors que je n’ai d’yeux que pour les chevaux… et les cow-boys qui m’ont tous l’air jeune et plutôt beaux-gosses.

Je raccroche la conversation alors que notre hôte nous demande de le suivre pour choisir nos montures.

En chemin vers le corral, Etienne lui explique notre niveau en équitation et le fait que je gère moi-même une écurie d’une 15aine de chevaux. Le regard que me porte l’américain change et je sens du respect là où il n’y avait que du « commercial ».

Dans le clos, 5 chevaux sont en liberté. J’en repère, deux qui ressemblent à des « selle Français » un peu moins haut au garrot. Le proprio me confirme que ce sont des Quarter horse, les préférés des cow-boys. Ce sont des chevaux musclés et capable de passer partout. Il me confie deux licols et je descends dans l’enclos les chercher. Je sens que je passe un examen !!

Sans problème je vais chercher le premier et ramène rapidement le second. Pas de commentaire mais juste un hochement de tête qui apprécie mon calme et la rapidité avec laquelle j’ai pris en mains les 2 bêtes. Même si ce ne sont pas des chevaux sauvages !

Passage à la sellerie ou nous choisissons nos selles et l’équipement de notre cheval.

Nous discutons aussi de nos équipements personnels. Je confie à notre hôte que je n’avais pris mes chaps ne sachant pas s’ils étaient d’usage dans cet état.

Clin d’œil et regard sur mon postérieur avant de dire que sur des jeans aussi clairs, ils devaient pousser aux crimes !! Ok, il a compris que j’aimais les mecs !!

Il ajoute que je ne devrai pas avoir de difficulté à trouver des partenaires, ses cow-boys étant plutôt modernes sur le sujet.

Au moins c’est clair, j’ai juste à trouver les bons !!  

Quant aux chaps, une trentaine pend sur un des murs de la sellerie. Il me dirige vers ceux qui pourraient m’aller. Le premier qu’il me tend est carrément trop sexe pour être confortable à la monte (du cheval bande d’obsédés !!) par contre ça me vaut deux mains aux fesses^^ Merci Etienne pour la discrétion !

Je transige pour une paire dans laquelle je peux facilement bouger mais qui encadre bien quand même et mon cul et mon paquet. La patine du cuir m’informe qu’ils ont été déjà bien portés ce qui explique leur souplesse.

Quand nous ressortons, notre hôte nous indique qu’en fin d’après-midi ses hommes vont se baigner dans la réserve d’eau située un peu plus loin à l’ouest du ranch. Si nous désirions piquer une tête….

Je suis sous contrat donc je vois avec mon client. Il est cool et me dit d’y aller et si je peux d’en ramener un ou deux pour s’amuser ce soir.

En attendant nous éclusons une bière au bar du lodge.   

L’heure approche je matte les cow-boys qui se dirigent vers le bassin. Quand il y en a 5 j’y vais à mon tour. Les fesses moulées dans un maillot ES et le paquet avantageux, je traverse l’esplanade du ranch avec juste en plus, des mi- bottes et un drap de bain sur l’épaule. Quelques sifflets accompagnent mon déplacement !!

Quand j’arrive je repère les tas de vêtements sur le bord et pose ma serviette et me déchausse. Dans l’eau à ce que je peux voir, les 5 mecs se baignent nus. J’effectue un beau plongeon et émerge au milieu d’eux. Au passage j’ai pu admirer les physiques, enfin les parties sous la ceinture. Trois des mecs ont les couilles rasées et semblent imberbes. Les deux autres c’est broussailles !!

Je me présente. J’ai le plaisir d’apprendre que deux des 3 « civilisés » font partie de l’encadrement de notre périple.

Comme tous semblent curieux de connaitre mes liens avec Etienne. Je n’ai pas de honte à leur dire que c’est mon client et que d’autre part je connais bien les chevaux.

Les deux poilus nous quittent rapidement et je reste seul avec les 3 beaux mecs dans la 20aine comme moi. Ils deviennent plus directs et quand un me dit que mon « compagnon » est plutôt beau gosse lui aussi, je lui mets carrément le marché en main. À savoir que s’il veut baiser avec lui y’a pas de soucis, il est preneur. J’ajoute que moi aussi j’aime les rapports rapprochés et ajoute le geste à la parole en empoignant deux bites qui depuis le début de notre conversation ont pris un peu de volume. Enfin des barreaux d’environ 20/22 x un bon 5 quand même !

Du coup j’invite les trois à passer nous voir après le diner. C’est accepté avec je crois du plaisir à venir.

Au diner nous trouvons deux nouveaux participants à la virée à cheval.  Le père et le fils, petite quarantaine et 16ans originaires de New-York, sont très gentils et je capte le fils qui me matte peu discrètement. Peut-être que mon polo moulant détonne par rapports aux chemises écossaises flottantes prépondérantes dans la salle.

John est booker à la bourse de NY et le fils Aidan encore au collège. Etienne parle avec le père alors qu’avec le fils, on échange sur nos expériences …. équestres (bande de cochons, vous avez pensé à autre chose !!). Il n’empêche qu’il est mignon et que s’il me fait des avances il y aura droit.

Etienne m’a libéré dès notre première conversation de l’exclusivité incluse au contrat. Seule contrainte, être quand même prioritaire et me trouver apte à baiser quand lui, le désirera. Ça ne me pose pas de problème puisque je peux rebander direct après avoir déchargé, tout comme de me laisser sodomiser aussi.    

À la fin du diner je vois bien qu’il me regarde admiratif, Aidan ! Peut-être qu’avant la fin du périple…

Le gamin : 1m75 blond, dans les 55Kg musclé fin (vu plus tard une bite de 19x5).

Nous sommes juste arrivés dans notre suite que ça frappe au carreau. J’écarte le rideau et vois mes trois cow-boys impatients. Ils entrent et je fais retomber le double rideau qui nous isole de l’extérieur. Etienne sort alors de la salle de bain en shorty.  S’il est moins musclé que moi il est quand même au-dessus des mecs de son âge. Je sens un des cowboys m’enlacer. Ses bras passés sous les miens, il caresse et estime mes pecs de ses grandes mains. Son bassin collé à mes fesses, je sens nettement tout l’intérêt qu’il me porte. Un intérêt d’au moins 22x6 !  En face de nous Etienne est encadré par les deux autres autochtones.

5 mn et nous sommes tous à poil à mater nos physiques respectifs. À par leurs bronzages « agricoles », il n’y a rien à jeter chez eux ! Imberbes ou peu velus, plutôt châtain très clair tirant sur le blond et une belle musculature naturellement acquise par les travaux du ranch. Coté sexes : trois belles queues circoncises (habitude américaine) bien raides.

Mon partenaire est le premier à se pencher pour me sucer. Avec plaisir je vois mes 22cm s’enfoncer totalement entre ses lèvres. Je le bouscule, l’attrape par les hanches et le soulève pour le faire tomber sur notre lit. Avant qu’il n’en soit revenu, je le tourne sur le dos et viens m’installer en 69. Bien raide la sienne aussi, je sens son gros gland passer dans ma gorge et aller limer mes amygdales. Il apprécie car ses couilles remontent et colle sa tige. C’est au point que je crois qu’il va juter. Alors que je recule, il recrache ma bite et m’assure qu’il va tenir. On se pompe jusqu’à ce que nous entendions Etienne se faire prendre. Nos partenaires se sont emboités. Les deux américains sont dans le français, un à chaque bout. Etienne prend son pied, il bande comme un fou et les bruits qu’il laisse échapper vont dans ce sens.

Je regarde mon partenaire pour décider qui se fait enculer en premier. Il souhaite commencer, sa façon de prendre mon bassin et de me placer en levrette ne laisse pas de doute à ce sujet, je lui glisse à l’oreille qu’il ne jute pas car je comptais bien me finir dans son cul.

Il se capote et me défonce. Plutôt brutal mais très bon quand même. Il se calme après quelques minutes et nous alternons les positions. Quand je me retrouve sur le dos, les jambes bien écartées, j’attire son visage vers le miens et après un bref moment de résistance, l’amène suffisamment près de moi pour lui rouler une pelle qu’il fait durer un bon moment sans pour autant cesser ses coups de bassin.

Quand les deux cow-boys d’Etienne échangent leurs places, j’avance pour éjecter le mien et me capote pour inverser les rôles.

Comme je vais pour le défoncer, il me dit d’y aller cool que c’est rare qu’il se fasse enculer. Mes doigts sur sa rondelle me confirment qu’il est bien serré.  Je prends mon temps et mon partenaire me remercie. Mais j’arrive à mes fins et ne cesse ma progression que quand mes cuisses écrasent ses fesses. Son cul est bien ferme, les heures passées sur la selle…

Ce qui me fait plaisir c’est qu’il ne débande pas pour autant. Il retire ma main venue le branler et me dit que ça le ferait jouir. À mon tour de le baiser dans toutes les positions. Sa rondelle me compresse spasmodiquement durant toute ma saillie m’amenant plusieurs fois à la limite de la rupture. Nos jutons simultanément juste après nos trois voisins.

On sort les bières du frigo et nous reprenons pieds lentement. Nous leur laissons la salle de bain et ils nous quittent pas mécontent de leur soirée, nous non plus. Etienne me remercie d’avoir trouvé aussi vite des mecs bons baiseurs et quand je lui dis que deux nous accompagneront, il est très content. On passe ensemble sous la douche et dodo.

Au petit déjeuner, de nouvelles têtes, des mecs encore. Aidan s’approche de moi et me dit que nous n’avions pas été discrets la veille. Sa chambre est de l’autre côté de notre mur et il n’avait pu s’empêcher de tendre l’oreille. Comme son père n’est pas très loin c’est tout bas que je lui demande s’il était intéressé. Un simple hochement de tête accompagné d’une légère rougeur de ses joues me font comprendre que oui.

Quand il repart plus tôt que son père vers sa chambre, je le suis et nous pouvons parler plus librement. À mes questions, il me répond qu’il a déjà baisé des filles mais que s’il arrivait à jouir avec, il sentait qu’il manquait quelque chose. En plus, comme il aime mater ses potes du collège lors des douches après le sport, il se doute que ce que nous avons fait la veille pourrait bien l’intéresser. Comme il voulait rester discret, il n’a jusque-là rien fait avec des mecs.

Miamm un puceau !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

News : 16/02

Découverte et initiation L'inconnu
Réveillé par mon cousin Tib
Un soir à la piscine Histoire01
Chez l'opticien Bidiscret
Mon cher collègue hétéro Angelsmall
Un dimanche au Berghain Panorama
Etienne Rolex59
Baisé par mon nouveau frère JeanMarc
Une histoire de lycée JuSP7766
Hors Norme CalinChaud
Matinée tres hot Ian
Du fantasme au vide couille chuuuut17

Nouvel épisode

Soumission & Domination 486 Jardinier
Soumission & Domination 487 Jardinier
Le destin de Thomas 3&4 Tom Boum
Le beau gosse d'en bas -02 Lacopropietegay
La rançon -02 Keybound
Un soir avec Papa -04 Story Hard
Éric, ma vie Chapitre -02 Rodrigue
Le lycée -02 Noah93
Mark et Max -10 Ninemark
Mark et Max -11 Ninemark
Mark et Max -12 Ninemark
Galère à l'entrepôt -03 Otto
Longue histoire hot -09 Mikel
Avec mon meilleur ami -02 A.AF
David, mon beau père -08 Jason
Le mec idéal -14 Pititgayy
Mon pote Gauthier -02 Nordgay59400
Les belles étoiles -02 Nico_Soumis

Cyrillo se branle

RETOUR AU MENU HISTOIRE
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre et surtout, elle ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection vis à vis des maladies sexuellement transmissibles. Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches : PROTEGE TOI ET METS DES CAPOTES

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Facebook, Twitter

 
 
CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Facebook - Twitter - ello - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay