18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -493

Le quintet sur le lac de Côme -3 :

Nous passons la soirée ensemble, les deux frères sont très accueillants. Entre un peu d’alcool et leurs plastiques attirantes nous remettons ça encore une fois avant qu’ils ne nous fassent traverser le lac, éclairés par la lune.
Échange de partenaires. Aloïs est encore plus « sexe » que son grand frère. Ses pelles sont plus profondes, ses pipes plus dévorantes et son cul !!! Une bête de concours. Il donne l’impression que c’est la dernière fois qu’il baise tellement il se donne au plaisir. Duke et moi arrivons tout juste à le rassasier. Je comprends que le trio n’avait pas été de trop^^.
Nous sommes les derniers à prendre notre plaisir sous les regards du reste du groupe. A sa demande, nous l’avons fini en double sodo. Mes 20x5 sont collés au 20.5 x 5 de Duke. Pour le laisser gérer, Duke et moi nous sommes installés sur le dos, nos jambes emmêlées afin de coller nos couilles et surtout nos deux bites à la verticale. Aloïs nous a enjambé et travaillant en squat est descendu lentement jusqu’à poser sa rondelle sur nos glands. Seul, il a décidé du moment où il s’est défoncé le trou. Super compression !! Surtout juste après le passage de nos glands. Il a pris son temps pour se détendre mais ensuite, il s’est assis en une seule et même descente de son bassin. Nouvelle pause, ses fesses écrasées sur nos cuisses et surtout nos bites au plus profond de lui. Après, une bonne chevauchée a mis à profit ses cours d’équitation et les heures passées sur le dos des chevaux. Le rythme lent du pas a très vite été remplacé par celui du galop ! 20mn de course et il a juté. Son sperme a giclé à plus de 50cm au-dessus de sa tête (dixit les voyeurs !) avant de nous retomber dessus. Il était encore assis de tout son poids sur nos cuisses quand Duke et moi avons remplis ensemble nos capotes. Par à-coups, nos queues étranglées par sa rondelle pulsante. Le tout sous les applaudissements des voyeurs.
Comme nous débarquons au pied de la villa de notre hôte, nous nous promettons de remettre ça au plus vite.
Les deux jours qui suivent voient l’arrivée de Karl. Nous lui racontons nos premiers jours. Il nous dit que nous étions vraiment très forts. Non seulement notre « employeur » nous laisse faire tout ce que nous voulons mais en plus nous arrivons même à trouver de quoi s’amuser auprès du voisinage.
Je tempère en lui expliquant qu’avec le « batelier » ça l’avait tellement pas fait que j’avais un peu brusqué les choses et qu’il avait été mis en vacances pour le reste de notre séjour.
Karl nous raconte qu’avec lui aussi il avait joué le dominant et qu’à l’époque (c’était ses débuts avec notre banquier), il s’était laissé enculer sans rien dire à personne. Il était donc ravi que j’ai rendu la monnaie de sa pièce à ce con !
Nous devons expliquer par le détail notre rencontre avec les voisins d’en face. Il kiffe de faire lui aussi leur connaissance surtout d’Aloïs qu’il compte bien faire assoir sur sa bite.
La première soirée, il participe à la l’engagement physique avec notre employeur. Après trois heures de baises, nous déclarons tous forfait. Les couilles sont vides de 3 ou 4 éjaculations chacun. Suisse nous a tous enculés et s’est laissé l’être par Jalil et moi-même. C’est dans les dernières minutes de notre engagement qu’il a laissé Karl prendre possession de sa rondelle et le laisser l’amener à la jouissance. En cascades, les 5 voyeurs que nous sommes lui ont juté dessus.    
Suisse nous remercie d’avoir entrainé Karl avec nous. Cela faisait longtemps qu’il n’avait plus pratiqué avec lui, en fait depuis qu’il l’avait laissé son exclusivité à son ami (le patron de Patek-Phillipe). Il retrouvait ce pourquoi il s’était laissé séduire quelques temps.
Karl lui avoue que si, lui, n’avait pas mis fin à leur relation, il n’aurait eu aucun mal à rester à son service.
On se fait chasser et Karl reste avec nous. Nous nous endormons, Karl en cuillères avec moi devant et Djalil dans son dos.
Le réveil est sympathique, très !! Je sens les 21 x 6.5 écarter ma rondelle et prendre possession de moi. Quand son gland et bien au fond, je ressens encore une secousse, je parie que Djalil vient de finir de lui enfiler ses 22x6 ! Karl va kiffer grave.
Quelques ajustements de position plus tard, Karl entame son entreprise de labourage. Ma rondelle colle son pieu comme une sangsue. Je sens parfaitement la différence entre son gland et la hampe qui le pousse tout au fond de mon cul. Les gémissements quil laisse échapper auprès de mon oreille me confirme qu’il est, lui aussi, investi par l’arrière. C’est confirmé quand je me décolle pour me faire enculer de face. J’ai envie de sa langue en même temps que de sa bite ! je me positionne sur le dos, les jambes retenues et écartées par mes mains sous mes genoux. Karl comprend et sans perdre Jalil vient me couvrir à nouveau. Une fois bien en pace, Jalil décale sa tête par-dessus l’épaule de Karl pour me souhaiter bonjour. Karl, en position plus favorable, envoi grave ! ses coups de rein me secouent et quand ils sont conjugués à ceux de Jalil, nos lèvres se décollent ! Je bande comme un bouc la queue écrasée entre nos abdos. C’est finalement Karl, qui décide de nos plaisirs. Il me fait juter à force de me taper la prostate au moment où lui-même explose dans sa capote. Les cris de Jalil m’indiquent que lui aussi rempli le cul qu’il est en train de défoncer.
On se fait traiter d’égoïstes par le reste de mes amours que les manifestations sonores de nos plaisirs réveillent. C’est mal nous connaitre !! On se prend chacun une bite, moi je suce Max, Jalil Nathan alors que Duke enfonce sa bite dans la gorge de Karl. Ça dévie en 69 et, sans bâcler pour autant, un petit ¼ d’heure suffit à ce que nous jutions tous.

 

Petit déjeuner roboratif et nous partons direct sur le lac. Suisse et Karl sont avec nous et alternent au pilotage de l’embarcation. Je suis nettement meilleur avec eux !!
Nous sommes vite rejoints par les deux frères. Nos bateaux filent en parallèle. Au changement de skieur, Je fais les présentations. Suisse comme Karl ne peuvent s’empêcher de détailler leurs anatomies dévoilées par l’effet seconde peau de leurs combinaisons. Conscients d’être évalués, les muscles gonflés des efforts précédents, inconsciemment ils prennent des positions avantageuses !
Cela n’aura pas été vain puisqu’ils se font inviter à la villa. Nous nous répartissons entre les deux bateaux pour augmenter les rotations sur les skis. Aloïs reste avec Suisse Karl et sur notre embarcation et moi je squatte la leur avec Djalil et Max.
Quand Max glisse sur l’eau, je discute avec Rudolf. Je lui dis que l’invitation à la villa devrait découler sur une touze maison. Si notre employeur les avait invités c’est qu’il les trouvait à son goût.
Devant son appréhension je le rassure qu’il baise aussi bien et même mieux que certains mecs plus jeunes. Quand à Karl, il est de notre niveau lui aussi.
Nous skions jusqu’à 15 heure passées. Alors que nos nouveaux copains veulent faire l’aller et retour pour enfiler quelques vêtements, Suisse balaie leurs arguments d’un « le maillot de bain sera bien suffisant pour le reste de la journée ».
Bateau à quai, nous nous épluchons de nos combinaisons. Rudolf, plus qu’Aloïs est soulagé par le physique de Suisse. J’ai bien l’impression qu’Aloïs, à partir du moment où l’entourage des bites (de bonnes dimensions) est potable, ça lui suffit !
Les deux nouveaux sont encore scrutés de près par Suisse et Karl. L’accès à la terrasse par le grand escalier voit les pemiers contacts se faire.
Karl suit de près Aloïs et quand ce dernier trébuche (volontairement c’est évident !), il lui tombe dessus, sa queue raide repoussant le tissu du maillot pour écarter ses petites fesses. J’aide au rétablissement et comme je tire Karl en arrière, je vois qu’Aloïs fait de même, seul, pour ne pas rompre le contact. Qu’elle petite pute celui-là !!
Nous mourons tous de faim et le buffet qui nous attendait sur le bord de la piscine se retrouve dévasté en quelques minutes.  
 Le dessert est abandonné au profit de sucettes vivantes. Les nouvelles connaissances approfondissent leurs relations. Enfin ce sont surtout les gorges qui s’écartent ! Les 23cm x 6 de notre hôte visitent les nouveautés et laissent leurs empreintes. Aloïs, comme je le pensais, est raide dingue de la bite de notre hôte et se défonce littéralement la gueule dessus. Même son frère qui l’a pourtant vu souvent se faire baiser n’en revient pas ! Il admet que de telles dimensions, ils n’avaient encore jamais testé. 
Pour Aloïs c’est chose faite et rapidement des deux extrémités. Après avoir salivé un max sur le gland quand ce dernier lui éclatait la gorge, il se l’est pris, avec juste un peu de poppers, dans le cul comme une reine.
Suisse l’a callé à 4 pattes avant de le pénétrer lentement mais sans s’arrêter.
Tous autour d’eux nous admirions la prise. Seul Rudolf était tendu par l’appréhension. Quand Suisse écarte les petites fesse blanches en poussant à fond sa grosse queue et qu’Aloïs soupire de contentement, Rudolf se détend enfin.
Suisse reste quelques instants bien enfoncé pour que la rondelle d’Aloïs se fasse au diamètre 7 de sa base. Nous sommes tous à mater encore quand il se retire. Gémissements de l’enculé, ça l’air d’être aussi bon pour lui dans l’autre sens !
Avant qu’il ne s’enfonce à nouveau, Karl fait couler sur la hampe un filet de gel. La seconde pénétration est déjà plus facile mais elle semble aussi bonne que la première. Quand Suisse pénètre Aloïs avec autant de facilité qu’un piston dans sa chambre, nous les abandonnons pour nous aussi nous faire plaisir. 
Rudolf, rassuré par le plaisir que prend son petit frère, laisse Karl pousser leurs connaissances jusqu’au « biblique ».
Le quintet que nous formons se retrouve mais juste pour se faire patienter. Branlettes, pipes, anulingus mais pas de sodo.
Quand on estime que les deux duos l’ont été suffisamment, nous nous invitons à leurs fêtes. Duke m’accompagne pour jouer avec Suisse et Aloïs, Max, Nathan et Djalil s’arrangent avec Karl et Rudolf.
Duke se coule sous Aloïs et bouge son bassin pour lui donner son cul alors que je me campe devant Suisse pour lui proposer ma bite. Il se penche juste un peu et avale ma bite.
J’aime beaucoup la façon qu’il a de me sucer. Entre l’avidité d’un mort de faim et la délicatesse d’un adorateur de gland, il me donne plein de sensations et d’excitation difficiles à maitriser.
Quand j’ai du mal à tenir, je recule et descend d’un étage pour enfoncer mes 20cm dans la gorge d’Aloïs ou de Duke. Je ne fais cette transition que deux fois avant que Suisse ne me fasse exploser et qu’il aspire toute mon jus !! Il continue à défoncer encore plus le cul d’Aloïs et fini par juter aussi. Ce qui fait jouir son « jouet » et par ricochet Duke.
J’ai juste le temps de couler sous lui pour recueillir dans ma bouche son jus d’américain. J’en garde le maximum pour rouler une pelle à Suisse. Débordement sur nos mentons, rapidement léchés par un Duke venu aux nouvelles.
Récupérations étalés autour du bassin. Suisse est le premier à se redresser. Il demande à nos nouveaux amis s’ils étaient libres les jours prochains et si cela les intéressait d’émarger chez lui aux mêmes conditions que nous autres.
Un oui fuse d’Aloïs trop heureux de recommencer l’expérience. Rudolf est plus réservé. Il questionne sur qui ils seraient susceptible de croiser à la villa. En effet, leur famille est assez connue et ils ne tiennent pas à mettre leurs parents en porte-à-faux. 
Rassuré par la liste de noms énumérée par Suisse, il accepte. Max, couché à côté de lui, roule et le recouvre, une bonne pelle scelle sa décision.

Enguerrand pour Sasha    

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)