Best Of Cyrillo

Page précédente

Marine à Dibouti

Djibouti, à bord du BSL Danube (j'ai changé le nom !), la nuit est calme. Le bateau est arrivé à quai ce matin et après une semaine de mer, je suis allé passer la soirée à terre avec des copains.
La plupart souhaitant terminer la nuit avec une fille, je suis rentré avec Franck, après avoir fait un petit détour par la place principale, histoire de boire un dernier verre avant de prendre un taxi pour le port !

Une fois à bord, il me propose, encore, un dernier verre dans son poste, à l'avant du bateau. Je ne peux refuser même si déjà j'ai les neurones un peu embrouillés. Il est 1 heure du matin quand je quitte son poste et en sortant, je tombe nez à nez avec un jeune matelot qui a embarqué il y a une dizaine de jours. Je l'avais remarqué (c'est mon côté observateur !), mais là il vient de sortir de son poste (celui des électriciens et mécaniciens) et ne porte que son caleçon, il est encore un peu endormi est monte l'échelle devant moi pour se rendre aux sanitaires. Tout en montant, je peux voir ses bourses bien pendantes qui débordent du caleçon et cela provoque immédiatement un électrochoc à mon sexe qui durcit dans mon short, que je porte sans rien dessous. Tout en montant l'échelle, je tends la main vers l'objet de mon désir et lui dit :
- joli tout cela

il se retourne me décroche un magnifique sourire et continue sa progression. Une fois dans la coursive, je le suis jusqu'aux toilettes et me place à ses côtés pour le voir uriner. Il sort un magnifique engin avec un gros gland décalotté. Rachid (c'est son vrai prénom) commence à se soulager et pendant ce temps, je lui caresse les fesses. Il ne parle toujours pas, me regarde sourit de nouveau avec ses magnifique dents blanches et me fait un clin d'oeil !
Sur cette invitation, je prends la direction d'une cabine de douche (et oui dans le même lieu il y a les urinoirs, les WC, et les douches), il s'arrête d'uriner et vient me rejoindre dans ce petit coin discret. Il ferme la porte et tourne le verrou, me regarde, ressort la queue de son caleçon et finit de me pisser dessus, en m'arrosant de haut en bas, j'ai le short et les baskets pleins de pisse. Le contact de son jet d'urine chaud sur moi, réactive ma bitte, elle a beau être petite, sous mon short mouillé on voit bien que cela me rempli de plaisir. Il me détaille et me dit <<.nettoies moi la bitte maintenant. >>,

Je me mets à genoux et prend dans ma bouche sa verge qui commence à prendre du volume ! Il reste quelques gouttes de pisse d'un goût agréable et au moment ou mon nez arrive en contact avec sa petite touffe de poil brun (il est presque totalement imberbe, une peau légèrement basanée, musculature fine, et sa bitte bien large avec un gros gland doit faire une quinzaine de centimètres), je retrouve l'odeur agréable d'une légère transpiration de mâle. Il passe ses mains derrière ma tête, me la maintien fermement et commence un mouvement de va et vient pour me niquer la gueule sans ménagement. Mon nez vient s'écraser régulièrement dans son pubis et pendant ce temps, j'ai la bitte qui voudrait bien prendre ses aises !
Il relâche sa pression, me soulève, baisse mon short, regarde ma bitte qui à pris du volume mais qui ne dépasse pas les 10 centimètres en érection, plonge son regard dans mes yeux et me retourne, je me penche en avant, pose mes mains dessous les robinets de la douche. D'un petit coup de pieds, il m'écarte les jambes et commence à me caresser les fesses, il les malaxe de plus en plus fort, commence à me coller quelques claques, ce qui provoque immédiatement chez moi les contractions de ma rondelle. Il m'écarte les fesses, me crache sur le trou qui s'ouvre facilement quand il introduit un de ses doigts, et voyant que le passage est souple, deux autres viennent le rejoindre pour me préparer.

Cela ne dure pas bien longtemps, il les retires, je sens déjà son gros gland qui force le passage sans ménagement ! J'ai le souffle coupé quelques secondes mais il a déjà commencé ces va et vient et je prends beaucoup de plaisir à ses mouvements de reins qui m'écrasent contre la paroi de la douche ! Il lâche mes hanches, passe ses mains sur mon ventre et vient me triturer les tétons, je commence à gémir, ce qui lui fait augmenter la cadence. Je sens mon trou du cul bien ouvert et il en profite pour sortir et rentrer sans ménagement dans mon anus. Sa bitte prend encore du volume, je sens que le point de non retour est proche, soudain, c'est un liquide chaud qui me remplit les boyaux. Je me redresse, ma main droite prend ma bitte en charge et il ne faut pas plus d'une dizaine d'aller retour pour que je lâche mon jus sur la cloison.

Ma tête part en arrière et je reçois un magistral patin de la part de mon jeune amant. Il retire sa bitte de mon trou qui a du mal à se refermer et qui laisse échapper son sperme. Il me retourne face à lui, appuie sur mes épaules et je comprends qu'il veut que je lui nettoie la bitte. Me voilà ce nouveau à genoux, passant ma langue sur son gland pour bien nettoyer le reste de son sperme, je sens au passage l'odeur de mon trou du cul, comme quand je me doigte l'anus. Une fois sa bitte bien propre, il remet son caleçon, me relève et me dit <<. demain soir dans le conteneur sur le quai.>>, je fais oui de la tête. Il ouvre la porte de la douche et le laisse là, plein de pisse et de sperme sur le short et les chaussures. Je suis dans la douche, il ne reste plus qu'à l'utiliser pour ce à quoi elle est prévue !

A suivre...

NOSPAMjoueb@oreka.com

(Enlever NOSPAM pour m'écrire)

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.