Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Page précédente

Hot Pizza

Je t'ai demandé de venir me rejoindre ce soir, très tard, dans l'appartement vide que je suis en train de repeindre. J'y ai passé une bonne partie de la journée, je suis fatigué et je suis en T-shirt et en bermuda cradingue. Avant toute chose, j'ai faim. Alors, nous commandons une pizza par téléphone.

Le livreur de chez Pizza Hut sonne à l'interphone et prévient qu'ils sont deux : il  y a un nouveau qui est en stage et apprend le métier. Je te demande d'aller leur ouvrir et au moment de payer, tu te rends compte qu'il te manque de la monnaie pour le pourboire. Alors, tu les fais entrer dans la pièce où je suis, debout sur un tabouret, et je remarque immédiatement que les regards se posent sur mon bermuda légèrement gonflé. En fait j'ai trois paires d'yeux de mecs qui regardent ma bite cachée mais que l'on devine. Je commence à bander sec en imaginant des choses qui malheureusement ne devraient pas se produire... sauf si, par un coup de chance...

Le plus jeune des deux mecs est très beau, brun avec des cheveux un peu bouclés. Sur son badge, je vois qu'il s'appelle Karim. L'autre, c'est Christophe, aussi blond que Karim est brun. Un beau menton volontaire, environ 25 ans, c'est le chef !. J'imagine son torse musclé, ses cuisses puissantes, et entre les deux, sa bite merveilleuse, ses couilles fermes. Son regard est assez provocateur. Karim, lui baisse les yeux. Je voudrais tant qu'il se passe quelque chose.. et toi aussi !.Alors, soudain, tu t'approches de moi, et regardant Christophe dans les yeux, tu lui dis en montrant la bosse sous mon bermuda "il n'est plus très jeune, mais il a une belle bite, si vous voulez le sucer, j'ai vu que vous aviez l'air assez intéressé..ça vous tiendra lieu de pourboire..."

Alors, joignant le geste à la parole, tu descend mon bermuda sur mes chevilles et je me retrouve à poil, la bite très dure, sur mon tabouret. Tu la prends délicatement dans tes mains et après lui avoir donné un petit coup de langue, tu la mets alors à portée de la bouche de Christophe et tu lui dis "maintenant tu peux sucer" .Il commence immédiatement à me sucer avec beaucoup d'ardeur. Karim semble assez décontenancé. Il ne savait pas que Christophe était gay et lui, il ne l'est pas. Mais, il est si jeune, le désir monte vite et tu sens qu'il commence à apprécier les caresses que tu lui fais dans le dos. J'enlève mon T-shirt et je déshabille Christophe. Il est encore plus beau mec que je l'espérais : costaud, beau cul bien ferme, pectoraux suggestifs et surtout une bite d'au moins 20 cm hyper dure entourée de poils blonds. C'est un vrai blond !

Karim proteste quand tu commences à lui enlever la chemise. Il dit qu'il n'est pas pédé et qu'il ne veut pas commencer...Tu lui touches alors la bite à travers son pantalon et tu lui dis "je ne comprends pas pourquoi tu dis que tu ne veux pas alors que tu bandes comme un éléphant !" et tu fais glisser son zip, tu passes ta main dedans, tu cherches un peu, et  tu lui ressors sa bite toute gonflée, chaude et bien cambrée. Tu commences à le sucer tendrement, comme tu sais si bien le faire, et il se met à gémir de ce plaisir qu'il ne connaissait pas...

Pendant ce temps, je me suis couché sur la moquette avec Christophe et on s'est placés en 69. Ca me permet de jouir d'un panorama formidable : je vois sa superbe bite, je la caresse, et je prends ses couilles dans ma bouche en faisant tourner ma langue tout autour. Karim s'est maintenant spontanément foutu à poil devant nous, et , jouant avec sa belle bite il dit en rigolant "je paye une pizza à celui qui me fera la meilleure pipe !". Il est superbe et finalement, il n'a plus de complexes...Nous l'avons vite converti. Il est comme libéré. Il se branle avec effronterie devant nous 3 qui avons arrêté nos jeux rien que pour le voir.

Il se tourne, laisse voir son cul bien rond et légèrement poilu, son torse poilu, puis, toujours par jeu, il nous tourne le dos, se baisse comme s'il allait faire sa prière, et offre son cul et ses couilles pendantes à nos regards émerveillés. Tu es alors le plus proche de lui et tu te précipites vers ce cadeau qu'il nous fait. Toi aussi tu t'es foutu à poil. Nous sommes tous les 4 tout nus, la bite très dure.

Ton habileté et ton plaisir à sucer les bites sont si forts que Karim est très vite emporté par un plaisir extrême. Il est si jeune, il ne sait pas se contrôler et dans un cri, il te jute une giclée fabuleuse de sperme laiteux. Tu as aussi eu tant de plaisir que tu as des frémissements, comme un orgasme, mais tu ne jutes pas.

Inutile de te dire que Christophe et moi, on tire la langue ! Alors, tu t'approches de nous et tu prends nos deux bites dans ta bouche, unies par un plaisir extrême, décuplé par la sensation de se donner en spectacle à Karim qui n'en perd pas une et qui se touche sa belle bite encore gonflée et bientôt prête à recommencer! D'une main tu lui caresses à nouveau la bite qui gonfle et durcit, mais alors je te dis "laisses-en un peu pour les copains"! et je prends alors la bite de Karim dans mes mains, je lui frotte ses couilles avec grand plaisir et je lui dis "tu vas voir aussi maintenant le revers de la médaille"...Je lui passe alors ma bite sur la figure-tu sais ce que je veux dire, je te l'ai déjà fait-.Je n'en reviens pas, il ne proteste pas.

Il essaye même de l'attrapper pour me sucer! Tu profites aussi des circonstances pour demander à Christophe de faire un 69 avec toi, mais avant tu lui dis "je vais te masser". Alors, tu prends ta bouteille d'huile, et tu lui enduis tout le corps, et tu insistes sur sa bite et ses couilles gonflées de bonheur et de sperme prêt à juter.

Je n'oublie pas que Karim a promis une pizza pour  la meilleure pipe... J'arrête de  me frotter sur sa figure et je descends lentement vers  sa bite en suçant au  passage ses seins tendus de désir. J'arrive sur sa bite, ses poils bouclés sentent bon, ses cuisses largement ouvertes m'offrent la vue de ses couilles. Sa bite est belle, elle prend racine avec un  gros diamètre et s'effile vers le gland. Son gland circoncis est violet de plaisir, j'apperçois ses petites "papilles gustatives" qui en font le tour à l'intérieur. Lentement je  commence à les lui lécher tout en lui massant les couilles. Il se tortille de plaisir.

Toi et moi nous nous regardons, nous avons chacun une bite à la bouche et deux beaux  mecs rien que pour nous. Quel plaisir !Karim n'en peut déjà plus, il crie qu'il va juter ! Je sors sa bite de  ma bouche et je le branle devant toi et Christophe  qui apprécie  le spectacle en se branlant aussi. Alors ils se mettent debout l'un en face de l'autre, toi et moi à genoux les yeux au  niveau de leurs bites superbes, et dans la même frénésie, pendant que nous leur touchons les couilles, ils se jutent l'un sur l'autre, des giclées de foutre  crémeux. Je leur tartine le sperme sur  tout leur torse, et sur leurs bites et leurs couilles  : ils sont unis par  le sperme ce sont des frères de sperme, encore  mieux que des frères de sang !

Karim dit à Christophe "tu es le seul  à ne m'avoir pas sucé. Tu es mon chef, mais maintenant je  vais être ton chef". On voit qu'il est très jeune et qu'il a les couilles remplies de  foutre, encore prêtes à faire leur boulot! Il bande déjà très fort alors qu'il vient d'éjaculer ! Christophe aussi recommence déjà à bander. Alors, toi et moi, nous sniffons des poppers pour être à la hauteur et ne pas décevoir nos jeunes amants...Nous sommes les seuls à ne pas encore avoir  juté. Tu continues ton massage sur Christophe  pendant qu'il suce la bite de Karim avec avidité, tu lui soupèses les couilles qui pendent bien et tu l'embrasses partout, tu lui embrasses aussi les fesses et tu lui lèches le cul, ce qui le fait jouir de plaisir.

Moi, je profite d'un moment favorable pour m'approcher du cul de Karim et très délicatement de lui enfoncer ma bite revêtue d'une capote. Il se laisse faire sans crainte, il sait que je ne lui veux que du bien. Alors nous sommes tous les 4 en extase : Karim qui se fait sucer et enculer, Christophe qui se fait masser  et sucer par toi, moi j'encule Karim et avec mes mains libres j'arrive à te toucher et à mettre mes doigts dans ton cul. Je finis par juter dans Karim qui râle de plaisir alors que Christophe jute à  nouveau dans tes mains expertes . Il te termine en te rendant la politesse et tu exploses dans une belle giclée sur le cul de Karim qui n'en peut plus !

Alors je dis à Karim "à qui tu l'offres cette  pizza, qui t'a le mieux sucé ?" Il répond "j'ai pas de chance, il faut que j'en paye 3 car vous êtes ex-aequo !" Alors dans un râle de mâle satisfait, Christophe dit que ça tombe très bien car nous avons tous très faim ! Mais tu as encore envie de leur faire plaisir. Alors, une fois allongés sur le dos, jambes et bras écartés, totalement offerts à nos regards, tu commences d'abord à masser leurs bites qui durcissent à nouveau. Tu es  à genoux entre  leurs cuisses et tu te prosternes sur leurs  bites si chaudes, si jeunes,  si dures,  si belles qu'on a envie de les vénérer !

C'est si beau ces bites et ces couilles de ces deux mecs dans la fleur de l'âge, ces deux corps  allongés et frémissants de plaisir, totalement impudiques. Ils s'embrassent et se caressent pendant que tu officies avec application. Tu es presque dans un état second tellement tu es heureux de lécher et de pétrir ces corps. Ta langue remonte vers les aisselles qui exhalent une forte odeur de mâle excité. Ca t'excite encore plus et moi aussi. Je prends avidement la place que tu viens de laisser pour te consacrer aux aisselles et je fais ma vénération moi aussi ! Je lèche les couilles de Karim et je branle Christophe puis l'inverse...et je frotte ma figure sur ces bites chaudes qui palpitent. Pour jouer, ils me donnent des petits coups de bite sur la figure.

Je te demande alors de prendre le pot de baume du tigre pour leur en badigeonner  la bite et les couilles. Toi tu t'occupes d'abord de Christophe et moi de Karim mais seulement pour les couilles ! Après on intervertit et tu te charges de la bite de Karim et moi de celle de Christophe. Je la secoue, je la fais tourner autour de mes doigts, je l'étire jusqu'à lui faire mal pendant que tu prends celle de Karim entre tes deux mains et que tu fais des va et vient. Il te supplie de le sucer, encore, encore plus vite, il est presque en transes tant sa bite est sensible comme douloureuse mais pourtant si heureuse ! Quel engin il a ! Depuis tout à l'heure il a déjà juté 2 fois et sa bite est encore plus dure, plus grosse qu'avant. Le baume du tigre fait des miracles. C'est pareil pour Christophe : il a aussi juté 2 fois et on voit bien qu'il en redemande !

Pour les mettre en forme, je leur dis qu'ils doivent d'abord se faire un 69 devant nous. Karim regarde la montre et dit "heureusement que c'était la fin du service, on va retourner les mob et la caisse de fric au patron et on va revenir vous voir après. Le 69 c'est pour tout à l'heure!" On va les attendre patiamment...J'en profite pour te raconter l'histoire des" papilles gustatives". J'habitais en Algérie, et j'avais un très bon copain, à la plage. Il avait 5 ans de plus que moi, il s'appelait Khamsin et il était gardien de la villa d'à côté. Il était très beau, très bien bâti, toujours très hâlé par le soleil et la mer, sentant bon le sel et le tabac blond. Moi, j'étais toujours en admiration devant son corps et je regardais sans cesse les formes de sa bite et de ses couilles qui se dessinaient à travers le slip de bain.

Je n'avais jamais eu d'expérience homo, mais j'en brûlais d'envie, je ne savais comment m'y prendre. Alors j'ai eu une idée : comme il n'était pas très instruit, je lui ai dit que j'avais peur d'avoir un problème au gland, que j'avais des petits boutons tout autour et que ce n'était peut-être pas normal..Est-ce que toi aussi tu as ça ? lui ai-je demandé.Alors, spontanément, il a sorti sa superbe bite de son maillot, décoiffé son gland pour me montrer que lui aussi il avait des "papilles gustatives"...J'étais aux anges, je le voyais comme je l'avais souhaité. J'ai aussi sorti ma bite pour lui montrer que c'était pareil, mais comme j'avais une idée derrière la tête, et que je ne voulais pas brusquer les choses, je lui ai dit que je pensais que ce n'était pas normal, que j'allais consulter un docteur, et que je lui en reparlerai la semaine prochaine. Alors, la semaine suivante, fou d'impatience, je suis revenu le voir, et je lui ai dit que le docteur avait dit que ce n'était pas grave, mais qu'il fallait se passer de la pommade...

Il a quand même eu l'air un peu incrédule, mais alors que je lui tendais le tube de pommade que j'avais piqué dans la pharmacie familiale,il a enlevé son slip de bain et s'est retrouvé complètement nu, sous mes yeux émerveillés de bonheur. Il a pris une noisette de pommade et il a commencé à se la passer sur le gland avec l'effet que tu imagines : il s'est mis à bander comme un éléphant et moi je me rinçais l'oeil comme ça ne m'était jamais arrivé auparavant. Je me suis aussi foutu à poil, j'ai pris une noisette de pommade et j'ai commencé à me branler en harmonie avec Khamsin.

Nous étions assis, l'un en face de l'autre, dans sa petite chambre et c'était merveilleux. Puis, il s'est levé car il avait envie de juter. Alors je l'ai suivi dehors, dans le jardin, en plein soleil et je l'ai regardé juter jusqu'à la dernière goutte avec l'extase que procure une première expérience de ce type. Puis, sous ses yeux certainement plus blasés et moins intéressés, j'ai juté sur les roses...Je n'ai plus jamais eu l'occasion de faire quoi que ce soit avec Khamsin, mais son nom, son visage, sa bite et ses couilles superbes resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

On sonne à nouveau à la porte : nos copains reviennent avec des pizzas et un troisième larron à qui  ils ont promis, sans lui dire quoi, qu'il allait en voir des vertes et des pas mûres...Il n'a plus aucun doute dès qu'il entre dans l'appart' et qu'il nous voit tous les deux, tendrement enlacés, et nus comme des vers...C'est Virgile, un beau noir antillais aux traits fins. Par convention, comme tout le monde, il commence par dire que le sexe gay ce n'est pas son truc. Mais sous les rires de Karim et de Christophe il accepte de faire un strip avec ses copains. Toi et moi nous posons des questions à chacun des 3 mecs, et chaque fois que la réponse est fausse, nous devons leur enlever un vêtement. Alors tu penses, nous posons des questions assez difficiles pour pouvoir les voir tous à poil le plus vite possible. Ils rient comme des gamins. C'est finalement Virgile qui se retrouve en slip le premier.

Alors quand vient la question à laquelle il ne peut répondre, je m'approche de lui et j'aperçois la bosse sous son slip. Il bande donc il en veut ! Alors avec mes dents, je prends la ceinture élastique du slip et je lui descend, d'abord devant, laissant jaillir une bite fabuleuse soutenue par des couilles de toute beauté, puis je lui demande de se tourner et je descend le slip par derrière. Il a un superbe cul bien cambré. Le slip à mi-cuisse, il se l'enlève totalement dans un geste plein de désinvolture rempli d'une sensualité extraordinaire. Alors tous les 4 nous nous exclamons et le félicitons pour l'engin qu'il nous présente, fier de s'exhiber. Sans plus attendre la suite des questions Karim et Christophe se foutent à poil, l'un enlevant le slip de l'autre.

Quelle orgie ! Tous debout, nous nous frottons les uns contre les autres, ne sachant plus à qui appartient cette bite ou cette paire de couilles. Ca sent bon et fort à la fois tous ces hommes en rut. Karim veut manger ses pizzas. Alors, je m'enduis la bite de pizza en donnant l'exemple, et tous nous nous badigeonnons la bite et les couilles de pizza. C'est une partie intégrale de pompiers...C'est à qui mangera le plus de pizza sur la bite du copain ! C'est ennivrant de voir toutes ces bites dressées vers le ciel, se dandinant sur les couilles gonflées de désir.

Tu prends Virgile par la bite, tu le suces une dernière fois pour nettoyer les restes de pizza...et soudain, la radio en sourdine se met à diffuser "un,dos,tres Maria" de Ricky Martin. Ce Ricky, il est si beau et il a l'air si sensuel...Alors je mets la musique à plein tube et nous nous mettons tous à danser. Un, dos, tres, ça secoue les bites et les couilles en cadence...tu vois un peu ce spectacle de rêve, ces 5 mecs qui dansent à poil, se frottent, se touchent la bite en riant. Un, dos , tres, je n'en peux plus, je me couche avec toi sur la moquette et nous les regardons continuer à danser à perdre haleine. On se caresse délicatement, tu m'enduis la bite d'huile et nous sommes écrasés de bonheur à la vue de ce déchainement des corps nus. Ils sont éclatants de beauté et leurs bites dressées continuent à tressauter. Nous bandons tous comme des bêtes...

Tu appelles Virgile en lui disant que tu vas continuer la pipe que tu avais commencé à lui faire. Il s'agenouille au dessus de toi et tu le suces par en dessous. Moi j'en profite pour passer ma bite entre ses fesses et je fais des va-et-vient jusqu'à lui toucher ses couilles avec mon gland. Je lui prends les couilles dans la main et je les pétris, j'ai aussi très envie de le sucer. Une bite de noir, c'est toujours plus gros qu'une autre...la légende est véridique. Virgile est super bien monté. Alors pendant que tu continues à lui lécher la bite, je passe ma tête par en dessous et je prends ses couilles en entier dans ma bouche. je ne peux plus parler, je roule ma langue sur ses couilles et nous le sentons prêt à juter. Il faut dire qu'il est gâté le salaud ! Deux mecs pour lui tout seul qui s'acharnent frénétiquement sur sa bite et ses couilles...Alors soudain, il se redresse sur ses genoux et il me jute sur le torse, sa bite ayant atteint des proportions fabuleuses.

Pendant ce temps, Christophe et Karim ont continué à danser. Ils sont enlacés tendrement car c'est un slow qui passe à la radio. Pendant que j'enlace Virgile et lui tartine son sperme sur le torse, il commence à me branler avec tendresse. J'aime sentir sa peau douce et le caresser en remontant le long de ses cuisses pour arriver à sa bite ramollie d'où coule encore une goutte de foutre. Tu t'es approché lentement des deux danseurs, tu as mis ton visage au niveau de leurs bites, et nous te regardons prendre ces superbes engins, ensemble dans ta bouche et tu leur fais une pipe inoubliable. Il se dégage une atmosphère érotique incroyable, une tendresse et une connivence totale entre ces 5 mecs à poil. Alors, une fois de plus, la sève monte chez les deux veinards que tu suces avec amour. Christophe prend alors ta bite dans sa bouche et Karim enfonce la sienne dans ton cul. Tu es comblé des deux côtés par les plus beaux mecs de la terre! Alors que Karim finit de t'enculer en jutant encore très abondamment, tu exploses dans la bouche de Christophe qui avale avec avidité.

Devant un tel exemple, je dis à Virgile qu'il doit aussi y passer. Alors, je lui demande de se mettre à 4 pattes, le cul bien écarté, et pendant que Karim le suce par en dessous, je commence à l'enculer. Il gémit de plaisir, ma bite est encore bien dure et très active. Nous sommes emportés par le désir, subjugués par le fait de nous donner en spectacle. Alors presque simultanément, Virgile jute à nouveau dans la bouche de Karim alors que je jute dans son cul.

Nous sommes tous ivres de fatigue et il est temps malheureusement de se séparer. Il faut aller se doucher. J'ordonne à Virgile, Karim et Christophe de passer ensemble sous la douche. Ils se frottent mutuellement, toi et moi nous les regardons avidement, moi surtout, en regrettant ma jeunesse passée où je n'ai pas eu le courage de franchir le pas à cause des conventions sociales. Ils sont si beaux. Nous ne résistons pas au plaisir de les caresser une dernière fois, sans espoir cette fois-ci d'arrêter le temps. Ces bites et ces couilles propres qui sentent bon, c'est une sensation inoubliable de se les frotter sur le visage, de les taquiner gentiment pour qu'elles reprennent vie, se durcissent et commencent à donner des petits coups de contentement. Tour à tour, nous enserrons les trois corps dans nos bras, et nous nous laissons emporter par l'ivresse à la vue de ces bites inoubliables.

Trois bites unies sur mon visage : celle d'un noir, celle d'un arabe et celle d'un suédois (Christophe est suédois). Alors pour que le tableau soit complet et que je sois pleinement satisfait, je te demande de te joindre à eux et j'ai toutes les couleurs de l'arc en ciel à ma discrétion totale... Je lèche chaque bite à son tour, chaque paire de couilles puis méthodiquement, je sèche chacun à son tour, et je vous rhabille lentement, en m'attardant sur l'enfilage du slip qui vient cacher les trésors qui m'ont fait jouir tellement fort et avec tant de volupté.

idefix6984@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.