Best Of Cyrillo

Page précédente

Let's Dance.

Cette histoire s’est passée il y a quelques années lorsque j’étais étudiant a RENNE, je partageais une chambre meublée avec un camarade d’enfance de mon village pour partagée les frais.

La chambre meublée était composée d’une baignoire d’une petite cuisine et d’une grande chambre avec un grand bureau et d’un seul grand lit qu’il fallait devoir partager.
Mon copain s’appelait Jean-Philippe il avait un an de moins que moi et avais énormément de succès auprès des filles.

Il mesurait 1.90m 68kg très svelte et très musclé à la fois avec un corps complètement imberbe et la peau très luisante, Jean-Philippe était un garçon très sexy que ce soit par son physique ou par sa façon de s’habiller avec des vêtements très à la mode.
il ne connaissait pas mon homosexualité de peur qu’il le divulgue à tout mon entourage et de ma famille donc j’étais très discret à ce sujet.
Par contre dans chambre il était difficile d’avoir une intimité en partageant une chambre aussi petite et surtout le même lit.

Donc j’en profitais pour faire l’exhibitionniste en me promenant entièrement nu dans la chambre.
Au début Jean-Philippe était très gêné pour se déshabiller car il portait des sous-vêtements également très sexy de types jocke mini slip, string ficelle, Tanga ou même faire sa toilette nue en ma présence mais avec le temps il ne faisait plus attention, et moi j’en profitais pour l’observer sous tous les ongles.

Il possédait un sexe très sombre avec une très longue verge, un petit gland très pointu complètement recouvert par le prépuce et de très grands testicules sans un poil.
Il se rasait quotidiennement le sexe, il possédait également des très petits tétons très pointus avec un petit piercing.

Je me suis également rendu compte qu’il n’était pas indifférent à mon anatomie lorsque que je me déshabillais et me promener nu dans la chambre, je pouvais constater qu’il essayait de dissimuler son érection.
Je mesure 1.80 64 kilos les cheveux et les yeux bruns et également un corps imberbe avec un sexe de 17 centimètres de long et 16 centimètres de circonférence avec un très gros gland décalotté mais non circoncis et de très petits testicules.

Le soir une fois les lumières éteintes il m’était difficile de ne pas avoir d’érection en le sachant dans le même lit tout près de moi entièrement nu.
J’attendais des heures très tardives pour me masturber lentement en m’imaginant lui faire une fellation et lui boire son sperme.
Mais une nuit je me suis également aperçu que Jean-Philippe se masturbait également puisque j’ai senti une gicler de sperme sur mes fesses faisant semblant toujours dormir comme si rien ne s’était passé.

Le lendemain matin je constatais discrètement les traces de sperme sur les bras et bien sûrs le sperme bien sécher sur mes fesses.
Quelques nuits plus tard je constatais à nouveau que Jean-Philippe se masturbAIT mais cette fois-ci très énergiquement comme s’il voulait que je m’en n’aperçoive, j’entrepris de saisir son sexe pour le masturber moi-même lentement et à un rythme régulier.
Je me suis rendu compte des dimensions extraordinaire de son sexe dans mes mains et toujours sans la moindre réaction de sa part j’entrepris alors lui faire une fellation où il ne tarda pas de m’envoyer une quantité impressionnante et bien épais de sperme dans ma bouche.
Après nous avons allumé la lumière pour nous contempler et nous caresser mutuellement, je lui demandais s’ils voulaient bien me sodomiser il le fit avec plaisir à condition que je lui fasse la même chose plus tard.

Il me sodomisa difficilement avec son sexe d’au moins 24 cm et d’une circonférence de 14cm légèrement courbé vers le haut et son gland toujours recouvert du prépuce même en érection.
Je lui demandais de rester enfoncé en moi le plus profondément possible sans bouger pour que j’apprécie au mieux du moment présent puis il reprit ses mouvements au début très lentement et par la suite à coup de rein sans me ménager, je lui demandais de me prévenir lorsqu’il allait éjaculer qu’il se retire pour que je puisse bien voir son éjaculation.
Donc juste avant de jouir, il se retira et me présenta son sexe face à mes yeux et m’envoyer une nouvelle grande gicler de sperme mais cette fois-ci sur ma figure.
Il entrepris immédiatement de me lécher avec sa langue gluante.

Après cela était mon tour d’entreprendre de le sodomiser et a ma grande surprise j’ai réussi sans la moindre difficulté et sans gel et je me suis rendu compte que de ce côté il n’était pas vierge car mon sexe est relativement épais, par la suite il ne me confirmera sa bisexualité.
Je me suis retiré quelques instants plus tard pour jouir sur son abdomen et de lui étaler-le tout sur son corps comme de la crème solaire.

Nous avons fait l’amour une bonne partie de la nuit dans toutes les positions inimaginables et possibles sans la moindre gêne et hésitations, pour finir nous avons joui au moins sept a dix fois chacun dans la nuit pour se retrouver au petit matin complètement épuisé mais toujours avec nos sexes en complète érection.
Après chaque soir nous faisions l’amour, mais par la suite nous trouvions qu’il fallait améliorer notre excitation et qu’il fallait trouvais d’autres expériences sexuelles.
Je lui proposais d’aller dans un sauna homosexuel a RENNE un endroit que je connaissais pour y être aller plusieurs fois.

Une fois dans le sauna nous avant fait l’amour sous les douches devant une dizaine de personnes qui se masturbaient tous en nous et regardant et un nous caressant de partout, je crois que je n’ai jamais été autant excité que ce jour en voyant autant de monde et autant de sexes différents jouir les uns après les autres sur nous.
Nous étions ce jour-là était recouvert de la tête aux pieds de sperme, puis ont est allé dans une pièce pleine de mousse ou tout le monde peut faire ce qui me veulent sans voir son partenaire.
Puis ce fut notre tour d’être spectateur d’une partouze.
Un soir Jean-Philippe a même ramenait 2 de ces copines qui voulaient bien faire une partouze ce qui m’a permis de coucher pour la première fois avec 2 filles à la fois.
Effectivement Carine et Patricia c’est comme cela qu’elles se nommaient apprécier énormément d’être prises des deux côtés et moi de sentir les testicules de Jean-Philippe contre les miennes.

Carine me conseilla de me raser intégralement mon corps pour être comme Jean-Philippe sans un poil pour bien nous lécher le sexe les testicules et le cul sans qu’elles en aient plein la bouche.

Nous sommes tous aller dans la baignoire me rasé tous les poils qui me rester sur le corps c’est-à-dire des poils pubiens, les poils du trop du cul et les poils de sous les aisselles.
A quatre nous multiplions les possibilités de jouissance comme me faire sodomiser tout en léchant deux vagins à la fois entièrement épiler.
Les filles avaient également ramené chacun leur gode nicher pour être sodomisait les quatre à la fois.

À la fin de la soirée nous avons demandé à Carine et Patricia de nous faire une séance de lesbiennes et que nous puissions être spectateurs et qu’après que cela je serais que notre tour de leur montrer une séance homosexuelle entre deux mecs bien bâtis.
Aujourd’hui les études son terminer et nous sommes toujours en relation pour faire une partie de jambes en l’air lorsque la situation se présente.
Actuellement je termine ses dernières lignes tout en me faisant sodomiser par Claude un nouveau copain rencontré de la mousse d sauna de RENNE lui par contre à encore un sexe beaucoup plus long que Jean-Philippe il mesure 26 cm de long et c’est centimètre de circonférence, mais cela est une autre histoire.

PierreM

pierrejean@planetis.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.