Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Page précédente

Plan branle

J'ai 19 ans, bien monté (23cm), cheveux brun et yeux bleus. Je suis bi, mais ma première relation fut homosexuelle. J'ai un frère de 21 ans (20.5cm) qui dort dans la même chambre que moi, ce qui fait que je ne suis pas du tout pudique. Mon frère est hétéro, mais il n'empèche que de temps en temps on se branle mutuellement.
Je suis encore étudiant (j'ai doublé une année à un point près), et je n'ai que quelque amis (de classe), les autres sont immature.
Nous sommes trois étudiant à faire du sport (squash) ensemble après les cours, il y a moi Jeremy, David et Armando. Nous nous connaissons depuis longtemps et n'avons aucun secret l'un pour l'autre. Mais cette semaine il y a eut un nouveau venu, Gregory.
Il a voulu faire la gym avec nous et après un cours de gym, une bonne douche s'impose.
Et il s'est mis nu, et nous aperçûmes qu'il était bien membré. Etant donné qu'un garde nous surveillait, nous avons vite pris une bonne douche et sommes retournés chez nous. Gregory habitant près de chez moi, nous sommes repartis ensemble et il m' a proposé d'aller chez lui. Ayant du temps, pourquoi refuser? En entrant dans sa chambre, je remarquai que plein de K7 et revues porno étaient étalées sur son lit. Je pris une revue et vu tout de suite que c'était une revue de gay. Voyant ça, je repensai tout de suite au vestiaire et à la douche, quand soudain il arriva dans mon dos et dit:
- Tu aimes ça, hein
- A vrai dire, je suis plutôt bi.
- Tant que tu acceptes de me la sucer, je me fous du reste.
Il prit ma main et la déposa sur son pantalon, je sentis sa queue se raidir, je m'abaissai et ouvrit sa braguette, ne portant pas de calbar, sa bite me rua dessus, et je m'empressai de l'avaler. Elle était énorme, plus grosse que la mienne. C'est tout juste si elle rentrait dans ma bouche. Puis il me releva, et se mit vite nu. J'en fis de même et il se jeta sur ma bite, il me pompa pendant dix minutes, puis il s'allongea sur le lit juste avant que je lui gicle dessus. Il goutte mon sperme, et moi je le suce de nouveau, jusqu'à se qu'il gicle. Puis il me demanda de lui défoncer le caisson, ce que je fis aussitôt (j'avoue avoir oublier la capote). Pas question d'aller lentement, je lui défonce le cul tellement profondément, que même mes couilles rentrent avec. Puis je le prends comme un chien, tout en le branlant. Les draps sont déjà plein de sperme, mais qu'importe. Je lui gicle sur le dos et l'embrasse fougueusement. Puis, c'est à lui de me prendre et pas de préliminaire, il me !
l'enfonce directement en un coup, ce qui me fait hurler de douleur (transformé en plaisir). Il va très vite, j'ai l'impression d'avoir le cul en feu, puis un jet de sperme m'atterrit sur le ventre et le visage. Je lèche sa bite et nous nous embrassons. C'était la meilleure foi de mon existence (jusqu'à ce moment là, car hier, je me suis pris Gregory et un de ses amis, et cet ami, il avait un tronc d'arbre à la place de la bite). Puis il me demande de rester pour le week-end, ce que je fis et je peux dire que son petit frère (qui n'a malheureusement que 15 ans) est aussi beau gosse.
Une chose est sure, je l'ai et je ne le lâche plus. Depuis, nous baisons tout aussi sauvagement quasi tous les jours et je sens que pour moi les filles, c'est fini (même si j'ai eut quelque bon coup).

blackjackvdn@hotmail.com

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.