Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Page précédente

mon prince d'orient.

J'étais parti quelques jours en déplacement qui me firent découvrir Chypre en autre et finir en Jordanie, j'étais accompagné de deux collègues et jamais n'aurais pu imaginer qu'une telle aventure pouvait m'arriver d'autant plus dans un pays musulman.
Nous avions quitté Larnaka pour nous retrouver le soir même à Amman, nous étions logés dans un superbe hôtel, hormis cela les alentours ne laissaient pas entrevoir une quelconque possibilité de faire la « fête », de plus il ne faut pas l'oublier non plus je n'étais pas la pour cela non plus .

Le lendemain mes collègues avaient rdv et moi je m'étais octroyé les services de notre chauffeur du moment qui devait me faire visiter les alentours et notamment me conduire au bord de la mer Morte. Le matin au petit déjeuner j'avais remarqué un mec au restaurant, non il n'était pas du type local mais plutôt européen disons. Assez bomec semblant musclé enfin je n'étais pas insensible à lui, mais de là a imaginer quoi que se soit ne m'avait même pas traversé l'esprit.

La journée se passa dans les alentours et je profitais aussi des sensations bizarres que procurent le fait de vouloir se baigner dans la mer morte, le lendemain j'avais rendez-vous avec notre représentant local qui devait me conduire au sud du pays ou je découvris des paysages magnifiques par ailleurs ceux qui servir de décor au dernier film d'Indiana Jones, nous étions partis très tôt le matin ce qui nous permit d'être de retour dans le milieu d'après midi à l'hôtel.
Avant de retourner à ma chambre j'en profitais pour prendre un verre au bar, c 'est la que je rencontrais à nouveau Kelly, c'était son prénom, il était assis à quelques tables de moi et parfois nos regards se croisaient. J'étais cependant incapable de juger si il était homo, si je lui plaisais moi dans mon costume cravate et lui en jeans qui quand à un moment il se leva me permis de découvrir des formes tout à fait intéressante et juger de sa musculature. Bref je sirotais mon verre tout en le lorgnant discrètement.

Au bout d'un moment je quittais le bar pour rejoindre ma chambre, et tandis que j'attendais devant l'ascenseur je le vis soudain entrer dans le hall. La porte de l'ascenseur s'ouvrit et je pénétrais à l'intérieur, il arriva précipitamment au moment ou celle ci se refermait, j'eu juste le temps d'appuyer sur le bouton qu'elle se rouvrir et il se trouva avec moi. D'un air nonchalant je lui demandais en anglais « quel étage » et il me répondit avec un large sourire « le même que le tien ». Je restais la sans savoir quoi répondre. Une fois à l'étage il m'emboîta le pas et je ne pris conscience qu'à ce moment là où il voulait en venir.

En quelques secondes nous étions dans ma chambre et ce bel inconnu m'avait suivi sans mot dire, j'étais quelque peu troublé. Il se diriga vers la fenêtre et tira le store disant qu'il faillait être discret tout en faisant des éloges sur le style des chambres qu'il semblait découvrir .
J'étais toujours là debout ne disant rien , le laissant faire quand il revint vers moi, posa ses bras sur ma taille et rapprocha ses lèvres des miennes, nous nous retrouvâmes là enlacé à nous embrasser fougueusement mais avec beaucoup de sensualité comme si nous avions toujours été amant, la tête me tournait et il me semblait être dans un rêve tout en découvrant sous son tee shirt un torse superbe et plus bas des fesses dures et bien galbées à me damner.
Il était d'une douceur incroyable, ses petits gémissements et la bosse dans son jeans étaient la preuve de son bien être, son sourire me faisait craquer et je passais doucement le revers de ma main sur sa joue, il avait un visage magnifique. Nous nous déshabillâmes mutuellement avant de nous retrouver sur le lit étroitement enlacés nos sexes dressés l'un contre l'autre et nos langues qui se cessaient de virevolter dans nos bouches. J'aurais pu tomber amoureux au bout de 5 minutes mais peut être l'étais-je vu que je me souvienne de cette histoire voici quelques années.

Je sortis enfin de ses bras pour pourvoir découvrir son corps superbe tant avec les yeux qu'avec mes mains et ma bouche qui descendit doucement le long de ses pectoraux pour engloutir sa queue magnifiquement dressée et d'une taille assez impressionnante, il se tordait de plaisir de demandant de continuer m'offrant chaque endroit de son corps tant de face que de profil, cambrant les fesses pour m'inviter à le déguster au plus profond ce que je fis sans me gêner. Nous nous retrouvâmes accroupi face l'un a l'autre à nous embrasser comme des fous avant qu'il ne m'allonge pour à son tour me faire gémir de plaisir et une envie féroce d'être possédé pour ce dieu vivant, mais il savait prendre son temps et j'aimais prendre le mien, la vision de ses fesses musclées juste au dessus de son visage que rendait fou, mais mains allaient de celles ci a sa nuque en caressant chaque endroit de son dos, il m'offrit son trou lisse dont je me régalais à m'en étouffer tant il bougeait sur les lèvres, sa bouche avait déjà depuis longtemps englouti ma queue et tout en continuant à lui dévorer littéralement le trou, j'empoignais sa queue congestionnée.

Je ne sais comment je me retrouvais les jambes relevées sur ses épaules mais je n'oublierais jamais le plaisir que j'ai ressenti quand enfin il se retrouva au plus profond de mon ventre, ondulant au dessus de mon cul ouvert en me perforant tantôt avec une extrême lenteur et tantôt plus violemment alors que j'avais empoigné ses fesses pour l'attirer plus profond en moi. Nos torses se touchaient et nos langues n'avaient pas cessées de se nouer entre elle. J'aurais voulu que ca dure l'éternité mais je sentais le plaisir monter ainsi que le sien, je l'invitais à y aller plus fort plus profond , nos corps ondulaient de plus en vite nos gémissements aussi se firent plus intenses pour enfin vider nos corps de notre semence dans un cri alors que nous nous étions enlacés comme si nous ne voulions jamais être séparés. La jouissance fut si forte si intense que je faillis presque m'évanouir, nous sommes restés un long moment lui toujours en moi a reprendre nos esprits, à continuer à n!
ous embrasser, je ne voulais pas me séparer de lui de son corps que je continuais à savourer et à embrasser de partout.
Il était américain, vivait ici à Aman mais je n'ai pas trop bien compris son histoire, nous nous quittâmes sur le pas de la porte avec un dernier baiser tout aussi tendre que le premier, je sentais les larmes me monter aux yeux, il me donna son téléphone mais je j'ai jamais eu l'occasion de retourner en Jordanie, mais aujourd'hui encore je repense souvent à lui, à notre histoire d'amour aussi courte fut elle mais tellement intense et sincère je pense.

Dan

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.