Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Page précédente

Sondage

Pour ceux qui ne savent plus quoi faire pour jouir de plaisir, voici ce que j'ai fait.
Je me suis promené dans les bois et ai fait semblant de faire un sondage pour un magazine (porno évidemment).

Bien sur je ne prenais les mecs qui en valaient la peine.
Mais ne pas oublier de préparer un questionnaire et des feuilles pour les réponses.
C'était au mois d'août, par une belle journée ensoleillée que j'ai essayé ça.
Le premier, un marcheur petit, mais musclé, je lui pose les questions (que je ne peux vous dévoiler pour l'instant)
et à la dernière, il me montre sa toute petite bite (c'est à peine s'il avait un gland), mais sans plus.

Puis arrive un mec torse nu, short moulant avec lequel on devine un énorme engin.
Il est assez grand, très poilu (j'adore), mal rasé, noir de cheveux et bien muscle (ni trop, ni trop peu. On voit légèrement ses muscles, pas comme d'autres ou c'est fortement marqué).
Je le stoppe et lui demande s'il veut répondre à un sondage.

- Oui, mais à quel sujet?
- En fait c'est pour un magazine porno, ça ne vous dérange pas?
- Pas du tout.
- Alors, avant de poser ma première question, j'aimerais vous dire que si vous ne voulez pas répondre, vous ne répondez pas.
- Je n'ai rien à caché.
- Tout d'abord, êtes-vous gay, hétéro, bi ou autre?
- Plutôt un bi à tendance gay, il m'est arrivé d'avoir une relation avec des femmes.
- Etes-vous pudique?
- Pas du tout.
- Quel est la taille de votre pénis?
- Au mieux, 24.7cm.

Je commence à imaginer ce corps de rêve entrain de me prendre, mais je continue de le questionner.

- Vous vous branlez souvent?
- Assez.
- Combien de fois par jour?
- C'est très variable, ça dépend si j'ai baisé ou pas.
- Mais en moyenne?
- Si j'ai baisé, une fois, sinon beaucoup plus.
- Quelle est votre position favorite?
- J' adore me faire piper.
- Faites vous ça dans des lieux publics?
- Ca m'arrive.
- Aimeriez-vous faire du porno?
- Si c'est un film amateur oui, mais si c'est pour être diffusé, non.
- Pourquoi?
- Ils vous stoppent quand vous baisez, et tout des trucs comme ça.
- Quel est votre genre de type?
- Grand, peut importe la nationalité, poilu, mal rasé, brun ou noir de cheveux, yeux bleus, ...
- Un peu comme moi?
- Mouais. Surtout que tu as l'air d'avoir un bonne bite, dit-il en regardant à auteur de mes couilles.

Je me regarde et remarque que je bande comme un dingue et que ça se voit.

- Donc si je récapitule, vous ...
- Tu.
- donc tu es gay, exhibitionniste, bien foutu qui aime bien des types comme moi.
- C'est ça.
- Une dernière question, à combien estime-tu ton corps?
- Quoi?
- Si je devais payé pour baiser avec toi, combien?
- Gratuit, sauf si c'est pour la télé.
- Et internet?
- Ca me dérange pas.

Puis, sans que je puisse réagir, il s'approche de moi, m'embrasse doucement, puis de plus en plus sauvagement. Il me propose de l'accompagner jusqu'à sa voiture, ce que je fais.
Là, il monte en voiture et moi de l'autre côté et il démarre. Pendant qu'il roule, je caresse sa bite, puis la sort de son short (il n'a pas de calbar) et commence à le branler, mais on arrive déjà chez lui. Il sort de sa voiture, sans remettre son short, ouvre la porte et rentre chez lui, je le suis et à peine suis-je rentré qu'il m'embrasse sauvagement, me caresse le ventre, enlève mon t-shirt et commence à me lécher. Je me fous à poil, lui aussi.

On s'écroule sur le divan, c'est à mon tour de le lécher, il sent fortement la trans, mais j'aime. Je passe des aisselles au nombril, puis m'attaque à son monstre rigide. Je l'engloutis et le pompe pendant cinq minutes interminables, puis il me gicle dessus. Il me dit de me mettre en 69, ce que je fais et je continue de le sucer pendant qu'il me suce. Peu après, il me demande de l'enculer, je m'y mets de suite et il continue de se branler. Sans préliminaires anales, je lui enfonce 23 cm dans le fion et il jouit. Au départ je vais lentement puis accélère jusque quand 10 minutes plus tard je gicle sur son torse. Il étale son sperme dans ses poils, me fait un bisou, puis me demande de me pencher, il m'enfourche aussi sans prévenir et je jouis de douleur. Lorsqu'il sent qu'il va jouir, il me prévient pour pouvoir gicler sur mon torse poilu. On s'embrasse, puis nous nous caressons, nous nous branlons mutuellement avant de remettre ça. Seulement même les meilleures choses ont une fin et il me raccompagne jusque chez moi ou il revient de temps en temps.

J'ai eu d'autres types qui ont accepté de répondre à mes questions, mais aucun ne m'a fait revivre ça.
Certain se sont branlé, d'autres m'ont juste montrés leurs bites.

Je ne peux que vous conseiller d'essayer, on serrait étonné de la nature des gens, mais pensez à vérifier l'âge des gens, certains sont moins âgés qu'ils en ont l'air.

blackjackvdn@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.