14 Déc.
+ 43 histoires en accès privilège.
14 Déc. : +30 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Mon mec se fait baiser par mon maitre Mehdi

Cher lecteur, je reviens après une longue période d'absence.
Et je remercie encore tous les lecteurs qui m'avaient envoyé des commentaires chaleureux sur les histoires que j'avais publiées (sur les cousins marseillais par exemple).
Cette nouvelle publication n'est pas une fiction, je modifie les noms et j'embellis juste l'histoire pour quelle soit plus lisible mais je précise que je me tiens aux faits ne rajoutant rien qui soit fantasmé.

Partie 1 : J'espionne mon maitre baiser mon mec

Cela fait 3 ans que je suis en couple, les débuts heureux et plein de flirts ne permettaient pas de prévoir ce qui allait arriver. J'ai 23 ans et mon copain en a 21. Il est passif et moi actif. Enfin je suis censé être actif car depuis toujours je suis dans mon for intérieur passif et même soumis. Je n'ai pendant les plans aucuns tabous. J'aime absolument tout du hard au crade, et si mes kiffes ne sont pas partagés par tous je trouve quand même des personnes pour les assouvir avec moi.
Mon copain est mince grand très beau et tatoué, il aime être passif et aussi lécher les pieds et un peu de brutalité. Pendant ces trois ans tenir le rôle d'actif dominateur a été très difficile et cela s'est fait remarquer. Il a cramé de nombreuses photos de moi en mode lope, il a vu que j’adorais le sucer et lécher ses pieds, mais rien de plus.

Pour assouvir mes désirs d'humiliation, car j'en ai besoin, j'ai besoin de me laisser aller et obéir à un maître, me faire souiller, utiliser. Je continuais à voir régulièrement un maître que j'avais rencontré à la fac et qui me dominait déjà depuis plusieurs années y compris dans les toilettes de la faculté.

Un soir, après m'avoir dominé on s'allongeait sur le canapé chez lui et il scrutait Grindr pour voir les profils et me faire tourner pour une prochaine fois. Et à ma grande surprise je vois mon mec avec son profil sur Grindr.
Surpris, je lui dis que c'était mon mec. D'un coup il allait lui parler.

Mon maitre était plus jeune que moi, un rebeu de 21 ans, prénommé Mehdi, très beau musclé et autoritaire. Ce genre de mec face auquel tu es obligé de t'incliner tellement ils sont parfaits. Et depuis tout ce temps il m'a bien dressé pour être docile et lui appartenir physiquement tel un jouet, et mentalement. C'est exactement le style d'homme que mon mec kiffe et que je ne suis pas.
Je suis mince, mais quand même beau. Je ne suis pas particulièrement viril.
Après les salutations habituelles, mon maitre lui envoie des photos hots, et mon mec répond par des photos de son cul. Quel salaud, je n’avais jamais vu ces photos et apparemment elles ne m’ont jamais été destinées.

Je dis alors à mon maître :
C'est bon, arrête de lui parler STP.
Ni une ni deux je me recevais une gifle en pleine tronche et un gros mollard sur la gueule.
Ferme-la je parle à qui je veux et ton mec je vais le niquer vu qu'il a l'air chaud.
Cette idée étrange me parue bizarre au premier abord, mais elle m'excita très rapidement en imaginant mon maitre niquer le trou de mon copain.
Oui pourquoi pas maître, ça peut être excitant. Je répondis tout en pensant que cela resterait à l'état de fantasme.

La soirée prit fin, je devais rentrer dormir car il était très tard et que je bossais le lendemain.
Quelques jours plus tard, je recevais un message de Mehdi, avec toutes les captures d'écrans de sa conversation avec mon mec. Ils se parlaient de sexe, il voulait se soumettre et lui bouffer les pieds, lire de telles phrases écrites par mon mec à un autre me glaçait mais à la fois m'excitait puisque c'était à mon maitre j'étais fier que mon mec ait plus a mon maitre.
Par la suite, dans la conversation il pensait à faire un plan. Et mon Maitre me dit, il est mûr c'est pour ce soir. Je compris très vite que ce soir mon mec allait se faire niquer par mon maître.
Ce soir, tu viens à une heure du mat à l'avance et tu me mates défoncer ton mec comme une pute OK ? M'envoya-t-il par message.
''Oui mon maitre tout ce que vous désirez"

Comme tous les soirs, notre habitude avec mon copain est de s'appeler avant de se coucher, on se raconte la journée et toutes ces choses et on finit par se dire bonne nuit assez tôt pour une fois. Je savais très bien pourquoi…
Je me préparais vite pour aller chez mon maitre.

À peine arrivé, je me baisse et lui embrasse les deux pieds. (C’est une sorte de rituel que j'ai instauré pour marquer ma prosternation envers mon maitre).
A genoux salope et pompe-moi la queue, travaille la avant qu'elle aille se fourrer dans le trou à jus de ton mec. Me dit-il.
Toujours les bons mots pour me rabaisser, j'adore. Il est de ce point de vue parfait et je m'exécutais à la tache.

Sa bite, était un délice à pomper.
Bien épaisse comme la plupart des rebeus, circoncise et bien droite, elle fait 21 cm, ce qui n'est pas la plus grande mais elle est parfaite à mes yeux.
Je me délecte à chaque fois de passer la langue sur son gland pour le lécher avec adoration.
Mais cela ne lui suffit jamais et il enfonce son énorme bite jusqu'au fond de ma gorge.
Il me prit par les cheveux et accélérait le mouvement de plus en plus vite et de plus en plus profond comme s'il voulait absolument me pilonner la gorge pour qu'elle soit en miette.
Je sentais son odeur de couille m’enivrer, cette bonne odeur de mâle qui me fait chaque fois chavirer. Je me sens comme dans mon berceau lorsque j'ai la tête entre ses deux jambes.
Une douce chaleur qui m’envoûte, un doux parfum qui m'enivre et cette bite à sucer les yeux fermés me réconfortent tout le temps.
Après de longues gorges profondes j'allais tout droit comme à mon habitude lui lécher les pieds qu'il avait allongés sur la table basse pendant qu'il regardait son téléphone.
Je m'appliquais à bien lécher ses beaux pieds bien entretenus mais bien odorants.
Une bonne odeur de mâle, ni trop forte ni pas assez. Je léchais de long en large la langue bien sortie, les yeux le fixant avec adoration et soumission, telle une chaudasse voulant son dessert.
Je léchais entre chaque orteil, pour lui donner du plaisir, j'allais passer du temps à ses formidables talons si doux mais si forts, comment peuvent-ils supporter tout le poids de cette bête faite de muscle. Pauvres talons, je me faisais un devoir chaque fois de les soulager de ce lourd fardeau en leur apportant toute l'attention qu'ils méritaient.

Reviens à ma queue, tu vas me faire juter dans ta gorge pour que je démonte pendant longtemps ton mec. C'est bien ce que tu veux n'est ce pas ? Que je défonce le trou à ton mec ?
Oui maitre
Dis-moi ce que tu veux et pas oui maitre ! Bouge sinon je vais t'en coller une
Oui maitre je désire plus que tout que vous défonciez le trou de pute de mon mec.
C'est bien ma chienne alors maintenant, ouvre ta bouche et prends ma bite bien au fond.

Je reprenais les va-et-vient en fond de gorge comme un forcené, acharné à la tâche.
En quelques minutes il enfonça ma tête avec une telle force, il la pressa contre ses poils je sentais son gland me transperçait le fond de gorge tandis que son jus chaud venait apaiser ma gorge en feu. J'avalais tout comme à mon habitude pour ne rien perdre de ce sacré breuvage.

Quelques messages plus tard j'entendais la sonnerie de Grindr, et mon maitre me regardait avec un sourire ravi, je comprenais alors que mon mec venait d'arriver ;
Va te cacher dans le placard la en face et tais-toi. Tu ne bronches pas, tu ne l'ouvres pas et tu as intérêt à bien mater tout ce qui va se passer.
J'allais donc me cacher dans le placard assez rapidement, tout à la fois excité mais aussi pétrifié d'être aperçu par mon mec. La crainte me nouait le ventre, l'excitation me gonflait la bite. Que faire ?

L'envie du désir était alors plus forte que ma crainte, et de la fierté ? Je n'en ai pas en tant que soumis. J'en ai été dépossédé depuis bien longtemps par mon maître.
J'attendais dans le noir du placard, j'essayais de contrôler ma respiration pour ne pas être repéré. Et on sonna à la porte. Mon mec venait d’entrer.

Salut ça va. Dis mon maitre à mon copain ?
Vas y entre et installe toi. Déshabille toi par contre ici les salopes sont toujours à poil.
Mon mec s'exécutait je ne l'ai jamais vu m'obéir de la sorte.
Il enleva son haut, puis son pantalon. Il avait un jocstrap noir et doré que je n'avais encore jamais vu auparavant. Ce ne doit pas être son premier plan derrière mon dos je pense.
Il se mit alors directement à genoux tandis que mon maître s'asseyait sur son fauteuil.
À la vue de ce spectacle ma bite gonflait jusqu'à exploser je n'en pouvais plus, mais le spectacle ne faisait que commençait.
T'es la soumise à qui ce soir ?
À vous maitre répondit mon mec
Tu vas faire ta bonne pute ? Me donner tes trous et bien encaisser ?
Oui maitre, je me donne à vous. Dis mon mec en tirant la langue.
C'est bien salle petite pute. D'après ce que tu m’as dit tu es avec un mec et il ne te satisfait pas c’est ça ?
Non maitre, je ne suis pas comblé au lit avec lui. Il a une bite mais il ne sait pas s'en servir. Dit il en rigolant bien.
T’inquiète pas ma petite chienne je vais tellement te combler que tu reviendras pour en redemander. Et si tu veux, je lui apprendrai à ton mec à baiser.

Il attrapa alors mon mec par ses cheveux mi-longs et lui crachat un gros mollard sur la gueule, mon mec affamé ouvris la bouche pour s'en prendre un deuxième puis un troisième qu'il avala sans broncher.

Mon maitre le mit alors face à ses pieds, ses skets aux pieds il posa un de ses pieds sur son cul cambré et l'autre au niveau de son visage.
Tu les décrasses bien, je veux te voir les vénérer, je veux voir ce que tu vaux.
Mon mec sorti sa langue se mis a lécher les skets que j'ai milles fois avant lui décrassé. Il passait au même endroit sa langue sous la semelle crade et rugueuse sur les lacets et les côtés lisses de la chaussure.

Mon maitre enleva alors sa chaussure pour lui faire sniffer longuement ses chaussettes noircies par les nombreuses fois ou il a porté les chaussettes. Mon mec, se recula alors et je compris que l'odeur était trop forte. Pour avoir senti cette odeur à une nombreuse reprise je peux vous la décrire les yeux fermés, une odeur chaude et humide, âpre et intense qui vous enivre dès la première respiration. Cette odeur de mâle en sueur qui a fait du sport avant de vous offrir ses pieds. Mon maitre ne laissa pas cet outrage impuni et lui colla trois bonnes baffes qui faillirent l'assommer.
Qui t’as dit de t'arrêter ? Tu es venu ici faire ta pute tu vas sniffer c'est clair et tu vas me lécher les pieds pétasse.
Oui pardonnez-moi maitre.

Il continua alors langoureusement à lui lécher les pieds avec adoration.
J'étais à ce moment jaloux qu'il ose poser sa langue sur les pieds de mon maître que j'aimais tant.
Debout salope, dis mon maitre. Mets-moi ce harnais et ta laisse.
Mon mec s'exécutait le voilà vêtu d'un harnais noir en cuir d'une laisse de chien autour du cou et de son jockstrap qui semblait bien usé.
À genoux salope et viens me pomper. Donne-moi ta bouche de pute

Mon mec se mit à genoux et commençait à lui lécher le bout du gland pour finir par avaler la queue en entier et la garder bien au chaud. Il ne réussissait pas autant que moi à faire de longues gorges profondes, mais il se débrouillait plutôt bien car mon maitre, les yeux fermés, semblait prendre ses pieds. De temps en temps il me lançait des regards en clignant des yeux comme pour mieux m'humilier comme si baiser la bouche de mon mec ne lui suffisait.

Après plusieurs minutes de bonnes pipes baveuses, mon maitre ne semblait pas vouloir s'arrêter là.
D'un geste brusque il claqua le cul bombé de mon mec 5 ou 6 fois, ce qui commençait à le faire crier.
Tant moi bien ton trou de pute, dit-il avant de le mollarder pour y enfourner son doigt.
D'un coup sec, il entra ses doigts, mon mec hurla et se prit une baffe qui me fit rire.
Ta gueule salle pute, je ne suis pas ta tafiolle de mec moi, tu me donnes tes trous ils sont à moi c'est clair ? Après tu ne te plains pas et t'encaisses sinon tu restes avec des petites bites comme lui OK ?
Oui maitre
C'est bien sale chienne mais tu m'as énervé là, et mon maitre prit alors la ceinture posée sur le coin de la table basse et lui flanqua une correction.
Les coups sur ses fesses fusaient, et il gémissait de plus en plus fort. Son cul bien rougi en redemandait tellement il avait chaud. Et mon maitre y allait de plus en plus fort les coups claquaient et raisonnaient dans tout l’appartement, je voyais ce spectacle des petites ouvertures de la porte du placard et je jalousais sa place.

Mon maitre cessa les coups après une 20taine quasiment, il prit du lubrifiant et en étala sur le trou de mon mec. Il entra 2 puis 3 puis 4 et pour finir ses 5 doigts, il forçait comme un malade et finit par entrer son point qui arracha un cri à mon mec. Il commençait alors les va-et-vient qui dilataient rapidement le trou de mon mec qui semblait avoir l'habitude.
Puis d'un coup sec il entra sa bite jusqu'au fond, déchirant à coup sûr les entrailles de mon copain.
Il commença alors des va-et-vient réguliers et les accéléra. Donnant à chaque fois des claques sur son cul et lui crachant au dos et sur les fesses.
- T’aime ça hein salle pute ? Tu aimes ma grosse bite dans ta chatte toute serrée ?
Oui maitre j'adore ça, baisez-moi à fond je veux être défoncé comme une pute.
T'encaisses et tu te la fermes c'est bien sale chienne. Il ne te fait pas ça ton mec hein ? Cette pédale ?
Non maitre il est nul comparé a vous.

Et les gémissements continuaient, je me sentais humilié, et rabaissé, mais drôlement j'adorais voir mon maitre défoncer le trou de mon mec que je n'arrive pas à satisfaire.
Après la levrette mon maitre allongea mon mec sur le dos et continua à le démonter comme une pute, lui crachant au visage le baffant et surtout en l'étranglant ce qui est une chose que mon mec adore plus que tout. Les baffes et les mollards pleuvaient sur son visage, et mon mec semblait prendre un plaisir total sous les coups de queue de mon maitre. Je ne l'ai jamais vu gémir de la sorte auparavant.

Baisez-moi plus fort maitre je suis votre pute, dis mon mec avec une envie non assouvie.
Tu vas me faire jouir bâtard ferme ta gueule.
Alors Mehdi arrêta brusquement ce qui à coup sûr frustra mon mec, je le connais bien et lui ordonna de le sucer encore et encore pour lui décrasser la bite.

Tiens bavard mets moi ce bandeau autour des yeux, je veux que tu te concentres sur les coups de ma bite et uniquement sur ma voix.
Oui maitre.
Une fois bien aveuglé, il le remit à 4 pattes sur la table basse, puis recommença à le pilonner. Mon maitre me fit signe de sortir et discrètement, je sortis du placard en m'avançant vers eux en pleine action.

Il me fit signe de me mettre tout de suite à 4 pattes et de lui lécher les pieds. Je m'exécutais tandis que lui en profitait pour bien baiser mon mec, et me crachait à la figure et celle de mon mec qui ouvrait la bouche pour mieux recueillir les mollards.

Je léchais correctement ses pieds puis je passais à ses couilles allongé en dessous j'avais une vue imprenable sur le trou de mon mec dilaté qui s'ouvrait à chaque coup de bite de mon maitre et je léchais alors les couilles de mon mec bien pleines et prêtes à décharger dans le trou de mon copain.

Je me relevais et j'embrassais mon maitre avec une telle complicité que j'aurais voulu que ce moment ne finisse jamais. Mais, soudain il me fit signe de me cacher au placard et se déchargea rapidement dans le trou de mon mec qui jouit aussi de plaisir sur le verre de la table basse.

Mon maitre lui enleva le bandeau et lui dit :
Alors ma petite salope, tu as kiffé ?
Oui grave, c'était trop bien, merci, vraiment.
Tu reviendras hein ?
Oui quand tu veux régulièrement ca me va moi. Ça me permettra de jouir vu que mon mec ne sait pas me faire plaisir.
Oui t’inquiète, tu reviens quand tu veux et vite. Mais avant si tu veux te débarbouiller et au fait mets toi accroupie, et tu vas me lâcher mon sperme sur la table là.

Mon mec s'exécutait et il cracha de son trou tout le jus que mon maitre lui avait largué quelques minutes plus tôt. Et il se rhabilla et sortit.

À peine sortit mon maitre vint me chercher.
Alors ma chienne, tu as bien kiffé ?
Oui grave maitre vous lui avez mis la misère comme je n’ai jamais su faire.
Ouais c'est bien, maintenant tu vas me boire ce sperme, tu vois c'est le mien qui sort tout droit du cul de ton mec que j'ai fécondé, lèche de suite !

Je m'exécutais et je léchais tout ce sperme sur la table y compris celui de mon mec, qui avait juté. Je me sentais plus bas que terre, à tel point que je buvais le sperme de mon propre mec qui venait de me faire encore une fois cocu.
Et maintenant décrasse ma bite, il y a encore les restes du cul de ton mec. ?
Oui maitre de suite
Je léchais alors sa bite encore gluante de sperme et imprégnée de l'odeur du cul de mon mec. Je m'appliquais à le sucer.

On en finit là pour ce soir et il me laissa rentrer, j'étais tout chamboulé de cette soirée et je me terminais seul dans ma voiture sur le parking de son immeuble en pleine nuit.

lopedu-13

lopedu13@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : -

Dernière mise à jour publique

14/12 : 21 Nouvelles

Mon directeur de formation Deepth
Une bonne pipe CaptainNemo54
Faites vos jeux Yan
Mon année Erasmus Bryan
Comment j’ai rencontré mon copain TTBM Ethan69
A Young Hetero
Ma nouvelle vie de lope Nico76500
Nicolas et Bobo Nicolas
Maxence Éric
Confessions réelles d’un videcouilles Guillaume
Un hétéro de moins Jean-Baptiste
Baisé au jus par Denis le flic Baisemoi37600
dans les bois.... Pititgayy
Mes potes du lycée Juliencyrillo77
Le timide Frank
Mes 18 ans Titi30
Dans sa toile Ed.Nygma
Découverte Patoche0054
Les toilettes de l’aéroport Hugo974
À trois sur les parkings Couple chaud
Mon demi-frère hétéro Oldyano

La suite... 9 épisodes

Nouvelle expérience -02 Arras62
Le jouet d’un hétéro -05 Franck84
Éric, ma vie Chapitre -17 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -18 Rodrigue
Ma première colocation -06 Pascal
Ma première colocation -07 Pascal
Soumis à Karim -02 Tod
Chambres à louer -13 Jeanmarc
Début avec mon maître -02 Jd18

Décembre 2018

Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première colocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite...

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première colocation -02 Pascal
Ma première colocation -03 Pascal
Ma première colocation -04 Pascal
Ma première colocation -05 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)