14 Déc.
+ 43 histoires en accès privilège.
14 Déc. : +30 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Improbable rencontre -02

C’est en repensant à cette folie dans la backroom que je marche en direction de la boite de nuit gay. Déboussolé, j’étais parti en vitesse en oubliant ma veste. Le directeur – pour qui la boite de com' qui m’emploie a géré sa publicité – a accepté au téléphone de venir vers onze heures pour que je puisse la récupérer.

Je bande dans mon jean serré en repensant à Mathias. Une belle gueule. Un quarantenaire avec la fraicheur d’un mec de 30 ans, des yeux en amandes très érotiques et super sexy, une barbe de trois jours grisonnant à peine. Et comment ne pas craquer en regardant son sourire franc. Il n’y a pas de doute : j’ai aimé être nu et à quatre pattes dans cette backroom avec sa queue dans mon cul bien dilaté. J’ai aimé me faire monter par sa queue de 22 cm et veineuse. J’ai aimé l’entendre me parler comme à une chienne soumise. J’ai tellement aimé que je mouillais comme un fou pendant qu’il m’enculait et me parlait mal. Bref, j’ai aimé me soumettre à lui. Me faire soumettre par sa queue. Moi qui ai rarement été passif. J’en suis troublé mais je commence à m’habituer à cette idée. En revanche, je ne sais pas comment gérer la suite : je suis en couple avec Stephan et je me suis fait baiser par un inconnu. Certes un putain d’étalon hyper sexy mais un inconnu quand même.

Plongé dans mes pensées et ma queue raide plaquée contre ma cuisse, j’arrive devant la boite de nuit. Je frissonne en rejoignant les vestiaires. Le directeur me donne ma veste et je rentre chez moi. L’air est frais mais la journée est ensoleillée. Un temps idéal pour aller courir le long des quais.

Tandis que j’allais mettre la clé dans la serrure de la porte de l’appartement que je partage avec Stephan, j’entends des bruits de mecs couchant ensemble. Ça vient de l’appartement. Intrigué, je pousse discrètement la porte. Les bruits viennent de notre chambre. Putain, il n’est quand même pas en train de faire ça ? ! ? Il est en train de se faire baiser par un autre mec ? Ce matin, encore excité de ma folie avec Mathias dans la backroom, j’avais grave envie de Stephan. Je l’ai réveillé en le suçant. Sa queue a si mollement bandé. Encore une panne. Je vais finir par croire Mathias : je sors avec un baltringue ! Il ronchonne d’être réveillé un dimanche. À sa place, j’aurai aimé me faire réveiller par mon mec qui me suce. Bref. Je continue à l’allumer en le demandant de me prendre et il me balance cette réponse de merde : « depuis quand t’es passif, toi ? » ! Trop d’amour. J’encaisse, je dois vraiment l’aimer…

Je pousse doucement la porte de la chambre. En découvrant le spectacle, j’aurai préféré qu’il se fasse enculer par un autre. Stephan est allongé sur le lit et se branle lamentablement devant un porno gay. Ce baltringue préfère s’astiquer devant un film au lieu de se faire sucer par son mec câlin ! Furieux, j’entre comme une bombe dans la chambre, je récupère mes vêtements de jogging et je me barricade dans la salle de bain pour me changer. Il essaye de s’expliquer avec des arguments pathétiques. Je l’ignore, mets mes écouteurs et pars courir. Encore une engueulade de merde !

Courir me détend. La caresse du soleil sur mon visage est apaisante. Mon cul est un peu douloureux ; Mathias m’a baisé comme un bon étalon dominateur et ses coups de reins puissants m’ont démonté. Impossible de simuler. J’ignorais que je pouvais prendre autant de plaisir à être passif et, surtout, à être soumis par un mâle et sa queue.

Au bout d’une heure de course, je rejoins un parc municipal pour m’étirer. Je m’arrête soudain, comme tétanisé. À deux cents mètres de moi, Mathias s’entraine sur les barres de traction. Et torse nu. Je louche – enfin, je bave – sur son dos musclé. Les muscles de ses épaules sont tendus et se contractent à chaque traction. Mon cœur s’emballe et ma queue se gonfle. Presque instinctivement. Mes 18 cm ne sont pas très discrets dans mon short de sport moulant. Encore une traction et il saute à terre. Il se retourne et me reconnait en m’apercevant. Je panique. Un sourire narquois aux lèvres, il s’approche de moi. Je porte instinctivement ma main à ma queue raide ; ce qui, visiblement, l’amuse. Sans s’arrêter devant moi, il me balance avec son ironie tellement sexy : « Alors Cyril, toujours avec l’autre baltringue ? ». Confusion des sentiments : je craque devant son corps musclé à la pilosité mais sa confiance en lui m’irrite. « J’ai tellement aimé t’entendre gémir comme une chienne quand tu te prenais ma queue ». Il reprend son jogging sans autre formalité. Et je mate son petit cul musclé serré dans son short moulant.

En rentrant chez moi, je découvre un mot de Stephan sur la table de la cuisine : « Je vais passer la journée chez une amie. On se revoit demain soir. S ». Je me fous d’où il peut être. Il peut se faire baiser par qu’il veut, je ne veux plus le voir. Il me fout en rogne. Il signe un mot à son mec d’une simple initiale, c’est affligeant. Le pathétisme de son mot ne me fait même pas débander. En me mettant nu pour prendre une douche, je découvre une trace de mouille sur mon boxer. J’ai mouillé en voyant Mathias. J’ai mouillé comme… Oui, il faut bien se l’avouer : j’ai mouillé comme une chienne ! En acceptant cette idée, ma queue est encore plus raide. Une goutte de mouille perle sur mon gland. Putain, j’aime l’idée de mouiller comme une chienne… D’être traité et enculé comme une chienne, et une chienne soumise par une queue d’étalon ! J’aime me faire baiser par Mathias.

J’essaye d’éloigner ses pensées de mon esprit en allant sous l’eau chaude mais rien à faire. Je bande sec. Ma queue en est presque douloureuse… Comme mon cul ! En me savonnant, je titille mon trou avec un doigt. C’est douloureux. J’arrête mais je ressens comme un manque. Je pose mon index sur mon trou. Grâce au savon, il pénètre doucement dans mon cul. Du plaisir se diffuse depuis mon cul jusqu’à ma queue. Un filet de mouille s’échappe de mon gland. Je commence à effectuer des va-et-vient dans mon cul en imaginant la queue de mon étalon. Je glisse facilement un deuxième doigt. Je lâche un petit couinement de plaisir. Qui d’autre qu’une chienne pourrait aimer se doigter ainsi ?

J’aimerais tellement que Mathias pénètre dans la salle de bain avec son sourire narquois en me balançant un de ses bons mots dont il a le secret : « Regarde-moi cette petite chienne qui se doigte en pensant à ma queue. Le baltringue te baise si mal que tu dois toi-même te donner du plaisir. J’ai bien envie de mettre ma queue dans ce cul serré. Je sais que t’as envie qu’elle te fasse gémir. T’aimes que ma queue te fasses couiner comme une chienne ». J’ai tellement envie de sentir sa queue d’étalon dilater mon trou de chienne. Je l’imagine torse nu devant moi, sa queue raide plaquée contre sa cuisse par son short de sport. Il me rejoint ainsi vêtu dans la cabine de douche. Il appuie fermement sur mes épaules pour m’agenouiller devant lui. Il sort sa queue épaisse de son short et me bifle les lèvres. Son gland presse mes lèvres et sa queue s’enfonce d’un coup sec dans ma bouche puis ma gorge. Il me prend ma tête de ses deux mains et me baise la bouche. Il me voit m’étouffer à moitié, baver sur sa queue et avoir mal mais il s’en fiche. Je suis là pour lui donner du plaisir. Je me dégage de ses mains pour me retirer. Il me bifle fort pour punir mon insoumission. Je lâche un petit gémissement. « Je savais bien que tu étais une chienne qui s’ignorait. Faut voir ta queue raide de soumis qui mouille ». Je touche mon gland, il est recouvert d’une mouille collant. « Suce tes doigts ». Je m’exécute.

Il retire les doigts de ma bouche pour y mettre sa queue luisante de salive. Avec ses mains, il colle ma tête contre la paroi de la cabine de douche. Il enfonce sa queue sans ménagement et me lime la bouche. J’entends ses râles de mâle satisfait ; ce qui m’excite davantage. Je lève les yeux et découvre son visage crispé de plaisir. Ses lèvres entrouvertes laissent échapper des râles graves et virils. Il me voit l’observer. Il se mord la lèvre inférieure tout en me limant la bouche d’où s’échappe de la salive. Il accélère ; ses coups de reins sont plus puissants. Ma gorge me fait mal mais elle est aussi source de plaisir. Je commence à gémir doucement à chaque fois que son gland s’enfonce. La douleur disparait et le plaisir transforme les gémissements en couinements. Je le regarde avec des yeux suppliants lui montrant mon envie de gouter à son jus. Le mâle apprécie de voir ma bouche encaisser ses coups de reins. Il sent que je m’abandonne à son autorité, à sa queue d’étalon.

« Tu es une vraie chienne Cyril. Tes yeux me supplient de baiser ton cul mais je ne le ferai pas. Ce n’est pas à toi de décider. Ma queue préfère limer ta p’tite gueule de chienne. Et t’aimes ça, apparemment. Faut écouter comme tu couines. Et regarde ta queue : tu mouilles sans honte. Ton gland est recouvert de mouille qui coule jusqu’à tes couilles. Tu te fais limer la bouche et ta seule réaction est de bander et mouiller abondamment… Comme une chienne, comme une bonne chienne bien soumise. Bien soumise à ma queue ». J’aimerais entendre de lui ces mots. Et c’est vrai : être forcé de sucer sa grosse queue veineuse me fait mouiller sans cesse. En baisant ma gorge, elle me rend chienne. Mon plaisir ne vient que de sa queue d’étalon.

« Tu vas gouter mon jus. Je féconderai ton cul une autre fois ». Mathias appuie fermement sur ma tête pour enfoncer ses 22 cm épais dans ma bouche et ma gorge. Je suffoque. Je bave. De la salive s’échappe de la commissure de mes lèvres. Il pousse un râle grave mais le mâle ne jouit pas. Le beau quarantenaire veut prendre son pied

Il retire sa queue et me bifle rapidement les lèvres. Il se recule. De la salive coule sur sa queue gonflée à bloc ; difficile de croire que je l’avais entièrement en bouche ! J’observe ses abdos finement dessinés cachés sous une fine pellicule de poils raccourcis. Mon regard remonte sur ses pecs gonflés à bloc. Puis un sourire de mâle confiant et affamé se dessine sur son visage ferme. Il prend sa queue d’étalon raide en main et se branle doucement. Il me nargue. Je m’approche pour le sucer mais il me bifle pour me repousser ; je capitule. Sa main coulisse aisément grâce à ma salive. Il soupire d’aise. Il râle plus fort. Il sent le plaisir monter. Me voir à genoux devant lui en espérant qu’il me laisse le sucer l’excite. Ça lui donne confiance en sa capacité de mâle. Je meurs d’envie de le sucer. Sa main accélère, son biceps se contracte. Il lâche des râles rauques très excitants. J’essaye de me branler mais il me bifle pour m’en dissuader. De la mouille s’échappe de son gland. Il est sur le point de jouir.

« Goûte le jus de ton mâle. Goûte le jus du mâle auquel tu appartiens ». Il approche son gland de mon visage. Dans un cri grave de plaisir, l’étalon jouit sur mon visage. Son sperme coule sur mon nez, mes joues, mes lèvres et mon menton. De puissants jets qui font monter mon propre jus. Je sens que je vais bientôt jouir. Le sentir jouir sur ma gueule va me faire juter. Mathias s’en rend compte en m’attendant couiner de plaisir. « Putain mais t’es une vraie chienne en fait. Un mâle te jute dessus et toi, tu vas jouir ! Suce ma queue avant de jouir comme un soumis ». Je prend son gland en bouche et me délecte du goût salé et amer de son jus. Je m’applique à prendre toute sa queue en bouche. Il est toujours aussi raide. Je couine comme une chienne en le suçant. Je ressens un manque, j’aurai tellement envie me faire enculer par sa queue. Je sens mon jus qui monte. Le sucer va me faire jouir. Je couine plus fort. « C’est ma chienne, fais toi jouir en suçant ma queue. Suce-la bien. T’aimes mon jus, hein. Ca se voit. Regarde comme tu réclames ma queue. Allez, suce-la ! » Ses mots m’excitent follement et sans me toucher, je jouis sur ses pieds. L’eau n’ayant cessé de couler emporte mon jus vers l’évacuation. Je lève les yeux vers le visage de l’étalon. Il affiche un sourire de mâle repus. Il devient flou…

Je reviens sur terre. Je suis seul sous ma douche avec deux doigts limant mon cul. Absorbé par mon fantasme avec Mathias, j’ai joui en me doigtant. Sans toucher ma queue. Et je ne débande pas. Mes jambes tremblent tant le plaisir a été puissant. Mon sperme coule le long de la paroi de la cabine de douche. J’ai joui comme si j’achevais trois mois d’abstinence. Pourtant, la queue de Mathias m’a fait jouir deux fois la nuit passée dans la backroom. Une chienne. Jouir avec deux doigts dans mon cul. Je me pose des questions. Je n’ai jamais eu autant de plaisir avec l’autre baltringue, je n’ai jamais eu autant de plaisir avant. Je repense à ce que disait Mathias : suis-je vraiment avec le bon ?

N’hésitez pas à me faire part de vos sensations et remarques.

Cyril-IR

improbable.rencontre.cyril
@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Improbable rencontre

Dernière mise à jour publique

14/12 : 21 Nouvelles

Mon directeur de formation Deepth
Une bonne pipe CaptainNemo54
Faites vos jeux Yan
Mon année Erasmus Bryan
Comment j’ai rencontré mon copain TTBM Ethan69
A Young Hetero
Ma nouvelle vie de lope Nico76500
Nicolas et Bobo Nicolas
Maxence Éric
Confessions réelles d’un videcouilles Guillaume
Un hétéro de moins Jean-Baptiste
Baisé au jus par Denis le flic Baisemoi37600
dans les bois.... Pititgayy
Mes potes du lycée Juliencyrillo77
Le timide Frank
Mes 18 ans Titi30
Dans sa toile Ed.Nygma
Découverte Patoche0054
Les toilettes de l’aéroport Hugo974
À trois sur les parkings Couple chaud
Mon demi-frère hétéro Oldyano

La suite... 9 épisodes

Nouvelle expérience -02 Arras62
Le jouet d’un hétéro -05 Franck84
Éric, ma vie Chapitre -17 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -18 Rodrigue
Ma première colocation -06 Pascal
Ma première colocation -07 Pascal
Soumis à Karim -02 Tod
Chambres à louer -13 Jeanmarc
Début avec mon maître -02 Jd18

Décembre 2018

Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première colocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite...

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première colocation -02 Pascal
Ma première colocation -03 Pascal
Ma première colocation -04 Pascal
Ma première colocation -05 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)