HOME CYRILLO PHOTO EXPO DIAL SEXSHOP HISTOIRES CONTACT

23 JAN.
Voici de Nouvelles histoires

ATTENTION
Besoin de votre aide car
gros frais d'hébergement.
Le site dépend de vous !

 

PAGE PRÉCÉDENTE

 


ENVOIE TON HISTOIRE

MENU HISTOIRE

NOUVEAUTE SHOPPING

Vous aimez les histoires ?
Votre participation est nécessaire...

Premier épisode - Épisode précédent

Le chalet -21

La matinée passe, j’ai préparé le repas du midi pour 7 personnes et ça prend du temps. Ma sœur a préparé son sac, elle va repartir bientôt. Vers 11h30 Théo vient derrière moi et regarde mon travail. Je sens sa main se poser sur mon jean et caresser mes fesses lentement, elle s’engouffre dans la fente et ses doigts viennent titiller ma rondelle. Sa bouche arrive à hauteur de mon oreille.

- Vas prendre ta douche bâtard et tu m’attends à poil en bas au-dessus de l’anneau. Tu ne te sèches pas, je te veux ruisselant…

J’obtempère immédiatement, je descends, prends ma douche et en sors trempé sans m’essuyer, je vais ensuite me planter au dessus de l’anneau et j’attends. Mon mâle ne tarde pas à descendre, il m’enlève ma cage puis passe une chaîne dans l’anneau du sol pour attacher les extrémités à mon cockring. Mes mains sont enchaînées dans le dos, ma queue libérée commence à se dresser lorsque Théo retire sa chemise. Sandra descend à son tour et va s’allonger sur le canapé.

- Tu te souviens que j’ai toujours voulu te voir te faire dominer yan… Avant de rentrer, je veux voir Théo jouer avec toi…

Elle affiche un sourire sadique et, aussi étonnant que ce soit pour moi, je ne me sens même pas gêné, j’opine de la tête en la regardant, Théo vient derrière-moi et a déjà enfoncé un doigt dans mon cul pendant qu’il me caresse les fesses de l’autre main.

- J’ai fait de ton frère une pute ma chérie, je vais pas m’arrêter là avec, je vais continuer à le louer et à l’utiliser pendant mes soirées avec mes potes. Es-tu d’accord pour m’offrir ton frère pour une durée indéterminée ?

- Bien sûr que je te l’offre, utilise-le aussi souvent que tu voudras…

- T’as entendu yan ? Ta sœur t’offre à moi et tu n’as pas ton mot à dire…

Sa main claque fortement sur une de mes fesses et j’aime ça. Je me surprends moi-même, n’aimant pas la douleur, j’accepte tout de mon beau-frère et tout ce qu’il fait de moi m’excite. Je suis sa chose et je veux l’être et le rester aussi longtemps qu’il le voudra. J’entends alors le zip de la fermeture éclair de sa braguette et je sens sa queue se présenter devant ma rondelle.

- Je vais démonter cette tarlouze, ton frère est mon vide-couilles et vessie, mon esclave et mon larbin !

Pendant qu’il prononce cette phrase, il s’enfonce en moi et je beugle dans mon bâillon, personne ne m’a jamais fait autant hurler de plaisir, cet homme est incroyable, je le vénère et je crois que j’en suis amoureux aussi…

Théo m’attrape par les cheveux et commence à me démonter, c’est sauvage, brutal, impossible de bouger tel qu’il m’a enchaîné mais je ne veux pas bouger, je veux subir ses assauts, j’en suis dépendant et fier.

Sa main gauche vient saisir un de mes tétons, je suis électrisé, j’entre en transe, ma tête part en arrière, je lâche totalement prise, je m’offre sans retenue et je le laisse prendre totalement possession de moi. Sa main lâche mon téton pour m’ôter le bâillon, je le recrache au sol et je couine comme une salope.

- Je suis à toi Théo, offert par ma sœur et c’est avec un immense honneur que je deviens ta propriété pour le temps que tu voudras !

Théo me tire un peu plus par les cheveux vers l’arrière, ma tête est contre son épaule, son bras gauche m’enserre fortement, ses coups de bite deviennent de plus en plus forts et sans que je m’y attende le moins du monde, il plante sa langue dans ma gueule et me roule un patin comme jamais je n’ai eu.

J’ai le sentiment que ça dure des heures, la surprise est incroyable et délicieuse, mon Maître m’embrasse et mon corps s’embrase de plaisir, j’ai envie d’hurler mon bonheur et je m’abandonne à lui sous les yeux de ma sœur.

Après ce long roulage de pelle, Théo me repousse vers l’avant, il me fait me pencher le plus possible et je sens qu’il détache mes poignets.

- N’espère pas que ça se reproduise souvent, c’est la première fois que j’embrasse un mec et je l’ai fait parce que ta sœur voulait voir ça. Maintenant tu vas te branler enculé de bâtard, je veux que tu gicles dans ma main !

J’empoigne ma queue déjà terriblement raide et je me branle frénétiquement, la main de mon Maître vient se positionner devant mon gland, il m’encule moins fort pour me permettre de bien viser.

Je couine, je gémis et je ne tarde pas à déverser mon foutre dans sa main en lâchant un râle de plaisir. Théo grogne de plaisir, il reprend un rythme plus puissant dans mon cul.

- C’est bien yan… Je suppose que tu as faim ma salope…

- Oui Théo, nourris-moi de foutre, c’est la nourriture des pédés comme moi, je t’appartiens !

Sa main vient se présenter devant ma gueule et je l’ouvre en grand, je commence à laper pendant qu’il me démonte puis il la plaque sur ma gueule et appuie fortement, je le sens accélérer ses coups de queue et il lâche alors un râle qu’il n’avait jamais fait avant, il me féconde de son sperme de mâle supérieur, je le sens pousser au maximum pour aller le plus loin possible en moi, il exulte de plaisir et continue de râler alors qu’avant il restait silencieux en jouissant sauf avec ma sœur. Je me sens honoré, sa main toujours plaquée sur ma gueule, je couine, je gémis comme jamais. Il reste un long moment en moi, me fait me pencher et attache de nouveau mes poignets dans le dos, il se retire enfin, se poste devant moi, je m’agenouille, il me présente sa queue molle à présent et je la nettoie avec vénération. Quelques secondes plus tard, il pisse.

- Bois à présent, considère que c’est ton repas de midi.

Une fois terminé, il s’accroupit, me repose ma cage de chasteté puis s’empare de mon bâillon qu’il me repose et m’ordonne de rester ainsi à genoux jusqu’à nouvel ordre. Il se dirige vers ma sœur qu’il embrasse et qu’il prend par la taille, ils remontent me laissant seul, je suis toujours en transe et heureux de ce que je viens de vivre, j’ai fait gueuler de plaisir mon Maître…

Je reste seul un long moment, j’entends les bruits des couverts dans les assiettes au rez-de-chaussée, puis c’est l’arrivée de tous les bâtards au sous-sol, ils doivent se laver. Dimitri, Hervé et Maxime passent devant moi et se dirigent vers la salle de bains, Paul ferme la marche, ils sont tous en jean et chaussures, ils sont bandants, de beaux mâles qui restent pour autant des esclaves sexuels au service de Théo. Paul vient vers moi, il s’accroupit, me demande si ça va, il ne comprend pas pourquoi j’ai été mis à l’écart. Je ne peux que faire un signe de tête positif pour indiquer que tout va bien. Il part à son tour dans la salle de bains et se lave. Ils viennent ensuite tous s’installer dans le canapé et discutent entre eux de leur matinée qui a semble-t-il été intense. Ils sont tous ravis de leur condition et de leur « travail », c’est presque surréaliste d’entendre ça mais au final c’est aussi bien, ils vont se donner à fond pour satisfaire Théo. Je regarde Maxime qui est plus que sexy en jean avec son torse poilu. Quelques minutes plus tard, Théo et Sandra descendent.

- Je vais ramener ma femme à la gare, Paul tu t’occuperas de la grange, Hervé est loué dans la salle de torture toute l’après-midi et Dimitri en chambre particulière, Maxime, tu seras en libre-service. Vous avez une heure de libre mais vous ne sortez pas du sous-sol.

- Chef, dit Maxime à Théo.

- Ouais ?

- Comme on a du temps libre avant de retourner au travail, on peut baiser yan ?

- Interdiction de le détacher et de lui enlever son bâillon… Vous n’avez accès qu’à son cul et avec capote. Je vous veux à l’heure au boulot, si j’ai la moindre réclamation, le fautif est viré.

- Merci Chef, dit Maxime en se levant et venant vers moi. Il me fait signe de me remettre debout, il vient derrière-moi, enfile une capote avant de m’enfiler avec force et violence.

Théo et Sandra remontent, Dimitri, Hervé et Paul se sont installés dans le canapé, ils regardent Maxime me démonter. Rapidement, Paul enlève son jean, Dimitri et Hervé s’occupent de sa queue tout en regardant le spectacle. Maxime se défoule, m’insulte et fait durer son plaisir.

- Paul, viens m’enculer s’il te plaît pendant que je me termine dans cette tarlouze, demande-t-il.

Paul se ne fait pas prier, il enfile une capote et vient derrière Maxime, il l’encule avec vigueur pendant qu’Hervé et Dimitri se lèvent et viennent vers moi. Chacun d’eux prend un de mes tétons et ils se mettent à le sucer et le mordiller, je commence à entrer en transe, je gueule dans mon bâillon, je me tortille. Maxime s’enfonce très profondément en moi et m’immobile contre son torse velu en me maintenant fermement.

C’est donc Paul qui s’active à présent le plus possible pour faire gicler Maxime, il me maintient très fermement, impossible pour moi de bouger pendant que Dimitri et Hervé s’activent sur mes tétons.

- Allez les mecs, faites monter yan au septième ciel, c’est le chef de meute et on doit être honorés de le baiser ! Hurle Maxime alors que je sens sa queue gonfler et son corps tout entier se contracter.

Paul lui aussi se met à râler de plaisir, puis les 2 mâles se retirent et proposent aux suceurs de tétons de m’enfiler. Ils refusent, précisant qu’ils ne veulent être que passifs. Pour autant, Paul et Maxime les poussent alors dans le canapé, leur ôtant leur jean. Ils leur collent leur préservatif dans la gueule et les pompent pendant qu’ils se délectent du foutre de mes enculeurs.

Je regarde le spectacle des 4 bâtards, enchaîné et bâillonné… Paul fait rapidement gicler Hervé et Maxime fait hurler Dimitri en le pompant puis en le finissant avec une branlette intense. Le foutre de Dimitri s’écrase sur la gueule de Maxime, ce dernier se redresse et regarde Paul.

- Voilà, je suis prêt pour le libre-service, du foutre plein la gueule qui sèche dans ma barbe, ça excite les mâles.

Les bâtards se rhabillent de leur jean et chaussures puis montent.

Paul reste un instant et vient vers moi.

- Je vais les installer et surveiller que tout se passe bien. Tu me manques yan… Nos ébats me manquent…

Je le regarde en penchant la tête, voulant afficher un sourire qu’il m’est impossible de rendre visible. Il me passe une main sur le visage puis remonte. Je reste seul, enchaîné par les couilles, je repense au roulage de pelle de Théo et je suis ravi. Jamais je n’ai vécu de soumission aussi intense et le plaisir est décuplé. Jusqu’où ira Théo ? Que va-t-il faire de moi puisque je suis mis à part ? Peu importe au final, le servir est mon seul objectif…

Yan

ftasm@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Le chalet -01

News : 23 Janvier

Après le diner LePoulpe
Ismaël Pédé Writer
Minet soumis Passifagenoux
Le fils de Jaloule Nico76500
Chaude soirée d'été Damien
Véracruz Rafael
Le nouveau de la classe MyaAysun

Nouvel épisode

Le mec idéal-10 Pititgayy
Les Chronique de Max -03 Max
Un soir avec Papa -02 Story Hard
Mon bûcheron à moi -02 Renaud444
Longue histoire hot -04 Mikel
Mark et Max -07 Ninemark
Mark et Max -08 Ninemark
Mark et Max -09 Ninemark
Jean -08 Kawiteau
Rome -06 Seithan
Galère à l'entrepôt -02 Otto
Comment ma petite amie... -02 Gosexo
Hypnotisé mon copain -06 Jeanmarc

Cyrillo se branle

RETOUR AU MENU HISTOIRE
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre et surtout, elle ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection vis à vis des maladies sexuellement transmissibles. Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches : PROTEGE TOI ET METS DES CAPOTES

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Facebook, Twitter

 
 
CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Facebook - Twitter - ello - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay