7 Déc.
+ 47 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Initiation estivale

Cette histoire est vieille. C'était le début des vacances, je venais de rejoindre la maison de vacances au bord de la mer que nous partagions avec mon oncle, ma tante, mon cousin, j'étais fils unique. On était arrivé si tôt que mon père était encore resté à son boulot, que ma mère, ma tante et mon cousin durent repartir pour 1 journée je ne sais plus pourquoi.

Bref, le matin après leur départ je me sentis un peu désœuvré, sans mon cousin et mes voisins, pas encore arrivés, avec lesquels je passais l'essentiel de l'été avant de retourner en classe à la fin des vacances. Mon oncle proposa de m'emmener à la plage. Jusqu'à présent je n'avais pas prêté attention aux adultes. J'acceptai, même s'il me dit qu'on irait un peu plus loin que d'habitude. J'étais un peu curieux car la plage habituelle était en face et sa proximité nous suffisait. Je pris mes affaires et le suivis sur le sable le long de l'eau, au bout de la crique il y avait des rochers qui masquaient un univers que je ne connaissais pas. Après l'avoir franchie, je découvris un petit parcours rocheux qui menait au loin vers une succession d'autres criques. C'était assez plaisant et plutôt calme. À cette période les vacanciers arrivaient ensemble en même temps et n'occupaient pas la moindre parcelle du littoral comme maintenant. J'en eus vite assez car on dépassa, une puis, 2 puis 3 criques. Le chemin était escarpé. Mon oncle sentit ma lassitude et me rassura. D'ailleurs on arrivait, à nouveau une crique isolée avec quelques pins. On s'installa, seuls. Mon oncle me demanda si ça ne me gênait pas qu'il se mette à l'aise. Je compris qu'il voulait être nu. Cela ne me surprenait pas, avec mes parents, en fin de journée ils allaient sur les plages sauvages du coin pour se baigner nus, ils adoraient cela. Mes parents se déplaçaient parfois nus dans la maison le soir et le matin car ils dormaient sans vêtement.

Je regardais mon oncle qui m'invitait à faire comme lui. Mon regard glissa notamment sur son sexe car il avait taillé ses poils ce qui faisait ressortir le volume de sa verge, conséquente, et surtout ses couilles pendantes par rapport à mon sexe de jeunot. Il était allongé près de moi et je décidai de me dévêtir également. Nous nous regardions sans mot, son regard se voila. Sa voix était devenue basse quand il me demanda si cela lui faisait de l'effet. J'étais naïf, je ne le voyais pas venir. Il prit doucement ma main et la porta sur ses couilles. Je ne réagis pas.
-Tu as déjà regardé des hommes ?
-Non, pas vraiment
Il déplaça ma main et me fit prendre son sexe qui palpita immédiatement et se mit à enfler.
-Tu vois ce qu'on peut se faire comme effet.

Curieusement, je ne lâchai pas la main puis quand je l'éloignai, je vis qu'il se mit à bander carrément.
-Tu vois je suis excité. C'est toi sans doute. Il ne faut pas gâcher l'occasion.
Il se mit à se branler. À aucun mot moment je ne me dis que c'était mal.
-Tu veux bien me masturber me demanda-t--il d'une voix sourde.
Et il reprit ma main à laquelle il imprima un lent mouvement régulier. Quand il la lâcha, je continuai, son sexe était dur et commençait à avoir des soubresauts. Mon oncle gémissait. Son sexe était incurvé vers sa poitrine, tout à coup un premier jet de sperme l'éclaboussa sous le cou puis d'autres moins puissants. Je m'attachai à regarder son nombril enfoncé recouvert par une mare translucide. Il haletait. Passées quelques minutes il me remercia. Il passa un doigt sur sa semence. Il le mit dans sa bouche puis recommença.
-Tu veux goûter ?
Je ne répondais pas. Je ne savais pas quoi faire.
-Je vais te rendre la pareille.

Il commença à me branler. Sentir une autre main que la mienne me fit vite devenir raide. J'avais les yeux mi clos et je le regardai, son sexe redevenu pendant. Très vite, je sentis le sperme monter dans ma colonne. Je le lui indiquai. Et, à ma grande surprise, il porta ses lèvres à mon gland. L'effet fut démultiplié, je n'avais jamais senti cela, c'était la première fois ainsi. Je sentis que j'éjaculais en quantité. Mon oncle me souriait, il ouvrit la bouche et je pus voir ce que je lui avais largué dedans, cette masse blanche, qui coulait un peu de ses lèvres. Il s'approcha de moi, et sans que je n'éprouve quelque réticence, m'embrassa à pleine bouche. Le sperme coulait sur nos mentons. Sa grosse langue me faisait beaucoup d'effet. Jusqu'à présent je n'avais embrassé qu'une seule fille et le baiser avait été moins intrusif. Là, il tournait sa langue, me léchait les lèvre dans une embrassade goulue. Je me sentis fatigué et interrompit notre échange.

-Tu as aimé ?
-Oui beaucoup.
-Je m'en doutais.
-De quoi ?
-De cela, de tes gouts. Si tu veux je t'en montrerai plus.
A aucun moment, il ne me vint de remords par rapport à ma tante et mon cousin. Je le voyais tout à coup différemment et j'avais désormais envie. Je sentais cette force en moi.
-Tu n'as jamais fait l'amour ?
-Non, pas encore.
-C'est vrai ? Tu es plutôt mignon. Il n'y a pas une fille qui te court après ? ou un garçon ?
-Non, ou plutôt, si je suis juste sorti avec une fille.
-Et tu ne l'as pas baisée ?
J'étais un peu choqué par son vocabulaire. Il insistait.
-C'est bon les filles, mais les garçons c'est encore mieux. Tu te branles souvent ? Tu les regardes ? Moi quand j'avais ton âge, je courais après les filles mais je ne pouvais m'empêcher de regarder les garçons, voir leur sexe dès que c'était possible, celui de mes copains mais celui de mon père aussi. Et après je me branlais, des fois avec des copains d'ailleurs. Tu n'es pas attiré par ton cousin ?
J'étais désormais surpris qu'il me parle de son fils comme d'un objet sexuel. Ce dernier avait mon âge mais on n'avait jamais parlé de ces sujets et là, sa discussion me faisait penser à lui de manière sexuelle. On se baignait souvent ensemble, il avait les jambes très poilues, je me mis à imaginer sous son maillot de bain. Mon oncle continuait.
-Tu l'as déjà vu nu ? Vous n'avez pas fait de trucs ensemble ? Il est assez secret.
-Non, rien du tout.
-Dommage, tu devrais.
-Tu veux dire faire ce qu'on vient de faire.
-Euh, oui.
-Mais il ne voudra jamais !
-Essaie de voir un peu, espionne le quand il prend sa douche. J'adorais faire ça avec mon père. En tout cas raconte-moi.
Son sexe avait repris du volume. Et le mien aussi, car je m'imaginais désormais avec mon cousin. Un vieux type passa devant nous et s'arrêta. Il se mit à quelques mètre sur sa serviette, se mit nu. Il se tripotait en nous regardant.
-Tu vois me dit mon oncle, tu lui fais de l'effet.
-Moi ?
-Oui, je t'ai dit que tu étais bien fait.

Et il commença à me caresser à nouveau. J'étais gêné par notre voisin mais ses mains étaient douces et on aurait dit qu'il connaissait toutes les parties sensibles de mon corps. J'étais désormais allongé sur le dos, la tête renversée en arrière, très excité. Mon oncle me suçait. Je vis tout de même qu'il faisait signe au vieux qui s'approcha. Quand il comprit que j'avais un moment d'hésitation, il me souffla dans l'oreille de me laisser faire. C'était trop bon, je m'exécutai. Le vieux prit sa place et me suça. Il le faisait encore mieux. Mon oncle me plaça sur le côté puis je sentis qu'il se mettait derrière moi. Tout à coup je sentis sa tête contre mon cul. Il la glissa entre mes fesses qu'il ouvrait avec ses mains et me lécha l'anus. Le plaisir était démultiplié. Le fait d'avoir joui m'avait rendu plus endurant. Le vieux alternait désormais avec mes tétons, mes couilles, ma bite, j'étais au 7ème ciel. Puis mon oncle se replaça derrière moi et cette fois, je sentis quelque chose de dur. Il tapotait avec son gland contre mon petit trou qui s'ouvrait tout seul. Je le sentis entrer précautionneusement. D'abord la tête du gland puis celui-ci et enfin son sexe. J'étais possédé. Une chaleur intense m'irradiait. Sans réelle douleur. Il commença des va et vient. Cela ne dura pas. Il me glissait des choses à l'oreille, qu'il était amoureux de moi depuis longtemps, que j'étais sa chose et qu'il allait me féconder et tout me donner. Effectivement en quelques minutes je le sentis se contracter après un dernier coup de boutoir. Le vieux qui se branlait en me suçant, jouit sur ma poitrine pendant que j'éjaculai dans sa bouche. J'étais désormais exténué. Le vieux vint me lécher le cul après coup. Il voulut m'embrasser ce que je refusai puis partit. J'étais dans les bras de mon oncle. Je voyais son sexe, encore gros, luisant. Je le caressai. Nous sommes allés nous nettoyer dans l'eau puis nous sommes rentrés tranquillement. Les choses sont curieuses, je n'aurai pas imaginé mon initiation comme cela, complètement imprévue. Cela me donna le goût définitif des hommes. J'eus encore quelques rapports avec mon oncle. Il me poussait à en avoir avec son fils. C'est une autre histoire.

Vincent

20sanst@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Initiation estivale - Dans le noir - Mon beau-père - Le chantier - De surprise en surprise - Nos pères

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)