Best Of Cyrillo

Page précédente

Longue, grosse et raide.

Voici une autre histoire qui m’est arrivé quand j’avais 25 ans. A l’époque, je vivais avec un mec de 33 ans M. Mon mec aimait beaucoup le sexe et il voulait souvent baiser à trois. Au début j’ai accepter par dépit, puis après, j’ai commencer a apprécier c‘est petites liaisons, de plus M me toucher de moins en moins.

Nous faisions parti d’un groupe d’amis composé d’hétéro, de lesbiennes et d’homo. Un soir nous avons invité certains de ses amis a venir mangeais. Dix personnes en tout, un couple hétéro, un couple de lesbiennes deux mecs et deux filles hétéro mais célibataires et notre couple.

L’apéro, le repas, les cafés, les digestifs puis les verres d’alcool fort la soirée dure très tard dans la nuit, ou plutôt jusqu’à très tôt le matin. A cinq heures du matin, tout le monde est partit, je range un peu le désordre et lance le lave vaisselle, pendant que mon mec est en grande discussion avec un des mecs hétéro encore présent. Puis fatigué, je vais me coucher. Je ne sais combien de temps après, M vient me rejoindre dans la chambre, mais il n’est pas seul, le mec hétéro est à ses coté. Au regard complice de mon copain, j’ai très vite compris ce qui allait se passer.

Le mec est un peu petit, des cheveux bruns très courts, de grands yeux verts, une bouche aux lèvres charnues et un corps que je devine sous ses vêtements musclé et bien fait.

Nu, je me lève rapidement du lit et les rejoints. Baisers à trois, caresses à six mains, cela commence très fort. Rapidement une de mes mains va au contact de son sexe. Et quel sexe ! Sa queue est longue, grosse et raide, dure comme du bois, surmonté d’un gros gland déjà humide. Un peu plus bas, je touche une belle paire de testicules dépourvus de poils. M se met à genoux pour nous sucer. Lui continu a m’embrasser, collant durement ses grosses lèvres sur les miennes et en dardant sa langue au fond de ma bouche. Il assez vif et fougueux, mais j’aime bien et je me laisse aller à ses embrassades. Une de mes mains passe sur son dos et descend vers ses fesses douces et fermes. Le mec fait de même, mais il est pus intrusif et je sent ses doigts effleurer puis presser mon anus. M, continu sa douce fellation et alterne entre nos deux queues et parfois même les prend toutes les deux dans la bouche. Le frottement du gland du mec sur le mien me fait frissonner de bien être.

Puis, on se retrouve touts les trois allongés sur le lit chacun sucer et suceur. Une fois, je suce la grosse bite du mec et mon mec me suce, et une autre fois, c’est M qui le suce et moi qui me fait sucer par l’hétéro. Heu… Hétéro ?

C’est le mieux montés de nous trois, moi en suivant et M en dernier, mais il possède quand même un bel engin.

M est très chaut et il se met a cheval sur le mec, prend sa queue et la place sur son trou bouillant et aidé d’un peu de lubrifiant il s’enfonce sur la bite qui disparaît totalement dans son cul brûlant. Les deux mecs gémissent de bonheur en duo.

Promptement mon mec commence à coulisser sur la grosse tige du mec. Je ne reste pas inactif de mes mains et de ma bouche sur la queue de mon mec.

Bientôt, mon mec, commence à geindre fortement de satisfaction. Puis dans un cri il jouit en éjaculant son sperme chaud sur mon visage e qui tombe en grosses gouttes sur la ventre du mec.

Le mec se retire et j’apercois sa bite luisante toujours toute droite. J’ai juste le temps de m’essuyer le visage avec un mouchoir que le mec se jette sur moi me fait mettre à quatre pattes et bien cambré, il place son gourdin sur mon anus et pousse pour me pénétrer. Mais même si je suis hyper excité, ce ne rentre pas. M vient à notre aide et muni de gel, lubrifie la bite du mec. Là, cela rentre mieux. Je ressent son manche m’écarter les chairs et aller au plus profond de mes entrailles. Il s’ancre au fond de moi, je pousse un cri si proche de la douleur et il entame ses va et vient, et va de plus en plus vite. Ho, c’est trop bon. Quel baiseur !

Je n’en peu plus, il me taraude durement depuis bien un quart d’heure. A cause de ma fatigue ma jouissance se fait attendre. M décide de m’aider un peu et avec toute sa dextérité me suce délicieusement. Enfin dans un grand cri j’éjacule de gros jets de jus sur le visage de mon homme.

Le mec ressort de moi, sa queue toujours très dure et raide. M décide de s’occuper de lui en le masturbant et le suçant. Sans succès et à nouveau très chaud M se met sur e coté et le mec le pénètre promptement. Mes deux amants couinent d’extase. Et dans un dernier souffle court, mon mec explose à nouveau. Mais le mec bande toujours, ce n’est pas possible, il est vraiment infatigable. Puis il se rapproche de moi et je me retrouve sur le dos, jambes relevées sur ses épaules, sa bite allant et venant dans mon cul. Et assez rapidement pris de convulsions, je gicle une seconde fois, en braillant tout mon contentement.

Mais il ressort de mon trou toujours tendu. J’ai peur qu’il fasse un priapisme.

Lui allongé sur le dos, de nos bouches et de nos mains nous allons nous occupé de son corps, lui d’une main se branle furieusement. Finalement, dans un cri à réveiller les voisins, il fait jaillir tout son jus de son gland, qui nous surprend tant par son abondance que par la force de la gicler. Les murs s’en souviennent encore et moi aussi d’ailleurs. Épuisés repus de sexe nous nous endormons tous trois.

Bien après midi, nous nous éveillons. Reposés nous avons remit ça, mais cette fois ci, mon ami veut essayer la double sodomie. Mais ça sera pour une autre histoire.

Seithan

seithan@orange.fr

Autres histoires de l'auteur : Ma première expérience - Bonnes vacances - Surprise de taille - Grosse bite - Grosse longue et raide - Petit Beur - Pipe by night - Rugbyman - Samedi soir - Bon petit passif - Jeune hetero - Backroom

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.