14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Mon beau père ! Ses enfants et moi -03

Je me réveille péniblement, inspectant ma chambre. je suis seul, allongé  sous un drap chiffonné. Ma main parcourt mon corps souillé. Je suis à la fois heureux d(avoir couché avec Augustin et en même temps anxieux de se qui peut se passer à présent. Il n'avait rien dit la première fois, pourquoi le ferait il cette fois ci ? je me suis totalement soumis à lui, à ses désirs. Et j'y ai pris plaisir. Et les photos ? Pourquoi prend-il des photos si se n'est pour exposer ses exploits ? J'aimerai tellement pouvoir les supprimer, me débarrasser des cette épée menaçante au dessus de moi.
J'attrape mon téléphone. Il est 10h. je me tire du lit, enfile, un caleçon, dévale les escaliers d'un équilibre douteux. Je trouve Augustin un café à la main, de l'autre soutenant sa tête. Je me sers une grande tasse de caféine dans le silence, ne sachant pas vraiment comment quoi dire. Augustin rompt finalement la glace.
-       Bien dormi ?
-       Ca va. Tout en me frottant le visage.
-       Tu veux de la brioche ?
-       Merci. Et toi tu as passé une bonne nuit ?
-       Pas mal. Je regrette juste de ne pas être resté à côté de toi. Mais tu t'étais endormis alors je n'ai pas osé.
-       Tu aurais dû.
Il avale en deux gorgée son café, se lève, pose sa main sur mon épaule exerçant une pression presque douloureuse.
-       La prochaine fois alors.
Puis il part dans sa chambre, file sous la douche au bout de quelques minutes. Je prends mon temps termine mon café, tout en laissant mes doigts se balader sur mon torse toujours imprégné de notre jouissances nocturnes. Cela ne me laisse pas indifférent et mon entrejambe gonfle légèrement. Quand augustin débarque fraichement lavé et habillé, il le remarque et me jette une clé USB « matte ça ca sera plus efficace » Je l'attrape au vol, imaginant ce qu'elle contient, et la honte m'envahie.
Augustin est à peine sortit que je me précipite sur la télé du salon, y insère la clé. Se sont les photos de la veille évidement. Je découvre ses photos, et me découvre surtout moi-même. Je me découvre désireux, réclamant le sexe d'Augustin. On ne distingue ni honte ni contrainte, pas même une once  d'hésitation, bien au contraire. Une personne découvrant ces photos ne pourrait croire que ce n'est que ma deuxième expérience et que je m'apprêtais à perdre ma virginité. J'ai le visage recouvert de bave, affichant un sourire presque provocateur. Suivent des photos où il me doigte. Je ne peux retenir mon érection face à ces photos. Et lorsque je tombe sur une vidéo me dévoilant allongé sur le dos les jambes écartées, lui réclamant de m'enculer, je libère ma queue devenue douloureuse, et me branle. Je relance la vidéo à plusieurs reprises. Je réalise que le son est clair et que si thomas revenait à se moment il serait impossible de couper la vidéo et cacher mon excitation. Mais j'ignore la menace, et continue.  Je passe aux photos suivantes, sur lesquelles il impossible de nier qu'il s'agit de moi, des plan large depuis sexe d'augustin enfoncé en moi jusqu'à mon visage traduisant la jouissance qui m'envahie. Encore quelques photos et je jouis, pour la première fois en plein milieu du salon, arrosant une fois de plus mon torse

Je  coupe la télé et file sous la douche directe. Lorsque je quitte la salle de bain dépourvu de sous vêtement, je me couvre d'une serviette, direction le salon. J'entends alors des clés dans la serrure je fais demi tour et me précipite dans ma chambre. S'était Thomas, qui probablement devait être venu récupérer quelques bricoles avant de disparaitre à nouveau.
Je reçois des sms d'un pote d'école, on échange quelques messages, et convenons de se retrouver en centre ville. Je me prépare donc, quitte ma chambre, laissée en l'état. Croise Thomas au salon, échangeant le blabla habituel. Et je me mets en route.
Je rentre vers 17h00, personne à la maison. Je me pose devant mon PC, pour regarder un épisode d'une série. Je n'arrive cependant pas à m'y intéresser. Je ne peux m'empêcher de surveiller l'heure et être à l'affût du retour d'Augustin. Je fini par couper la vidéo pour chercher sur le net des infos sur le sexe entre deux garçons. Je trouve rapidement des forums sur lesquels des anonymes partagent leurs expériences, leurs premières fois. A lire ces post je me rends compte que j'ai eu beaucoup de chance, et que ça s'était mieux passé que pour la pluparts des internautes. Certains parlent d'accident à couper l'appétit. Avec du recule je me rends compte que j'étais loin d'être prêt, heureusement tout s'était ben passé. J'en profite pour relever quelques conseils. Il est 19h30 toujours personne. Je me prépare tranquillement pour finir une soirée tout seul et décide de mettre en pratique les conseils du net. Me voila tout propre et toujours personne. Je fini par me débarrasser de mon caleçon et mon tee-shirt, enfiler un short pour la nuit, et me coucher.
Je suis réveillé en sursaut, bousculé. Je me retourne et découvre Augustin, penché au dessus de moi.
-       On fiat l'amour ?
-       T'es bourré !
-       S'est pas faux. Mais quand même on peut baiser.
-       Tu te fous de moi ?
-       Non.
Je me retourne pour signifier mon refus. Mais dans on état le message ne parait pas assez clair. Il se débarrasse de sa chemise et son jeans. Et se glisse sous les draps pour venir se blottir contre moi. Il m'enlace son bras gauche, son torse vient se plaquer contre mon dos. Sa main vient me caresser les pecs. Son entrejambe s'impose contre mes fesses et le tissu ne suffit à dissimuler son érection. Sa main descend le long de mon ventre pour finir sa course sur mon sexe.
-       J'ai envie de toi.
-       J'ai cru comprendre
-       Tu le sens surtout hein.
Il éclaire ma lampe de chevet, se trémousse derrière moi et e débarrasse de son caleçon. Il descend mon short jusqu'à mes genoux, et présente son sexe entre mes fesses.
-       Attend direct
-       Ta gueule, tu prendras ton pied plus vite
-       Mets…
Il ne me laisse pas finir ma phrase qu'il s'enfonce déjà en moi. Je suis alors rassuré sentant qu'il s'était déjà équipé d'une capote. Je ne peux m'empêcher de pousser un grognement. Sa pénétration est violente. Mais je suis persuadé que sans les préparatifs de début de soirée celle-ci aurait été impossible ou beaucoup plus douloureuse.
-       Tu la sens encore mieux maintenant hein ?
-       Vas y doucement.
-       C'est bon arrête de jouer la vierge. Je vais te baiser comme une bête
-       Non s'il te plait.
Il se retire, mais reste coller contre moi me cramponnant de son bras gauche.
-       Je ne crois pas que tu ais compris ton cul est à moi et je compte bien en profiter.
-       Qu'est ce que tu raconte ?
-        Tu es ma pute, je te baise quand et où je veux.
-       Arrête ça
-       Sur les photos tu ne craches pas sur ma queue alors arrête de jouer ton rebel on sait tous les deux que tu réclames de la queue
Les photos, je n'y pensais plus. Est-ce qu'il compte me faire chanter avec, pourquoi les évoquerait il sinon
-       Alors c'est pour ça les photos ? pour pouvoir me manipuler, me menacer ?
-       Non juste pour que tu te rendes compte comme tu aimes la queue. Pour que si tu regrettes je puisse te montrer le bouffeur de bite que tu es. Pourquoi te serais tu préparé le cul aussi non.
-       Tu raconte de la merde.
-       Pourtant j'ai une vidéo de toi dans la salle de bain qui prouve que tu voulais te faire péter le cul se soir. et une autre où tu te branle sur le canapé ce matin, en matant les photos. Et tu étais particulièrement excité quand tu es tombé sur la vidéo où tu me supplies de t'enculer. Vidéo que tu as remise plusieurs fois
-       T'es un salop
-       Et toi une bonne salope qui aime la bite.
Il me plaque face au lit, me chevauche, et s'enfonce à nouveaux sans me ménager. Et j'y prends malgré tout du plaisir. Il m'a traité de salope de pute, et il avait raison. Je voulais sa queue et je la veux toujours. Sans qu'il ne me le demande ou ne m'y force, j'écarte les cuisses, l'invitant à me baisser comme il le souhaite.
Augustin enchaine les aller retour à un rythme soutenu. Il s'acharne sur mon cul qui est en feu. Il se retire, et plante à nouveau sa queue et me défonce à nouveau maintenant la cadence. Je sens deux doigt forcer ma bouche, il me les donne à sucer. J'ai l'impression qu'on me prend par les deux orifices. Et je commence à m'imaginer sucer une queue tout en me faisant baiser par le cul en même temps. il retire ses doigts
-       Tu aimes ça hein
-       Oui vas y continu c'est trop bon.
Il me murmure à l'oreille
-       Dis-moi que tu es une pute.
-       Je suis qu'une pute, vas-y, défonce moi le cul
Il accélère, et mon plaisir augmente je perds pied. Il m'attrape en passant ses bras sous mes épaules, et me redresse sans peine. Je me laisse faire quasi inerte. Je me retrouve à la verticale contre son torse. Il me bourrine toujours les intestins. Il commence alors à jouer avec mes pecs, les empoignant, plantant ses doigts dedans agressant les muscles. Pratiquant ainsi un massage douloureux. Il est beaucoup plus bestial que la veille, et moi je lui suis encore plus soumis. Il s'attarde un peu sur mes tétons qu'il maltraite avec sadisme, à mon plus grand plaisir. Ma queue est raide mais il ne s'en préoccupe pas. Il me repousse en avant, me retrouvant à quatre pattes, lui toujours à genoux derrière moi. J'encaisse toujours sa queue qui vas et vient. Comment fais t'il pour tenir à se rythme.
Il bascule sur mon dos, prend appui sur ses pied, et alors que je pensais cela impossible, il accélère encore. J'ai l'impression d'avoir une machine qui me défonce le cul. J'ai du mal à rester à quatre pattes tellement je suis brassé. Je fini par m'écrouler, mais Augustin ne semble pas perturbé et maintient la cadence.
Quand il se retire, j'ai l'impression qu'il me vide de mes entrailles.il remonte le long de mon dos, me force à me retourner face à lui. Il me relève la tête se branle le gland pointant droit sur mon visage. Et rapidement il envoie des rafales de sperme en plein face. Il enfonce ensuite sa queue dans ma bouche et me la défonce encore quelques minutes. J'ai la tête inondée de sperme, mais Augustin ne me laisse pas le temps de m'essuyer. Il se relève, arrache mon short, toujours à mes genoux, pas derrière moi. Attrape mes cuisses, qu'il bloque contre son torse. Je sens progressivement mes fesses et mon dos, décoller du matelas. Il m'ordonne de garder la bouche ouverte, puis il commence » à me branler d'une main,et me doigter le fion de l'autre. C'est sensationnel, je sens assez rapidement mon jus monté. Mais comme la veille il fait durer ce moment et s'arrête juste à temps plusieurs fois. Je sens son sperme se répandre sur mon visage, contient que le mien viendra bientôt s'y mélanger. Alors qu'il continu à torturer mon sexe, il ne néglige pas pour autant mon trou. Je le sens jouer avec trois doigts, cherchant à insérer un quatrième. Et lorsqu'il y parvient je succombe au plaisir nouveau que je découvre. Je surprends Augustin qui n'aura pu retenir une fois de plus l'explosion. Toujours soumis à sa volonté ma bouche est grande ouverte et accueille une grosse quantité  de mon sperme, qui atterri  aussi en partie sur mes joues et mon front.
Je suis achevé, attendant qu'Augustin finisse de me trifouiller les boyaux. Je me réjouis qu'il ait décidé de faire de moi sa pute comme il aime à le dire. Mais je reste anxieux, ignorant jusqu'où il pourrait aller, et se qu'il me poussera à faire. J'enviais cette assurance que lui et Thomas ont avec les filles, et crains d'en être la victime par la suite. Nous endormons dans mon lit.

Jarjabings69

entremecs69@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon beau père ! Ses enfants et moi -01 - Mes fantasmes mon coloc : l'aveu
Mon coloc et mes fantasmes - Hétéro suspendu

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)