11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un DRH plein de ressources

Quelle joie de savoir que vous kiffez mes histoires ! Merci à tous ceux qui m’ont envoyé un message, j’espère que vous me contacterez pour me donner votre avis une fois celle-ci lue…

La dernière fois, je vous ai parlé de la façon dont j’avais séduit (et baisé) le fils d’un patron un peu dans le but de décrocher un bon stage… J’avais décroché ce que je voulais, un stage de trois semaines, exactement dans le milieu professionnel qui m’intéressait. Tout se passait très bien et, cerise sur le gâteau, plusieurs fois par semaine, Damien, le fils du boss, me vidait les couilles en me faisant des pipes de ouf ou en me donnant son petit cul trop bon ! Franchement les mecs, que demander de plus !

Après, trois semaines à ce rythme, il faut dire que je m’étais donné à fond, mes parents m’ont trouvé amaigri ! Quelle activité m’a fait le plus perdre, je ne saurais vous le dire mais c’est vrai que j’avais pas mal décollé ! Je mesure 1m81 pour 72 kg habituellement, là, j’étais plus proche des 68 kg, je flottais dans mes fringues, pourtant, je tenais une super forme ! Damien pourrait en attester, il couinait toujours autant quand je le prenais en levrette ou en missionnaire avant de bien le remplir. De ce côté-là, mes 19 cm n’avaient pas fondu : )
Lors de ma dernière semaine de stage, Damien est passé à la boîte voir son père mais, quand il est parti, les employés ont commencé à rigoler, j’ai voulu savoir ce qu’il y avait de si drôle, ils m’ont confié que Damien aurait préféré voir le DRH qui le sautait à la moindre occasion, plusieurs fois ils avaient été surpris dans des situations qui ne laissaient aucun doute sur ce que Damien était en train de faire à son partenaire. J’ai rigolé à mon tour mais pour autre chose, personne ne savait donc que, depuis près d’un mois, moi aussi je m’envoyais Damien ! Du coup, j’ai maté le DRH différemment, étant versatile, je me suis dit que, s’il me plaisait, je pouvais m’amuser aussi !

L’avant-dernier jour de mon stage, je suis allé dans le bureau entièrement vitré du DRH, Jérôme, pour lui parler de mon rapport à compléter. Il m’a reçu très gentiment mais ne m’a pas proposé de m’asseoir, j’ai clairement senti qu’il me matait de la tête aux pieds et, sachant qu’il est gay, j’imaginais bien ce qu’il pouvait penser, son sourire un peu pervers me confortait dans mon idée !
- « Qu’est-ce qui t’arrive Lucas ? »
- « Je viens vous voir pour mon rapport de stage, il y a des parties que vous devez remplir et je termine demain ».
- « Ah oui, fais-moi voir ça ! »
Je lui ai tendu par-dessus le bureau, il l’a saisi tout en passant son pouce sur le mien très délicatement, un peu comme une caresse. Au même moment, il a levé les yeux sur moi toujours avec son sourire, je lui ai rendu le même. Il a regardé les premières pages, j’ai dit :
- « C’est vers la fin qu’il y a la partie à compléter par l’employeur. »
Il a tourné rapidement les pages pour trouver celles dont je lui parlais, il les a parcourues rapidement, j’ai voulu lui montrer un cadre en particulier du coup, je me suis penché au-dessus du bureau, c’était un peu inconfortable, il s’en est rendu compte :
- « Viens à côté de moi, ce sera plus pratique ! »

J’ai contourné le bureau et on a regardé les parties à compléter. Pendant qu’il lisait, je le matais discrètement, un trentenaire, blond, pas mal du tout, Il avait ouvert deux boutons de sa chemise, je pouvais entrevoir son torse très peu poilu, il sentait super bon, il avait les jambes écartées, j’essayais de voir sa bosse mais c’était difficile. Il me posait des questions sur des points de mon stage pour savoir quoi écrire. Ça a duré quelques minutes et, à un moment, j’ai senti une de ses mains se poser sur mes fesses et me caresser. Je me suis dit « ça y est, il attaque ! » et ça m’a fait bander. Il l’a remarqué vu qu’il avait directement vu sur mon paquet, il a retiré sa main, a levé les yeux pour me fixer avec ses yeux verts et m’a dit :
- « Bon, je vais voir ça ! »
Je ne comprenais plus trop, je me suis dirigé vers la sortie, un peu dépité et là, il m’a dit :
- « Ça te dirait qu’on en rediscute ce soir, après ta débauche ? A ce que j’ai remarqué, on a l’air d’aimer les mêmes choses… »
Je lui ai balancé un sourire qui voulait dire « t’as pas idée à quel point j’aime ça ! » et je suis sorti en ondulant du cul espérant lui avoir foutu la gaule.

La journée s’est bien passée, à 18h, on a raccroché et tout le monde est parti. Je suis revenu dans le bureau, il était au téléphone et m’a fait signe d’entrer mais pas de m’asseoir. Il a tourné sur son siège pour regarder les employés qui partaient, il leur faisait un petit signe de la main tout en répondant d’une façon très laconique à son interlocuteur. Je pouvais clairement voir ses jambes écartées, une de ses mains s’est posée sur son paquet puis a massé sa cuisse, il a tourné la tête vers moi m’obligeant à relever les yeux, il m’a souri et m’a fait un grand sourire et il a enfin raccroché :
- « Bon, voyons ce rapport ! »
Il l’a pris en main et m’a dit :
- « Tu m’as l’air d’avoir donné entière satisfaction, tu t’es très bien intégré aux équipes et tu comprends vite ce qu’on te demande… Bon, ça c’est ce que m’ont dit les gars… Moi, je sais pas trop quoi en dire ! »
- « C’est-à-dire ? Faut que je fasse quelque chose ?»
En disant ça, je matais clairement son paquet, il a souri, a écarté les jambes et a dit :
- « Viens t’en occuper puisque t’en as envie ! »

J’ai encore une fois fait le tour du bureau mais là, j’ai fini à genoux, je le regardais dans les yeux, on se souriait et mes mains caressaient ses cuisses et son paquet qui grossissait et dessinait une belle bosse. Je voulais l’exciter par des caresses, des léchouilles ici ou là mais il m’a posé le décor tout de suite :
- « Allez, suces ma queue, on n’a pas trop de temps, à moins que tu veuilles que les femmes de ménage voient comment t’es une grosse salope et une suceuse de bites ! »

J’ai sorti l’engin, hummm, pas mal, 18 bon cm, plutôt large, j’ai quand même pris le temps de titiller la pointe du gland avec ma langue et la glisser dans le prépuce avant de le décalotter. Il a aimé vu le gémissement qu’il a poussé. En même temps, j’ai dégagé ses couilles pour les masser, elles semblaient bien lourdes et pleines, j’allais sûrement prendre une sacré dose ! J’ai craché sur le gland avant d’étaler ma salive en faisant tourner ma langue sur l’ensemble tout en le regardant. Sa main s’est posée sur ma tête et il a appuyé pour que je m’enfonce, il a cramponné mes cheveux et m’a imprimé le rythme des va et vient super rapides et très profonds dans ma gorge. Je ne maîtrisais plus rien, j’avais envie de tousser, je bavais comme une grosse limace, j’avais des hauts le cœur, j’émettais des bruits de succion mêlés de toux, lui poussait des gémissements de plaisir accompagnés de : « Oh ouais, salope, tu suces trop bien, c’est bon… ». Là, j’avoue qu’il faisait tout mais, le pire, est que j’avais une trique d’enfer !
Je ne sais pas combien de temps ça a duré mais, à un moment, il a appuyé pour s’enfoncer le plus loin possible, son gland a subitement grossi, il a stoppé tout mouvement et m’a dit :
- « Putaaaaaiiiin avaaaaaale ! »

Il m’a envoyé 6 gros jets de jus bien crémeux et épais que j’ai dû avaler vu qu’il était au fond de ma bouche, ils ont été expulsés directement dans mon œsophage !
Il a relâché son étreinte, je me suis relevé, un peu groggy, je me suis essuyé la bouche, il a rangé sa queue redevenue molle, il était rouge, il s’est épongé le front et m’a tendu mon rapport :
- « T’inquiète, il est bon ! La pipe c’est juste parce que j’avais envie de me vider les couilles dans ta bouche, tu m’excitais depuis quelques temps. »
- « Merci, ravi de t’avoir soulagé ! »
- « Ouais, j’avoue, ça va mieux mais j’en ai pas fini avec toi ! Je te l’ai dit tout à l’heure, on aime la même chose… Ça te dirait qu’on passe un moment pour voir ça ensemble ? »
- « T’as encore envie là, tout de suite ? »
- « Tu poses trop de questions ! Si tu veux avoir des réponses, tu me suis, c’est pas plus compliqué que ça ! »
Bien sûr, il avait excité ma curiosité… et pas que ! On a quitté le bureau alors que l’équipe de ménage arrivait, on les a salué, échangé quelques mots et l’on est parti comme si de rien n’était.
Arrivés sur le parking, je ne savais pas trop quoi faire, il m’a dit :
- « Bon, écoute, on démarre, si t’as envie de t’éclater, tu me suis, sinon, tu rentres chez toi. »

Je suis monté sur mon scooter, j’ai enfilé mon casque, je ne savais pas quoi faire. Bien sûr, j’avais envie de baiser mais ce mec m’intimidait et ses mystères me tracassaient un peu. J’ai lancé un regard dans sa direction, il était au téléphone, il a vite raccroché et a démarré sans me regarder. Je l’ai suivi jusqu’à la sortie du parking en ayant pris ma décision, je rentrais chez moi !
Il a tourné à droite, je partais à gauche et, allez savoir pourquoi, j’ai tourné à droite !

On a roulé 20 minutes environ, j’ai failli faire demi-tour vingt fois au moins mais l’excitation était plus forte à chaque fois. On a fini par s’arrêter devant une maison de lotissement. Jérôme est sorti de sa voiture, a ouvert la porte du garage pour y garer sa voiture, il a refermé la porte et m’a fait signe de rentrer mon scooter dans l’allée. Je suis descendu, il finissait d’ouvrir la porte d’entrée, il m’a fait signe de le précéder, j’ai entendu la porte se fermer et il a dit :
- « Mets-toi à l’aise, je vais nous servir à boire après, j’ai besoin de prendre une douche, si tu veux, prends-en une aussi, y’a une salle d’eau à l’étage. »
Je suis monté, j’ai pris une douche en me demandant toujours dans quoi je m’embarquais, j’étais extrêmement excité at angoissé en même temps. J’avoue que j’ai pris tout mon temps en me lavant à fond et, quand je suis descendu, j’ai entendu Jérôme parler et rire. La trouille m’a pris, je me suis dit qu’il allait me faire tourner ! J’hésitais entre le rejoindre et me laisser baiser et l’envie de fuir en courant. J’ai pris mon courage à deux mains, je suis entré dans le salon pour lui expliquer que je préférai partir et là, je tombe nez à nez avec Damien ! Jérôme m’a dit :
- « Voilà, quand je te disais qu’on aime la même chose ! Je parlais du putain de petit cul de Damien qu’on défonce régulièrement toi et moi. J’ai pensé qu’on pouvait s’amuser à trois, t’en penses quoi ? »
Damien me regardait avec son petit sourire irrésistible, il s’est avancé et m’a mis la main au paquet qui était bien dur, c’est lui qui a répondu :
- « Je crois que sa queue dit oui ! »

Là, j’ai su que j’allais passer une putain de soirée de baise, je commençais à adorer ce DRH :)

J’espère que vous avez envie de savoir comment s’est passée la soirée, dîtes-le moi sur lucas.ribiere1@gmail.com

Lucas

lucas.ribiere1@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Un DRH plein de ressources - Un coup de piston pour un stage - Baisé par mon proprio - Dépucelé dans l'utilitaire

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)