14 Déc.
+ 43 histoires en accès privilège.
14 Déc. : +30 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Mon beau-frère, mon bon maitre

Bonjour à tous, moi c’est Maxime, j’ai 28 ans. Je suis plutôt mignon, brun, yeux verts, mince. Jolie queue et un petit cul. Je suis passif, et adore me faire baiser.

L’histoire qui va suivre s’est déroulée cet été.

Avec mon copain, nous partons en vacances, 2 semaines, en Espagne chez ses parents. Son frère et sa femme seront également présents. Enzo son frère est comment dire… Magnifique ! 40 ans, les cheveux noirs, yeux verts. Typé méditerranéen. Un corps musclé. Et la bosse énorme dans son maillot de bain laisse deviner un engin énorme, comme je les aime.

L’année dernière, il m’a avoué après quelques verres, qu’il trompe régulièrement sa femme. Il a des gros besoins de sexe. Il disait avoir besoin de plus, et tenter des expériences qui ne l’attirait pas elle. Par exemple, il aime dominer à fond une salope, comme il appelle les filles avec qui il baise. Mais voilà, Enzo est hétéro, et moi en couple avec son frère. Je n’ai jamais trompé mon copain jusqu’à là.

Enzo et moi sommes proches. On s’apprécie beaucoup. Lui parce que je rends son frère heureux. Moi parce que en plus d’être un fantasme inavouable, il faut reconnaitre qu’il est adorable.

Nous avons l’habitude de passer les vacances en famille en Espagne. Bien que vivants tous sur Paris, nous aimons nous retrouver l’été et partager des bons moments.
Un matin, Enzo va prendre sa douche. Une fenêtre de la salle de bain donne sur la cour. J’étais dehors à arroser les plantes de Belle-Maman, quand en tournant la tête, je l’apercevais nu. Je m’approche discrètement pour mater et espérer voir son sexe. Et là, quelle surprise ! Enzo s’astiquait le manche en marmonnant je ne sais quoi. Quelle bite ! Enorme, longue. Je pense à un 21 par 5 et une paire de boules énormes, pendantes. Il se rase l’engin, ce qui le sublime.

J’essayais d’être discret, mis la main dans mon short et moi aussi me branlais, en le matant. Il faisait des vas et viens avec sa main. Je l’entendis murmurer « T’aimes ça petite pute, trainée. Elle est bonne la queue d’Enzo, non ? ». J’ai pris une photo de lui. Et je l’ai filmé quelques secondes, pour mes plaisirs intimes…

Oh mon Dieu, comme j’avais envie de la gouter. De la sentir taper au fond de ma gorge. Pouvoir jouer avec.

Je profitais du spectacle tout en me touchant. Une main appuyée au mur, l’autre tenant sa queue, il prenait un plaisir fou. Je ne fus pas long à jouir, j’ai sorti ma queue de mon short et j’ai repeins le mur de mon sperme. J’ai laissé échapper un petit râle, j’espérais qu’il ne l’entende pas. Il jouit 2 minutes après moi. Il lâcha 6-7 jets d’une purée épaisse, que j’aurai adoré avaler. Je l’entendis dire « T’aimes ça voir ma queue, salope ! ». Sur le moment, j’ai pensé qu’il était dans son trip, que ça ne m’était pas destiné. J’étais sûr que s’il m’avait vu, il aurait arrêté de suite et m’aurait pourri.

Je rentrais vite à la maison et faisais semblant de rien. Mon copain était dans la chambre. J’étais tellement excité que je l’ai sucé en imaginant qu’il était mon beau-frère. Mon copain est bien monté, sa queue me régale bien. Je l’ai avalé.

La journée s’est passée calmement. Repas, promenade. Enzo était comme d’habitude avec moi. J’étais soulagé de voir qu’il me m’avait pas vu.
Le soir nous étions sur la terrasse de la maison. Nous avions pris l’habitude de faire la fête, boire des verres.

Ce soir Enzo monta un cubi de blanc, et nous bûmes plus que de raison. Ma belle-sœur, mes beaux-parents et mon copain se couchèrent vers 22h, éméchés. Je restais fumer une cigarette en compagnie d’Enzo. Nous étions souvent les derniers à aller au lit. J’aimais bien discuter seul avec lui.

Il me sert un nouveau verre, s’assoit à côté de moi et me dit « Montres moi la photo ». Moi, en jouant l’étonné « la photo de quoi ? »
Lui : ma bite, petit voyeur. Je t’ai vu me mater pendant que je me branlais. T’étais pas très discret. Ça ne me gêne pas, et je ne dirais rien à mon frère.
Honteux et soulagé à la fois, je lui montrais la photo, ainsi que la vidéo. Il n’aimait pas la photo de sa bite, il m’a dit qu’on la voyait de loin. Il sort son téléphone, va dans ses photos et m’en montre une où l’on peut admirer sa queue, bien dressée en gros plan.
Enzo : Je te l’envoi de suite, et celle-là aussi.
Il m’envoya deux photos de sa queue par mms. J’étais excité et perplexe. A quoi jouait-il ? Je n’allais pas tarder à le savoir…

Enzo : Tu sais, Max, je t’ai déjà dit que je trompais Sophie régulièrement. J’ai besoin de bonnes baises bestiales, avec de bonnes salopes. Ici, c’est mort. Il n’y a personne au village. Que des coincées. Je t’ai vu me mater, j’ai vu ton regard de chienne en manque. On ne dit rien à mon frère, je vais faire de toi ma putain dans cette maison. Je n’ai jamais couché avec un mec, mais là j’ai les couilles pleines. Ta bouche et ton cul vont ramasser. Je vais aller chercher un string de Sophie. Quand je reviens, tu es nu, à 4 pattes. Prête à ramasser.
Moi : Mais Enzo
Lui : Ta gueule soumise ! Tu obéis au maitre, c’est tout. A quel moment je t’ai demandé ton avis ? Fous toi à poil comme je te l’ai ordonné, sinon…
Sa menace m’excitait beaucoup. J’adore être puni. Je décidais donc de me déshabiller, mais gardais mon boxer…

Il revient vite avec un string rose, du gel et du poppers. Prévoyant le beau-frère ! Quand il me vit en boxer, il devint fou.
Lui : Alors, on défit son maitre ? Mais t’as pas compris, pétasse, que tu vas ramasser ? A moins que tu aimes ça ?
Moi : oui maitre, j’adore ça.
Il m’attrapa par les cheveux, me mis debout et me cracha au visage. Il m’allongea sur lui et me mis de bonnes fessées tout en m’insultant. J’étais au paradis !
Enzo : Quittes ton boxer et enfiles ce string, et vite !!!
Je fis ce qu’il me dit, et me retrouvais en string de femme devant lui. Excité comme jamais !
Enzo : une vraie petite pute… Viens t’occuper de ma queue avec ta bouche. Je m’occuperais de ta chatte après.

Je me baissais, il quitta son short et je vis apparaitre son boa. Il bandait déjà pas mal ! Je pris son gland en bouche. Il était humide, et sentait bon le mâle viril. Je descendais sur sa queue avec mes lèvres, tout en lui malaxant les couilles. J’avais sa bite pleinement en bouche et je prenais un plaisir pas possible. En bonne chienne que je suis, je l’avalais goulument. Enzo était aux anges, il râlait en me disant que c’était la meilleure pipe de sa vie. Il mit ses mains sur ma tête, et prit en main la cadence.

Il me défonçait la bouche. Il me tenait la tête. Il m’a crachait dans la bouche, avant de me forcer à lui faire des gorges profondes. Il m’enfonçait son pieu le plus loin possible, et attendait que je sois à deux doigts de vomir et la sortait. Il recommençais comme ça plusieurs fois de suite. J’étais excité comme jamais. Je sortais le grand jeu de la salope que je suis. Je lui bouffais ses belles couilles, pendantes et bien pleines.

Il me stoppa et il regarda dans les yeux en me disant :
« Si tu bouges, je te défonce. »
, et il est allé fermer la porte de la terrasse à clé, par l’extérieur. Il s’est allongé sur un transat, et m’a ordonné de le rejoindre.

Il me demanda de le sucer à nouveau :
« A la base, je voulais juste que tu me suces, mais vu comment tu me chauffes, je vais te faire le cul comme il faut. Tu vas ramasser ma salope. Elle te plait ma queue ? »
Moi j’essayais de répondre oui avec sa queue dans la bouche. Sans me prévenir, il me gifla et me dit :
« Tu vas répondre petite pute ? »
Moi : Oui maitre, ta queue est délicieuse.
Il me caressa la tête et je continuais de le sucer de plus en plus excité.

J’étais à quatre pattes. Je dandinais du cul. Il m’insultait de salope, de trainée. Je poussais des cris de jouissance tout en le pompant. Il m’ordonna de me lever. Il se leva et me fit installer sur le transat, allongé sur le ventre et le cul en l’air. Il fourra sa tête dans mes fesses, et embrassait mon trou, humide et avide d’un gros manche pour le remplir. Il me bouffait la chatte avec passion, fougue. C’était délicieux. Sa barbe de trois jours au contact de la peau de mon anus, me faisait crier de plaisir.

Il m’enfonça un doigt, puis deux. Il me fourrait avec ses doigts épais, puis les sortit et me les fit lécher. Il me les remit et m’ouvrait bien la chatte. Il me mettait des bonnes fessées tout en m’insultant et en me crachant dessus. Il me disait que j’étais la chienne idéale. Qu’il allait faire de moi sa pute. Qu’il allait me faire découvrir des plaisirs que je ne connaissais pas. Pour le coup, il avait vu juste. J’étais excité comme jamais. Ses doigts, sa bouche, sa langue, tout ça dans mon trou, fit que je jouissais du cul. Je le suppliais de me pilonner, de me prendre et me baiser comme la grosse salope que je suis.

Il s’enduit du gel sur trois doigts. Me les mit d’un coup dans le cul et me couvrait la paroi intime. Il s’en mit sur la queue, m’a fait relever le cul plus haut. Je sentais ses mains puissantes me tenir les hanches. Il m’enfonça sa bite d’un coup, je sentais ses boules contre mon cul. Il l’a ressorti directement, et recommencé son va et vient une dizaine de fois. Je souffrais car sa queue en plus d’être énorme, était dure comme du bois. Le dernier coup, il cala son serpent au fond de mon trou, et reste immobile une trentaine de secondes. Puis il démarre un lent va et vient, doux. C’était super agréable, je jouissais comme jamais. Je prenais un pied incroyable.

Il accéléra la cadence et me commençait à me défoncer la chatte. Il me mettait des fessées, me crachait dessus, m’insultait. Tout en me labourant. Il me baisa violement pendant dix bonnes minutes. Il se calma et me prenait en douceur pendant 5 minutes. Il reprit sa vitesse de croisière et me bourrina un vingtaine de minutes. Je dérouillais, entre sa queue et ses fessées, mais j’étais en transe. C’était divin, je vivais un orgasme énorme.

A un moment, il sortit sa queue, m’ordonna de me retourner, la tête face à lui, il me l’enfourna dans la bouche. Je le suçais avec passion. Je sentis mon sperme couler le long des cuisses. Au bout de quelques minutes, je senti sa queue se gonfler, se raidir. Enzo était en transe, lui aussi. Le corps transpirant. Je sentis plusieurs jets, chauds, épais et délicieux. Il sortit sa queue et se termina sur ma face. J’avais le visage et la bouche pleine de sperme. J’avalais, me léchait les lèvres. Sa purée était trop bonne.

Pour me nettoyer le visage, Enzo me fit ouvrir la bouche. Il me pissa sur le visage. J’étais surpris mais je prenais mon pied. J’en avais sur le corps, le visage, la bouche. A la fin, il me fit lever. Me mit une bonne fessée et m’a obligé à nettoyer le transat ainsi que moi-même avec le tuyau d’arrosage.

Enzo remit son short. S’allongea sur un transat et me demanda de venir contre lui. Je me suis allongé , la tête sur son torse nu. J’étais épuisé mais j’ai vécu l’orgasme de ma vie !
Il m’a confié qu’il n’avait pris son pied comme ce soir. Pour me remercier, il m’a roulé plusieurs pelles. Baveuses, sensuelles. Il m’a dit qu’il allait de moi sa pute à lui. Que ce soir n’était qu’un début. J’étais aux anges.

Après quelques minutes chacun a pris une douche et nous sommes allés nous coucher.

La suite pour bientôt…

PassifLyon69

jbonlyon@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Mon beau-frère, mon bon maitre - Le séminaire

Dernière mise à jour publique

14/12 : 21 Nouvelles

Mon directeur de formation Deepth
Une bonne pipe CaptainNemo54
Faites vos jeux Yan
Mon année Erasmus Bryan
Comment j’ai rencontré mon copain TTBM Ethan69
A Young Hetero
Ma nouvelle vie de lope Nico76500
Nicolas et Bobo Nicolas
Maxence Éric
Confessions réelles d’un videcouilles Guillaume
Un hétéro de moins Jean-Baptiste
Baisé au jus par Denis le flic Baisemoi37600
dans les bois.... Pititgayy
Mes potes du lycée Juliencyrillo77
Le timide Frank
Mes 18 ans Titi30
Dans sa toile Ed.Nygma
Découverte Patoche0054
Les toilettes de l’aéroport Hugo974
À trois sur les parkings Couple chaud
Mon demi-frère hétéro Oldyano

La suite... 9 épisodes

Nouvelle expérience -02 Arras62
Le jouet d’un hétéro -05 Franck84
Éric, ma vie Chapitre -17 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -18 Rodrigue
Ma première colocation -06 Pascal
Ma première colocation -07 Pascal
Soumis à Karim -02 Tod
Chambres à louer -13 Jeanmarc
Début avec mon maître -02 Jd18

Décembre 2018

Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première colocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite...

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première colocation -02 Pascal
Ma première colocation -03 Pascal
Ma première colocation -04 Pascal
Ma première colocation -05 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)